ANATOLIE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Signifiant en grec « l'Est, l'Orient », le mot Anatolie est utilisé depuis le xe siècle, comme synonyme d'Asie Mineure, après avoir désigné une province byzantine. Actuellement, pour les Turcs, Anadolu s'applique à toute la partie asiatique du pays, après avoir été rapporté par eux, aux temps ottomans, à la partie occidentale, puis centrale, de la péninsule. Dans la littérature scientifique européenne, il est plutôt réservé à la péninsule proprement dite, à l'ouest d'une ligne allant approximativement d'Iskenderun (anciennement Alexandrette) à Trébizonde, à l'exclusion de la partie située à l'est de cette ligne, désignée encore par le nom d'Arménie turque.

Dans la terminologie géographique actuelle, le terme d'Anatolie est surtout usité dans l'expression Anatolie centrale (steppe centre-anatolienne). Le haut plateau de l'Anatolie centrale constitue, en effet, une unité géographique bien caractérisée, notamment par son déboisement quasi total. La forêt claire, qui occupait primitivement la moitié au moins du triangle AnkaraKonyaKayseri, a dû disparaître dès le Néolithique, en liaison avec l'installation de communautés agricoles qui furent parmi les plus anciennes du Proche-Orient. Densément peuplée dans l'Antiquité, et encore florissante aux premiers temps ottomans, l'Anatolie centrale a connu une régression marquée aux xviie et xviiie siècles. Des émigrés (muhacir), revenus des Balkans ou d'Asie centrale, la recolonisèrent en partie à l'époque contemporaine. Entre les noyaux d'agriculture irriguée des oasis, aux cultures variées, la steppe centre-anatolienne est essentiellement une grande région de production céréalière en culture pluviale, bien que les conditions climatiques y soient aux limites de la rentabilité. De grandes fermes d'État, établies sur les bords mêmes du lac Salé (Tuz gölü), distribuent des semences sélectionnées dans toute l'Anatolie intérieure. La surface cultivée en blé y a plus que doublé depuis les années 1920.

—  Xavier de PLANHOL

Écrit par :

  • : professeur à l'université de Paris-Sorbonne, membre de l'Academia Europaea

Classification


Autres références

«  ANATOLIE  » est également traité dans :

ANATOLIENNE PRÉHISTOIRE

  • Écrit par 
  • Jacques CAUVIN, 
  • Marie-Claire CAUVIN
  •  • 2 339 mots
  •  • 3 médias

La région anatolienne, qu'occupe l'actuelle Turquie d'Asie, constitue une sorte de promontoire avancé de l'Asie occidentale que les historiens ont coutume de considérer comme un passage naturel entre ce continent et l'Europe. En effet, bien qu'il s'agisse d'un pays essentiellement montagneux, sa plus grande partie est constituée par un haut plateau de 1 000 à 1 200 mètres d'altitude, parsemé de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prehistoire-anatolienne/#i_19549

ANCIEN EMPIRE HITTITE, en bref

  • Écrit par 
  • Jean-Claude MARGUERON
  •  • 170 mots
  •  • 1 média

À la suite de la fondation, au xix e  siècle avant J.-C., d'un premier royaume considéré par la tradition mythique comme l'ancêtre du royaume hittite, une séquence dynastique mène au roi Labarna, généralement considéré comme le fondateur de l'ancien empire (— 1680-— 1500) établi au cœur même du plateau anatolien. Une vigoureuse politique d'expansion vers l'Euphrate et la Syrie caractérise les troi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ancien-empire-hittite-en-bref/#i_19549

ANKARA

  • Écrit par 
  • Jean-François PÉROUSE
  •  • 820 mots
  •  • 1 média

L'agglomération d'Ankara comptait à la fin de 2007 plus de 3,5 millions d'habitants, soit cent fois plus qu'au début des années 1920, quand elle est devenue la capitale politique (par une décision du 13 octobre 1923) de la Turquie . La situation géographique d'Ankara, moins excentrée qu'Istanbul sur le territoire national, la présence d'une voie ferrée depuis 1892 ainsi que le rôle moteur joué pa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ankara/#i_19549

ARMÉNIENS GÉNOCIDE DES

  • Écrit par 
  • Raymond KÉVORKIAN
  •  • 4 927 mots

Parmi les innombrables violences observées durant la Première Guerre mondiale, l'extermination des Arméniens constitue l'épisode le plus sanglant touchant des populations civiles : près d'un million cinq cent mille personnes perdent la vie en 1915-1916, dans des conditions effroyables, victimes du régime jeune-turc. Le contexte de guerre – la Turquie est entrée dans le conflit aux côtés de l'Alle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/genocide-des-armeniens/#i_19549

