ROME, l'Empire romain

ROME ET EMPIRE ROMAIN - Le Haut-Empire

  • Écrit par 
  • Yann LE BOHEC, 
  • Paul PETIT
  •  • 35 194 mots
  •  • 17 médias

Pendant plusieurs siècles, l'Empire romain a assuré la paix et l'unité du monde méditerranéen et façonné dans ses provinces la majeure partie de l'Europe. Les Romains n'avaient certes pas que des qualités et leur domination résulte partout de l'emploi judicieux de la force. Mais, une fois établie, cette domination s'est maintenue grâce à la diffusion d'une civilisation en partie héritée des Grecs, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rome-et-empire-romain-le-haut-empire/#i_86854

ACTIUM BATAILLE D' (31 av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Xavier LAPRAY
  •  • 254 mots
  •  • 1 média

La bataille d'Actium met un terme à un siècle d'affrontements intérieurs qui ont déchiré la République romaine, et permet au vainqueur de fonder un nouveau régime, l'Empire. Depuis l'assassinat de César, en — 44, deux hommes prétendent recueillir l'héritage politique du dictateur : Octave et Antoine. Dans un premier temps, ils parviennent à un accord pour se partager le pouvoir, Antoine régnant s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bataille-d-actium/#i_86854

AFRIQUE ROMAINE

  • Écrit par 
  • Noureddine HARRAZI, 
  • Claude NICOLET
  •  • 9 556 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « De la Cyrénaïque à l'Atlantique »  : […] Il va falloir encore près de quatre-vingts ans à Rome pour étendre sa domination, de place en place, sur tout le Maghreb jusqu'à l'Atlantique. La mort de Bocchus II, roi de Maurétanie, en 33, amena Octave Auguste à essayer plusieurs formules : d'abord l'administration du royaume par des préfets ; puis la résurrection éphémère d'un royaume de Numidie pour Juba II , fils de l'adversaire de César, é […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/afrique-romaine/#i_86854

AGRICOLA CNAEUS JULIUS (40-93)

  • Écrit par 
  • Joël SCHMIDT
  •  • 288 mots

Né à Fréjus, antique et célèbre colonie grecque puis romaine, Cnaeus Julius Agricola fait partie de ces provinciaux studieux qui serviront encore pendant trois siècles Rome avec dévouement. Il fait ses études à Marseille, et entre dans la carrière civile et militaire, sert comme tribun en Bretagne (60), puis comme questeur en Asie (63), sous Néron. Beau-père de Tacite qui a écrit sa biographie, ce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cnaeus-julius-agricola/#i_86854

AGRIPPA MARCUS VIPSANIUS (63-12 av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Yann LE BOHEC
  •  • 463 mots

Marcus Vipsanius Agrippa fait partie de ces hommes peu nombreux qui ont vu la chance passer à leur portée, et qui ont su la saisir. Il est né vers ~ 63 dans une famille modeste. Le hasard lui sourit pour la première fois à Apollonia d'Illyrie en ~ 44 : à dix-neuf ans, il rencontra Octave, dont il resta jusqu'à sa mort le lieutenant fidèle et dévoué ; il n'eut jamais à le regretter. Il accompagna s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marcus-vipsanius-agrippa/#i_86854

AGRIPPINE L'AÎNÉE (14 av. J.-C. env.-33)

  • Écrit par 
  • Joël SCHMIDT
  •  • 362 mots

Agrippine l'Aînée est l'une de ces femmes énergiques et vertueuses dont la Rome antique a toujours été fière. Mais elle fut sans doute la dernière, avant que les marâtres, les courtisanes et les impératrices dépravées tiennent dans l'Empire la première place. La destinée semble lui avoir été pour un temps favorable. Elle appartenait, par sa mère Julie, fille d'Auguste, à la dynastie impériale. Ell […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/agrippine-l-ainee/#i_86854

AGRIPPINE LA JEUNE (16-59)

  • Écrit par 
  • Joël SCHMIDT
  •  • 336 mots

Vouée à l'exécration par les historiens latins, en particulier par Tacite et par Suétone, Agrippine la Jeune ne ressemblait guère à sa mère, l'épouse de Germanicus. Mais il ne suffit pas de la juger sur ses intrigues et sur ses crimes ; il convient de la replacer dans l'histoire de son temps, histoire difficile où le salut de l'Empire romain reposait souvent entre les mains de quelques personnes. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/agrippine-la-jeune/#i_86854

ALBANIE

  • Écrit par 
  • Anne-Marie AUTISSIER, 
  • Odile DANIEL, 
  • Christian GUT
  •  • 22 079 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Les origines et le Moyen Âge »  : […] L'occupation du sol intervient au Paléolithique moyen ; mais les Albanais actuels descendent probablement des Illyriens, peuplade indo-européenne venue dans la région vers la fin de l'âge du bronze. Leur civilisation se développa rapidement, dès le vii e  siècle avant J.-C., au contact des Grecs qui établirent, notamment à Épidammon (Durrës) et à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/albanie/#i_86854

ALBINUS DECIMUS CLAUDIUS SEPTIMUS (140 env.-197)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 291 mots

Général romain né en Afrique du Nord vers 140 ou 150 à Hadrumetum [auj. Sousse, en Tunisie] et mort le 19 février 197, à Lugdunum [auj. Lyon, en France] . Représentant l'aristocratie de l'Occident latin, Albinus est l'un des prétendants au titre d'empereur dans les années 193-197, face à Pescennius Niger, candidat de l'Orient grec, et à Septime Sévère, candidat de l'armée et de la région des Balk […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/decimus-claudius-septimus-albinus/#i_86854

AMBROISE DE MILAN (339-397)

  • Écrit par 
  • Pierre HADOT
  •  • 1 926 mots

Dans le chapitre « La personnalité d'Ambroise : christianisme et romanité »  : […] On a dit d'Ambroise qu'il était « un grand prince de l'Église, faisant revivre, au sein d'une nouvelle forme de vie, les capacités politiques des sénateurs stoïciens du temps de Cicéron » (E. Bickel). En ce sens, bien que chrétien de naissance, Ambroise reste un Romain et même un ancien Romain. Pour lui, romanité et chrétienté s'identifient. À une époque où l'idée théocratique byzantine commence […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ambroise-de-milan/#i_86854

AMMIEN MARCELLIN (330 env.-env. 400)

  • Écrit par 
  • Yann LE BOHEC
  •  • 330 mots

Historien latin. Grec d'origine et sans doute né à Antioche dans la première moitié du iv e siècle, Ammien Marcellin sert dans une cohorte de cavalerie en Orient sous le règne de Constance II. Grâce à l'affection et à la protection du commandant de cette cohorte, Ursicinus, il devient l'un des gardes du corps de l'empereur, son « protecteur domes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ammien-marcellin/#i_86854

AMPHITHÉÂTRE

  • Écrit par 
  • Jean-Claude GOLVIN
  •  • 3 171 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « L'amphithéâtre et les autres édifices d'accueil des combats »  : […] Pendant longtemps, Rome constitua un cas particulier par rapport aux autres villes. En effet, alors que beaucoup s'étaient déjà dotées d'un amphithéâtre, on continua longuement à donner ici les munera sur le Forum Romanum . C'est sans aucun doute le prestige inégalable de ce lieu, cœur de la capitale du monde romain entouré d'édifices sacrés, qui justif […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amphitheatre/#i_86854

ANDRINOPLE BATAILLE D' (378)

  • Écrit par 
  • Xavier LAPRAY
  •  • 239 mots

La bataille d'Andrinople (Edirne, Turquie actuelle) constitue pour les Romains le plus grave désastre militaire du iv e  siècle. Les Goths, chassés du nord du Danube par les Huns, demandent en 376 asile à l'Empire. Mal accueillis en Thrace par les commandants régionaux, ils finissent par se révolter. Après trois ans d'opérations incertaines, l'em […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bataille-d-andrinople/#i_86854

ANGLO-SAXON ART

  • Écrit par 
  • Patrick PÉRIN
  •  • 5 158 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Une situation historique complexe »  : […] On ne peut comprendre la genèse et l'évolution de l'art anglo-saxon du haut Moyen Âge ( v e - ix e  s.) sans un rapide survol de l'histoire de l'Angleterre romaine, puis barbare. Peuplée de Celtes, la Bretagne (dénomination de l'Angleterre par les Romains, alors qu'ils connaissaient la Bretagne a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-anglo-saxon/#i_86854

ANNÉE DES SEPT EMPEREURS

  • Écrit par 
  • Antony HOSTEIN
  •  • 209 mots

238 constitue une année particulière dans l'histoire de l'Empire romain. En quelques mois, sept empereurs se succédèrent, au cours d'usurpations sanglantes. Au début de 238, Maximin le Thrace et son fils Maxime, premiers princes issus de l'armée, étaient sur le Rhin pour combattre les Germains. Leur politique fiscale fut à l'origine de l'usurpation de Gordien I er , gouver […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/annee-des-sept-empereurs/#i_86854

ANNÉE DES TROIS EMPEREURS

  • Écrit par 
  • Xavier LAPRAY
  •  • 242 mots

L'année 69 est marquée par la première guerre civile de l'Empire romain, durant laquelle trois prétendants (Galba, Othon, Vitellius) se succèdent au poste d'empereur, avant l'avènement d'une nouvelle dynastie. Tout commence en juin 68, lorsque l'empereur régnant, Néron, se suicide face au soulèvement d'une partie de l'Empire. Galba, gouverneur de la province espagnole de Tarraconaise et représenta […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/annee-des-trois-empereurs/#i_86854

ANNONE

  • Écrit par 
  • Yann LE BOHEC
  •  • 854 mots

À l'origine, le mot « annone » désignait l'approvisionnement de Rome, qui fut conçu sous la forme d'un impôt en nature versé par les provinciaux ; par la suite, il reçut un second sens et s'appliqua au service administratif chargé de collecter ce prélèvement et de le redistribuer à ses bénéficiaires. Il faut chercher à l'époque républicaine l'origine de cette institution. Par tradition, l'État rom […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/annone/#i_86854

ANTIQUITÉ - L'Antiquité tardive

  • Écrit par 
  • Noël DUVAL
  •  • 4 294 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre «  Institutions et société »  : […] L'Empire, sans connaître de mutation brutale, se transforme à partir du iii e  siècle. Certes, l'unité du « monde romain » ( orbis romanus ) subsiste en principe jusqu'à l'époque de Justinien, au vi e siècle (les Byzantins garderont toujours le nom de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antiquite-l-antiquite-tardive/#i_86854

ANTONIN LE PIEUX (86-161) empereur romain (138-161)

  • Écrit par 
  • Joël SCHMIDT
  •  • 429 mots

Autant Hadrien est un voyageur infatigable, un esprit versé dans la connaissance de l'universalisme et du cosmopolitisme hellénistique, autant Titus Aurelius Fulvius Antoninus Pius, plus connu sous le nom d'Antonin le Pieux, qui lui succède en 138, apparaît comme un empereur tourné vers le passé, vers les vieilles traditions romaines. Né à Lanuvium, non loin de Rome, il appartient à une bourgeoisi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antonin-le-pieux/#i_86854

APICIUS (25 av. J.-C. env.-env. 37)

  • Écrit par 
  • Nicole BLANC, 
  • Anne NERCESSIAN
  •  • 795 mots

Marcus Gavius Apicius, le plus célèbre gastronome de l'Antiquité, n’est connu qu'indirectement au travers d’anecdotes où les auteurs donnent une vision lacunaire et presque toujours négative du personnage. On situe approximativement sa naissance aux alentours de 25 av. J.-C. car il vécut à la cour de Tibère (Athénée, Deipnosophistes , 7a) dont il fréquenta le fils (Pline, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/apicius/#i_86854

APOTHÉOSE

  • Écrit par 
  • Catherine SALLES
  •  • 735 mots

C'est la « transformation en dieu ». L'apothéose désigne la divinisation des empereurs romains après leur mort. Cette notion, étrangère en elle-même aux conceptions religieuses des Romains, était cependant connue par des précédents « historiques » (disparition de Romulus lors d'une séance du Sénat et sa transformation en être divin) et philosophiques (les stoïciens, les platoniciens et les pythago […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/apotheose/#i_86854

APPIEN, grec APPIANOS (IIe s.)

