ÉGALITÉ

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Deux ou plusieurs réalités sont dites « égales » lorsqu'elles sont tenues pour semblables ou identiques sous un angle déterminé. On tient donc pour équivalentes, d'un certain point de vue, des choses qui ne le sont pas par ailleurs. Dans les faits, on ne trouve jamais deux réalités identiques au point d'être interchangeables. Leibniz a exprimé cette idée en formulant son fameux « principe des indiscernables » : deux gouttes d'eau, par exemple, ne sont jamais pareilles en tout point. L'égalité ne serait donc en aucun cas l'identité, mais plutôt une forme de similitude qui n'exclut pas les différences. Tout le problème est donc de déterminer à partir de quel degré de similitude deux êtres par ailleurs différents pourront être tenus pour égaux. Distinguons d'emblée les réalités mesurables et celles qui ne le sont pas. Dans le premier cas, on tiendra pour égales des réalités équivalentes sous l'angle d'une certaine mesure telle que le poids, la surface, la taille... Dans le second cas, on décidera de tenir pour égales des individualités en raison d'une similitude essentielle. La première approche de l'égalité est d'ordre scientifique. La seconde renvoie aux concepts moraux et juridiques de l'égalité. L'acception la plus rigoureuse de l'égalité est mathématique, mais elle ne l'est que dans l'exacte mesure où elle porte sur des réalités abstraites. Les mathématiques et la logique, ainsi que les sciences exactes établissent entre des objets de pensée des équivalences matérialisées par le signe =. Ces équivalences ou équations établissent des identités entre des variables (a et b par exemple) ou des combinaisons de variables (f (a) = b). Deux variables égales n'ont pas le même sens mais comportent le même référent (un même nombre réel par exemple).

Contrairement aux équations mathématiques, l'égalité juridique ne concerne pas des objets de pensée, mais des hommes, et les problèmes posés sont ici d'un tout autre ordre. Par opposition aux choses, auxquelles on peut toujours attribuer un prix, les êtres humains sont incommensurables, e [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

  • : professeur agrégé de philosophie, maître de conférences à l'Institut d'études politiques de Paris

Autres références

«  ÉGALITÉ  » est également traité dans :

INÉGALITÉS - Analyse et critique

  • Écrit par 
  • Alain BIHR, 
  • Roland PFEFFERKORN
  •  • 9 523 mots

Dans le chapitre «  Une société inégalitaire est-elle acceptable ? »  : […] Les discours philosophiques ou politiques favorables à l'égalité sociale se heurtent fréquemment à une argumentation opposée, qui légitime de fait les inégalités. Cette dernière n'est cependant pas homogène, ni d'un point de vue idéologique, ni en ce qui concerne les conséquences politiques qui en découlent. Son objectif est de délégitimer la revendication d'égalité des conditions sociales, taxée […] Lire la suite

TOCQUEVILLE ALEXIS DE (1805-1859)

  • Écrit par 
  • Georges BURDEAU
  •  • 3 593 mots
  •  • 1 média

Dans une Europe livrée depuis quarante ans aux orages politiques soulevés par la Révolution française, Tocqueville apparaît comme la conscience du milieu du siècle. Avec une lucidité qui, aujourd'hui encore, nous étonne, il fait le point pour comprendre, et non pour juger, une force dont chacun pressentait, pour s'en réjouir ou s'en alarmer, qu'elle allait changer la face du monde. Cette force, c' […] Lire la suite

CLASSES SOCIALES - La théorie de la lutte de classes

  • Écrit par 
  • André AKOUN
  •  • 8 266 mots

Dans le chapitre « Pouvoir et société civile »  : […] À l'espace social qualitatif des sociétés hiérarchiques se substitue un espace social quantitatif et homogène. La société, veuve de toute transcendance, n'est plus que ce lieu sans profondeur métaphysique où se nouent les volontés individuelles. Le nouveau foyer de sacralité est l'homme, sujet libre, avec pour destin l'histoire qu'il fait et qui le fait. Désormais au centre d'un espace politique d […] Lire la suite

SOCIALISME - Social-démocratie

  • Écrit par 
  • Philippe MARLIÈRE
  •  • 10 049 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Le virage social-libéral »  : […] Dans les années 1980, les brèves expériences néo-keynésiennes du P.S. français (1981-1982) et du P.A.S.O.K. grec (1981-1984), poursuivies dans un environnement international hostile, se sont soldées par des échecs. La social-démocratie se retrouve sans cadre théorique et programmatique. Les partis sociaux-démocrates alors au pouvoir dans le sud de l'Europe mènent des politiques de désinflation co […] Lire la suite

CITOYENNETÉ

  • Écrit par 
  • Dominique SCHNAPPER
  •  • 4 677 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La légitimité politique »  : […] En proclamant la souveraineté du citoyen, les révolutionnaires posaient un principe de transcendance des particularismes. Constitués en « nation », pour reprendre la formule de l'article 3 de la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen, les citoyens cessaient d'être des individus concrets pour agir dans l'espace public en tant que citoyens. C'est pourquoi ils devenaient en principe citoyen […] Lire la suite

