SAINT-ESPRIT

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le Saint-Esprit, l'Esprit de Dieu, tient dans le judéo-christianisme une place paradoxale : il y apparaît à la fois omniprésent aux yeux de la tradition biblique et dogmatique et, en maintes époques du moins, assez largement méconnu chez nombre de croyants.

Il est mentionné dès la première page de la Bible, sous la forme de la ruaḥ hébraïque : il « planait sur les eaux » au commencement, lorsque « Dieu créa le ciel et la terre » (Genèse, i, 1-2). Il resurgit aux toutes dernières lignes du Nouveau Testament sous la désignation grecque de pneuma, comme celui qui oriente le regard et la prière de l'Église vers le retour du Christ à la fin des temps : « L'Esprit et l'Épouse disent : Viens ! » (Apocalypse, xxii, 17). Entre ces deux extrémités de l'histoire, il est présenté comme opérant à travers tout le déploiement de l'Ancienne Alliance et à travers toute l'histoire de l'Église, selon l'amplitude que le Nouveau Testament donne à cette dernière : c'est en Lui qu'est censée s'accomplir cette rencontre de Dieu et des hommes qui est indissociablement révélation du mystère de Dieu et réalisation du salut du monde. Tous les envoyés de Dieu pour cette œuvre de révélation et de salut sont sous sa mouvance, y compris et d'abord Jésus-Christ lui-même.

D'où l'étonnement que l'on ne peut manquer de ressentir devant sa relative méconnaissance par les croyants eux-mêmes. Des publications contemporaines ont pu le présenter comme « le Dieu inconnu » ; et c'est, au fond, tout au long de l'histoire chrétienne que s'est reproduite cette réaction que saint Paul lui-même s'attira à Éphèse aux tous débuts de l'Église : « Mais nous ne savions même pas qu'il y a un Esprit Saint ! » (Actes, xviii, 2). Si dans leur liturgie, et du même coup dans leur doctrine, les Églises d'Orient lui ont toujours fait la part [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 7 pages




Écrit par :

  • : docteur de troisième cycle, chargé de recherche au C.N.R.S.
  • : théologien, docteur en théologie, doyen de la faculté de théologie de l'Institut catholique de Paris

Classification


Autres références

«  SAINT-ESPRIT  » est également traité dans :

ÂME

  • Écrit par 
  • Pierre CLAIR, 
  • Henri Dominique SAFFREY
  •  • 6 026 mots

Dans le chapitre « La notion d'âme dans la révélation judéo-chrétienne »  : […] La Bible présente constamment l'homme comme composé de trois éléments : la néfesh , le basar et la ruah . La néfesh , c'est la gorge, l'organe de la respiration, qui en est venu rapidement à désigner tout appétit et désir et finalement à recouvrir tout le moi. La néfesh , c'est la personne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ame/#i_13143

ANASTASE LE BIBLIOTHÉCAIRE (810 env.-env. 880)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 458 mots

Linguiste distingué et cardinal de Rome né autour de 810, probablement à Rome (Italie), mort vers 880, Anastase le bibliothécaire est un conseiller politique influent des papes du ix e  siècle. Apparenté à un évêque italien et reconnu pour sa parfaite connaissance du grec, Anastase est nommé cardinal-prêtre de la paroisse Saint-Marcel, à Rome, en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anastase-le-bibliothecaire/#i_13143

ANNONCIATION

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 170 mots
  •  • 1 média

Solennité des Églises chrétiennes, l’Annonciation commémore, le 25 mars, l’événement relaté par l’Évangile de Luc (chap.  i , 26-38), moment où l’archange Gabriel annonce à la Vierge Marie qu’elle concevra un fils de l’ Esprit saint et qu’elle l’appellera Jésus . Les premières mentions authentiques de la fête de l’Annonciation, si l’on ne tient pas compte du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/annonciation/#i_13143

APÔTRES ACTES DES

  • Écrit par 
  • André PAUL
  •  • 848 mots

Second tome d'une œuvre unique, attribuée à Luc, dont le premier est le troisième Évangile canonique. Les articulations entre les deux livres sont nombreuses. L'un et l'autre débutent par un prologue à l'adresse d'un même personnage, Théophile : manière hellénistique de composer l'histoire qu'accompagne l'habitude contemporaine d'écrire les « Actes » des grands personnages (par exemple, les « Acte […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/actes-des-apotres/#i_13143

