Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

POLITIQUE ÉCONOMIQUE

Articles

  • KALDOR NICHOLAS (1908-1986)

    • Écrit par Gérard GRELLET
    • 965 mots

    Économiste britannique d'origine hongroise, Nicholas Kaldor, né à Budapest en 1908, est mort à Cambridge en 1986. Professeur à l'université de Cambridge (1952), conseiller des gouvernements travaillistes de l'après-guerre et de nombreux pays, membre de la Chambre des lords (1974), il...

  • KEYNES JOHN MAYNARD (1883-1946)

    • Écrit par Guy CAIRE
    • 1 872 mots
    • 1 média
    ...continue à défendre dans Les Conséquences économiques de M. Churchill (The Economic Consequences of Mr Churchill, 1925) : dans ce dernier opuscule, il montre que le retour à l'étalon-or conduirait à une surévaluation de la monnaie et à un important chômage auquel il conviendrait alors de remédier...
  • KLEIN LAWRENCE ROBERT (1920-2013)

    • Écrit par Jean-Claude MAITROT
    • 362 mots

    Après avoir étudié à l'université de Berkeley, puis au célèbre Massachusetts Institute of Technology avec Samuelson, Lawrence Robert Klein, né le 14 septembre 1920 à Omaha (Nebraska) devient professeur à la Wharton School de l'université de Pennsylvanie, puis conseiller du président Carter. Il...

  • KYDLAND FINN E. (1943- )

    • Écrit par Françoise PICHON-MAMÈRE
    • 1 144 mots

    Après Ragnar Frisch, premier lauréat du prix Nobel d'économie en 1969, et Trygve Haavelmo, qui l'obtint vingt ans plus tard, Finn E. Kydland est, en 2004, le troisième Norvégien à remporter cette récompense. Il partage le prix avec l'Américain Edward C. Prescott, professeur à W.P. Carey School...

  • LEE KUAN YEW (1923-2015)

    • Écrit par Jean-Louis MARGOLIN
    • 1 133 mots
    • 1 média

    Homme politique singapourien, Lee Kuan Yew se distingue d’abord par son exceptionnelle longévité politique : membre du Parlement de 1955 à sa mort, il fait partie du gouvernement de 1959 à 2011 – il sera Premier ministre de 1959 à 1990. Ensuite, par l’exceptionnelle réussite de sa politique économique,...

  • LUCAS ROBERT EMERSON Jr. (1937-2023)

    • Écrit par Universalis, Françoise PICHON-MAMÈRE
    • 865 mots
    • 1 média

    Robert Lucas est un économiste américain, chef de file de la nouvelle école classique dans les années 1970 et dont les travaux ont notamment porté sur les modèles d’anticipations rationnelles. La pensée libérale est très souvent mise à l'honneur par les membres du jury de l'Académie royale des sciences...

  • MACROÉCONOMIE - Théorie macroéconomique

    • Écrit par Edmond MALINVAUD
    • 8 050 mots
    Le progrès des connaissances scientifiques n'est pas seul en cause, car on attend aussi de la théorie macroéconomique qu'elle éclaire le choix des politiques conjoncturelles et structurelles. Plus précisément, l'autorité publique, ministre en charge de l'économie ou gouverneur de la banque centrale,...
  • MACROÉCONOMIE - Emploi

    • Écrit par Bernard GAZIER
    • 9 632 mots
    • 3 médias

    L' emploi désigne tout processus d'affectation des personnes à des tâches économiquement reconnues, le plus souvent rémunérées. En un sens plus large, le terme peut évidemment s'appliquer à l'utilisation d'un facteur de production (emploi d'un capital), voire d'un instrument...

  • MACRON EMMANUEL (1977- )

    • Écrit par Universalis, Blaise MAGNIN
    • 2 070 mots
    • 3 médias
    Chargé du pôle économie et finances au sein du cabinet, Emmanuel Macron est l’un des artisans de deux mesures emblématiques de la politique favorable aux entreprises mise en œuvre pendant le quinquennat de François Hollande : le crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi, et le pacte...
  • MADAGASCAR

    • Écrit par Marie Pierre BALLARIN, Chantal BLANC-PAMARD, Hubert DESCHAMPS, Bakoly DOMENICHINI-RAMIARAMANANA, Universalis, Paul LE BOURDIEC, David RASAMUEL
    • 35 132 mots
    • 11 médias
    ...Sud, ce qui lui sera reproché par les pays de l'Organisation de l'unité africaine (O.U.A., créée en 1963) dont Madagascar est un des membres fondateurs. Les choix du gouvernement Tsiranana dans le domaine économique se traduisent par un néo-libéralisme qui, à la fois, encourage l'initiative privée,...
  • MAGHREB - Le Maghreb politique