  • Écrit par 
  • Joël SCHMIDT
  •  • 225 mots

Historien grec. Né à Alexandrie, Appien entreprend des études de droit, s'installe à Rome, se fait naturaliser citoyen et réussit à devenir le familier d'Hadrien, d'Antonin le Pieux et de Marc Aurèle. Il exerce au palais diverses fonctions, dont celle d'intendant des domaines de l'Empire. Très au courant des rouages de l'administration impériale, bien renseigné sur les Antonins et leur politique, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/appien-grec-appianos/#i_86854

ARCADIUS FLAVIUS PIUS FELIX (377-408) empereur d'Orient (395-408)

  • Écrit par 
  • Joël SCHMIDT
  •  • 500 mots

Fils aîné de l'empereur Théodose le Grand et de Aelia Flacilla, il est associé dès l'âge de six ans à l'Empire par son père et proclamé auguste. Cette désignation est confirmée par sa triple nomination de consul en 385, 392 et 394. De petite taille et chétif, Arcadius est confié à divers précepteurs renommés, tels le rhéteur Themistius et le diacre Arsénius qui l'instruisent dans la religion chrét […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/flavius-pius-felix-arcadius/#i_86854

ARCHITECTURE (Thèmes généraux) - L'architecte

  • Écrit par 
  • Florent CHAMPY, 
  • Carol HEITZ, 
  • Roland MARTIN, 
  • Raymonde MOULIN, 
  • Daniel RABREAU
  •  • 16 573 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « L'architecte dans le monde romain »  : […] « Aux masses si nombreuses et si nécessaires de tant d'aqueducs, allez donc comparer les pyramides qui ne servent à rien, ou encore les ouvrages des Grecs, inutiles, mais célébrés partout. » Ce qui pourrait passer pour la boutade d'un haut fonctionnaire, exclusivement préoccupé de son domaine, comme l'était Frontin, préposé aux aqueducs de Rome, répond à une réalité profonde de l'architecture rom […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/architecture-themes-generaux-l-architecte/#i_86854

ARCHITECTURE GRECQUE (époque impériale)

  • Écrit par 
  • Bernard HOLTZMANN
  •  • 678 mots

Pas plus que pour les autres domaines de la culture grecque, la conquête progressive du monde hellénistique par les Romains durant les ii e et i er  siècles avant J.-C. ne marque pour l'architecture un déclin irrémédiable : s'il y a crise, c'est en raison de la tourmente politique, qui menace l'h […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/architecture-grecque/#i_86854

ARISTOCRATIQUE PARTI, histoire romaine

  • Écrit par 
  • Joël SCHMIDT
  •  • 463 mots

La notion de parti, au sens exclusivement politique et moderne du terme, est inconnue dans la Rome antique. Le mot même n'existe pas et l'expression de parti aristocratique apparaît comme une simplification d'usage courant, utilisée par les historiens pour définir une réalité qui est plus complexe. En effet, à Rome on parle plutôt de factio , qui regroupe autour d'un homme po […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/parti-aristocratique-histoire-romaine/#i_86854

ARMÉE - Typologie historique

  • Écrit par 
  • Paul DEVAUTOUR, 
  • Universalis
  •  • 12 920 mots
  •  • 22 médias

Dans le chapitre « Rome »  : […] Rome offre une sorte de synthèse de l'évolution classique des armées, non seulement de l'Antiquité, mais de toutes les époques. L'armée constituée à l'origine par les familles, les gentes , fait place, avec l'organisation de la cité en tribus et en centuries, à l'armée de l'État, où sont appelés tous les hommes valides, mobilisés de 17 à 46 ans dans l'armée de campagne. C'est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/armee-typologie-historique/#i_86854

ARMÉE - Doctrines et tactiques

  • Écrit par 
  • Jean DELMAS
  •  • 7 992 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Choc et mouvement »  : […] Il semble difficile de parler de doctrines militaires pour l'Antiquité grecque ou latine, a fortiori pour la période préhellénique. Les Grecs, si lettrés, n'ont laissé à la postérité que peu d'écrits théoriques sur l'art de la guerre. Perdus les traités de tactique dont les auteurs, au nom peu évocateur, sont salués par leurs émules du ii e  siècl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/armee-doctrines-et-tactiques/#i_86854

ASCENSION DE CONSTANTIN - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Xavier LAPRAY
  •  • 200 mots

305 Abdication de Dioclétien, fondateur de la tétrarchie. 306 Constantin acclamé César en Bretagne ; Maxence prend le titre de princeps à Rome. 307 Maxence bat Sévère envoyé pour le combattre. 308 Tentative de remise en ordre de Galère : Constantin confirmé comme C […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ascension-de-constantin-reperes-chronologiques/#i_86854

ATHÈNES

  • Écrit par 
  • Guy BURGEL, 
  • Pierre LÉVÊQUE
  •  • 16 981 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Athènes romaine »  : […] À partir de 168 (défaite de Persée à Pydna), l'hégémonie de Rome se substitue en Grèce à celle de la Macédoine. Athènes n'a d'abord qu'à s'en louer. En 166, les Romains lui restituent quelques clérouquies et lui donnent Délos, d'où un essor nouveau du Pirée, renforcé encore par la lamentable destruction de Corinthe (146). Les vicissitudes politiques du i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/athenes/#i_86854

ATTILA (395-453) roi des Huns (434 env.-453)

  • Écrit par 
  • E. A. THOMPSON
  • , Universalis
  •  • 826 mots

Roi des Huns (de 434 environ à 453), né en 395, mort en 453. Attila fut l'un des plus grands chefs barbares qui assaillirent l'Empire romain, envahissant le sud des Balkans et la Grèce, puis la Gaule et l'Italie. Les légendes germaniques célèbrent Attila sous le nom d'Atli (en scandinave) ou d'Etzel (en allemand, dans la Chanson des Nibelungen ), tandis que l'historiograph […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/attila/#i_86854

AUGUSTE CAÏUS JULIUS CAESAR OCTAVIANUS AUGUSTUS ou OCTAVE (63 av. J.-C. - 14 apr. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Claude NICOLET
  •  • 6 059 mots
  •  • 5 médias

Caius Octavius C. f., devenu par adoption C. Julius Caesar Octavianus, officiellement appelé Augustus à partir de 27 avant J.-C. , est né à Rome en 63 avant J.-C. et mort à Nola le 14 août 14 après J.-C. Héritier de Jules César, il fonda sous le nom de « principat » l'Empire romain , qui devait durer, avec bien des avatars, presque cinq siècles. On a donné le nom de « siècle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/caius-julius-caesar-octavianus-augustus-auguste/#i_86854

AVÈNEMENT DE LA DYNASTIE DES ANTONINS - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Xavier LAPRAY
  •  • 352 mots

69 Vespasien clôt la guerre civile en fondant la dynastie des Flaviens ; ses deux fils, Titus et Domitien, lui succédent. 81 Mort de Titus et avènement du dernier empereur flavien : Domitien. 96 Domitien, qui depuis plusieurs années faisait régner la terreur au Sénat, est assassiné par son chambellan et par le préf […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/avenement-de-la-dynastie-des-antonins-reperes-chronologiques/#i_86854

AVÈNEMENT DE TRAJAN

  • Écrit par 
  • Xavier LAPRAY
  •  • 246 mots
  •  • 1 média

Après l'assassinat, en 96, de Domitien, dernier empereur de la dynastie des Flaviens, le Sénat a élevé au rang d'empereur Nerva, de vieille noblesse mais âgé de soixante-dix ans et sans enfant. En dépit d'une atmosphère de libération au Sénat, qui contraste avec la terreur caractérisant la fin du règne précédent, des événements graves se déroulent dans l'armée – restée favorable à l'empereur défun […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/avenement-de-trajan/#i_86854

BAALBEK

  • Écrit par 
  • Claude NICOLET
  •  • 717 mots
  •  • 2 médias

Anciennement Héliopolis, Baalbek, ville du Liban, est située au pied du versant occidental de l'Anti-Liban, en bordure de la riche plaine de la Beqaa, où coule l'Oronte dans son cours supérieur. Là se trouvait le célèbre sanctuaire de Jupiter, ou plutôt de la triade héliopolitaine, dont les ruines colossales subsistent aujourd'hui. Le nom de Baalbek remonte à l'époque phénicienne ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/baalbek/#i_86854

BAGAUDES RÉVOLTE DES

  • Écrit par 
  • Paul QUENTEL
  •  • 520 mots

On désigne sous le nom de bagaudes (terme d'origine celtique qui signifie « les combattants ») les paysans gaulois qui se révoltèrent contre les Romains à l'époque de Dioclétien (fin du iii e siècle) et les révoltés de Gaule et d'Espagne dans la première moitié du v e siècle. Le premier soulèvem […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/revolte-des-bagaudes/#i_86854

BAR KOKHBA (IIe s.)

  • Écrit par 
  • Gérard NAHON
  •  • 1 233 mots

Dans le chapitre « Le peuple juif sur sa terre au début du IIe siècle »  : […] La chute de Massada et des nids de résistance en 73 parachève la reprise en main du pays. L'empereur afferme à son profit les terres, impose aux juifs un tribut annuel de deux drachmes et bat des monnaies légendées Judaea capta ou Judaea devicta . Cependant, Rome reconnaît une autorité judiciaire et politique juive, le patriarcat, qui remplit les foncti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bar-kokhba/#i_86854

BASILIQUE

  • Écrit par 
  • Pierre GROS
  •  • 2 599 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La basilique, expression achevée de l'urbanisme impérial romain (IIe et IIIe s.) »  : […] À vrai dire, c'est en devenant le siège et le symbole de l'autonomie municipale, mais aussi de l'omniprésence du pouvoir central, que la basilique cesse d'être un préau plus ou moins développé, simple annexe couverte du forum, pour acquérir la dimension d'une composante essentielle des centres monumentaux urbains – ce qu'elle n'était pas sur les plus anciens sites républicains. Un processus de fe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/basilique/#i_86854

BASILIQUES, droit romain

  • Écrit par 
  • Jean GAUDEMET
  •  • 326 mots

Compilation juridique faite à Constantinople sur l'ordre de l'empereur byzantin Léon le Sage (886-911). Ce recueil rassemble ce qui, dans la compilation justinienne (Code, Digeste, Institutes, Novelles), était encore en vigueur dans l'Empire d'Orient à la fin du ix e siècle. Le projet d'un tel recueil avait déjà été formé par l'empereur Basile le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/basiliques-droit-romain/#i_86854

BELGIQUE - Histoire

  • Écrit par 
  • Guido PEETERS
  •  • 20 605 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « L'influence romaine »  : […] Les Belgae celtes, appartenant à la civilisation de La Tène, furent conquis par Jules César dans le cadre de la conquête de la Gaule, de la Rhénanie et de l'Angleterre (57-51 av. J.-C.). Sa victoire sur les Belgae fut contestée par deux chefs de la résistance, Ambiorix et Indutiomarus, qui se livraient à la guérilla. Rome toutefois finit par l'emporte […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/belgique-histoire/#i_86854

BYZANCE - L'Empire byzantin

  • Écrit par 
  • José GROSDIDIER DE MATONS
  • , Universalis
  •  • 13 290 mots
  •  • 17 médias

La séparation de l'Empire romain de Théodose I er , en 395, entre ses deux fils, marque le début de l'Empire byzantin. La pars occidentalis subira les poussées barbares, jusqu'à son effondrement en 476, tandis que, en Orient, les différentes dynasties qui se succèdent, des Théodosiens aux Paléologues, tentent de maintenir l'héritage antique et chré […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/byzance-l-empire-byzantin/#i_86854

CALIGULA (12-41) empereur romain (37-41)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MARTIN
  •  • 246 mots

Caius Julius Caesar Germanicus, arrière-petit-fils d'Auguste, connaît très jeune la vie des camps avec son père Germanicus ; il y reçoit le surnom de Caligula (ou « petit brodequin »). Protégé par Tibère, il est considéré comme son héritier après la conjuration de Séjan. À la mort de l'empereur, en 37, il est acclamé par les troupes de Misène, et sa désignation est confirmée par le Sénat et par le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/caligula/#i_86854

CARACALLA (188-217) empereur romain (211-217)

  • Écrit par 
  • Yann LE BOHEC
  •  • 448 mots

Caracalla retient l'attention, comme Caligula, Domitien ou Commode, parce qu'il joignait un certain déséquilibre psychologique à un pouvoir politique absolu. Il est né à Lyon en 188. Son père, Septime Sévère, était un Africain de Lepcis Magna qui avait suivi une carrière sénatoriale classique avant de revêtir la pourpre en 193. Sa mère, Julia Domna, était la fille du grand prêtre d'Émèse, en Syrie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/caracalla/#i_86854

CARACALLA (ÉDIT DE)