ASIE (Structure et milieu) - Géologie

  • Écrit par 
  • Louis DUBERTRET, 
  • Guy MENNESSIER
  • , Universalis
  •  • 7 907 mots

Dans le chapitre « Asie antérieure »  : […] Utilisé par les orientalistes modernes pour désigner le Proche-Orient ancien et les civilisations qui y ont pris naissance, le terme « Asie antérieure » s'étend géographiquement aux régions d'Asie Mineure, de Caucasie, d'Arménie, d'Iran, de Syrie ( lato sensu ) et d'Arabie. La littérature géologique emploie fréquemment le terme « Moyen-Orient », approximativement équivalent, mais mal défini. On ne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/asie-structure-et-milieu-geologie/#i_19549

ASIE (Structure et milieu) - Géographie physique

  • Écrit par 
  • Pierre CARRIÈRE, 
  • Jean DELVERT, 
  • Xavier de PLANHOL
  •  • 34 833 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Les pluies »  : […] Ces conditions barométriques générales, renforcées par la disposition générale du relief, commandent la répartition des précipitations, essentiellement caractérisée par le contraste entre les franges montagneuses abondamment arrosées et les plateaux intérieurs plus ou moins arides. En Anatolie, les deux bordures montagneuses taurique et pontique sont également très humides (plus de 2 m de précip […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/asie-structure-et-milieu-geographie-physique/#i_19549

ASIE (Géographie humaine et régionale) - Dynamiques régionales

  • Écrit par 
  • Manuelle FRANCK, 
  • Bernard HOURCADE, 
  • Georges MUTIN, 
  • Philippe PELLETIER, 
  • Jean-Luc RACINE
  •  • 24 809 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Asie centrale »  : […] Ce qu'on appelle communément l'Asie centrale est en fait l'Asie occidentale continentale, l'Asie intérieure. Entre les mondes méditerranéen, arabe, indien et russe, entre la vallée de l'Indus, la Mésopotamie, le golfe Persique et les steppes russo-sibériennes s'étendent de hautes terres, éloignées de toute mer, marquées par les civilisations musulmanes turques et iraniennes. Dans les onze États d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/asie-geographie-humaine-et-regionale-dynamiques-regionales/#i_19549

ATATÜRK MUSTAFA KEMAL (1881-1938)

  • Écrit par 
  • Robert MANTRAN
  •  • 4 131 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La montée au pouvoir »  : […] Ayant perdu très tôt son père, Ali Riza, ancien fonctionnaire, puis militaire, devenu enfin commerçant, le jeune Mustafa fut élevé par sa mère, Zubeydé Hanoum. Élève à l'école primaire, puis au lycée d'État de Salonique, il entre à douze ans à l'École militaire préparatoire de Salonique, où l'un de ses professeurs lui fait ajouter à son nom de Mustafa celui de Kemal. En 1895, il entre au lycée mil […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ataturk/#i_19549

BAYÉZID ou BAJAZET Ier (1360 env.-1403) sultan ottoman (1389-1402)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 253 mots

Sultan ottoman né à Edirne vers 1360, mort en mars 1403 à Aksehir, dans l'Empire ottoman. Bayézid I er , surnommé Yildirim (« la Foudre »), fils de Murad I er , annexe de vastes territoires balkaniques pendant les premières années de son règne. Plus tard, la progression des forces vénitiennes en Grèce, en Albanie et à Byzance ainsi que l'expansion de l'influence hongroise en Valachie et dans la B […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bayezid-bajazet-ier/#i_19549

BAYÉZID ou BAJAZET II (1447-1512) sultan ottoman (1481-1512)

  • Écrit par 
  • V. J. PARRY
  • , Universalis
  •  • 697 mots

Sultan ottoman né vers 1447 à Demotika (auj. Dhidhimotikhon) en Thrace, mort le 26 mai 1512 à Demotika. Fils aîné du sultan Mehmed II, Bayézid II, surnommé Adlī (« le Juste »), règne de 1481 à 1512. À la mort de son père en 1481, son frère Djem conteste la succession au trône mais Bayézid réussit à s'emparer du pouvoir grâce à l'appui d'une faction puissante de fonctionnaires de cour. Djem se ré […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bayezid-bajazet-ii/#i_19549