APÔTRES & APOSTOLAT

  • Écrit par 
  • Yves CONGAR
  •  • 4 345 mots

Dans le chapitre « L'objet et la source »  : […] On définira positivement l'apostolat par son objet, par son origine ou sa source, enfin par sa forme et sa loi interne. Il s'agit toujours, de façon plus ou moins immédiate, du bien total et absolu de la personne humaine et de l'humanité, puisqu'il s'agit toujours, de façon plus ou moins immédiate, de l'accomplissement par l'homme de sa destinée dernière et totale, de son « avenir absolu » en Jésu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/apotres-et-apostolat/#i_13143

BAKER AUGUSTINE DAVID (1575-1641)

  • Écrit par 
  • Jean-Robert ARMOGATHE
  •  • 281 mots

Après des études à Oxford et à Londres, Augustine Baker devint greffier de justice ; converti au catholicisme en 1603 (il prit le prénom de David pour sa confirmation), il reçut l'habit bénédictin à Padoue (1605) et fit profession (1607) dans la petite congrégation bénédictine qui était en train de renaître en Angleterre. Ordonné prêtre à Reims (en 1612 environ), il s'occupe de questions historiqu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/augustine-david-baker/#i_13143

BAPTÊME

  • Écrit par 
  • Louis-Marie CHAUVET, 
  • Jean DANIÉLOU
  •  • 3 429 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Baptême chrétien »  : […] Le baptême chrétien est certainement, dans son origine, en relation avec le baptême de Jean-Baptiste. C'est le rite johannique du baptême comme signe de pénitence que Jésus a transformé en rite significatif du don de l'Esprit saint. Cela apparaît déjà dans le baptême de Jésus par Jean. Par ce baptême, Jésus a voulu ratifier la mission du Baptiste et en même temps y mettre fin. L'effusion de l'Esp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bapteme/#i_13143

BIBLE - L'inspiration biblique

  • Écrit par 
  • André PAUL
  •  • 4 573 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les Pères de l'Église : artisans et témoins de la doctrine chrétienne de l'inspiration »  : […] À la fin du i er siècle de l'ère chrétienne, donc, dans la fameuse épître aux Corinthiens, que la tradition la plus ancienne lui attribue, Clément de Rome écrit : « Vous vous êtes plongés dans les saintes Écritures, ces vraies Écritures données par l'Esprit-Saint. » Il désigne les prophètes bibliques comme les « ministres de la grâce de Dieu, mu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bible-l-inspiration-biblique/#i_13143

CALVINISME

  • Écrit par 
  • Jean CADIER, 
  • André DUMAS
  •  • 4 227 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'initiative vient de Dieu »  : […] Quelle est la doctrine du calvinisme ? Il s'agit essentiellement d'une doctrine tirée des saintes Écritures. Calvin n'avance rien qu'il ne puisse appuyer sur un texte biblique, c'est la seule preuve qu'il admet. C'est donc avant tout une exposition de la parole de Dieu. Le calvinisme est une doctrine de Dieu, un Dieu personnel et vivant. Tour à tour les trois personnes de la Trinité y manifestent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/calvinisme/#i_13143

CHARISMATIQUE MOUVEMENT

  • Écrit par 
  • Charles BALADIER
  •  • 904 mots

On appelle « mouvement (ou renouveau) charismatique » la branche catholique d'un phénomène qui, une soixantaine d'années après la fondation des sectes pentecôtistes dites désormais historiques, veut redonner vigueur, comme au temps des premiers chrétiens, aux charismes personnels et qui affecte, à des degrés divers, la plupart des grandes Églises. Dans la tradition chrétienne, le substantif « char […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mouvement-charismatique/#i_13143

DIEU - L'affirmation de Dieu

  • Écrit par 
  • Claude GEFFRÉ
  •  • 7 959 mots

Dans le chapitre « Continuité et nouveauté de la révélation de Dieu »  : […] Il serait faux d'opposer le Dieu-Père de Jésus-Christ au Dieu de l'Ancien Testament, mais il ne faut pas non plus sous-estimer l'originalité du visage de Dieu dans le Nouveau Testament. La révélation sur Dieu est inséparable d'une découverte de la vérité du rapport religieux entre l'homme et Dieu. Au terme de l'histoire du salut, dans l' événement Jésus-Christ , dans son myst […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dieu-l-affirmation-de-dieu/#i_13143

ÉPICLÈSE

  • Écrit par 
  • Marie-Odile MÉTRAL-STIKER
  •  • 358 mots

Grande prière eucharistique adressée au Saint-Esprit au moment où le célébrant rapporte le récit de la Cène et prononce les paroles dites consécratoires, l'épiclèse (du grec epiklêsis , invocation) a toujours tenu une place centrale dans les liturgies orientales, qui suivent ainsi saint Jean Damascène : « Le changement du pain dans le corps du Christ s'effectue par la seule p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/epiclese/#i_13143