  • Écrit par 
  • Jean GAUDEMET
  •  • 414 mots

On désigne sous ce nom une constitution prise par l'empereur Caracalla (198-217) qui donnait, selon ses propres termes, « à tous les pérégrins (étrangers) qui sont sur terre la citoyenneté romaine ». Seuls les deditices (Barbares soumis par la force) étaient exclus de cette faveur. Cette mesure fut très probablement prise en 212. Son importance théorique et sa valeur symboli […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/caracalla-edit-de/#i_86854

CARAUSIUS MARCUS AURELIUS VALERIUS (250 env.-293)

  • Écrit par 
  • Joël SCHMIDT
  •  • 334 mots

À la fin du iii e siècle, l'Empire romain est cerné par les peuples barbares, qui font pression sur ses frontières quand ils ne pénètrent pas sur son territoire. Débordés par l'ampleur des périls, incapables de colmater les brèches sur tous les limes , les empereurs sont contraints d'accepter pour un temps les usurpateurs qu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marcus-aurelius-valerius-carausius/#i_86854

CARTHAGE

  • Écrit par 
  • Abdel Majid ENNABLI, 
  • Liliane ENNABLI, 
  • Gilbert-Charles PICARD
  • , Universalis
  •  • 9 848 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Une histoire mouvementée »  : […] L'histoire de Carthage aux deux premiers siècles est fort paisible. En 70, dans la guerre civile qui suit la chute de Néron, le proconsul Pison tente de se faire proclamer empereur, mais son complot échoue. Sous le règne de Commode et le proconsulat de Pertinax (180 apr. J.-C.), les prophètes qui hantent le temple de Caelestis et qu'on appelle les « chiens de la déesse » provoquent de l'agitation, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carthage/#i_86854

CASTRUM

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre ADAM
  •  • 1 286 mots
  •  • 1 média

La légion romaine en campagne est associée invariablement au castrum , c'est-à-dire le camp fortifié à l'intérieur duquel cantonne la troupe à chaque étape. Ce mode d'installation est fixé dès la seconde guerre punique (~ 219-~ 202) et Polybe, au livre VI de ses Histoires (27-32), le définit parfaitement. Au centre d'un plan quadrangulaire, souvent carr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/castrum/#i_86854

CATACOMBES

  • Écrit par 
  • Philippe PERGOLA
  •  • 2 046 mots

Les catacombes, terme qui évoque d'emblée la communauté chrétienne primitive de Rome et ses martyrs, sont parmi les témoignages archéologiques les plus complets, les plus concrets et les plus suggestifs qui nous soient parvenus du monde occidental antique. À trois exceptions près – celle de Saint-Sébastien sur la voie Appienne, celle de Saint-Laurent-hors-les-Murs, sur la voie Tiburtine, et celle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/catacombes/#i_86854

CATAPULTE

  • Écrit par 
  • André DAUBARD
  •  • 123 mots

Engin de siège léger utilisé par les Romains du ~ ii e  siècle au la v e siècle, catapulte servait à lancer des javelots, parfois enflammés, à des distances pouvant aller jusqu'à 400 mètres. Le principe de fonctionnement était basé sur l'élasticité de câbles tressés, en c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/catapulte/#i_86854

CATHOLICISME - Histoire de l'Église catholique des origines au pontificat de Jean-Paul II

  • Écrit par 
  • Jean DANIÉLOU, 
  • André DUVAL
  •  • 16 419 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Les chrétiens et le pouvoir »  : […] L'Église n'a rien d'une force politique ; à la suite des Apôtres, ses responsables enseignent la soumission à toute autorité. Cependant, tandis que les juifs, admis comme monothéistes, pouvaient demeurer à l'écart du culte officiel des empereurs, la même attitude de la part des chrétiens – assez mal connus d'ailleurs – suscite une plus grande méfiance, qui parfois tourne à l'hostilité, voire à la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/catholicisme-histoire-de-l-eglise-catholique-des-origines-au-pontificat-de-jean-paul-ii/#i_86854

CELTES

  • Écrit par 
  • Christian-Joseph GUYONVARC'H, 
  • Pierre-Yves LAMBERT, 
  • Stéphane VERGER
  •  • 15 892 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La fin de l'indépendance et l'héritage celtique »  : […] Dans la première moitié du i er  siècle, les Celtes subissent de nombreux assauts de la part de leurs voisins immédiats : après l'épisode sans lendemain de la migration des Cimbres et des Teutons, à la fin du ii e  siècle, ce sont les Daces du roi Burebistas qui marchent contre les Boïens et les T […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/celtes/#i_86854

CENTURIE ROMAINE

  • Écrit par 
  • Yann LE BOHEC
  •  • 502 mots

La notion de centurie, dans le monde romain, présentait l'étonnante particularité de ne jamais correspondre au nombre cent ; elle désignait un ordre de grandeur qui se situait le plus souvent entre soixante et quatre-vingts, parfois bien au-delà. On peut se demander ce qui expliquerait une telle imprécision. Ce terme était employé dans trois contextes différents, et tout d'abord dans le domaine mi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/centurie-romaine/#i_86854

CÉSARISME

  • Écrit par 
  • Yann LE BOHEC
  •  • 759 mots

La recherche récente tend à négliger le terme de « césarisme », auquel elle préfère ceux de « principat » et de « dominat », ces deux derniers mots recouvrant deux aspects du premier. Il peut néanmoins être conservé avec un sens très général, celui de pratique du pouvoir impérial, ainsi que l'entendait l'historien Suétone quand il intitulait son œuvre Les Vies des douze Césars […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cesarisme/#i_86854

CÉSAROPAPISME

  • Écrit par 
  • Jean GOUILLARD, 
  • Michel MESLIN
  •  • 5 396 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'héritage païen »  : […] L'une des caractéristiques essentielles de la civilisation romaine était l'étroite subordination de la religion à la vie politique de l' Urbs , la cité. Le même personnel assurait la conduite des affaires de la cité et les relations avec ses dieux protecteurs. Depuis Auguste, la monarchie impériale puisait ses forces les plus profondes dans l'union, en un même personnage, de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cesaropapisme/#i_86854

CHEVALIERS ROMAINS

  • Écrit par 
  • Yann LE BOHEC
  •  • 975 mots

Les chevaliers romains constituent un sujet d'étude qui a été entièrement renouvelé dans les années 1970, notamment par deux personnalités, Hans-Georg Pflaum et Claude Nicolet. Aux origines de Rome, les troupes montées étaient exclusivement recrutées dans le patriciat : l'identité cavalier-chevalier était parfaite. Puis la dissociation se fit lentement, mais sans que pût jamais s'effacer le caract […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chevaliers-romains/#i_86854

CIVILISATION ROMAINE (notions de base)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 4 275 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « Constitution d’un Empire »  : […] Rome devient la capitale d’un Empire au terme de conflits difficiles l’opposant durant plus de deux siècles à d’autres puissances riveraines de la Méditerranée. Des événements clés marquent ce processus de conquêtes engagé au début du iii e  siècle avant J.-C. Les trois guerres puniques, entre 264 et 146 av. J.-C. – et surtout la deuxième, conclue […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/civilisation-romaine/#i_86854

CLARISSIMAT

  • Écrit par 
  • Joël SCHMIDT
  •  • 243 mots

Sous le Haut-Empire, tout sénateur était salué du titre de vir clarissimus . Dès le ii e  siècle, ce simple qualificatif honorifique devient un véritable titre héréditaire consacrant la nouvelle noblesse, le clarissimat. Les clarissimes étaient généralement de gros propriétaires fonciers, soit d'anciens patriciens, soit des c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/clarissimat/#i_86854

CLAUDE, lat. TIBERIUS CLAUDIUS NERO DRUSUS (10 av. J.-C. - 54 apr. J.-C.) empereur romain (41-54)

  • Écrit par 
  • Yann LE BOHEC
  •  • 850 mots

L'historiographie, qui a longtemps méprisé Claude, tend actuellement à le réhabiliter ; l'essentiel n'est d'ailleurs pas de le juger, mais de savoir qui il était et surtout ce qu'il a fait et ce qui s'est passé pendant son règne. Né à Lyon en ~ 10, il appartenait à la gens Claudia, elle-même apparentée à la famille d'Auguste : il était le fils de Drusus et d'Antonia, le frèr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/claude-lat-tiberius-claudius-nero-drusus-empereur-romain/#i_86854

CODIFICATION

  • Écrit par 
  • Guy BRAIBANT
  •  • 6 892 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les origines de la codification »  : […] La codification est une vieille ambition de l'humanité. Les plus anciens codes aujourd'hui connus apparaissent en Mésopotamie deux mille ans avant notre ère. Après le Code d'Our-Nammou, rédigé en réalité, semble-t-il, par son fils Shoulgi (2094-2047 av. J.-C.), et le Code d'Eschouna (vers 1800 av. J.-C.), du nom d'une ville, le plus complet et le plus intéressant est le célèbre Code d'Hammourabi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/codification/#i_86854

COLONAT, Rome

  • Écrit par 
  • Yann LE BOHEC
  •  • 530 mots

Les colons dans le monde romain se définissent par deux critères : d'une part, ils appartiennent à la plèbe, c'est-à-dire au milieu des hommes libres, mais pauvres ; d'autre part, ils travaillent à la campagne. Cette couche sociale est connue en particulier grâce à quatre grandes inscriptions trouvées en Afrique, dans la vallée de la Medjerda, à Henchir-Mettich, Aïn el-Djemala, Souk el-Khemis et A […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/colonat-rome/#i_86854

COMMODE LUCIUS et plus tard MARCUS AELIUS ANTONINUS (161-192) empereur romain (180-192)

  • Écrit par 
  • Joël SCHMIDT
  •  • 851 mots

Dernier souverain de la dynastie des Antonins, Commode a été l'objet de vives critiques de la part des historiens. Il est vrai que son règne contraste avec ceux de ses prédécesseurs sur le trône impérial de Rome par le nombre de crimes odieux dont il a été entaché. Mais il convient également de faire la part de la calomnie. Commode, qui perd son frère jumeau, Antonin Geminus, reçoit une éducation […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/commode-lucius-et-plus-tard-marcus-aelius-antoninus-empereur-romain/#i_86854

CONSTANCE Ier CHLORE (mort en 306) empereur romain (305-306)

  • Écrit par 
  • Joël SCHMIDT
  •  • 349 mots

Intégré au système de la tétrarchie, ultime effort de Dioclétien pour rendre sa cohésion à un État romain païen en pleine faillite, Constance Chlore annonce aussi, par l'intermédiaire de son fils, le futur Constantin, l'Empire chrétien. Il est au tournant de deux époques. Illyrien de naissance, Constance Chlore a fait ses preuves sous l'empereur Carus comme gouverneur de Bretagne. En 293, lorsque […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/constance-ier-chlore/#i_86854

CONSTANCE II (317-361) empereur romain (337-361)

  • Écrit par 
  • Joël SCHMIDT
  •  • 744 mots

Né en Illyrie, Constance a été proclamé césar en 323. En 332, à quinze ans, il est nommé gouverneur des Gaules et prend le titre de Gothicus Maximus ; enfin en 335, deux ans avant la mort de son père Constantin le Grand, il reçoit en partage le gouvernement des diocèses d'Asie et d'Orient. Il préside les funérailles de son père à Constantinople. Il fait ensuite assassiner le beau-frère puis le frè […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/constance-ii/#i_86854

CONSTANT Ier FLAVIUS JULIUS (323 env.-350) empereur romain (337-350)

  • Écrit par 
  • Joël SCHMIDT
  •  • 345 mots

Le plus jeune des trois fils de Constantin le Grand, Constant I er est fait césar en 333 et, en 335, il reçoit en partage, du vivant de son père, les diocèses d'Illyrie, d'Italie, et d'Afrique, auquel il ajoutera la Macédoine et la Grèce, après l'assassinat de son cousin Dalmatius en 337, à la mort de Constantin le Grand. Trois ans plus tard, Constantin II le Jeune veut s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/flavius-julius-constant-ier/#i_86854

CONSTANTIN II dit LE JEUNE (316-340)

  • Écrit par 
  • Joël SCHMIDT
  •  • 228 mots

Né à Arles et appelé Constantin le Jeune pour le différencier de son père Constantin le Grand, empereur romain, il est fait césar à l'âge d'un an et hérite en 335 d'une partie de l'Empire que son père partage entre ses trois fils ; il reçoit les diocèses des Gaules, de l'Espagne, de la Bretagne insulaire. Il s'est déjà fait remarquer en 332 pour sa brillante conduite militaire, lorsqu'il a pris un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/constantin-ii-dit-le-jeune-316-340/#i_86854

CONSTANTIN LE GRAND (285 env.-337)