BROUSSE, ville

  • Écrit par 
  • Xavier de PLANHOL
  •  • 370 mots
  •  • 1 média

Ville du nord-ouest de l'Anatolie, chef-lieu du département homonyme, Brousse (en turc Bursa) s'étend au pied de l'Ulu Dag (Olympe de Bithynie), sur une colline de travertin, vers 250 mètres d'altitude. Connue dans l'Antiquité sous le nom de Prusa ad Olympum, la cité tient son nom de l'un des rois de Bithynie nommé Prusias. Assez modeste jusqu'à l'époque byzantine incluse, Brousse dut sa fortune a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/brousse-ville/#i_19549

EMPIRE HITTITE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Jean-Claude MARGUERON
  •  • 260 mots

Fin du xix e siècle avant J.-C. Selon des textes légendaires, Anitta, roi de Kussar, s'empare de Hattusha (Bogazköy), mais il n'en fait pas sa capitale ; cette action passe pour être la première apparition des Hittites en Anatolie. — 1680-— 1650 Labarna, premier roi de l'ancien empire, en fait un royaume circonscrit à l'Anatolie centrale jusqu'à la plaine de Konya et débordant un peu sur le Tau […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/empire-hittite-reperes-chronologiques/#i_19549

ESKISEHIR

  • Écrit par 
  • Xavier de PLANHOL
  •  • 285 mots

Ville de Turquie, Eskişehir s'étend au nord-ouest de la steppe de l'Anatolie centrale. Le nom d'Eskişehir, ou « la ville ancienne », fait allusion à la ville antique de Dorylée, dont elle a pris la succession ; l'agglomération est, cependant, en grande partie récente. Au milieu du xix e siècle, la bourgade presque morte occupait encore le site de Dorylée, immédiatement au nord-est de la ville act […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eskisehir/#i_19549

FAILLE NORD-ANATOLIENNE SÉISMES DE LA

  • Écrit par 
  • Yves GAUTIER
  •  • 541 mots

Le 17 août 1999, à 3 heures 2 minutes du matin, un violent séisme de magnitude 7,4 a ébranlé le nord-ouest de la Turquie. Le bilan est lourd : officiellement 17 118 victimes, auxquelles il faut ajouter de 20 000 à 30 000 personnes disparues. C'est le plus grave séisme pour ce pays depuis celui d'Erzincan, en 1939 (de 33 000 à 40 000 morts selon les sources). Le foyer du séisme du 17 août a été lo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/seismes-de-la-faille-nord-anatolienne/#i_19549

HELLÉNISTIQUE CIVILISATION

  • Écrit par 
  • Paul GOUKOWSKY
  •  • 8 767 mots

Dans le chapitre «  Une réalité complexe et fluctuante »  : […] La civilisation hellénistique est d'une grande complexité, et ce pour deux raisons principales. D'une part, l'immensité des territoires touchés. Au iii e  siècle, époque de sa splendeur, le monde « hellénistique » s'étendait d'est en ouest depuis l'Oxos (Amou-Darya) jusqu'à Marseille, du nord au sud depuis la Crimée jusqu'au royaume éthiopien de Méroé. Mais la densité du peuplement gréco-macédonie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/civilisation-hellenistique/#i_19549

ÉPOPÉE

  • Écrit par 
  • Emmanuèle BAUMGARTNER, 
  • Maria COUROUCLI, 
  • Jocelyne FERNANDEZ, 
  • Pierre-Sylvain FILLIOZAT, 
  • Altan GOKALP, 
  • Roberte Nicole HAMAYON, 
  • François MACÉ, 
  • Nicole REVEL, 
  • Christiane SEYDOU
  •  • 11 798 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « De « L'Iliade » à la geste de Digénis Akritas »  : […] Au cours du viii e siècle avant notre ère, en Grèce, Homère , héritier d'une longue tradition de culture orale et vivant en son sein, élabore, développe le cycle épique de la guerre de Troie et donne à cette composition l'empreinte de son individualité. L'écriture alphabétique syro-phénicienne qui apparaît alors n'a encore qu'une incidence relative sur le contexte oral-aural. Plus tard, dans la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/epopee/#i_19549

HITTITES

  • Écrit par 
  • Maurice VIEYRA
  •  • 7 199 mots
  •  • 6 médias

La découverte des Hittites est le résultat d'une longue enquête philologique et archéologique qui débute au temps du déchiffrement des hiéroglyphes égyptiens. Le nom d'un grand pays, en relation avec la cour égyptienne de la XVIII e dynastie, apparaît dès les premiers textes que lit Champollion : le « Heta », dont les pharaons disent avoir reçu le tribut et dont Ramsès II affirme qu'il le vainqu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hittites/#i_19549