ÉVANGÉLISME ET ÉGLISES ÉVANGÉLIQUES

  • Écrit par 
  • Sébastien FATH
  •  • 3 778 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Un christianisme de conversion »  : […] Les Églises évangéliques sont nées en Europe. Elles se sont progressivement déployées dans la matrice des mouvements réformateurs du xvi e  siècle, avec l'anabaptisme continental (groupes de convertis qui rebaptisaient à l'âge de raison) et le non-conformisme anglais (radicaux protestants en marge de l'Église anglicane). Émiettées et décentralisé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/evangelisme-et-eglises-evangeliques/#i_13143

ÉVANGILES

  • Écrit par 
  • Xavier LÉON-DUFOUR
  •  • 8 254 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'évangile selon saint Jean »  : […] Comparé aux évangiles synoptiques, le quatrième évangile surprend par sa facture et son style. Aussi n'a-t-il pas manqué de critiques pour lui refuser la qualité d'évangile et pour le caractériser comme une méditation chrétienne sur les données de la tradition évangélique. Aujourd'hui toutefois, nombreux sont ceux qui lui rendent justice en le considérant comme l'évangile par excellence. Grâce à d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/evangiles/#i_13143

FILIOQUE QUERELLE DU

  • Écrit par 
  • Olivier CLÉMENT
  •  • 1 001 mots

Nom donné à un conflit théologique qui a séparé et sépare encore l'Occident et l'Orient chrétiens et à l'origine duquel on trouve deux approches, différentes mais non opposées, du mystère de l'Esprit au sein de la Trinité. Les Pères latins, ainsi que certains Pères alexandrins, tel saint Cyrille d'Alexandrie, ont insisté sur la manifestation éternelle de l'Esprit, sa processio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/querelle-du-filioque/#i_13143

JOACHIM DE FLORE (1132 env.-env. 1202)

  • Écrit par 
  • Maurice de GANDILLAC
  •  • 1 580 mots

Dans le chapitre « L'attente du « troisième état » »  : […] Fils de notaire, né à Celico en Calabre, Joachim fut sans doute page à la cour du roi (normand) de Sicile. Atteint, à Constantinople, au cours d'un pèlerinage en Terre sainte, par une maladie épidémique et guéri d'une manière « miraculeuse », il renonça au monde. Moine cistercien, on le trouve en 1178 abbé de Corazzo. Comme Pierre Damien et Bernard de Clairvaux, il se méfie des écoles urbaines et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joachim-de-flore/#i_13143

LOSSKY VLADIMIR (1903-1958)

  • Écrit par 
  • Olivier CLÉMENT
  •  • 1 066 mots

Dans le chapitre « L'Esprit « vivifiant » »  : […] « La plénitude de la divinité, l'accomplissement ultime vers lequel tendent les personnes créées s'ouvrent dans le Saint-Esprit. Saint-Esprit qui fait dépasser toutes les limitations, confère à la connaissance de l'Incognoscible la plénitude de l'expérience, transforme les ténèbres divines en Lumière dans laquelle nous communions avec Dieu. » Si Dieu s'est fait homme, c'est pour que l'homme puiss […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vladimir-lossky/#i_13143

MARGOUNIOS MAXIME (1549-1601)

  • Écrit par 
  • Olivier CLÉMENT
  •  • 257 mots

Emmanuel Margounios (Maxime à partir de sa profession monastique en 1578) naît en Crète d'un père crétois et d'une mère vénitienne, dans un milieu où l'occupation de l'île par Venise, depuis le xiii e  siècle, permet une véritable osmose entre le monde grec et le monde latin. Formé à Padoue, il est nommé évêque de Cythère par le patriarcat de Cons […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maxime-margounios/#i_13143

ORTHODOXE ÉGLISE

  • Écrit par 
  • Olivier CLÉMENT, 
  • Bernard DUPUY, 
  • Jean GOUILLARD
  •  • 23 318 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La vie mystique et le Saint-Esprit »  : […] On ne saurait opposer l'expérience personnelle au dogme défini par l'Église. Car le dogme n'est pas un système autoritaire, mais la protection et la célébration du mystère, le chemin antinomique où l'intelligence, crucifiée et transfigurée, s'ouvre à la contemplation des choses divines. « Le dogme [...] doit être vécu par nous dans un processus au cours duquel, au lieu d'assimiler le mystère à not […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eglise-orthodoxe/#i_13143