  • Écrit par 
  • Paul PETIT
  •  • 2 357 mots
  •  • 3 médias

Plus que tout autre peut-être, ce règne fait époque : en se convertissant, à partir de 312, et en donnant à l'Église une place dans de nouvelles structures, Constantin est le créateur de l' empire chrétien, et en ce sens, il se montre plus révolutionnaire qu'Auguste. En rétablissant l'unité après la tétrarchie, et en fondant sur le christianisme une nouvelle idéologie, celle de l'empereur par la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/constantin-le-grand/#i_86854

CONSUL, Rome

  • Écrit par 
  • Yann LE BOHEC
  •  • 332 mots

Les deux consuls occupent la plus haute magistrature de Rome. Héritiers des rois, ils ont repris leurs pouvoirs : ils possèdent l' imperium domi et militiae (commandement civil et militaire), la potestas (capacité d'intimer des ordres), ils peuvent réunir le Sénat et le peuple, intervenir en justice ( coercitio ) et prendre les au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/consul-rome/#i_86854

CURSUS HONORUM

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MARTIN
  •  • 382 mots

La notion légale de cursus honorum , ordre hiérarchisé des magistratures électives permettant l'accès au Sénat, apparut à Rome en ~ 180. Jusqu'alors, un citoyen pouvait briguer n'importe quelle magistrature sans avoir rempli les autres. Quand le Sénat désira contrôler les carrières pour empêcher les favoris de la foule d'arriver directement aux plus hautes charges, il fit vot […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cursus-honorum/#i_86854

DACES

  • Écrit par 
  • Jean BÉRENGER
  •  • 576 mots
  •  • 1 média

Peuple d'origine thrace appelé Dakoi par les Grecs et Daci par les Romains, les Daces étaient très proches des Gètes. Ils avaient atteint un degré élevé de civilisation. Ils croyaient à l'immortalité de l'âme, la mort n'étant qu'un changement de pays. La société dace était divisée en deux classes : les aristocrates, ou pilleati (qui avaient droit au port du chapeau) et les p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/daces/#i_86854

DE LA TÉTRARCHIE DE DIOCLÉTIEN À LA MONARCHIE DE CONSTANTIN - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Antony HOSTEIN
  •  • 445 mots

284 Avènement de Dioclétien qui est un officier de l'empereur Carin mort assassiné. La multiplication des fronts l'oblige à prendre comme collègue l'un de ses généraux, Maximien, envoyé en Gaule contre les bagaudes (paysans révoltés). 286 Usurpation en Bretagne de Carausius, lieutenant de Maximien. Dioclétien fait de son collègue Maximien, al […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/de-la-tetrarchie-de-diocletien-a-la-monarchie-de-constantin-reperes-chronologiques/#i_86854

DÉBUT DES GRANDES MIGRATIONS

  • Écrit par 
  • Patrick PÉRIN
  •  • 203 mots

Dès le iii e  siècle avant notre ère, il y eut de multiples mouvements de peuples germaniques à partir de l'Europe du Nord, mais qui ne menacèrent pas directement le monde romain, sinon par des raids sans lendemain, notamment au milieu du iii e  siècle de notre ère. L'année 375 marque cependant la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/debut-des-grandes-migrations/#i_86854

DÉCADENCE

  • Écrit par 
  • Bernard VALADE
  •  • 9 959 mots

Dans le chapitre « Construction d'un modèle »  : […] C'est dans la perspective ouverte par la sociologie de la connaissance historique qu'il convient de situer le thème de la décadence. On peut y suivre les grandes étapes d'un processus d'intériorisation dont s'est saisie l'anthropologie psychanalytique qui met aujourd'hui l'accent sur le rôle joué, dans toute culture, par l'instinct de mort. Mais les moments les plus importants d'un tel retour réfl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/decadence/#i_86854

DÈCE ou DECIUS CAIUS MESSIUS QUINTUS DECIUS VALERIANUS TRAJANUS (201-251) empereur romain (248-251)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 317 mots
  •  • 1 média

Empereur romain (248-251) , né vers 201 à Budalia, en Pannonie inférieure, près de Sirmium (auj. Sremska Mitrovica, Serbie), mort en juin 251 à Abrittus, en Mésie (auj. Razgrad, Bulgarie). Si les origines de Dèce, surnommé Trajan, sont inconnues, on sait qu’il est sénateur et consul avant d’accéder au trône. Vers 245, l’empereur Philippe l’Arabe lui offre un commandement sur le Danube. C’est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dece-decius/#i_86854

DÉCÉBALE (mort en 106) roi des Daces

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 278 mots

Roi des Daces, peuple qui occupait le territoire de la Roumanie actuelle, mort en 106. Décébale unifie les diverses tribus daces pour en faire une seule nation et les entraîne dans des guerres contre les empereurs romain Domitien et Trajan. Quand, en 85, Décébale accède au pouvoir, il rassemble immédiatement une armée et attaque la province romaine de Mésie (sud-est des Balkans), tuant le léga […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/decebale/#i_86854

DÉCUMATES CHAMPS

  • Écrit par 
  • Olivier COLLOMB
  •  • 188 mots

Territoires germaniques compris entre Rhin et Danube, en gros le triangle Coblence-Regensburg-Bâle. Les champs Décumates furent conquis et fortifiés peu à peu, par morceaux, en un siècle (de 80 à 180), des Flaviens aux Antonins, pour effacer un saillant dangereux entre la Gaule et les provinces danubiennes, pour permettre des communications terrestres faciles entre l'Orient et l'Occident. Le point […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/champs-decumates/#i_86854

DÉCURIONS & CURIALES

  • Écrit par 
  • Yann LE BOHEC
  •  • 1 120 mots

Le centurion ne commande pas à cent hommes ; de même, le décurion n'est en aucune manière le supérieur de dix soldats. Dans les institutions romaines, ce titre, en fait, est employé dans deux contextes très différents. Dans la cavalerie auxiliaire, il désigne le sous-officier qui se trouve à la tête d'une turme, seizième partie d'une aile (unité d'environ 500 combattants). Mais on parle surtout de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/decurions-et-curiales/#i_86854

DENIER, monnaie

  • Écrit par 
  • Jean DÉRENS
  •  • 1 018 mots
  •  • 1 média

Nom d'une monnaie ( denarius nummus ) que l'on retrouve de l'époque romaine à la fin de l'Ancien Régime, avec une valeur extrêmement variable, tantôt comme espèce monétaire véritable, tantôt comme simple monnaie de compte. Dans les premiers siècles de son histoire, Rome s'était servie de monnaies étrangères, surtout grecques, ou avait frappé des monnaies à l'imitation de cell […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/denier-monnaie/#i_86854

DESTRUCTION DE JÉRUSALEM PAR TITUS

  • Écrit par 
  • Gérard NAHON
  •  • 190 mots
  •  • 1 média

Depuis — 63 sous domination romaine, Israël fomente plusieurs révoltes. En 66, sous Néron, éclate une insurrection qui défait la XII e  légion de Cestius Gallus, gouverneur de Syrie. Un gouvernement à majorité pharisienne se constitue à Jérusalem, renversé par les zélotes Siméon bar Giora et Jean de Giscala. Néron dépêche Vespasien et les V e et X […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/destruction-de-jerusalem-par-titus/#i_86854

DIASPORA

  • Écrit par 
  • Spyros ASDRACHAS, 
  • Vicken CHETERIAN, 
  • Kamel DORAÏ, 
  • Thibaut JAULIN, 
  • Claudine LOMBARD-SALMON, 
  • Raoul VANEIGEM, 
  • Emmanuel ZAKHOS-PAPAZAKHARIOU
  • , Universalis
  •  • 7 138 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Diaspora juive »  : […] À la différence du mot hébreu galout (« exil »), qui se rattache à la nostalgie des origines, à la théologie du retour, aux thèses sionistes, le terme grec diaspora renvoie objectivement au phénomène historique de la dispersion des juifs à travers le monde. On s'accorde le plus souvent à distinguer deux phases dans cette diaspora : la première répond […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/diaspora/#i_86854

DIOCÈSE ROMAIN

  • Écrit par 
  • Joël SCHMIDT
  •  • 301 mots

En parvenant au pouvoir en 284, Dioclétien, conscient de la difficulté de gouverner un vaste empire menacé par les Barbares et de l'impossibilité pour les gouverneurs de contrôler efficacement des provinces trop étendues, opère une ample réforme administrative. L'Empire, divisé en quatre préfectures (Italie, Gaule, Illyrie, Orient), est partagé en douze diocèses, eux-mêmes subdivisés en quatre-vin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/diocese-romain/#i_86854

DOMITIEN TITUS FLAVIUS DOMITIANUS (51-96) empereur romain (81-96)

  • Écrit par 
  • Yann LE BOHEC
  •  • 331 mots

Né le 24 octobre 51, Titus Flavius Domitianus, fils de Vespasien et frère de Titus, accède à l'Empire en 81. Son règne commence bien : il développe l'agriculture italienne (loi sur les terres abandonnées dès 82, édit protégeant la viticulture) ; il active de nombreuses constructions (vaste demeure sur le Palatin, temple de Jupiter Capitolin, Forum dit de Vespasien, arc de Titus, nombreuses routes) […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/titus-flavius-domitianus-domitien/#i_86854

DRUSUS NERO CLAUDIUS (38-9 av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Joël SCHMIDT
  •  • 285 mots
  •  • 1 média

Un certain mystère plane sur la naissance de Drusus Nero en ~ 38, qui ne sera pas sans conséquence historique. Livie avait en effet épousé Tiberius Claudius Nero et avait eu de lui un fils né en ~ 42, qui succédera à Auguste sous le nom de Tibère. Puis, enceinte, elle divorce, épouse Auguste et met au monde trois mois après un autre fils, Claudius Drusus Nero, dont on disait à Rome que le père en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/claudius-drusus-nero/#i_86854

DYNASTIE DES SÉVÈRES : (193-235) - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Antony HOSTEIN
  •  • 354 mots

193 Septime Sévère, prétendant au pouvoir, marche sur Rome. Il devient empereur à la mort de Didius Julianus, qui avait lui-même éliminé Pertinax, le successeur de Commode. 194 Septime sévère bat son rival oriental, Pescennius Niger. Il en fera autant de Clodius Albinus à la bataille de Lyon, trois ans plus tard. 198 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dynastie-des-severes-193-235-reperes-chronologiques/#i_86854

ÉDIT DE CARACALLA, en bref

  • Écrit par 
  • Xavier LAPRAY
  •  • 193 mots
  •  • 1 média

La Constitution antoninienne, appelée édit de Caracalla, accorde en 212 le droit de cité romaine à tous les habitants libres de l'Empire qui ne l'avaient pas encore. Les raisons de cette constitution impériale (décision de l'empereur qui a force de loi) sont mal connues : fiscales (élargir l'assiette de l'impôt), politiques (rallier les provinciaux à Caracalla, après l'assassinat de son frère, Get […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edit-de-caracalla-en-bref/#i_86854

ÉGYPTE ANTIQUE (Histoire) - L'Égypte romaine et byzantine

  • Écrit par 
  • André BERNAND
  •  • 3 628 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'occupation »  : […] Jusqu'à la venue d'Hadrien en 130 après J.-C., l'installation des Romains en Égypte est avant tout une conquête militaire. Le pays est soumis, certes, mais n'est pas sûr et les Romains cherchent à le rallier, par les armes ou par la ruse. Octave fit preuve simultanément de modération à l'égard d'Alexandrie et d'énergie envers le reste de l'Égypte, plus éloigné des armées romaines. L'agent d'exécu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/egypte-antique-histoire-l-egypte-romaine-et-byzantine/#i_86854

ÉLAGABAL VARIUS AVITUS BASSIANUS dit (204-222)

  • Écrit par 
  • Joël SCHMIDT
  •  • 558 mots

Empereur romain, ayant régné de 218 à 222, Élagabal (ou Héliogabale) doit son surnom au fait d'avoir été consacré Élagabal, dieu solaire d'Émèse, en 217. Par sa grand-mère Julia Maesa, sœur de Julia Domna, elle-même veuve de Septime Sévère, et par sa mère Soaemias, selon laquelle il aurait pour père Caracalla, Élagabal appartient à la dynastie des Sévères, issue de la province romaine de Syrie. C' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/varius-avitus-bassianus-elagabal/#i_86854

EMPIRE ROMAIN ET BARBARES AU IVe SIÈCLE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Xavier LAPRAY
  •  • 268 mots

325 Réforme de l'armée par Constantin qui institue une armée de manœuvre et une armée de frontière. 351 Bataille de Mursa, la plus sanglante du iv e  siècle, durant la guerre civile entre l'empereur Constance II et l'usurpateur Magnence. 357 Victoire de l'armée rom […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/empire-romain-et-barbares-au-ive-siecle-reperes-chronologiques/#i_86854