ISAURIE

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 138 mots

L’Isaurie est une province antique de l’Asie Mineure, dans le centre-sud de l’Anatolie (en Turquie aujourd’hui). Les Isauriens, peuple des montagnes que les Gréco-Romains qualifient de belliqueux et de barbares, sont conquis par le général romain Publius Servilius Vatia « Isauricus » au cours d’une campagne qui dure trois années, de 76 à 74 avant J.-C. Pompée réunit la région et sa capitale, Isau […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/isaurie/#i_19549

ISLAM (Histoire) - De Mahomet à la fin de l'Empire ottoman

  • Écrit par 
  • Robert MANTRAN
  •  • 10 444 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « L'Empire ottoman »  : […] Les Ottomans (ou Osmanlis, du nom de leur éponyme, Osman) étaient à l'origine une petite tribu turque établie, vers la fin de l'État seldjoukide de Roum, en Anatolie occidentale. Progressivement, en profitant de la disparition des Seldjoukides, de l'éloignement des Mongols, des rivalités entre tribus turques et turcomanes d' Asie Mineure, du recours par les Byzantins à des mercenaires, les Ottoman […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/islam-histoire-de-mahomet-a-la-fin-de-l-empire-ottoman/#i_19549

ISLAM (La civilisation islamique) - L'art et l'architecture

  • Écrit par 
  • Marianne BARRUCAND
  •  • 16 017 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Les Saldjoukides (XIe et XIIe s.) »  : […] En tant qu'esclaves militaires, les Turcs firent tôt leur apparition dans l'empire arabo-islamique. Les premiers États turco-islamiques ne se constituèrent cependant qu'à partir de la fin du x e  siècle (ce sont essentiellement les Qarakhanides, les Ghaznévides et, plus tard, les Saldjoukides). Les Saldjoukides, sunnites, s'installèrent à Bagdad en 1055 et établirent un vaste État strictement org […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/islam-la-civilisation-islamique-l-art-et-l-architecture/#i_19549

KARAMANIDES

  • Écrit par 
  • Robert MANTRAN
  •  • 1 164 mots

D'origine turcomane, la dynastie des Karamanides gouverna l'Anatolie centrale, de Konya à Nigdè et au Taurus cilicien, du début du xiv e siècle à la fin du xv e siècle et constitua le plus important rival de la dynastie ottomane. Venue probablement d'Asie centrale à la suite des Seldjoukides ou chassée vers l'ouest par les troupes de Gengis Khan au début du xiii e siècle, cette tribu s'est inst […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/karamanides/#i_19549

KAYQOBAD Ier (mort en 1237)

  • Écrit par 
  • Robert MANTRAN
  •  • 489 mots

Fils du sultan Kaykhosraw (Keyhüsrev) I er , et successeur en 1221 de son frère Kaykā'ous I er , ‘Alā' al-din Kayqobad (Keykubad) s'est d'abord attaché à étendre le territoire seldjoukide au sud par la conquête du Taurus cilicien et celle du port de Kalonoros, rebaptisé ‘Ala'iyya (actuelle Alanya), au nord par des expéditions dans la région du Pont (franchissant la mer Noire, il a même instauré un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kayqobad-ier/#i_19549

KAYSERI

  • Écrit par 
  • Nikita ELISSÉEFF
  •  • 995 mots
  •  • 1 média

Le nom moderne de Kayseri désigne l'ancienne capitale de la Cappadoce, baptisée Qaysariyya (Césarée) sous Tibère. Placée au carrefour des routes reliant les ports de la mer Noire et de l'Égée aux pays de l'Euphrate, elle est située à 1 071 mètres d'altitude au cœur de l'Anatolie, sur un plateau fertile au nord de l'Erciyas Dag, l'antique mont Argée. La ville compte plus d'un million d'habitants (2 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kayseri/#i_19549

KILIDJ-ARSLAN Ier (mort en 1107)

  • Écrit par 
  • Robert MANTRAN
  •  • 388 mots

Lorsque son père Sulayman ibn Qoutloumouch, fondateur de l'État turc-seldjoukide d'Asie Mineure (ou de Roum), est vaincu et tué au cours de sa campagne en Syrie du Nord (1086), Kilidj-Arslan, alors tout jeune, est emmené en Iran où il vécut jusqu'à la mort du sultan Grand Seldjoukide Malik Chah (1092), cependant que l'État créé par Sulayman se disloquait. Libéré, Kilidj-Arslan rentre alors en Asie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kilidj-arslan-ier/#i_19549