PARACLET

  • Écrit par 
  • André PAUL
  •  • 806 mots

Terme qui, par le relais de la Vulgate ( paracletus ), s'est introduit tel quel dans les traductions modernes de la Bible. Le substantif grec, original, paraklêtos (du verbe parakalein , « appeler auprès de soi », « inviter », « consoler »), est particulier, dans le Nouveau Testament, aux écrits johanniques. Les premiers commentate […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paraclet/#i_13143

PATRISTIQUE

  • Écrit par 
  • Pierre HADOT
  •  • 8 815 mots

Dans le chapitre « Un nouvel univers spirituel »  : […] On pourrait ainsi penser que les Pères de l'Église, en concevant le christianisme comme une philosophie, ont complètement hellénisé le christianisme. La réalité est beaucoup plus complexe. Le donné évangélique originel, même transformé ou déformé, est toujours resté présent. Des éléments étrangers à la tradition hellénique exigèrent, pour être exprimés dans le langage de la philosophie hellénique, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/patristique/#i_13143

PENTECÔTE

  • Écrit par 
  • Robert CABIÉ
  •  • 246 mots

Solennité par laquelle toutes les Églises chrétiennes, le cinquantième jour après Pâques, célèbrent la venue du Saint-Esprit. La fête juive qui, sept semaines après la Pâque, commémorait déjà, dans certaines communautés d'Israël, l'alliance du Sinaï a certainement mis sa marque sur le récit des Actes des Apôtres (ch. II) : c'est à la lumière des traditions rabbiniques concernant le don de la Loi q […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pentecote/#i_13143

PIERRE LOMBARD (1100 env.-1160)

  • Écrit par 
  • Charles BALADIER, 
  • Jean RIBAILLIER
  •  • 2 510 mots

Dans le chapitre « Pierre Lombard et l'essence de la charité »  : […] Comparée à celle de son contemporain Abélard par exemple, l'œuvre de Pierre Lombard paraît peu originale. C'est le cas non seulement des commentaires qu'il nous a laissés sur les Psaumes et sur les épîtres de saint Paul ou de ses Sermons , d'ailleurs longtemps attribués à d'autres, mais aussi de ses Sentences elles-mêmes qui eurent pourtant une si grand […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-lombard/#i_13143

PNEUMATOLOGIE

  • Écrit par 
  • Olivier CLÉMENT
  •  • 127 mots

Dans la théologie chrétienne, la pneumatologie (du grec pneuma , « esprit ») est l'étude et la célébration de l'Esprit saint, troisième personne de la Trinité, envisagé soit au sein du mystère divin (la « procession » du Saint-Esprit), soit dans la manifestation de ce mystère et la communication de la vie divine (que saint Paul et les Pères anténicéens nomment […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pneumatologie/#i_13143

SYMÉON LE NOUVEAU THÉOLOGIEN (949-1022)

  • Écrit par 
  • Olivier CLÉMENT
  •  • 1 285 mots

Dans le chapitre « Le baptême d'Esprit »  : […] Le message du Nouveau Théologien s'adresse à tous, y compris à « ceux qui vivent au milieu du monde ». Syméon ne s'attarde pas à nuancer les degrés de contemplation. Pour lui, tout homme qui « retourne son cœur » peut éprouver « soudain » l'expérience de la foi. L'Esprit repose sur l'Église comme corps sacramentel du Christ. Mais le baptême n'est rien s'il n'est actualisé par une naissance consci […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/symeon-le-nouveau-theologien/#i_13143

TRINITÉ

  • Écrit par 
  • Hervé SAVON
  •  • 3 116 mots

Être chrétien, c'est croire au salut apporté par Jésus-Christ. Cet acte de foi s'est d'abord exprimé par des formules simples, comme « Jésus est le Christ » ou « Jésus est le Seigneur ». Un seul nom est alors cité, mais, si l'on développe la formule, on s'aperçoit que sa structure est trinitaire : le croyant sait que le salut, apporté par Jésus, vient de Dieu, et que cette œuvre de sanctification […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/trinite/#i_13143

UT PICTURA POESIS

  • Écrit par 
  • Maurice BROCK
  •  • 1 365 mots

Dans le chapitre « Une matrice de la critique d'art »  : […] Pour les autorités de l'Église, l' ut pictura poesis , s'il est entendu au sens d'une peinture dépendant strictement de la littérature, donne une caution humaniste à l'exigence de fidélité absolue au texte source, que Giovanni Andrea Gilio da Fabriano formulait en 1564 dans un traité venant concrétiser le décret du concile de Trente sur les images. L'auteur y dénonçait, parmi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ut-pictura-poesis/#i_13143

Voir aussi

Pour citer l’article

Richard GOULET, Joseph DORÉ, « SAINT-ESPRIT », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 avril 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/saint-esprit/