    • Écrit par Karima DIRÈCHE
    • 7 493 mots
    • 5 médias
    Les modèles de développement adoptés par les nouveaux États sont liés au contexte international de la guerre froide. L'Algérie se pose en leader socialiste et tiers-mondiste de l'Afrique et s'inspire des économies des républiques populaires de l'Europe de l'Est : nationalisation...
  • MALAISIE

    • Écrit par Philippe DEVILLERS, Universalis, Nathalie FAU, Denys LOMBARD
    • 17 261 mots
    • 15 médias
    Abdul Razak définit aussi une« Nouvelle politique économique » (New Economic Policy [N.E.P.]). Il avait été constaté qu'en 1969 le revenu moyen des Malais était de 40 % inférieur à celui des Chinois, et surtout que les Malais ne possédaient que 1,5 % des actifs de l'économie moderne du pays (plantations,...
  • MALI

    • Écrit par Pierre BOILLEY, François BOST, Denia CHEBLI, Christian COULON, Universalis
    • 9 748 mots
    • 12 médias
    Dès l'indépendance, le régime élabora une politique économique ambitieuse qui prévoyait un taux de croissance annuel de 8 % et reposait sur la création de sociétés d'État. Ainsi furent constitués la Somiex (Société malienne d'import-export), qui avait le monopole de l'import-export, l'OPAM (Office des...
  • MARKETS, MARKET FAILURES AND DEVELOPMENT, Joseph E. Stiglitz - Fiche de lecture

    • Écrit par Ariane TICHIT
    • 1 072 mots
    ...faut une théorie de l'organisation rurale et industrielle prenant en compte le fonctionnement spécifique des marchés et les défaillances de ces derniers. Dans la dernière partie de l'article, Stiglitz argumente en faveur d'une action de l'État pour pallier certaines imperfections de marché. Cependant, il...
  • MASSÉ PIERRE (1898-1987)

    • Écrit par Henri GUILLAUME
    • 577 mots

    Dans un très beau livre, Aléas et progrès, publié en 1984, Pierre Massé a décrit sa traversée du siècle. Né le 13 janvier 1898, le jour du « J'accuse » de Zola, il est reçu en 1916 à la fois à Polytechnique et à Normale supérieure. Il s'engage aussitôt prenant part à l'offensive du Chemin des Dames....

  • MATHÉMATIQUE ÉCOLE ÉCONOMIQUE

    • Écrit par François ETNER
    • 2 776 mots
    ...des travaux publics), jusqu'à Maurice Allais qui parvint, un siècle plus tard, à l'intégrer dans un modèle général microéconomique. Pour illustrer cette tradition, supposons que l'État, ou une entreprise publique, ou une instance de régulation, s'interroge sur l'opportunité d'une action....
  • MERCANTILISME

    • Écrit par François ETNER
    • 6 592 mots
    La puissance politique ou militaire, en tant qu'objectif ultime, commande les prescriptions de politique économique de façon presque mécanique, avec évidemment des variations dues aux circonstances ou au fait que ce qui convient à l'Angleterre ne convient peut-être pas à la France. L'essentiel des raisonnements...
  • MEXIQUE

    • Écrit par Jacques BRASSEUL, Henri ENJALBERT, Universalis, Roland LABARRE, Cécile LACHENAL, Jean A. MEYER, Marie-France PRÉVÔT-SCHAPIRA, Philippe SIERRA
    • 33 396 mots
    • 18 médias
    ...PúblicaDistributiva) cherche à combattre l'évasion fiscale, le commerce ambulant et la contrebande. Pour ne pas aggraver la dette intérieure, Fox décide d'augmenter un certain nombre d'impôts, mais le volet proposant de supprimer l'exemption de la T.V.A. sur les médicaments...
  • MICROÉCONOMIE - Incitations et contrats

    • Écrit par Bernard SALANIÉ
    • 6 259 mots
    Les implications de la théorie des contrats pour la politique économique sont fondamentales. La présomption générale des économistes, qui s'appuie sur la théorie de l'équilibre général concurrentiel, est que l'économie de marché est efficace si aucune “défaillance de marché” n'intervient. Or l'existence...
  • MONDIALISATION - Histoire de la mondialisation

    • Écrit par Bertrand BLANCHETON, Universalis
    • 4 032 mots
    • 11 médias
    La mondialisation réduit les marges de manœuvre des États dans la conduite de leur politique économique. L'intégration financière impose également des contraintes au plan de la politique monétaire et du change. Pour autant, l'existence de contraintes ne signifie pas l'absence de choix. Ni la paralysie...