"EMPIRE GAULOIS" ET "EMPIRE PALMYRÉNIEN" - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Antony HOSTEIN
  •  • 263 mots

260 En Occident, Postume est proclamé empereur par les soldats qui ont assassiné Salonin, le fils de Gallien. En Orient, Odenath, prince de Palmyre, stoppe les Perses vainqueurs de Valérien et élimine plusieurs usurpateurs. 264 Victoire de Postume sur les Germains ; il profite de ce succès pour célébrer ses quinquennales (anniversaire de ses […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/empire-gaulois-et-empire-palmyrenien-reperes-chronologiques/#i_86854

L'EMPIRE GRÉCO-ROMAIN (P. Veyne)

  • Écrit par 
  • Pierre CORDIER
  •  • 1 000 mots

Les lecteurs familiers de l'historien de l'Antiquité Paul Veyne ne s'attendent pas à un exposé sagement chronologique, structuré par les prérequis d'une histoire positiviste. Poursuivant sa « sociologie historique », l'auteur présente, avec L'Empire gréco-romain (coll. Des travaux, Seuil, Paris, 2005), une série d'essais qui, de l'Athènes classique au Moyen Âge byzantin, dé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-empire-greco-romain/#i_86854

ÉPIDÉMIES

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET, 
  • Georges DUBY, 
  • Gabriel GACHELIN, 
  • Jean-Louis MIÈGE
  • , Universalis
  •  • 16 519 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La peste antonine »  : […] Lorsque l'armée romaine revint victorieuse de Syrie après la prise de Séleucie (165), Rome fit à son chef Lucius Aurelius Verus et à l'empereur Marc Aurèle un triomphe auquel assista une foule considérable. Ce grand rassemblement fut l'occasion d'une épidémie : le typhus exanthématique pour certains, une forme ancienne de la dengue pour d'autres ; peut-être y eut-il intrication de plusieurs malad […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/epidemies/#i_86854

ÉPIGRAPHIE

  • Écrit par 
  • Raymond BLOCH, 
  • Jean POUILLOUX
  • , Universalis
  •  • 7 220 mots

Dans le chapitre « Données générales »  : […] Dans les inscriptions de Rome, le simple particulier apparaît avec son nom, le magistrat avec ses titres, l'empereur avec les dénominations dont il est seul à bénéficier. Parmi les qualités que suppose l'étude épigraphique figurent donc la familiarité avec les noms romains, leur formation et leurs caractères, la connaissance de l'administration romaine et de ses rouages, celle enfin des différents […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/epigraphie/#i_86854

ESCLAVAGE

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre BERTHE, 
  • Maurice LENGELLÉ, 
  • Claude NICOLET
  •  • 8 798 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Justification théorique et réalités concrètes »  : […] Cette appréciation générale de l'origine et du développement de l'esclavage ne rend cependant pas compte de la réalité concrète. Il est tout à fait inexact, en effet, d'imaginer un partage des tâches, disons une division du travail, entre les hommes libres et les esclaves. Un tel partage se rencontre davantage dans les justifications théoriques de l'esclavage tel que le concevaient les Anciens que […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/esclavage/#i_86854

ESCLAVES & AFFRANCHIS IMPÉRIAUX, Rome antique

  • Écrit par 
  • Yann LE BOHEC
  •  • 888 mots

Dans la société romaine, les esclaves et affranchis impériaux ne représentent pas seulement l'aristocratie de la population non libre ; ils se situent même parfois au-dessus des citoyens, souvent à côté d'eux et dans quelques cas en dessous. Leur histoire se divise en deux périodes. La première correspond à une phase d'essor rapide, et elle commence naturellement avec l'œuvre d'Auguste. Trois circ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/esclaves-et-affranchis-imperiaux-rome-antique/#i_86854

EUTROPE (316 env.-380)

  • Écrit par 
  • Joël SCHMIDT
  •  • 223 mots

Contemporain d'un abréviateur, Sextus Rufus, l'historien Eutrope a vécu au temps de Constantin, de Julien et de Valens. Il a vingt ans lorsqu'il est nommé secrétaire de l'empereur Constantin, quarante-sept ans lorsqu'il prend part en 362 à la lutte contre les Perses avec l'empereur Julien, qui y perdra la vie. Il est gouverneur d'Asie sous Valens, mais il est remplacé dans cette fonction par Sextu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eutrope-316-env-380/#i_86854

EXTENSION DE LA CITOYENNETÉ ROMAINE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Xavier LAPRAY
  •  • 144 mots

— 451-— 450 Loi des Douze Tables : premier texte écrit de droit romain. — 91-— 89 Guerre « sociale » : révolte des Italiens contre les Romains pour obtenir la citoyenneté romaine. — 90-— 88 Lois qui accordent progressivement la citoyenneté romaine aux habitants libres de l'Italie. 211 Mo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/extension-de-la-citoyennete-romaine-reperes-chronologiques/#i_86854

FERRERO GUGLIELMO (1871-1942)

  • Écrit par 
  • Bernard VALADE
  •  • 1 142 mots

Issu de la bonne bourgeoisie piémontaise, formé aux disciplines juridiques et littéraires par des études universitaires poursuivies à Pise, à Bologne, à Turin — où il reçut les leçons de son futur beau-père, Cesare Lombroso —, Ferrero a très tôt manifesté pour l'interprétation historique un intérêt que le constant souci de comprendre son temps n'a cessé de soutenir. Dès l'époque de sa dissertation […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guglielmo-ferrero/#i_86854

FIDÉICOMMIS

  • Écrit par 
  • Jean GAUDEMET
  •  • 824 mots

Terme désignant une disposition de dernière volonté dont l'exécution était, à l'origine, confiée à la seule bonne foi ( fidei committere ) de celui qui en était grevé. L'acte n'était qu'une simple demande faite à un tiers, dont on ne pouvait exiger en justice l'exécution. Auguste chargea les consuls d'en assurer le respect au moins dans certains cas, et Claude (41-54) confia […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fideicommis/#i_86854

FIDES

  • Écrit par 
  • Jean-Paul BRISSON
  •  • 647 mots

« Numa, écrit Tite-Live, n'institua de cérémonie annuelle qu'en l'honneur de la seule Fides ; il enjoignit aux flamines de se rendre à son sanctuaire sur un char à deux chevaux et de célébrer le culte la main enveloppée jusqu'au bout des doigts, afin de signifier que la bonne foi doit être protégée et que son siège est sacré jusque dans la main droite. » Bien entendu, le crédit que fait l'historie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fides/#i_86854

FIN DE L'EMPIRE ROMAIN D'OCCIDENT

  • Écrit par 
  • Patrick PÉRIN
  •  • 277 mots

Le règne du dernier empereur romain d'Occident, Romulus Augustule, ainsi surnommé en raison de son jeune âge, fut aussi bref (475-476) que celui de ses prédécesseurs, renversés ou assassinés, tandis que s'accroissaient les troubles intérieurs en Italie. Il fut placé sur le trône impérial en octobre 475 par son père Oreste, qui était maître de la milice, et aussitôt reconnu par l'armée de Ravenne. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fin-de-l-empire-romain-d-occident/#i_86854

FLAVIENNE DYNASTIE

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 382 mots

Dynastie romaine (69-96) fondée par Vespasien (69-79) et ensuite représentée par ses fils Titus (79-81) et Domitien (81-96), membres de la gens Flavia. La chute de Néron en 68 et l’extinction de la dynastie julio-claudienne sont suivies d’une guerre de succession qui met en évidence les bases militaires du principat et la faiblesse des liens unissant l’empereur à Rome. Les empereurs qui se succ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dynastie-flavienne/#i_86854

FLAVIUS JOSÈPHE (37-env. 100)

  • Écrit par 
  • Mireille HADAS-LEBEL
  • , Universalis
  •  • 1 535 mots

Dans le chapitre « De Joseph, fils de Mathias, à Flavius Josephus »  : […] À sa naissance (an 1 du règne de Caligula), il reçut le prénom de Joseph et le patronyme de ben Mattithiahū (fils de Mathias), auquel il pouvait adjoindre ha-Cohen (le prêtre) puisqu'il appartenait à une très noble lignée sacerdotale. Sa première éducation fut purement centrée sur l'étude sacrée. À treize ans, il était en mesure d'interpréter les textes pour des prêtres ou des notables moins savan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/flavius-josephe/#i_86854

FRANCS

  • Écrit par 
  • Lucien MUSSET
  •  • 2 629 mots
  •  • 1 média

Les Francs, qui étaient destinés à assumer durant tout le haut Moyen Âge un rôle dirigeant parmi les peuples germaniques, apparaissent aux historiens dans des conditions obscures, vers le milieu du iii e  siècle après J.-C. Leur nom est cité pour la première fois à propos d'événements de 241 et, à partir des années 275-280, ils sont régulièrement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francs/#i_86854

GALÈRE (250 env.-311) empereur romain (305-311)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 461 mots

Empereur romain (305-311), né vers 250 près de Serdica en Thrace (auj. Sofia, en Bulgarie), mort en 311. Issu d'une famille modeste, Caius Galerius Valerius Maximianus, dit Galère, s'illustre par sa carrière militaire. Le 1 er  mars 293, l'empereur Dioclétien fonde la tétrarchie. Il répartit ainsi le pouvoir au sein d'un collège de quatre princes : deux augustes au somm […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/galere-250-env-311-empereur-romain-305-311/#i_86854

GALLIEN (218 env.-268) empereur romain (253-268)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 483 mots

Empereur romain (253-268), né vers 218, mort en septembre 268 près de Milan. Le Sénat, conscient qu'un homme seul ne peut orchestrer les opérations militaires de grande envergure que requiert la défense de l'Empire, devenu la proie des invasions étrangères, proclame Licinius Egnatius Gallienus, dit Gallien, co-empereur avec son père, Valérien, en 253. Tandis que Valérien prend le commandement du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gallien/#i_86854

GAULE

  • Écrit par 
  • Jean-Paul DEMOULE, 
  • Jean-Jacques HATT
  •  • 26 409 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La politique gauloise des empereurs »  : […] L'empereur Auguste créa les bases administratives de la Gaule romaine, après avoir achevé la pacification des zones limitrophes des Alpes et des Pyrénées. Il organisa les circonscriptions nouvelles en remodelant les anciennes cités et divisa la Gaule en quatre parties (Narbonnaise, Gaule aquitaine, Gaule celtique, Gaule belgique, auxquelles s'ajoutera plus tard la Germanie). Il entreprit une polit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gaule/#i_86854

GENSÉRIC ou GEISERIC (399 env.-477) roi des Vandales (427-477) et des Alains (428-477)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 365 mots

Roi des Vandales de 427 à 477, et des Alains de 428 à 477, Genséric est né vers 399 sur les rives du lac Balaton et mort le 25 janvier 477 à Carthage. Lorsque Genséric succède à son frère Gundéric, les Vandales, approximativement au nombre de 80 000, sont installés en Bétique (auj. Andalousie). En mai 428, le roi entreprend de transférer son peuple en Afrique. Ce périple s'effectue manifestemen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/genseric-geiseric/#i_86854

GERMAINS

  • Écrit par 
  • Lucien MUSSET
  •  • 4 647 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Des envahisseurs inorganisés »  : […] Les premières apparitions des Germains dans le rôle d'envahisseurs se placent au iii e  siècle avant notre ère, quand les Bastarnes et les Skires, traversant l'isthme européen entre la Baltique et la mer Noire, se présentent devant les villes grecques situées entre la Crimée et le delta du Danube. Ce mouvement est sans doute lié aux grandes migrat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/germains/#i_86854

GERMANICUS JULIUS CAESAR (15 av. J.-C. - 19 apr. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Joël SCHMIDT
  •  • 459 mots
  •  • 1 média

Un des chefs militaires les plus populaires, et sans doute aussi l'un des plus doués, de toute l'histoire romaine. Tacite, dans ses Annales , et d'autres historiens latins, comme Suétone, ont loué Germanicus, prince issu de la famille impériale julio-claudienne. Fils, en effet, de Drusus et d'Antonia, elle-même nièce d'Auguste, Germanicus est adopté, en 4, par Tibère. Sa beau […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/julius-caesar-germanicus/#i_86854

GERMANIE

  • Écrit par 
  • Raymond CHEVALLIER
  •  • 2 733 mots
  •  • 2 médias

La Germanie antique, qui s'étendait entre la mer du Nord, la Baltique, la Vistule, les Carpates, le Danube et le Rhin, était boisée et marécageuse ; mais depuis l'âge du bronze, la plaine ouverte du nord attirait les migrations. Elle parut aux Romains froide, humide, sauvage et déserte. L'océan surtout frappa leur imagination, avec ses marées. Il leur semblait impie de s'y aventurer. L'extrême fra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/germanie/#i_86854

