Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

LA STRUCTURE DE L'ÉCONOMIE AMÉRICAINE, Wassily Leontief Fiche de lecture

The Structure of American Economy, publié en 1941 (traduit en français en 1958 sous le titre La Structure de l'économie américaine, 1919-1939. Une application empirique de l'analyse de l'équilibre), fonde tout autant la théorie que l'application de ce que les économistes nomment l'analyse „input-output“. Wassily Leontief (1906-1999) propose ici la première application empirique de la théorie de l'équilibre général, donnant ainsi un fondement aux politiques économiques conjoncturelles. Dans la deuxième édition augmentée, publiée en 1951, le texte s'enrichit notamment d'une partie originale qui modélise les relations de dépendance entre les secteurs d'un système économique ouvert, rendant ainsi les techniques statistiques plus applicables aux décisions de politique économique.

La construction d'un tableau de l'économie américaine

L'ouvrage de Leontief obéit conjointement à la logique d'un ouvrage d'économie théorique et à la logique d'un ouvrage d'économie appliquée. Une première partie présente les concepts fondamentaux de l'analyse et les données statistiques, dont Leontief tire un tableau représentant „le flux réel des produits et des services qui va d'un secteur à l'autre“, des industries vers les ménages et des ménages vers les industries ; 41 comptes de production sont distingués, auxquels s'ajoutent le compte des ménages, celui du commerce extérieur et un compte „non distribué“, qui permet de combler les inévitables lacunes statistiques. Pour chaque unité comptable, la description des flux de dépense et de recette (sans distinction de nature et à l'exception des transactions de capital) permet de représenter l'activité dans un vaste tableau à double entrée. L'analyse par ligne donne l'utilisation des produits dans différents secteurs. L'analyse par colonne indique la structure des coûts pour chaque branche. Une deuxième partie donne le schéma théorique de l'analyse input-output. La construction théorique part des conditions de reproduction du système économique, c'est-à-dire d'une situation dans laquelle chaque branche produit juste ce dont les autres ont besoin pour assurer la production. Ces conditions sont représentées par un ensemble de systèmes d'équations linéaires, ce qui suppose des coefficients de production fixes (par exemple, l'acier sera produit avec des proportions fixes de fer, de carbone, et d'énergie électrique). Leontief introduit ensuite dans le système des coefficients d'investissement. Par des méthodes algébriques (analyse matricielle et calcul de déterminants), la combinaison des systèmes d'équations permet d'exprimer les prix relatifs et les quantités relatives en fonction des coefficients de production et de consommation et d'en déduire l'effet du changement d'un coefficient quelconque (production, investissement, consommation) sur tous les prix et toutes les quantités. Une troisième partie est consacrée à un exposé détaillé des données statistiques et à la construction d'indicateurs adéquats, en vue d'établir la solution numérique des équations. Après réduction du tableau input-output à 10 secteurs, la comparaison des données de 1919 et de 1929 montre que les réactions de prix ou de quantités consécutives à un changement technologique sont relativement stables dans presque tous les secteurs pendant la période. La quatrième partie, dans l'édition augmentée, applique les mêmes techniques à l'étude de l'économie américaine en 1939.

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : maître de conférences en sciences économiques à l'université de Paris-I-Panthéon-Sorbonne

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Autres références

  • LEONTIEF WASSILY (1906-1999)

    • Écrit par Françoise PICHON-MAMÈRE
    • 876 mots

    Avant même sa disparition, à l'âge de quatre-vingt-treize ans à New York, ses pairs disaient de Wassily Leontief que c'était un sage, tant il était reconnu que sa pensée évoluait hors des dogmes et en toute indépendance, faisant de lui un « économiste complet » au sens défini par Keynes lui-même....

Voir aussi