RAHNER KARL (1904-1984)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Théologien catholique allemand, Karl Rahner s'est imposé, depuis de nombreuses années et surtout lors de la préparation du IIe concile du Vatican, comme un des plus grands docteurs de la pensée chrétienne contemporaine. Entré à l'âge de dix-huit ans dans la Compagnie de Jésus, où il rejoignit son frère Hugo, professeur de philosophie, il fut ordonné prêtre en 1932. Tout en suivant le séminaire de Martin Heidegger à Fribourg-en-Brisgau, il se mit à préparer une thèse sur la métaphysique de la connaissance chez Thomas d'Aquin qui ne parut qu'en 1939, sous le titre Geist in Welt. Chargé d'enseigner la théologie systématique à l'université d'Innsbruck en 1937, K. Rahner dut abandonner ce poste en juillet 1938, quelque temps après l'entrée des Allemands en Autriche. Il le reprend en 1949, et, en 1964, il est nommé professeur à l'université de Munich, où il succède à Romano Guardini. Au concile du Vatican, auquel il participe à titre d'expert dans la commission des sacrements, il est un conseiller très écouté.

Le souci de K. Rahner est essentiellement de sauver les affirmations de la tradition en confrontant la philosophie néo-scolastique dans laquelle elles se trouvent véhiculées à la philosophie transcendantale et à la philosophie existentielle. Il arrive ainsi à décaper la Tradition en montrant son sens actuel et en lui donnant des prolongements concrets. La réflexion de Rahner s'exerce dans tous les domaines de la théologie (patristique, scolastique, philosophie de la religion, dogmatique, spiritualité, pastorale, théologie morale). Il a publié lui-même un très grand nombre d'ouvrages (dont certains comportent plusieurs volumes), notamment Écrits théologiques, Paris, depuis 1959 (Schriften zur Theologie, depuis 1954) ; Mission et Grâce, 3 vol., Paris, 1962-1965 (Sendung und Gnade, 1959) ; Questions à l'Église, 1965 ; Une nouvelle interprétation de la foi, 1966. Il a encore étendu son influence par sa participation à d'importantes publications collectives ; il a, en particulier, pris la direction de la refonte du Lexikon für Theologie und Kirche (1957-1965), ainsi que d'une grande collection théologique Quaestiones disputatae. Il a enfin activement collaboré à l'édition du Handbuch für Pastoraltheologie (à partir de 1964) et de l'ensemble dogmatique Mysterium salutis.

—  Jean-Louis KLEIN

Écrit par :

Classification


Autres références

«  RAHNER KARL (1904-1984)  » est également traité dans :

TRANSCENDANTALISME

  • Écrit par 
  • Paul GILBERT
  •  • 939 mots

Transcendantalisme dépend de « transcendantal », mot qui a été inventé au début du xiv e  siècle pour distinguer de « transcendant » (est transcendant « tout objet qui est objet pour la conscience, vers lequel la conscience „s'éclate“ » [Sartre]) les caractéristiques (un, vrai, bon) qui appartiennent à tout étant, objectif ou subjectif. La théorie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/transcendantalisme/#i_13145

Pour citer l’article

Jean-Louis KLEIN, « RAHNER KARL - (1904-1984) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/karl-rahner/