KILIDJ-ARSLAN II (mort en 1192)

  • Écrit par 
  • Robert MANTRAN
  •  • 297 mots

Fils du sultan Mas'oud (1116-1155) qui a été, après Kilidj-Arslan I er , le constructeur du sultanat seldjoukide, Kilidj-Arslan II doit faire face, dès le début de son règne (1155), aux émirs turcs danichmendides, à l'empereur byzantin Manuel I er Comnène, au souverain arménien Thoros et à son propre frère Chahinchah. Vaincu par l'empereur Manuel I er , il doit reconnaître la suzeraineté de celui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kilidj-arslan-ii/#i_19549

KONYA ou KONIA, anc. ICONIUM

  • Écrit par 
  • Nikita ELISSÉEFF
  •  • 1 029 mots
  •  • 1 média

La ville de Konya, ou Konia, est l'ancienne Iconium, dont l'étymologie est incertaine. Elle est située en Anatolie méridionale, à 1 026 mètres d'altitude sur le plateau des steppes arides de la Lycaonie. Dans cette importante région céréalière, le climat est typiquement continental. Si l'on en croit une légende phrygienne, Konya aurait été la première ville à émerger après le Déluge. Sur l'actuel […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/konya-konia-iconium/#i_19549

LYCIE

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 273 mots

Province antique de l’Asie Mineure (aujourd’hui en Turquie, dans le sud-ouest de l’Anatolie), la Lycie s’étend le long de la Méditerranée, entre la Carie et la Pamphylie, et s’étire dans les terres jusqu’à la chaîne du Taurus. Des documents égyptiens, hittites et ougaritiques datant du xiv e et du xi ii e  siècle avant J.-C. décrivent les Lyciens comme un peuple coincé entre les Hittites au nord […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lycie/#i_19549

MANTZIKERT BATAILLE DE (1071)

  • Écrit par 
  • Pascal BURESI
  •  • 239 mots

Le 26 août 1071, à Mantzikert (Malazgird), une petite localité d'Anatolie orientale située au nord du lac de Van, Alp Arslan (1063-1072), deuxième sultan des Turcs Seldjoukides, bat les troupes réunies et dirigées par l'empereur byzantin Romain IV Diogène, qu'il fait prisonnier. Cette victoire éclatante assure la gloire personnelle d'Alp Arslan, ouvre une décennie de luttes pour le pouvoir impéria […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bataille-de-mantzikert/#i_19549

MEHMED ou MEHMET Ier, sultan ottoman (1413-1421)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 302 mots

Sultan ottoman (1413-1421), né en 1387 et mort le 26 mai 1421 à Edirne, en Thrace (Empire ottoman) quatrième fils de Bayezid I er (1360-1403). Après avoir vaincu le sultan ottoman Bayezid I er à la bataille d'Ankara, en juillet 1402, Tamerlan restitue aux Turcs les principautés que les Ottomans avaient annexées et divise le reste de l'Empire ottoman entre trois des cinq fils de Bayezid. Mehmed  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mehmed-mehmet-ier/#i_19549

MEHMED ou MEHMET II (1432-1481) sultan ottoman (1444-1446 et 1451-1481)

  • Écrit par 
  • Halil INALCIK
  • , Universalis
  •  • 890 mots

Sultan ottoman (1444-1446 et 1451-1481) né le 30 mars 1432 à Edirne, en Thrace (Empire ottoman), mort assassiné le 3 mai 1481 à Tekfu Çayiri, près de Gebze. Fils de Murad II (1404-1451), Mehmed II est envoyé à Manisa avec ses deux tuteurs à l'âge de douze ans. La même année (1444), son père abdique en sa faveur. Pendant ce premier règne, Mehmed doit affronter de graves crises. Profitant de la je […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mehmed-mehmet-ii/#i_19549

MYRIOKEPHALON BATAILLE DE (17 sept. 1176)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 320 mots

Victoire des Turcs Seldjoukides de Kilidj-Arslan II sur l'armée byzantine de Manuel I er Comnène dans un défilé situé aux environs de la forteresse de Myriokephalon, en Phrygie (au sud-est de l'actuelle Ankara, en Turquie). L'empereur Manuel Comnène avait décidé de restaurer son pouvoir sur les territoires d'Anatolie perdus par Byzance depuis la bataille de Mantzikert (1071), en prenant Iconion ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bataille-de-myriokephalon/#i_19549

