AVENARIUS RICHARD (1843-1896)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Philosophe allemand, né à Paris, Richard Avenarius enseigna à Zurich de 1877 à sa mort, et prit part à la création du Cercle académico-philosophique de Leipzig. Bien qu'il se soit inscrit dans l'histoire des idées comme l'un des fondateurs en 1877 du Vierteljahrschrift für Wissenschaftliche Philosophie (Revue de philosophie scientifique), auquel Ernst Mach s'est trouvé associé après sa mort, la portée épistémologique de son œuvre a été trop souvent masquée par les Critiques de Husserl (Logische Untersuchungen, 1900) et par la polémique à laquelle l'a exposée de la part de Lénine (Matérialisme et empiriocriticisme, 1907) son utilisation hâtive par la littérature marxiste. Du moins apparaîtra-t-elle en pleine lumière à travers les développements que lui a donnés le mouvement des sciences humaines dans la première moitié du xxe siècle.

Selon les propres termes de l'avant-propos de la Kritik der reinen Erfahrung (Critique de l'expérience pure, 1888-1890), le dessein d'Avenarius a été de généraliser la tentative amorcée par son étude sur Spinoza (1868) pour expliquer la genèse d'une quelconque conception du monde par des lois assignables d'un point de vue purement psychologique, mais les caractéristiques reconnues à ces lois permettront inversement de comprendre qu'elles prennent forme en des conceptions du monde. Dans l'exigence d'un fondement radical pour les productions de l'esprit transparaît, en effet, le souci des structures constitutives de l'existence humaine. « Premier axiome : chaque individu humain se pose originairement (ursprunglich) en confrontation à un environnement (Umgebung) doté d'une variété de composantes, à d'autres individus humains dotés d'une variété d'énonciation (Aussage) et à leurs énoncés affectés d'une quelconque dépenda [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : professeur honoraire de philosophie à l'université de Paris-X-Nanterre

Classification


Autres références

«  AVENARIUS RICHARD (1843-1896)  » est également traité dans :

SCIENCES - Science et philosophie

  • Écrit par 
  • Alain BOUTOT
  •  • 17 642 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « L'empiriocriticisme »  : […] L'empiriocriticisme a été fondé de manière indépendante par Richard Avenarius et par le physicien Ernst Mach. Il se réclame moins d'Auguste Comte, qui a eu assez peu d'influence outre-Rhin, que de l' empirisme anglais. Il se caractérise par une opposition déclarée à Kant et aux néo-kantiens, qui dissolvent les faits dans la pensée, et par la volonté de s'en tenir aux données de l'expérience. Il pe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sciences-science-et-philosophie/#i_5267

Pour citer l’article

Pierre KAUFMANN, « AVENARIUS RICHARD - (1843-1896) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/richard-avenarius/