HITTITES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La découverte des Hittites est le résultat d'une longue enquête philologique et archéologique qui débute au temps du déchiffrement des hiéroglyphes égyptiens. Le nom d'un grand pays, en relation avec la cour égyptienne de la XVIIIe dynastie, apparaît dès les premiers textes que lit Champollion : le « Heta », dont les pharaons disent avoir reçu le tribut et dont Ramsès II affirme qu'il le vainquit à Qadesh, en Syrie du Nord. Dans la mesure où l'Orient s'ouvre à la recherche archéologique européenne, on retrouve ici et là, en Syrie du Nord en particulier, d'étranges textes rédigés dans un système d'écriture inconnu, lequel paraît être un système « hiéroglyphique ». Faute d'en connaître l'origine exacte, à tout hasard, on attribue cette écriture aux « Hittites ». En 1887, la découverte fortuite, à Tell el-Amarna, site de l'antique capitale du pharaon hérétique Akhenaton, de la correspondance diplomatique de la cour égyptienne avec ses vassaux de Syrie et les cours de Babylone et d'Assyrie, allait relancer le problème hittite : cette correspondance faisait état des mouvements de l'armée hittite en Syrie et, qui plus est, y figurait également une lettre du roi hittite Souppilouliouma, adressant ses vœux à Akhenaton à l'occasion de son accession au trône.

-2000 à -1000. Les empires du Bronze

-2000 à -1000. Les empires du Bronze

Vidéo

Âge du bronze. Expansion de l'architecture collective. Apogée de l'Égypte.Au IIe millénaire s'épanouissent les grandes civilisations de l'Âge du bronze.En Mésopotamie d'abord, où rayonne brièvement le premier Empire babylonien, avec Hammourabi et son célèbre code juridique.L'Égypte... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Écriture hiéroglyphique hittite

Écriture hiéroglyphique hittite

Photographie

Écriture hiéroglyphique hittite provenant de Karkemish (IXe-VIIIe s. av. J.-C.). Musée hittite, Ankara, Turquie. 

Crédits : M. Seemuller/ De Agostini/ Getty Images

Afficher

Deux de ces lettres (dont l'une adressée à un roi d'Arzawa) étaient rédigées dans une langue inconnue, mais dans le système d'écriture cunéiforme mésopotamien, donc lisibles. Bien inspiré, mais s'en repentant presque aussitôt, le savant norvégien Knudtzon, en reconnaissait l'origine indo-européenne et en fournissait une première traduction approchée. En 1906, une expédition allemande, dirigée par Hugo Winkler, obtenait la concession des fouilles sur le site de Boghaz-Köy, connu depuis 1839, énorme ensemble de ruines qui paraissait particulièrement prometteur. Après quelques semaines de travail, Winkler recueillait environ [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 12 pages



Médias de l’article

-2000 à -1000. Les empires du Bronze

-2000 à -1000. Les empires du Bronze
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Écriture hiéroglyphique hittite

Écriture hiéroglyphique hittite
Crédits : M. Seemuller/ De Agostini/ Getty Images

photographie

Rhyton en forme de taureau

Rhyton en forme de taureau
Crédits : W. Forman/ AKG

photographie

Stèle funéraire, Marash, Syrie

Stèle funéraire, Marash, Syrie
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Afficher les 6 médias de l'article





Écrit par :

Classification


Autres références

«  HITTITES  » est également traité dans :

ANCIEN EMPIRE HITTITE, en bref

  • Écrit par 
  • Jean-Claude MARGUERON
  •  • 170 mots
  •  • 1 média

À la suite de la fondation, au xixe siècle avant J.-C., d'un premier royaume considéré par la tradition mythique comme l'ancêtre du royaume hittite, une séquence dynastique mène au roi Labarna, généralement considéré comme le fondateur de l'ancien empire (— 1680-— 1500) établi au cœur même du plateau anatolien. Une vigoureuse politique d'expansion ver […] Lire la suite

EMPIRE HITTITE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Jean-Claude MARGUERON
  •  • 260 mots

Fin du xixe siècle avant J.-C. Selon des textes légendaires, Anitta, roi de Kussar, s'empare de Hattusha (Bogazköy), mais il n'en fait pas sa capitale ; cette action passe pour être la première apparition des Hittites en Anatolie. […] Lire la suite

ANTIQUITÉ - Le droit antique

  • Écrit par 
  • Jean GAUDEMET
  •  • 11 962 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre «  Le droit hittite »  : […] Population d'origine indo-européenne, les Hittites ont occupé la région centrale de l'Asie Mineure au cours du II e  millénaire, et l'époque de la plus grande puissance de la royauté hittite se situe entre le milieu du xiv e  siècle et le début du xii e  siècle. L'archéologue Winckler a retrouvé dans les ruines de la capitale hittite, Hattusas (près de l'actuel village de Boghaz Köi, à l'est d'Ank […] Lire la suite

