Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

POLITIQUE ÉCONOMIQUE

Articles

  • STALINE JOSEPH VISSARIONOVITCH DJOUGACHVILI dit (1879-1953)

    • Écrit par Nicolas WERTH
    • 6 474 mots
    • 7 médias
    ...premier objectif fixé par Staline et son groupe, à la fin des années 1920, est de faire de l'U.R.S.S. une grande puissance industrielle et militaire. « La Russie a toujours été battue à cause de son retard, expliqua Staline dans un discours célèbre (4 février 1931). Nous retardons de cinquante à cent...
  • STIGLITZ JOSEPH (1943- )

    • Écrit par Françoise PICHON-MAMÈRE
    • 1 122 mots
    La voix de Stiglitz se fait entendre au-delà du milieu académique. Surtout lorsque le président Bill Clinton fait de lui en juin 1993 le directeur de ses conseillers économiques. À partir du début des années 1990, Stiglitz anime la controverse qui oppose, au sein de la Banque mondiale, les...
  • STRAUSS-KAHN DOMINIQUE (1949- )

    • Écrit par Rémi LEFEBVRE
    • 1 196 mots

    La trajectoire de Dominique Strauss-Kahn, universitaire et homme politique, est celle d'un économiste en politique qui cherche à incarner et à porter la modernisation idéologique du socialisme français. Il fait valoir son expertise au sein du Parti socialiste (PS), où le poids de l'économie a redéfini...

  • LA STRUCTURE DE L'ÉCONOMIE AMÉRICAINE, Wassily Leontief - Fiche de lecture

    • Écrit par Jean-Sébastien LENFANT
    • 1 048 mots
    ...dans la mesure où celle-ci ne modifie pas sensiblement la structure de l'économie et où cette structure peut raisonnablement servir d'outil de prévision. L'analyse input-output doit permettre d'estimer et de comparer l'effet de différentes mesures de politique économique. Pour cela, Leontief a démontré l'intérêt...
  • SUCRE

    • Écrit par Jean-Paul CHARVET
    • 7 247 mots
    • 10 médias
    Cette évolution récente s’explique très largement par les transformations survenues dans la politique sucrière européenne (cf. Sucre européen et mondialisation), qui ont entraîné une nette diminution de la production dans cette zone géographique et la fermeture de nombreuses sucreries. Le Brésil...
  • SYRIE

    • Écrit par Fabrice BALANCHE, Jean-Pierre CALLOT, Philippe DROZ-VINCENT, Universalis, Philippe RONDOT, Charles SIFFERT
    • 37 006 mots
    • 13 médias
    Le régime ressent aussi la nécessité d'une ouverture économique (infitah) au sein d'un système qui doit trouver du travail à une population en très forte croissance démographique (3,3 à 3,5 % par an dans les années 1990) et doit faire face à un taux de chômage très fort. Le vote de la loi d'...
  • TANZANIE

    • Écrit par Bernard CALAS, Marie-Aude FOUÉRÉ, Franck MODERNE
    • 12 429 mots
    • 9 médias
    La Tanzanie est un des États les plus pauvres du monde, ruiné par vingt ans de politique ujamaa qui avait trois objectifs : diminuer l'emprise des intérêts étrangers sur l'économie, notamment des projets d'aide au développement perçus comme les outils privilégiés de l'ingérence néo-coloniale ; réduire...
  • TECHNIQUES MODERNES DE LA POLITIQUE ÉCONOMIQUE, Jan Tinbergen - Fiche de lecture

    • Écrit par Philippe LE GALL
    • 957 mots
    ...„d'une variation des droits d'importation sur les poissons inférieurs à 5 cm de longueur jusqu'à la nationalisation de l'industrie sidérurgique“ en passant, bien sûr, par des politiques budgétaires (variation des dépenses publiques), monétaires (variation de la masse monétaire ou des taux d'intérêt)...
  • THAÏLANDE

    • Écrit par Jean BOISSELIER, Achille DAUPHIN-MEUNIER, Universalis, Christian LECHERVY, Christian TAILLARD, Solange THIERRY
    • 24 730 mots
    • 17 médias
    La stratégie élaborée combinait une industrialisation centrée sur l'exportation, autour des niches régionales (agro-industries, automobile, tourisme, mode, santé...) financée par des investissements étrangers, avec une relance de la demande intérieure servie par des groupes industriels puissants afin...
  • THATCHERISME ET REAGANOMICS

    • Écrit par Francis DEMIER
    • 294 mots
    • 1 média

    À la suite de la deuxième crise pétrolière, en 1979, la priorité est donné à la lutte contre l'inflation. Mais, au-delà, c'est toute une politique héritée de l'après-guerre et considérée comme défavorable au profit et à l'investissement qui est condamnée par ...

