TIROLE JEAN (1953- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Jean Tirole naît en 1953 à Troyes, où il grandit auprès d’un père obstétricien et d’une mère professeur de français. Au lycée, il s’intéresse surtout aux mathématiques, mais également à l'histoire et à la psychologie. C’est assez tardivement, à l'École polytechnique, qu’il découvre l’économie. Il est fasciné par les questions posées, ainsi que par les méthodes utilisées pour y répondre, qui mobilisent analyse rigoureuse, empruntée au formalisme des mathématiques, et sciences sociales. À vingt et un ans, il a trouvé sa voie : il sera économiste.

Jean Tirole

Jean Tirole

Photographie

Le prix Nobel d'économie Jean Tirole est partisan d'un libéralisme régulé, s'appuyant sur la responsabilisation des différents acteurs économiques. 

Crédits : Remy Gabalda/ AFP

Afficher


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Écrit par :

  • : professeure d'économie à l'École d'économie de Toulouse, université Toulouse-I-Capitole

Classification


Autres références

«  TIROLE JEAN (1953- )  » est également traité dans :

BANQUE - Économie de la banque

  • Écrit par 
  • Emmanuelle GABILLON, 
  • Jean-Charles ROCHET
  •  • 7 880 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La supervision des banques »  : […] Le deuxième volet de la réglementation bancaire vise à limiter les effets externes négatifs lors des faillites bancaires. On peut classer ces effets externes en trois catégories : ceux qui affectent les petits déposants (qui courent le risque de perdre leurs dépôts) ; ceux qui affectent les créanciers des banques ; et ceux qui affectent la stabilité du système financier dans son ensemble (du fait […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/banque-economie-de-la-banque/#i_27681

INTERVENTION DE L'ÉTAT, économie

  • Écrit par 
  • Dominique HENRIET, 
  • André PIETTRE
  •  • 10 782 mots

Dans le chapitre « Régulation et concurrence par comparaison »  : […] Imposer à l'entreprise une de ces règles de tarification suppose que l'État a les moyens de contrôler les coûts de production de l'entreprise. Si ce n'est pas le cas, l'entreprise aura tendance à gonfler artificiellement ses coûts, pour pouvoir bénéficier d'un prix élevé et masquer ainsi un bénéfice indu. Jean-Jacques Laffont et Jean Tirole (1993) ont analysé de manière exhaustive les relations d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/intervention-de-l-etat-economie/#i_27681

LAFFONT JEAN-JACQUES (1947-2004)

  • Écrit par 
  • Jean-Charles ROCHET
  •  • 871 mots

Né en 1947, Jean-Jacques Laffont a sans doute été l'économiste français le plus actif et le plus influent de sa génération. Diplômé de l'université de Toulouse et de l'École nationale de la statistique et de l'administration économique (E.N.S.A.E.), il part en 1972 pour l'université Harvard, aux États-Unis, où il étudie sous la direction de Kenneth Arrow (Prix Nobel d'économie, 1972). Sa thèse de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-jacques-laffont/#i_27681

Voir aussi

Pour citer l’article

Emmanuelle AURIOL, « TIROLE JEAN (1953- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-tirole/