APPAREIL, architecture

  • Écrit par 
  • Roland MARTIN
  •  • 4 320 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'appareil cyclopéen »  : […] De caractère primitif et rustique, l'appareil cyclopéen est propre aux civilisations vigoureuses de la protohistoire ; les vestiges les plus admirés appartiennent aux forteresses célèbres de Mycènes, de Tirynthe dont la construction remonte au milieu du deuxième millénaire avant notre ère, ou aux fortifications et aux palais des princes hittites dans leur capitale de Boghaz Köy sur les plateaux a […] Lire la suite

ASIANIQUES

  • Écrit par 
  • Valentin NIKIPROWETZKY
  •  • 373 mots

Dénomination attribuée aux anciens habitants de l'Asie antérieure qui n'appartenaient ni au groupe des Sémites ni à celui des Indo-Européens. Dans le Proche-Orient du ~ II e  millénaire, appartenaient aux peuples asianiques les Proto-Hittites ou Nésites du centre de l'Asie Mineure ; les Hourrites dans la partie septentrionale du bassin du Tigre et de l'Euphrate ; les Vanniques dans la région du la […] Lire la suite

ASSYRIE

  • Écrit par 
  • Guillaume CARDASCIA, 
  • Gilbert LAFFORGUE
  •  • 9 702 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Le premier empire d'Assour : formation du peuple assyrien (XIVe-XIIIe s.) »  : […] Les princes d'Assour réussissent cependant à échapper à la domination du Hanigalbat (c'est le nom qu'ils donnent au Mitanni) et aux prétentions des rois kassites de Babylone qui revendiquent la suzeraineté de toute la Mésopotamie. Au xiv e  siècle, profitant du fait que les descendants de Shaoushatar se déchirent en des luttes impitoyables qui minent leur empire, les vicaires d'Assour reprennent p […] Lire la suite

BURMARINA

  • Écrit par 
  • Luc BACHELOT
  •  • 3 115 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'occupation du Bronze récent final »  : […] La période du Bronze récent final correspond à un tournant dans l'histoire de la région. C'est, en effet, à ce moment-là que le grand empire mésopotamien du Mitanni, qui avait établi sa domination sur l'ensemble du Proche-Orient, s'effondre pour laisser place à l'Ouest à la puissance hittite et à l'Est à la puissance médio-assyrienne. Sur les bords de l'Euphrate, le roi hittite Suppiluliuma établ […] Lire la suite

ÉCRITURE (notions de base)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 2 598 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Autres écritures idéographiques »  : […] Au milieu du III e  millénaire avant J.-C., dans la vallée de l’Indus à Mohenjo-Daro et Harappa, s’est développé un système pictographique sur sceaux de cuivre ou stéatite qui reste indéchiffré. L’île de Cnossos a livré les vestiges d’une écriture crétoise datant du II e  millénaire avant J.-C. sous forme d’inscriptions lapidaires sur sceaux ou objets d’argile. En Asie Mineure et Syrie du Nord se […] Lire la suite

ÉGYPTE ANTIQUE (Histoire) - L'Égypte pharaonique

  • Écrit par 
  • François DAUMAS
  •  • 12 245 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Aménophis IV Akhenaton »  : […] Ce dernier eut une épouse probablement aussi extraordinaire que sa mère, la reine Tiyi. De son nom, « La Belle est venue », Nefertiti , on a voulu conclure que c'était une princesse mitannienne. C'est possible, mais on ne peut l'affirmer. Elle partageait avec son mari la conviction que le divin, d'un caractère unique, ne se peut pas représenter sur terre. Il est symbolisé seulement par le disque […] Lire la suite

ENCEINTES

  • Écrit par 
  • Philippe LEVEAU
  •  • 5 791 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les débuts de l'urbanisation »  : […] Les archéologues mettent en relation la construction d'enceintes avec les débuts de l'urbanisation : en Mésopotamie, dès l'époque sumérienne proto-dynastique (première moitié du III e millénaire), le roi Gilgamesh aurait élevé autour d'Uruk un gigantesque rempart dont les archéologues pensent avoir retrouvé les vestiges. Ils ont eu tendance à faire remonter très haut dans le temps la constructi […] Lire la suite

EVOCATIO, religion romaine

  • Écrit par 
  • Jean-Paul BRISSON
  •  • 525 mots

Le terme latin «  evocatio  » désigne, dans le monde romain, l'acte de procédure religieuse par lequel les dieux d'une cité ennemie sont sollicités, au moment de l'assaut final, d'« abandonner le territoire, les temples, les cultes et la ville » de l'ennemi, pour accorder leur préférence « au territoire, aux temples, aux cultes et à la ville » de Rome. Il s'agit là d'une opération plus juridique q […] Lire la suite

