ANKARA

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'agglomération d'Ankara comptait à la fin de 2007 plus de 3,5 millions d'habitants, soit cent fois plus qu'au début des années 1920, quand elle est devenue la capitale politique (par une décision du 13 octobre 1923) de la Turquie. La situation géographique d'Ankara, moins excentrée qu'Istanbul sur le territoire national, la présence d'une voie ferrée depuis 1892 ainsi que le rôle moteur joué par la ville dans la guerre d'Indépendance (1919-1922) expliquent sa promotion au rang de capitale.

Turquie : carte administrative

Carte : Turquie : carte administrative

Carte

Carte administrative de la Turquie. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

L'essor démographique au cours du xxe siècle est spectaculaire : 75 000 habitants en 1927, 288 000 en 1950, 2,6 millions en 1990. La croissance d'Ankara a été générée par un afflux de Stambouliotes lorsqu'elle a été promue capitale, puis a été alimentée par des migrations en provenance des départements et des régions voisines. Depuis les années 1990, c'est une immigration de plus grande distance qui s'organise. Au début du xxie siècle, Ankara est une métropole qui comprend huit arrondissements, au sein d'un vaste département (4,8 millions d'habitants en 2005) qui s'étend sur 25 000 kilomètres carrés et réalise 7,5 p. 100 du P.I.B. national.

Capitale neuve, Ankara n'est pas pour autant une ville sans passé. Elle a été la capitale des Galates au iiie siècle avant notre ère, la capitale de la province romaine de Galatie de la fin du iie siècle avant J.-C. à 345, et une importante étape commerciale aux époques byzantine, seldjoukide et ottomane. Jusqu'aux années 1830, l'élevage de chèvres angora (Capra hircus angorensis) et l'activité textile associée lui assuraient même un rayonnement international. La vieille ville (Ulus), avec sa citadelle, objet d'investissements et de restaurations à des fins touristiques, depuis le début des années 1990, témoigne de ce long passé.

Située sur le plateau anatolien entre 830 et 980 mètres d'altitude, Ankara est caractérisée par un climat continental et une végétation originelle de type steppique, fortement remaniée (plantation de peupliers à partir des années 1930). La [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  ANKARA  » est également traité dans :

TURQUIE

  • Écrit par 
  • Michel BOZDÉMIR, 
  • Ali KAZANCIGIL, 
  • Robert MANTRAN, 
  • Jean-François PÉROUSE
  •  • 41 631 mots
  •  • 16 médias

Vu de l'espace, le territoire de la Turquie est un grand quadrilatère (779 452 kilomètres carrés), comprenant l'Anatolie et la Thrace orientale, bordé au nord par la mer Noire, au sud par la Méditerranée et à l'ouest par la mer Égée s'allongeant d'est en ouest, tel un pont, entre le Caucase et les Balkans. La Turquie a des frontières terrestres, à l'ouest avec la Grèce et la Bulgarie, membres de […] Lire la suite

Les derniers événements

Grèce – Turquie – Égypte – France. Regain de tensions en Méditerranée orientale. 6-31 août 2020

Le 6, Athènes et Le Caire signent un accord de délimitation maritime. En novembre 2019, Ankara et le gouvernement d’accord national libyen de Fayez al-Sarraj avaient signé un accord délimitant leurs frontières maritimes en empiétant sur certaines zones exclusives grecques et chypriotes […] Lire la suite

Libye. Perte des dernières positions de l’ANL en Tripolitaine. 3-5 juin 2020

Le 3, les forces du gouvernement d’accord national (GAN) reprennent l’aéroport international de Tripoli qui était contrôlé par l’Armée nationale libyenne (ANL) du maréchal Khalifa Haftar. Le 4, le chef du GAN Fayez al-Sarraj se rend à Ankara où il rencontre le président turc Recep Tayyip Erdogan […] Lire la suite

Libye. Nouveau revers militaire pour le maréchal Khalifa Haftar. 18-26 mai 2020

déclenchée en avril 2019. La base est reconquise par les forces du gouvernement d’union nationale de Fayez al-Sarraj, soutenues militairement par la Turquie qui leur offre notamment la maîtrise du ciel grâce à ses drones. Ankara a également envoyé en Libye quelques milliers de miliciens syriens proturcs […] Lire la suite

Libye. Revers militaires pour l’ANL. 13-28 avril 2020

gouvernementales, en application d’un accord conclu en novembre 2019 entre Ankara et Tripoli, face à l’offensive engagée en avril 2019 par l’ANL. Le 27, le maréchal Haftar annonce disposer d’un « mandat du peuple » pour gouverner le pays. Le GAN dénonce « un nouveau coup d’État ». Le 28, la Russie, alliée de l’ANL, se désolidarise néanmoins de cette initiative. […] Lire la suite

Turquie. Couvre-feu et loi d’amnistie pour lutter contre la Covid-19. 10-18 avril 2020

détenus. Cette mesure ne concerne pas les auteurs de délits d’opinion – opposants politiques, défenseurs des droits humains, militants kurdes… – condamnés pour « terrorisme ». Le 16, le chef mafieux Alaattin Çakici, emprisonné depuis seize ans à Ankara, est libéré de prison dans le cadre de la loi […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jean-François PÉROUSE, « ANKARA », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 novembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/ankara/