Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

POLITIQUE ÉCONOMIQUE

Articles

  • DÉPRESSION ÉCONOMIQUE

    • Écrit par Bernard DUCROS
    • 3 173 mots
    La dépression s'explique par l'insuffisance de la demande effective. Les causes de cette insuffisance pourront être recherchées dans trois directions dont dépendent les mesures de politique économique qui seront proposées pour remédier à la dépression.
  • DÉVALUATION

    • Écrit par Jean-François LARRIBAU
    • 724 mots

    La dévaluation consiste à modifier le taux de change officiel d'une monnaie (parité) par rapport à une monnaie internationale de référence : or, dollar, écu, par exemple. Dans un sens extensif, elle désigne l'altération de l'objectif de change que les autorités monétaires d'un pays s'assignent...

  • DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET SOCIAL - Histoire

    • Écrit par Jean-Jacques FRIBOULET
    • 8 118 mots
    • 4 médias
    La quatrième priorité est la réforme de l'État. Toute l'histoire du développement prouve l'exigence d'une stratégie cohérente mise en œuvre par un État ayant l'appui de la population. Ce fut le cas du Japon sous la révolution Meiji au xixe siècle. Au xxe siècle, il...
  • DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET SOCIAL - Aide publique au développement

    • Écrit par Lisa CHAUVET, Marin FERRY
    • 3 734 mots
    • 5 médias
    ...d'un consensus – puisqu'au contraire ce rapport a été suivi d'un intense débat –, il défend l'idée que l'efficacité de l'aide dépend de la qualité des politiques économiques mises en œuvre par les pays en développement. S’ajoutant à la restriction des budgets d’aide, ce rapport a conduit les pays développés,...
  • DOLLAR

    • Écrit par Dominique LACOUE-LABARTHE
    • 11 247 mots
    • 2 médias
    ...mouvement s'accompagne d'une bulle boursière spéculative et les investissements non rentables sont balayés à partir du début de la récession en mars 2001. Sur le plan de la politique économique, bien des progrès ont été accomplis depuis le marasme des années 1980. La combinaison traditionnelle d'une politique...
  • ÉCHANGE TERMES DE L'

    • Écrit par Jean-Marc SIROËN
    • 3 472 mots
    Les politiques commerciales peuvent influencer les termes de l'échange. Certaines ont pour fonction de les améliorer, d'autres ont pour conséquence de les dégrader. Les premières privilégient l'amélioration des termes de l'échange au détriment du volume des échanges, les secondes reposent sur des objectifs...
  • ÉCONOMÉTRIE

    • Écrit par Jean-Pierre FLORENS
    • 7 279 mots
    • 2 médias
    ...modifier. Ces modèles répondent à ce que l'on appelle la critique de Robert E. Lucas (Prix Nobel en 1995), qui peut se résumer par l'argument suivant : une mesure de politique économique va avoir un double effet ; un effet direct, décrit par les relations (si le revenu des ménages augmente la consommation...
  • ÉCONOMIE (Définition et nature) - Objets et méthodes

    • Écrit par Henri GUITTON
    • 6 478 mots
    Autrefois on aimait répéter : l'économie politique est tout à fait différente de lapolitique économique ; la première est neutre, la seconde est orientée vers telle ou telle action. Aujourd'hui, on n'insiste pas de la même manière sur cette opposition, qui garde évidemment sa valeur ; on est beaucoup...
  • ÉCONOMIE (Définition et nature) - Une science trop humaine ?

    • Écrit par Bernard GUERRIEN
    • 4 865 mots
    ...fondées sur l'observation et les données disponibles, où il montre l'importance de l'asymétrie d'information dans de nombreuses questions importantes de politique économique. Pour cela, il a fait appel à quelques idées simples, accessibles à tout le monde, bien loin des formules mathématiques de ses publications...
  • ÉCONOMIE (Définition et nature) - Enseignement de l'économie

    • Écrit par Jean-Marc DANIEL
    • 5 551 mots
    ...économique du pays. L'économie cesse d'être la description de mécanismes harmonieux conduisant automatiquement à l'équilibre, notamment de plein emploi. L'économiste ne doit plus se contenter d'observer mais bel et bien de proposer des mesures de politique économique. Pour accomplir sa tâche, il a besoin...
  • ÉCONOMIE (Histoire de la pensée économique) - Les grands courants