KARKÉMISH ou CARCÉMISH

  • Écrit par 
  • Jean-Daniel FOREST
  •  • 689 mots
  •  • 1 média

Située sur l'Euphrate à la frontière syro-turque, Karkémish (aujourd'hui Djerablus) doit son essor à la position charnière qu'elle occupe entre Mésopotamie du Nord, côte méditerranéenne et Anatolie. Sans doute la ville a-t-elle déjà quelque importance au ~ III e  millénaire, mais les textes ne nous renseignent sur son histoire qu'à partir du ~ II e  millénaire. Elle est alors le centre d'une prin […] Lire la suite

MÉGARON

  • Écrit par 
  • Alain MAHUZIER
  •  • 267 mots
  •  • 1 média

Grande salle rectangulaire à foyer central circulaire, le mégaron semble avoir été le premier type d'habitation chez les proto-hellènes (Mycéniens). Le toit, ouvert au-dessus du foyer, était soutenu par quatre colonnes ou par des piliers. Connu aussi bien à Dimini (Thessalie) et à Otzaki (culture de Sesklo) qu'en Asie antérieure (Jéricho, Byblos, Mersin), le mégaron existe, dès la fin du III e  mi […] Lire la suite

MITANNI

  • Écrit par 
  • Valentin NIKIPROWETZKY
  •  • 1 083 mots
  •  • 1 média

Nom d'un vaste empire qui apparaît brusquement au ~ xvi e  siècle lorsque aux royaumes hourrites et sémitiques qui constellaient la haute Mésopotamie réussirent à s'imposer de nouveaux groupes de Hourrites mêlés à des Indo-Aryens. Les noms des rois du Mitanni, les dieux qu'ils invoquent, certains termes de la charrerie ou du dressage des chevaux, les noms des neuf premiers chiffres sont indo-aryen […] Lire la suite

ORIGINES DE L'URBANISME AU PROCHE-ORIENT

  • Écrit par 
  • Jean-Claude MARGUERON
  •  • 7 292 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « Les villes orientales détachées des systèmes fluviaux »  : […] Apparue dans le contexte très particulier des grands systèmes fluviaux de la fin du Néolithique, la ville s'est assez rapidement détachée de son lieu et de son contexte de naissance, car le développement économique qui a causé son apparition s'est progressivement propagé à l'ensemble du monde oriental. Certes, toutes les régions du Proche-Orient n'ont pas vu fleurir les cités en même temps, mais, […] Lire la suite

ORTHOSTATE

  • Écrit par 
  • Alain MAHUZIER
  •  • 467 mots
  •  • 1 média

Terme désignant l'assise qui forme la base d'un mur appareillé. Les blocs d'orthostate posés sur la tranche constituent une assise plus haute et plus massive que les assises supérieures formées de parpaings, de carreaux ou de boutisses. Les murs sont constitués de blocs de dimension et d'appareillage réguliers, assemblés sans mortier. L'assise d'orthostate est dressée de chant en une ou plusieurs […] Lire la suite

OUGARIT ou UGARIT

  • Écrit par 
  • René LARGEMENT, 
  • Marguerite YON
  •  • 5 937 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les relations internationales d'Ougarit »  : […] La petite capitale levantine a sa place dans l'environnement historique du Proche-Orient. Au Bronze récent, les « grandes puissances » exercent leur influence et leur domination sur les petits royaumes qui occupent les territoires du Levant. Au xv e  siècle, dans le conflit qui oppose le Mitanni et l'Égypte, Ougarit paraît avoir pu rester à l'écart des expéditions des pharaons vers le nord et vers […] Lire la suite

PALESTINE

  • Écrit par 
  • Ernest-Marie LAPERROUSAZ, 
  • Robert MANTRAN
  • , Universalis
  •  • 31 607 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Du milieu du xvie siècle à la fin du xiiie : le Bronze récent, la prépondérance de l'Égypte »  : […] La conquête de la Palestine par l'Égypte, vers le milieu du xvi e  siècle, introduit à l'âge du Bronze récent. La XVIII e  dynastie des Aménophis, des Thoutmosis et de Toutânkhamon, ainsi que la XIX e des Ramsès et des Séti, par des raids successifs réussirent à maintenir le protectorat de l'Égypte sur la Palestine. Mais, pendant ces trois siècles et demi, la situation internationale subit d'impo […] Lire la suite

POLYTHÉISME

  • Écrit par 
  • Marcel DETIENNE
  •  • 4 132 mots

Dans le chapitre « La pratique des dieux : autour du politico-religieux »  : […] Système de classification de puissances et de pouvoirs, les polythéismes mettent en place des modèles d'action qui sont étroitement articulés au fonctionnement de la société et aux formes d'organisation politique. Sans être jamais le reflet des structures sociales dominantes, les sociétés divines varient profondément d'un continent à un autre, des sociétés anciennes aux civilisations archaïques. D […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Maurice VIEYRA, « HITTITES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/hittites/