GLADIATEURS

  • Écrit par 
  • Jean-Claude DUMONT
  •  • 1 019 mots
  •  • 2 médias

Les gladiateurs (en latin gladiatores , de gladius , glaive) sont des hommes donnés en spectacle dans des combats à mort. L'usage vient sûrement d'Étrurie où, sur des fresques tombales, Phersu, démon masqué de la mort ( ?), se livre à des jeux préfigurant ceux des gladiateurs romains ; des couples de combattants armés sont représentés sur des urnes funé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gladiateurs/#i_86854

GRATIEN (359-383) empereur romain (375-383)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 353 mots

Empereur romain né en 359 à Sirmium, province de Pannonie (auj. Sremska Mitrovica, en Serbie), mort le 25 août 383 à Lugdunum (auj. Lyon). À l'âge de huit ans, Gratien (Flavius Gratianus Augustus) est proclamé auguste par son père, Valentinien I er , qui espère assurer sa succession au trône sans accroc. Gratien partage ainsi le pouvoir avec son […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gratien-359-383-empereur-romain-375-383/#i_86854

GRÈCE ANTIQUE (Histoire) - La Grèce antique jusqu'à Constantin

  • Écrit par 
  • Claude MOSSÉ, 
  • Nicolas SVORONOS
  •  • 11 753 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « L'hellénisation de Rome »  : […] L'hellénisation de Rome, commencée déjà sous la République, s'accomplit sous le principat et le Haut-Empire ( i er - ii e  s. apr. J.-C.). Elle finit par changer la mentalité même des occupants. Elle se manifeste d'abord dans la religion : Rome accepte les dieux de la Grèce ou les assimile aux div […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grece-antique-histoire-la-grece-antique-jusqu-a-constantin/#i_86854

GRÈVE

  • Écrit par 
  • Hélène SINAY
  • , Universalis
  •  • 12 474 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Les civilisations anciennes »  : […] Les premières grèves furent, semble-t-il, celles des travailleurs égyptiens, à la période du Nouvel Empire. À plusieurs reprises, sous le régime de Ramsès III, les ouvriers cessèrent le travail au tombeau du pharaon : la grève était une protestation, à la fois contre l'irrégularité des salaires fournis en nature et contre les traitements indignes dont ils étaient victimes. Cette première manifesta […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/greve/#i_86854

HADRIEN ou ADRIEN (76-138) empereur romain (117-138)

  • Écrit par 
  • Joël SCHMIDT
  •  • 714 mots
  •  • 1 média

Les Mémoires d'Hadrien de Marguerite Yourcenar ont éclairé naguère la grande figure de l'Empire romain que fut Hadrien (Publius Aelius Hadrianus) et lui ont donné l'audience d'un large public. De tous les souverains qui se succèdent à Rome sur le trône impérial, Hadrien est, avec Marc Aurèle, l'un des plus attachants, un de ces hommes d'État dont on peut dire qu'ils ont su […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hadrien-adrien/#i_86854

HÉGRA SITE ARCHÉOLOGIQUE D'

  • Écrit par 
  • Laïla NEHMÉ
  •  • 856 mots

Madā’in Sālih est le nom d'un site archéologique du nord-ouest de l'Arabie saoudite, situé entre les villes de Tabūk, Taymā et Médine et à une vingtaine de kilomètres au nord du bourg d'al-‘Ulā, connu pour avoir été la capitale des royaumes de Dadan et de Lihyān dans la seconde moitié du I er  millénaire av. J.-C. Le nom antique du site est Hégra dans les sources grecques […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/site-archeologique-d-hegra/#i_86854

HELLÉNISTIQUE CIVILISATION

  • Écrit par 
  • Paul GOUKOWSKY
  •  • 8 767 mots

Dans le chapitre « Les Romains, héritiers de la civilisation hellénistique »  : […] Ces derniers connurent la Grèce à travers cette civilisation hellénistique brillante et vénéneuse dont ils ne mesurèrent pas tous, semble-t-il, la perversité, puisqu'ils reprirent à leur compte, en l'aggravant parfois, son système d'exploitation, d'abord à Pergame, puis en Syrie et enfin en Égypte. Plus grave, ils imitèrent, avec César et sa dynastie, le système monarchique hellénistique, où tout […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/civilisation-hellenistique/#i_86854

HERCULANUM

  • Écrit par 
  • Nicolas MONTEIX
  •  • 4 074 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Constructions impériales »  : […] Avec l’entrée définitive dans le monde romain, Herculanum va se transformer aussi rapidement que radicalement. Vers 40 av. J.-C., à l’extérieur de la ville, est construite la villa des Papyrus qui s’étend sur plus de 150 mètres, avec un imposant péristyle décoré de nombreuses statues dont une partie représente des souverains hellénistiques. En ville, les premiers changements interviennent autour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/herculanum/#i_86854

HERMANN ou ARMINIUS (18 av. J.-C. - 19 apr. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Joël SCHMIDT
  •  • 363 mots

Vénéré encore aujourd'hui par certains historiens allemands, Arminius (forme latinisée du mot germanique Hermann qui signifie chef, capitaine) dirige, sous Auguste et sous Tibère, le peuple des Chérusques (au sud du Hanovre et du Brunswick). Il apparaît comme le symbole du patriote allemand qui refuse de ployer devant l'ennemi. Il ne succombe pas aux délices de la civilisation romaine au sein de l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hermann-arminius/#i_86854

HÉRODE AGRIPPA Ier (10 av. J.-C. - 44 apr. J.-C.) roi des Juifs (41-44)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 546 mots

Roi des Juifs (41-44), né vers l'an 10 av. J.-C., mort en 44 apr. J.-C. à Césarée. Le jeune Agrippa, de son vrai nom Marcus Julius Agrippa, est envoyé à Rome pour ses études et sa sécurité après l'assassinat, en 7 av. J.-C., de son père Aristobule par son grand-père Hérode I er le Grand (73 av. J.-C.-4 av. J.-C.). Il y grandit en compagnie de Drusus, fils de l'empereur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/herode-agrippa-ier/#i_86854

HÉRODE AGRIPPA II (27-env. 93) roi de Chalcis (50-env. 60)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 384 mots

Roi de Chalcis à partir de 50, né en 27, mort vers 93. Arrière-petit-fils d’Hérode I er le Grand (73 av. J.-C.-4 av. J.-C.), Agrippa II grandit à la cour impériale de Rome où il fait aussi ses études. En raison de sa jeunesse à la mort de son père, Agrippa I er (10 av. J.-C.-44 apr. J.-C.), l’empereur Claude redonne à la Judée son statut de p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/herode-agrippa-ii/#i_86854

HÉRULES

  • Écrit par 
  • Joël SCHMIDT
  •  • 226 mots

Puissant peuple germain venu de Scandinavie, les Hérules contribuent avec d'autres Barbares à l'invasion de l'Empire romain et à sa lente destruction. Au iii e  siècle, ils s'installent sur les bords de la mer Noire et s'allient aux Goths pour attaquer les Romains. En 263 ils pillent Éphèse, en 267 ils assiègent Thessalonique. Les empereurs romain […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/herules/#i_86854

HISTOIRE AUGUSTE

  • Écrit par 
  • Yann LE BOHEC
  •  • 864 mots

Avec l' Histoire auguste , le lecteur se trouve confronté à un des plus étonnants canulars qu'aucune littérature ait jamais produits. Mais l'étude de cette œuvre ne va pas sans difficultés en France, car il n'en existe aucune traduction à la fois bonne et récente dans notre langue. Le plus simple, dans un premier temps, consiste à décrire l' Histoire auguste […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-auguste/#i_86854

HOMOSEXUALITÉ

  • Écrit par 
  • Frédéric MARTEL
  •  • 9 204 mots

Dans le chapitre « L'Antiquité grecque et romaine »  : […] Pour comprendre les pratiques homosexuelles dans l'Antiquité, l'une des portes d'entrée les plus passionnantes reste l'ouvrage classique de l'historien Kenneth J. Dover, Homosexualité grecque . Au-delà de ses mérites et de l'érudition de son auteur, ce livre a la particularité d'être un exercice utile de démystification d'une période longtemps considérée comme un « âge d'or » […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/homosexualite/#i_86854

HONORIUS FLAVIUS (384-423) empereur d'Occident (395-423)

  • Écrit par 
  • Joël SCHMIDT
  •  • 596 mots

Frère cadet d'Arcadius et fils de Théodose le Grand et de Aelia Flacilla, il reçoit en partage, du vivant de son père, l'occident de l'Empire romain, en 393, à l'âge de neuf ans, en même temps que le titre d'auguste. Il n'a que onze ans à la mort de son père, et il est incapable de gouverner un empire déchiré par les invasions, les factions et les rivalités personnelles. C'est Stilicon, général ba […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/flavius-honorius/#i_86854

HOSPITALITÉ

  • Écrit par 
  • Joël SCHMIDT
  •  • 558 mots

Dans le monde antique, à l'origine, lorsque l'individu est encore peu protégé par les lois, l'hospitalité est un devoir fondamental et sacré. En Grèce, l'étranger qui demande asile est toujours accueilli comme un envoyé des dieux, sinon comme une divinité en personne. Les poèmes homériques font de fréquentes allusions à l'hospitalité. On est tenu de donner un repas à l'hôte, de le faire asseoir de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hospitalite/#i_86854

HYGIÈNE

  • Écrit par 
  • Philippe HARTEMANN, 
  • Maurice MAISONNET
  •  • 9 488 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'Antiquité »  : […] L'hygiène se manifeste sous une forme implicite plusieurs siècles avant l'ère chrétienne. Ainsi Moïse, législateur d'Israël, inclut déjà des directives de santé dans les Tables de la Loi. De même Lycurgue, dans le code de « rhêtres » ou sentences dont il dota Sparte, édicta un certain nombre de règles de vie individuelle fort strictes. Hippocrate, l'homme qui a maîtrisé toutes les connaissances m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hygiene/#i_86854

IMPERATOR

  • Écrit par 
  • Jean-Claude DUMONT
  •  • 508 mots

À Rome, à l'origine, l'imperator est celui qui commande ( imperat , étymologiquement : « préparer pour », d'où « ordonner ») ou qui possède l' imperium  ; celui-ci est le pouvoir souverain, délégué par Jupiter ( ?), dont la volonté se manifesterait (au travers du peuple dans le vote des comices) aux consuls et aux préteurs, et, en dehors de la ville, aux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/imperator/#i_86854

INVASION DES HÉRULES EN GRÈCE

  • Écrit par 
  • Bernard HOLTZMANN
  •  • 217 mots

Après les deux siècles et demi de paix et de prospérité languide qu'avaient connus les cités grecques sous l'Empire romain, l'invasion navale des Hérules en mer Égée les réveille en sursaut. Ces Germains, qui ont traversé l'Europe orientale de la Baltique à l'Ukraine, écument la mer Noire, franchissent les détroits et se répandent en mer Égée. Avant d'être repoussés, puis anéantis à la bataille de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/invasion-des-herules-en-grece/#i_86854

INVASIONS GRANDES

  • Écrit par 
  • Lucien MUSSET
  •  • 16 125 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « La première vague (IVe-Ve siècle) »  : […] La première vague des invasions fut la plus importante, car presque toute l'Europe en fut affectée. Au début du iv e  siècle, l'Empire romain avait réussi une consolidation à peu près générale de ses frontières, après les très graves percées du iii e siècle. Sans doute les escarmouches et même le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grandes-invasions/#i_86854

ISTANBUL

  • Écrit par 
  • José GROSDIDIER DE MATONS, 
  • Jean-François PÉROUSE
  •  • 5 767 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La « ville de Constantin » »  : […] Peu de souverains ont fait l'objet de discussions aussi passionnées que Constantin. La création de Constantinople n'a pas échappé à ces controverses : l'empereur a-t-il voulu remplacer Rome, ou la dédoubler, ou simplement laisser après lui une grande cité qui portât son nom ? La question n'est pas tranchée. Ce qui est certain, c'est que depuis le iii e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/istanbul/#i_86854

JEUX OLYMPIQUES, Grèce antique

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 8 360 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « De la mythologie à l'histoire »  : […] Concernant la naissance des jeux Olympiques, la mythologie propose plusieurs scénarios, dont l'un est le plus communément admis et attribue leur création au héros Pélops. Tantale, roi de Lydie et père de Pélops, sert son fils en guise de mets aux dieux de l'Olympe pour éprouver leur clairvoyance. À l'exception de Déméter, qui mange son épaule, aucun des dieux ne s'y trompe : ils redonnent vie à P […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jeux-olympiques-grece-antique/#i_86854