    • Écrit par Jérôme de BOYER
    • 8 689 mots
    • 10 médias
    Muni de ces outils, Keynes explique le chômage par l'insuffisance de la demande et propose d'utiliser la politique économique pour modifier les niveaux du taux d'intérêt, de production et d'emploi. La politique qu'il préconise contraste avec celle des idéologies totalitaires : il ne s'agit ni de contrôler...
  • ÉCONOMIE (Histoire de la pensée économique) - Keynésianisme

    • Écrit par Olivier BROSSARD
    • 8 244 mots

    John Maynard Keynes n'a jamais cessé de souligner que le libre jeu des marchés et de la concurrence ne conduit pas forcément à une situation économique satisfaisante (voir par exemple l'article « The End of Laissez-faire », publié en 1926). Les conceptions keynésiennes de la politique économique sont...

  • ÉCONOMIE (Histoire de la pensée économique) - Monétarisme

    • Écrit par Jean-Marc DANIEL
    • 1 554 mots
    • 1 média
    ...conduit à une hausse des prix tandis que le taux de chômage reste constant : la courbe de Phillips monétariste est une droite verticale. Cela signifie qu'une politique économique qui prétend réduire le chômage et augmenter la croissance en augmentant la masse monétaire est vouée à l'échec et à l'inflation....
  • ÉCONOMIE MONDIALE - 2014 : nouvelle répartition de l'activité

    • Écrit par Axel MARMOTTANT
    • 3 487 mots
    • 4 médias
    Le Japon avait mis en œuvre, en 2013, un plan de relance destiné à reconstruire le pays après le tsunami de 2011, à soutenir l’activité et à lutter contre la faiblesse de l’inflation qui mine le pays depuis vingt ans. Celui-ci a porté ses premiers fruits dès 2013, et la croissance du volume d’activité...
  • ÉCONOMIE MONDIALE - 2013 : une croissance mondiale apathique

    • Écrit par Axel MARMOTTANT
    • 3 307 mots
    • 5 médias
    ...mars 2011), le Japon est confronté au ralentissement mondial, à l’absence persistante d’inflation et à des perspectives de ralentissement de l’activité. Le Premier ministre Abe Shinzō, qui a pris ses fonctions à la fin de 2012, met en place un plan de relance. Celui-ci s’articule autour de trois axes complémentaires...
  • ÉCONOMIE MONDIALE - 2008 : de la crise financière à la crise économique

    • Écrit par Nicolas SAGNES
    • 3 210 mots
    Face à une crise d'une telle ampleur, les autorités publiques ont annoncé des plans de soutien massifs. Aux États-Unis, le plan Troubled Assets Relief Program (T.A.R.P., programme de sauvetage des avoirs en difficulté), dit « plan Paulson », a consacré une enveloppe de 700 milliards de dollars au rachat...
  • ÉCONOMIE MONDIALE - 2002 : incertitudes sur la reprise

    • Écrit par Nicolas SAGNES
    • 2 640 mots
    Par ailleurs, le policy-mix (combinaison de la politique monétaire et de la politique budgétaire) européen s'est fortement distingué de celui des États-Unis. La Banque centrale européenne a suivi une politique monétaire plus restrictive, en maintenant ses taux directeurs à un niveau plus élevé...
  • ÉCONOMIE MONDIALE - 1994 : l'assainissement à mi-parcours

    • Écrit par Tristan DOELNITZ
    • 6 048 mots
    ...fait d'être « sorti du tunnel », après la récession la plus accusée depuis cinquante ans, n'a pas provoqué d'euphorie. Un peu partout, la crainte d'un retour de l'inflation a habité les dirigeants, les empêchant de céder à la tentation d'une relance qui aurait effacé les traces...
  • ÉCONOMIE MONDIALE - 1993 : une nouvelle année de purgatoire

    • Écrit par Tristan DOELNITZ
    • 6 802 mots
    ...années 1980, à la stabilisation, le point haut de l'inflation en 1990 s'est situé à un niveau nettement inférieur à ceux de 1974 et de 1980. Cette politique de rigueur a eu pour première conséquence de réduire le rapport entre la croissance et la création d'emplois. Mais elle devrait être bénéfique...
  • ÉCONOMIE MONDIALE - 1990 : de l'euphorie à la crainte

    • Écrit par Régis PARANQUE
    • 15 061 mots
    Les politiques économiques mises en œuvre par les principaux pays influencent de plus en plus directement les flux commerciaux et conditionnent donc de plus en plus fortement l'économie nationale de chaque pays. C'est ainsi que les États-Unis, en 1985-1986, ont « tiré » l'économie mondiale par leurs importations...