NICÉE EMPIRE DE

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 243 mots

Après la conquête de Constantinople par les croisés en 1204 et le démembrement de l'Empire byzantin, Théodore I er Lascaris s'enfuit en Anatolie avec d'autres dignitaires et s'établit à Nicée, située à environ 70 kilomètres au sud-ouest. Couronné empereur en 1208, Théodore rétablit progressivement son autorité sur la plus grande partie de l'Anatolie occidentale. Lui-même et ses successeurs favori […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/empire-de-nicee/#i_19549

NIGDÉ

  • Écrit par 
  • Nikita ELISSÉEFF
  •  • 986 mots

La ville de Nigdé est bâtie sur le plateau anatolien à près de 1 200 mètres d'altitude, au bord oriental de la steppe centrale. Le site tient son importance de la colline sur laquelle est construite la citadelle. Celle-ci, en effet, permet de contrôler le débouché d'une voie de commerce et d'invasion : la route qui, par les Pyles ciliciennes du Taurus — qui culmine dans ce secteur à 3 734 mètres — […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nigde/#i_19549

OTTOMAN EMPIRE

  • Écrit par 
  • François GEORGEON, 
  • Robert MANTRAN
  •  • 9 911 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « La disparition de l’Empire et la fondation de la République (1918-1923)  »  : […] L'armistice de Moudros (30 oct. 1918) consacre la défaite turque et entraîne l' occupation des pourtours de l'Anatolie par les Alliés. Dans la capitale contrôlée par ceux-ci, le sultan Mehmed VI, qui a succédé à Mehmed V en 1918, est hostile au C.U.P. et aux Jeunes-Turcs et soutient les libéraux du parti de l’Entente libérale. Prêt à la négociation avec les Alliés pour sauver ce qui reste du pays […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/empire-ottoman/#i_19549

PHRYGIE

  • Écrit par 
  • André LARONDE
  •  • 1 939 mots

La Phrygie, région de l'Asie Mineure, a connu une extension variable suivant les époques. Au sens large, elle s'étendait sur la plus grande partie du plateau anatolien, de part et d'autre de l'Halys (actuel Kizil Irmak). Le nord-ouest de l'Asie Mineure reçut le nom de Phrygie hellespontique ; mais le cœur de la Phrygie fut, de tout temps, le haut plateau (de 800 à 1 500 m d'altitude) que limite […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/phrygie/#i_19549

ROME ET EMPIRE ROMAIN - Le Haut-Empire

  • Écrit par 
  • Yann LE BOHEC, 
  • Paul PETIT
  •  • 35 194 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « L'Orient »  : […] On trouvait une disposition analogue à celle de l'Occident, en grandes masses, en Orient, où se distinguent la péninsule balkanique, l'Anatolie, la Syrie et l'Égypte. Mais ici le poids du passé était encore plus important, et plus d'une région avait derrière elle une longue histoire aussi bien dans le domaine de la culture que dans celui de l'économie. À cet égard, la péninsule balkanique occupai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rome-et-empire-romain-le-haut-empire/#i_19549

SELDJOUKIDES

  • Écrit par 
  • Robert MANTRAN
  •  • 2 837 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les Seldjoukides d'Anatolie »  : […] La dynastie des Seldjoukides d' Anatolie (ou d' Asie Mineure, ou de Roum) fut la plus longue et la plus brillante de toutes les dynasties seldjoukides. Fondée vers 1081, elle ne disparut que dans les premières années du xiv e  siècle, mais en fait elle avait perdu la plus grande partie de sa puissance depuis l'invasion mongole en Anatolie au milieu du xiii e  siècle. L'intérêt de cette dynastie r […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/seldjoukides-saldjuqides-seldjouqides/#i_19549

TURQUIE

  • Écrit par 
  • Michel BOZDÉMIR, 
  • Ali KAZANCIGIL, 
  • Robert MANTRAN, 
  • Jean-François PÉROUSE
  •  • 40 595 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « Le renouveau de la prose  »  : […] Ainsi, la littérature turque contemporaine n'a pu prendre son véritable essor qu'au lendemain de la guerre de l'Indépendance (1919-1922). Avec la proclamation de la République turque, en effet, naît un pays nouveau dont il faut rechercher et redéfinir l'identité. C'est la connaissance de la vie des paysans anatoliens, dont la participation avait été déterminante pour la libération, et de l'homme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/turquie/#i_19549

Pour citer l’article

Xavier de PLANHOL, « ANATOLIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/anatolie/