  • THÉORIE GÉNÉRALE DE L'EMPLOI, DE L'INTÉRÊT ET DE LA MONNAIE, John Maynard Keynes - Fiche de lecture

    • Écrit par Marion GASPARD
    • 1 061 mots

    La célébrité de John Maynard Keynes (1883-1946), économiste à Cambridge et haut fonctionnaire, connaît son point culminant avec la publication de General Theory of Employment, Interest and Money (Théorie générale de l'emploi, de l'intérêt et de la monnaie). Non parce que ce livre...

  • TINBERGEN JAN (1903-1994)

    • Écrit par Philippe LE GALL
    • 694 mots

    Père de la macroéconométrie et du modèle social-démocrate qui s'est imposé en Europe du Nord, inlassable militant pour l'aide aux pays sous-développés, Jan Tinbergen était un scientifique rigoureux doublé d'un idéaliste, dont l'œuvre vise à concilier l'équité et l'efficacité économique. Il fut...

  • TIROLE JEAN (1953- )

    • Écrit par Emmanuelle AURIOL
    • 1 187 mots
    • 1 média
    ...passionnants tout en contribuant à la prise de décisions dans les secteurs privé et public. Sur ce dernier point, il adopte une approche normative qui vise à définir les meilleures règles et mesures depolitique économique possibles du point de vue de la collectivité. Cette approche se révèle féconde.
  • TOBIN JAMES (1918-2002)

    • Écrit par Bruno JETIN
    • 1 108 mots

    Né en 1918 à Champaign (Illinois, États-Unis) et mort le 11 mars 2002 à New Haven (Connecticut), James Tobin explique sa passion pour l'économie par le souvenir de la grande dépression qui l'a profondément marqué durant son enfance. D'où sa volonté de mettre la réflexion théorique au service de la politique...

  • TOGO

    • Écrit par Jean DU BOIS DE GAUDUSSON, Universalis, Philippe GERVAIS-LAMBONY, Agnès LAINÉ, Francis SIMONIS
    • 6 385 mots
    • 5 médias
    ...la découverte de gisements de phosphates, une amorce d'industrialisation, des cours du cacao et du café satisfaisants et une importante aide étrangère. Ces atouts permettent la mise en œuvre de plans quinquennaux en matière agricole et industrielle, s'inspirant des expériences conduites par des pays collectivistes....
  • TROISIÈME VOIE, politique

    • Écrit par Laurent BOUVET
    • 1 523 mots

    La « troisième voie » est un objet politique non identifié. Jusqu'à sa résurgence dans le débat des années 1990, la notion de troisième voie renvoyait essentiellement à la vulgate sociale-démocrate en matière socio-économique : une voie étroite entre capitalisme marchand et dirigisme...

  • TUNISIE

    • Écrit par Michel CAMAU, Roger COQUE, Universalis, Jean GANIAGE, Claude LEPELLEY, Robert MANTRAN, Khadija MOHSEN-FINAN
    • 19 981 mots
    • 15 médias
    Dans cette course à la modernisation, la politique de Bourguiba se préoccupe peu d’économie. Pour extraire la Tunisie au sous-développement et à la pauvreté, Bourguiba se laisse séduire par le projet que lui a proposé Ahmed ben Salah, lorsqu’il était secrétaire général de l’UGTT en 1956. Ben...
  • TURKMÉNISTAN

    • Écrit par Universalis, Isabelle OHAYON, Arnaud RUFFIER, Denis SINOR, Julien THOREZ
    • 5 221 mots
    • 4 médias
    ...L'arrivée massive de capitaux liée à la rente gazière a permis au chef de l'État de conserver le contrôle d'une économie totalement dirigée et étatisée. Les choix de politique économique, orientés essentiellement vers la mise en œuvre de chantiers d'infrastructures (le secteur représentait plus de 25 %...
  • TURQUIE

    • Écrit par Michel BOZDÉMIR, Universalis, Ali KAZANCIGIL, Robert MANTRAN, Élise MASSICARD, Jean-François PÉROUSE
    • 37 012 mots
    • 22 médias
    La crise économique qu'a connue la Turquie a atteint pendant la période 1977-1980 des proportions très graves. Le pays récoltait les fruits empoisonnés de la politique d'industrialisation poursuivie depuis la fin des années 1940, sous la pression conjuguée de la bourgeoisie industrielle turque et...
  • UKRAINE

    • Écrit par Annie DAUBENTON, Iryna DMYTRYCHYN, Universalis, Lubomyr A. HAJDA, Georges LUCIANI, Yann RICHARD
    • 40 363 mots
    • 17 médias
    Sous l'impulsion de Viktor Iouchtchenko, qui a été à la tête de la Banque nationale de 1993 à 1999, une politique de redressement est mise en œuvre : arrêt du financement direct des entreprises, introduction d'un taux d'escompte réel, supérieur à celui de l'inflation. Des négociations sont ouvertes...