JUDAÏSME - Histoire des Hébreux

  • Écrit par 
  • Gérard NAHON
  •  • 11 020 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La Diaspora »  : […] Après la disparition politique d'Israël, les centres vitaux du judaïsme se déplacent vers les communautés juives implantées depuis longtemps au-dehors, vers la Diaspora. Ce terme grec désigne, dans l'Antiquité, les groupements juifs du monde gréco-romain. Son importance dépasse les cadres mêmes du judaïsme : dans la Diaspora, en effet, se nouent des contacts fréquents et féconds entre Juifs et Ge […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/judaisme-histoire-des-hebreux/#i_86854

JUDAÏSME - L'art juif

  • Écrit par 
  • Gabrielle SED-RAJNA
  •  • 6 855 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Le second Temple »  : […] L'essor du nouvel Empire perse mit fin à l'exil du peuple juif. En 538, Cyrus II, ayant conquis Babylone, autorisa les Juifs à rentrer en Judée et à reconstruire le Temple. Le compte rendu des travaux (Esdras, v-vi) ne donne aucune information concernant l'aspect du nouvel édifice. On suppose qu'il était beaucoup plus modeste que celui qu'il devait remplacer. L'inaugurat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/judaisme-l-art-juif/#i_86854

JULIEN L'APOSTAT, en bref

  • Écrit par 
  • Antony HOSTEIN
  •  • 216 mots

Julien naquit à Constantinople vers 331. En 337, la mort de son oncle Constantin fut suivie du massacre d'une partie de la famille impériale. Julien fut exilé, avec son frère aîné, Gallus, en Asie Mineure. Placés sous étroite surveillance, ils reçurent une bonne éducation de la part de maîtres chrétiens et païens et furent baptisés. Le retour définitif en grâce survint lorsque Constance II associa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/julien-l-apostat-en-bref/#i_86854

JULIEN L'APOSTAT

  • Écrit par 
  • Claude LEPELLEY
  •  • 1 242 mots

Au siècle qui vit l'Empire romain évoluer vers ce qui devint l'Empire byzantin, l'empereur Julien, durant un règne de vingt mois (361-363), tenta d'opérer un renversement complet de la tendance. Il voulut abandonner le despotisme bureaucratique et la solennité de l'appareil monarchique pour revenir à la simplicité des empereurs du Haut-Empire. Surtout, il interrompit brutalement la christianisati […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/julien-l-apostat/#i_86854

JULIO-CLAUDIENNE DYNASTIE

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 430 mots

La dynastie julio-claudienne (14-68) regroupe, après Auguste (27 av. J.-C.-14 apr. J.-C.), fondateur du principat, les quatre empereurs qui succèdent à ce dernier : Tibère (14-37), Caligula (37-41), Claude (41-54) et Néron (54-68). Elle ne suit pas une ligne directe. Auguste, petit-neveu et fils adoptif de Jules César, se rattache à la gens Julia, tandis que Tibère, beau-fi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dynastie-julio-claudienne/#i_86854

JURISCONSULTE

  • Écrit par 
  • Jean GAUDEMET
  •  • 442 mots

Étymologiquement, le terme de jurisconsulte désigne celui qui donne des consultations juridiques, mais il s'entend plus largement de tout juriste ayant une activité de consultant ou d'enseignant (par la formation orale ou par la rédaction d'œuvres juridiques). Si l'Orient et la Grèce ancienne ont eu un droit et de très grands penseurs, elles n'ont pas connu de jurisconsultes. Il semble qu'en Orien […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jurisconsulte/#i_86854

JUSTINIEN DROIT

  • Écrit par 
  • Jehan de MALAFOSSE
  •  • 1 285 mots

Le nom de Justinien demeure, par excellence, le symbole de la codification. À son avènement, en 527, la législation romaine se trouve consignée dans des recueils de textes officiels, mais anciens et donc incomplets (Code théodosien, de 438), ou dans des compilations privées antérieures à 468. Surtout, l'œuvre doctrinale n'est plus connue que de façon très fragmentaire. Pour l'empereur byzantin, la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/droit-justinien/#i_86854

LATINES (LANGUE ET LITTÉRATURE) - La littérature

  • Écrit par 
  • Pierre GRIMAL
  •  • 8 570 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Cet empire qui va naître »  : […] La mort de Cicéron marque la fin du temps où l' éloquence triomphante était maîtresse de la cité. Désormais, la liberté une fois perdue, les orateurs ne seront plus que des avocats, et non des hommes d'État. Quelques survivants de l'âge précédent, comme Asinius Pollion, compagnon de César, auront beau maintenir quelque temps la tradition républicaine, l'éloquence ne sera bientôt plus qu'une techni […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/latines-langue-et-litterature-la-litterature/#i_86854

L'HISTOIRE VÉGÉTALISÉE. ORNEMENT ET POLITIQUE À ROME (G. Sauron) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Pierre GROS
  •  • 999 mots

Dans le monde submergé d'images vulgairement utilitaires où nous évoluons, nous éprouvons quelque difficulté à admettre que, en d'autres temps, l'œuvre ornementale a assumé une fonction essentielle dans la transmission des messages politiques et religieux. Quand il s'agit de décor architectural, à caractère rythmique ou répétitif, cette difficulté structurelle se double d'une réticence esthétique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-histoire-vegetalisee-ornement-et-politique-a-rome/#i_86854

LICINIUS (250 env.-325) empereur romain (307-323)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 366 mots

Empereur romain (308-324), né vers 250 en Illyrie, mort en 325 à Thessalonique. Fils de paysans, Valerius Licinianus Licinius gravit les échelons de la hiérarchie militaire avant d'être subitement élevé au rang d'auguste, en novembre 308, par son ami Galère, empereur romain depuis 305. Ce dernier espère ainsi lui confier le gouvernement de l'Occident mais l'Italie, l'Afrique et l'Espagne étant a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/licinius/#i_86854

LOT FERDINAND (1866-1952)

  • Écrit par 
  • Marianne MAHN-LOT
  •  • 1 139 mots

Archiviste-paléographe, Ferdinand Lot ne passa jamais l'agrégation, à laquelle il était violemment opposé, la traitant de bachotage supérieur. Il écrivit en 1906 et 1912 des pamphlets contre l'organisation de l'enseignement supérieur qu'il comparait au sérieux des « séminaires » allemands. Cela lui valut l'inimitié de certains collègues, en particulier d'Ernest Lavisse. On lui doit l'introduction […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ferdinand-lot/#i_86854

LOTERIES

  • Écrit par 
  • Thierry DEPAULIS
  •  • 4 550 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les « loteries » chez les Romains : un malentendu »  : […] Cette confusion a conduit à attribuer aux Romains l'invention de ces jeux, quitte à s'étonner de leur disparition pendant le Moyen Âge. L'affirmation souvent répétée que les Romains organisaient des loteries lors de fêtes ou de banquets relève d'une vision anachronique : on cherche en vain dans les usages romains le pari d'argent et le tirage au sort de numéros qui caractérisent les loteries telle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/loteries/#i_86854

MANUSCRITS - Histoire

  • Écrit par 
  • Emmanuèle BAUMGARTNER, 
  • Geneviève HASENOHR, 
  • Jean VEZIN
  •  • 7 355 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « La révolution du codex »  : […] À partir du i er  siècle de notre ère, en revanche, s'est produite à l'intérieur de l'Empire romain une évolution qui durera trois siècles pour aboutir à la substitution du codex au volumen . Jusqu'alors, dans le bassin méditerranéen, le livre était ordinairement copié sur un rouleau de papyrus, le vol […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/manuscrits-histoire/#i_86854

MARC AURÈLE (121-180)

  • Écrit par 
  • Pierre HADOT
  •  • 2 198 mots
  •  • 4 médias

« Empereur » et « philosophe », une contradiction dans les termes ? On pourrait le croire en lisant les jugements de certains historiens modernes pour qui Marc Aurèle , empereur faible et médiocre, aurait trouvé dans la philosophie une diversion aux difficultés politiques qu'il avait du mal à affronter. Mais, en fait, depuis longtemps, l'idéal politique romain cherchait à réaliser l'union de la pu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marc-aurele/#i_86854

MARSEILLE ANTIQUE

  • Écrit par 
  • Hervé DUCHÊNE
  •  • 4 503 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Marseille sous l'Empire »  : […] En préférant Pompée à son adversaire, Marseille avait pris un mauvais parti. Mais elle ne s'était pas révoltée contre le pouvoir romain. Elle n'avait pas rompu le traité qui la liait à Rome. César se montra, pour cette raison, aussi indulgent qu'il le pouvait. Il ne détruisit pas la ville, qui conserva ses remparts et dont les habitants ne furent pas réduits en esclavage. Marseille fut cependant p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marseille-antique/#i_86854

MAXENCE (280 env.-312) empereur romain (306-312)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 294 mots

Empereur romain (306-312), né vers 280, mort le 28 octobre 312 au pont Milvius, près de Rome. Le père de Maxence (lat. Marcus Aurelius Valerius Maxentius), l'empereur Maximien, abdique en même temps que le deuxième empereur, Dioclétien, en 305. Une seconde tétrarchie est alors mise en place, les nouveaux augustes, Galère et Constance I er , choisissant Maximin Daia et Sé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maxence/#i_86854

MAXIME (mort en 388) empereur romain (383-388)

  • Écrit par 
  • Joël SCHMIDT
  •  • 459 mots

À la fin du iv e siècle, l'empereur d'Orient Théodose et les deux empereurs d'Occident Gratien et Valentinien II, tous deux fils de Valentinien I er et proclamés augustes, le premier en 367 et le second en 375, doivent affronter non seulement l'invasion barbare, mais aussi une anarchie endémique. Ils sont incapables de f […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maxime-mort-en-388-empereur-romain-383-388/#i_86854

MAXIMIEN, lat. MARCUS AURELIUS VALERIUS MAXIMIAMUS (250 env.-310) empereur romain (286-305)

  • Écrit par 
  • Joël SCHMIDT
  •  • 388 mots

Soldat sorti du rang, Maximien est remarqué par Dioclétien pour ses capacités militaires. Il est associé à l'Empire en 286 et reçoit le gouvernement de l'Occident. Il réussit à écraser, non loin de Paris, les derniers survivants de la révolte paysanne des Bagaudes en 286. Puis il repousse les Francs, les Burgondes et les Germains au-delà des frontières des Gaules, au prix d'épuisantes et incessant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maximien-lat-marcus-aurelius-valerius-maximiamus-empereur-romain/#i_86854

MAXIMIN DAIA (mort en 313) empereur romain (307-313)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 332 mots

Empereur romain (308-313), mort en 313 à Tarse, en Cilicie. Simple berger, Maximin Daia (en lat. Galerius Valerius Maximinus) rejoint l'armée, où il progresse rapidement dans la hiérarchie. Le 1 er  mai 305, date de l'abdication des empereurs Dioclétien et Maximien, il est proclamé césar du nouvel auguste, son oncle Galère, qui le charge de gouverner la Syrie et l'Égypte […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maximin-daia/#i_86854

MÉDITERRANÉE HISTOIRE DE LA

  • Écrit par 
  • André BOURDE, 
  • Georges DUBY, 
  • Claude LEPELLEY, 
  • Jean-Louis MIÈGE
  • , Universalis
  •  • 18 410 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « « Mare nostrum » (ier s. av.-ive s. apr. J.-C.) »  : […] L'époque impériale vit, à coup sûr, l'apogée de la vie maritime dans la Méditerranée antique, en ce qui concerne l'intensité du trafic, le nombre des navires et des passagers, le volume des marchandises. L'unification politique du monde méditerranéen sous l'égide de Rome et la paix qui en résultait pour tous les pays riverains donnèrent à la circulation des personnes et des biens une liberté, une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-de-la-mediterranee/#i_86854

MERCENAIRES

  • Écrit par 
  • Pascal LE PAUTREMAT
  •  • 5 165 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Mercenaires-auxiliaires de l'Antiquité »  : […] En Égypte, sous l'Ancien Empire (2815-2400), les pharaons s'appuient, en l'absence d'armées permanentes, sur des contingents nationaux mais surtout sur des combattants issus des peuples conquis ou soumis, tels les Nubiens et les Libyens. D'autres nations influent sur l'évolution de l'armement et des techniques militaires. C'est le cas notamment des Hyksôs, peuple ouest-sémitique d'origine nomade, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mercenaires/#i_86854

MESSALINE (25 env.-48)