CIVIL DROIT

  • Écrit par 
  • Muriel FABRE-MAGNAN
  •  • 9 088 mots

Dans le chapitre « Les fondements du droit civil »  : […] Contrairement à certains projets initiaux, le Code civil français n'a finalement pas retenu l'idée d'une partie préliminaire générale qui aurait pu notamment expliquer le dénominateur commun des dispositions qui allaient être traitées dans le Code et, par conséquent, les fondements du droit civil. Ceux-ci peuvent être néanmoins ordonnés autour des notions d'égalité et d'individu. Le droit civil es […] Lire la suite

NATIONALITÉ

  • Écrit par 
  • Henri BATIFFOL, 
  • Patricia BUIRETTE, 
  • Jean-Éric MALABRE, 
  • Marthe SIMON-DEPITRE, 
  • Paul TAVERNIER
  • , Universalis
  •  • 10 358 mots

Dans le chapitre « Condition des étrangers et égalité »  : […] C'est à un problème d'égalité que peuvent se ramener les droits des étrangers : ceux-ci doivent-ils, dans un pays donné, être traités comme les nationaux ou seront-ils au contraire soumis à certaines incapacités ? À supposer qu'ils fassent l'objet de mesures discriminatoires, existe-t-il des moyens par lesquels ils pourront y échapper et être traités de la même façon que les nationaux ? Dans ce c […] Lire la suite

DROITS DE L'HOMME

  • Écrit par 
  • Georges BURDEAU, 
  • Gérard COHEN-JONATHAN, 
  • Pierre LAVIGNE, 
  • Marcel PRÉLOT
  • , Universalis
  •  • 24 041 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les dix-sept articles »  : […] La Déclaration a pour point de départ la notion de droits naturels, droits que l'individu possède à raison de sa qualité même d'être humain et de membre d'un corps politique quel qu'il soit. L'État est établi en fonction de l'individu et pour l'individu, comme une organisation dont la raison d'être est de lui garantir ses facultés naturelles : « Le but de toute association politique est la conserv […] Lire la suite

ENFANCE (Situation contemporaine) - Évolution de la relation adultes-enfants

  • Écrit par 
  • Alain RENAUT
  •  • 5 424 mots

Dans le chapitre « Dynamique des sociétés modernes »  : […] De fait, la relation entre adultes et enfants a été l'objet, au fur et à mesure que se déployait la modernité, d'un véritable travail de laïcisation qui a progressivement dépouillé de son caractère sacro-saint l'autorité du monde des adultes. Ce travail a concerné au premier chef la désacralisation de l'autorité paternelle, virtuellement parallèle à la désacralisation de l'autorité du mari dans l […] Lire la suite

INÉGALITÉS HOMMES-FEMMES, France

  • Écrit par 
  • Alain BIHR, 
  • Roland PFEFFERKORN
  •  • 5 964 mots
  •  • 2 médias

Depuis les années 1970, en France, l'égalité entre hommes et femmes est reconnue par tous, du moins sur le plan des principes. C'est une avancée considérable par rapport à une époque encore proche durant laquelle la tradition, comme le droit, s'accordait au contraire sur l'infériorité, considérée comme naturelle, des femmes. À l'aube du xxi e  siècle, au terme de trois décennies de bouleversements […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

États-Unis. Assaut du Capitole et investiture du président Joe Biden. 1er-22 janvier 2021

Raphael Warnock et Jon Ossoff remportent le second tour des deux élections sénatoriales en Géorgie. Leur victoire confère aux démocrates le contrôle du Sénat. Ceux-ci y disposent d’autant de sièges que les républicains – cinquante –, mais en cas d’égalité des voix lors d’un vote, c’est la vice […] Lire la suite

Royaume-Uni. Suspension de Jeremy Corbyn du Labour. 29 octobre - 17 novembre 2020

Le 29, le dirigeant du Labour Keir Starmer ordonne la suspension du parti de son prédécesseur Jeremy Corbyn. Cette décision fait suite à la tentative de ce dernier de minimiser les conclusions d’une enquête sur l’antisémitisme au sein du Labour, menée par la Commission pour l’égalité et les droits […] Lire la suite

Maghreb – France. Réactions aux propos du président Emmanuel Macron sur les caricatures. 25-29 octobre 2020

islamique algérien, une institution officielle, « condamne fermement cette campagne virulente contre le prophète Mahomet » émanant d’« un responsable qui se targue d’être le protecteur des valeurs de fraternité, de liberté et d’égalité ». Le 29, le ministère des Affaires étrangères tunisien exprime « son profond mécontentement face à la campagne menée par certains partis au nom de la liberté d’expression ». […] Lire la suite

France. Bilan des féminicides en 2019. 17-28 août 2020

la ministre chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, Élisabeth Moreno, annonce la mise à disposition d’un millier de bracelets anti-rapprochement dès septembre, la création de quinze centres destinés à la prise en charge des auteurs de violences avant la fin de l’année, ainsi que la création de mille places d’hébergement d’urgence supplémentaires pour les victimes de violences d’ici à la fin de 2021. […] Lire la suite

Israël. Prestation de serment du gouvernement. 7-24 mai 2020

Le 7, la Knesset approuve l’accord de gouvernement conclu en avril par Benyamin Nétanyahou et Benny Gantz. Le 17, elle investit le gouvernement qui prête serment. Il s’agit du cabinet le plus nombreux de l’histoire du pays, avec trente-six ministres et seize vice-ministres, répartis à égalité […] Lire la suite

Pour citer l’article

Laurence HANSEN-LÖVE, « ÉGALITÉ », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 30 avril 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/egalite/