ADANA

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Ville principale de la plaine de Cilicie (Turquie), Adana, chef-lieu du département homonyme, commande le passage du Seyhan, grand fleuve descendant du Taurus, au contact de la basse plaine alluviale et des collines de piémont. Cette situation fut mise en valeur par une agglomération urbaine dès l'époque hittite (~ IIe millénaire). Dans l'Antiquité et au Moyen Âge, Adana était dominée, en prospérité et en importance, par Tarse, dotée d'une remarquable fonction portuaire. Elle est devenue la ville principale de la plaine cilicienne à l'époque mamelouke, puis à l'époque ottomane ; sa situation plus centrale entraîna, en effet, son choix comme capitale administrative à une période de relations commerciales déclinantes et de repli sur le cadre régional. Adana s'est considérablement développée depuis la proclamation de la république ; sa population est passée de 70 000 habitants en 1920 à 1 245 000 dans l'agglomération en 2005. Centre industriel important, elle abrite en particulier une industrie cotonnière et des industries alimentaires. Foyer d'attraction du peuplement, elle étend son rayonnement sur le cadre montagneux (Cilicie et Cappadoce) et sur tout le sud-est de la Turquie. Elle est reliée au port méditerranéen de Mersin, situé à une cinquantaine de kilomètres.

Turquie : carte administrative

Turquie : carte administrative

carte

Carte administrative de la Turquie. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

—  Xavier de PLANHOL

Écrit par :

  • : professeur à l'université de Paris-Sorbonne, membre de l'Academia Europaea

Classification


Autres références

«  ADANA  » est également traité dans :

CILICIE

  • Écrit par 
  • Xavier de PLANHOL
  •  • 479 mots

Nom antique d'une province du sud-est de l'Asie Mineure, centrée sur la plaine de Cilicie (en turc Çukur Ova, « la plaine creuse ») et son cadre montagneux. Celui-ci comporte deux éléments bien distincts : au nord, un fragment des hautes chaînes du Taurus (Ala daǧ, 3 734 m ; Bolkar daǧ, 3 585 m) que traversent difficilement les défilés des « portes de Cilicie », grande route traditionnelle reliant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cilicie/#i_47220

Pour citer l’article

Xavier de PLANHOL, « ADANA », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/adana/