  • Écrit par 
  • Joël SCHMIDT
  •  • 358 mots

Comme toutes les impératrices de la première moitié du i er siècle, à Rome, Messaline, une des épouses de l'empereur romain Claude, symbolise l'appétit de luxe, la soif du plaisir et l'esprit de lucre de la haute société romaine. L'impératrice Messaline est en fait une parvenue dont l'époux a été hissé par hasard, en 41, sur le trône par des prét […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/messaline/#i_86854

MINES, Antiquité gréco-romaine

  • Écrit par 
  • Claude DOMERGUE
  •  • 12 790 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'Empire »  : […] Aussi, sous l'Empire, un autre système se met-il peu à peu en place, qui implique un véritable contrôle de la part de l'administration à laquelle revenait la gestion des mines, le fisc. À partir des empereurs flaviens au moins, la gestion des mines dépendait du procurateur financier de la province concernée, représentant de l'empereur ( procurator Augusti ), haut fonctionnai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mines-antiquite-greco-romaine/#i_86854

MITHRAÏSME

  • Écrit par 
  • Robert TURCAN
  •  • 3 416 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Mithra romain »  : […] Ce sont des soldats qui ont importé Mithra en Italie. Les premiers témoignages de cette transplantation remontent à l'époque flavienne. En 71, Vespasien annexe la Commagène. On y recrute désormais des cohortes d'archers auxiliaires. L'installation à Carnuntum de la XV e légion Apollinaris, venue d'Orient, contribuera sans aucun doute aussi à l'expansion du mithraïsme en P […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mithraisme/#i_86854

MOI, AUGUSTE, EMPEREUR DE ROME (exposition)

  • Écrit par 
  • Gilles SAURON
  •  • 1 104 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Mythe et histoire »  : […] L’exposition s’ouvre avec l’imposante statue en marbre de l’empereur découverte dans la villa de son épouse Livie à Prima Porta. Cette statue, conservée aux musées du Vatican, est un monument unique et insigne de l’art romain, puisqu’on y voit le fondateur du régime impérial arborant une cuirasse dont le décor, riche et complexe, est une célébration de la pacification et du retour de l’âge d’or, g […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/moi-auguste-empereur-de-rome/#i_86854

MONNAIE - Histoire de la monnaie

  • Écrit par 
  • Michel BRUGUIÈRE
  •  • 9 794 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Byzance et l'Islam »  : […] La Méditerranée orientale et méridionale conservait, quant à elle, un système beaucoup plus proche de celui de l'Empire romain. On a vu que Constantin, en créant le solidus d'or titrant 4,48 g (plus tard νόμισμα puis ὑπέρπυρον : hyperpère), avait jeté les bases d'un ordre monétaire solide et durable. Le besant, selon le nom que lui donnait l'Occident, allait symboliser p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/monnaie-histoire-de-la-monnaie/#i_86854

MOYEN ÂGE - Le monde médiéval

  • Écrit par 
  • Léopold GÉNICOT
  •  • 12 274 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La ruine de l'unité méditerranéenne »  : […] Entre 250 et 750, le monde romain s'est disloqué. La pars occidentalis s'est éloignée de la pars orientalis  ; l'Afrique du Nord et le Levant se sont détachés de l'Europe et de l'Asie Mineure. Deux ruptures qui procèdent largement des mêmes causes, mais que le souci de clarté recommande de traiter successiveme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/moyen-age-le-monde-medieval/#i_86854

MOYEN ÂGE - La littérature en prose

  • Écrit par 
  • Nicola MORATO
  •  • 6 837 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Prose chrétienne et rhétorique classique »  : […] La production littéraire médiévale latine et romane, tant en prose qu’en vers, a lieu dans un même horizon rhétorique et discursif. Dans la Rome classique, les poètes suivaient une formation rhétorique et les rhétoriqueurs tiraient des enseignements et des exemples des œuvres en vers, par exemple grâce à la pratique des paraphrases. Parfois, les deux modes d’expression sont en contact comme dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/moyen-age-la-litterature-en-prose/#i_86854

MUNICIPES

  • Écrit par 
  • Joël SCHMIDT
  •  • 369 mots

Ayant changé de sens au cours de l'évolution du régime républicain puis impérial, le terme de municipe est particulièrement difficile à définir dans l'ancienne Rome. D'une manière générale, avant le ~ i er  siècle, le statut de certaines villes italiennes est calqué sur celui de Rome : leurs habitants sont des citoyens romains avec tous les droits […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/municipes/#i_86854

MURSA BATAILLE DE (28 sept. 351)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 228 mots

Victoire de l'empereur romain Constance II sur l'usurpateur Magnence. Ce fut la bataille la plus sanglante du siècle : elle entraîna de telles pertes chez les deux adversaires que la force de l'Empire romain s'en trouva pour longtemps amoindrie. Ce fut aussi la première fois que la cavalerie lourde l'emporta sur des légionnaires romains. En 350, après avoir déposé l'empereur Constant I […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bataille-de-mursa/#i_86854

NARBONNE

  • Écrit par 
  • Jean-Paul VOLLE
  •  • 1 363 mots
  •  • 2 médias

Au carrefour de routes terrestres qui relient l'Espagne à l'Italie et à l'Europe centrale d'une part (l'ancienne via Domitia), la Méditerranée et l'Atlantique par la voie d'Aquitaine d'autre part, Narbonne bénéficie de conditions favorables au développement d'une économie ouverte vers l'extérieur. Entre le massif des Corbières et le littoral méditerranéen, la basse plaine de l'Aude offre de nombre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/narbonne/#i_86854

NARCISSE, lat. NARCISSUS (mort en 54)

  • Écrit par 
  • Joël SCHMIDT
  •  • 332 mots

Avec Pallas, Polybe, Félix et Calliste, Narcisse est l'un des plus célèbres affranchis impériaux de Rome sous Claude et sous Néron, entre 41 et 54. Le portrait peu flatteur qu'en fait Racine dans Britannicus , l'opprobre dont il a été chargé par Suétone et par Tacite, l'homme véreux, le concussionnaire, l'intrigant et le criminel qu'il fut sans doute ne sauraient nous cacher […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/narcisse-lat-narcissus/#i_86854

NARSÈS (mort en 302) roi sassanide de Perse (293-302)

  • Écrit par 
  • Joël SCHMIDT
  •  • 280 mots

Menacé au nord par les peuples germains, l'Empire romain à la fin du iii e  siècle doit aussi surveiller ses frontières de l'est qui bordent l'empire sassanide expansionniste et ambitieux, dont le roi Narsès, connu pour sa violence, vient de prendre la tête en 293. L'Empire romain a déjà essuyé de nombreux revers dans cette partie du monde et l'em […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/narses-mort-en-302-roi-sassanide-de-perse-293-302/#i_86854

NÉRON (37-68)

  • Écrit par 
  • Claude LEPELLEY
  •  • 1 233 mots

Néron a symbolisé pour la postérité ce que l'histoire romaine recèle de plus monstrueux et de plus cruel. Les historiens antiques, Tacite et Suétone, ont tracé un étonnant portrait de l'empereur pervers, fou et sanguinaire ; les chrétiens, dont il fut le premier persécuteur, ont encore noirci ce tableau. On doit constater cependant que le solide édifice impérial créé par Auguste, Tibère et Claude […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/neron/#i_86854

NERVA MARCUS COCCEIUS (30-98) empereur romain (96-98)

  • Écrit par 
  • Yann LE BOHEC
  •  • 303 mots

Bien connu grâce à un livre d'A. Garzetti, Nerva retient l'attention pour deux séries de motifs. Tout d'abord, il illustre bien ce que fut la noblesse du i er siècle de notre ère. Issu d'une famille entrée au Sénat sous Auguste, Marcus Cocceius Nerva est né à Narnia en Ombrie, sans doute le 8 novembre 30. Prêtre salien, questeur puis préteur sous […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marcus-cocceius-nerva/#i_86854

NICOLET CLAUDE (1930-2010)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 794 mots

L' historien français Claude Nicolet, spécialiste d'histoire romaine ainsi que des institutions et idées politiques en France au xix e  siècle, est né le 15 septembre 1930 à Marseille dans une famille profondément républicaine et laïque. Ces origines vont doublement marquer son parcours comme historien de la Rome antique (« J'ai grandi dans un déc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/claude-nicolet/#i_86854

NÎMES

  • Écrit par 
  • Jean-Paul VOLLE
  •  • 1 166 mots
  •  • 2 médias

À l'extrémité orientale du couloir languedocien, Nîmes, chef-lieu du Gard, garde la porte rhodanienne et assure la transition avec les villes provençales d'Arles et d'Avignon. Au milieu du xx e  siècle, Nîmes a activement participé aux grands aménagements régionaux : la Compagnie du Bas-Rhône-Languedoc y installe son siège social, la chambre de co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nimes/#i_86854

NOVELLES

  • Écrit par 
  • Jean GAUDEMET
  •  • 443 mots

Le terme novelles désigne des constitutions nouvelles ( novellae constitutiones ) ; de façon plus précise, il est réservé à deux groupes de constitutions nouvelles : les Novelles post-théodosiennes et les Novelles de Justinien. Les premières sont des constitutions promulguées après la publication du Code théodosien en 438. On ne connaît d'ailleurs pas toutes les constitutions […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/novelles/#i_86854

ODOACRE (433 env.-493) roi des Hérules (476-493)

  • Écrit par 
  • Yann LE BOHEC
  •  • 455 mots

Depuis 455, les empereurs d'Occident sont désignés par des chefs barbares. Le plus connu, le Skire Odoacre, fils du prince Édicon, est né vers 433. Il a passé sa jeunesse à la cour d'Attila. Devenu roi des Hérules en 476, il intervint dans la vie publique de l'Italie. En 475, l'ancien secrétaire d'Attila, Oreste, avait chassé du trône l'empereur d'Occident, Népos, et mis à sa place son propre fils […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/odoacre/#i_86854

ORIENT ÉGLISES CHRÉTIENNES D'

  • Écrit par 
  • Irénée-Henri DALMAIS, 
  • Hervé LEGRAND
  •  • 6 564 mots
  •  • 2 médias

Sous la dénomination d'Églises chrétiennes d'Orient – ou sous celle plus généralement employée d'Églises orientales –, on désigne, de manière bien arbitraire, les communautés chrétiennes qui se sont constituées et organisées au cours des siècles dans la partie orientale de l' Empire romain , où des cultures d'expression grecque s'étaient surimposées aux cultures régionales : araméenne, égyptienne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eglises-chretiennes-d-orient/#i_86854

OSROÈNE

  • Écrit par 
  • Valentin NIKIPROWETZKY
  •  • 648 mots

Nom que porte dans l'Antiquité un royaume situé dans le nord-ouest de la Mésopotamie, dans la région d'Édesse (Urfa ou Osroé). Bornée sur trois côtés par le Habbour et l'Euphrate, avec les monts Masios pour limite septentrionale, l'Osroène était l'ancien Bît-Adini, royaume fondé au début du x e  siècle avant l'ère chrétienne par les Araméens et qu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/osroene/#i_86854

PALATIN, Rome, archéologie

  • Écrit par 
  • Manuel ROYO
  •  • 3 889 mots

Dans le chapitre « Le Palatin impérial et la formation des palais »  : […] Le contexte légendaire explique l'installation d'Auguste à l'angle sud-ouest de la colline plutôt que dans sa maison natale, située ailleurs sur le Palatin. Dès 40 avant J.-C., le futur empereur, qui cherche bientôt à apparaître comme un nouveau fondateur de Rome, fait acheter ou confisque plusieurs domus qu'il transforme tout en préservant l'autonomie de certaines. Ainsi la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/palatin-rome-archeologie/#i_86854

PALÉOCHRÉTIEN ART

  • Écrit par 
  • François BARATTE, 
  • Françoise MONFRIN, 
  • Jean-Pierre SODINI
  •  • 13 547 mots
  •  • 10 médias

Que signifie l'expression d'« art chrétien » ? Consacrée par l'usage, elle est historiquement fausse. En effet, la définition d'un « art chrétien » repose sur l'idée d'une séparation entre les domaines du sacré et du profane telle qu'elle s'établit surtout à partir du xix e  siècle, dans la réflexion sur l'« art sacré », opposition étrangère aux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-paleochretien/#i_86854

PALESTINE

  • Écrit par 
  • Ernest-Marie LAPERROUSAZ, 
  • Robert MANTRAN
  • , Universalis
  •  • 31 607 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Les deux derniers siècles de la Jérusalem juive : de la prise de la ville par Pompée (63 av. J.-C.) à la fin de la « Guerre d'Hadrien » (135 apr. J.-C.) »  : […] Après la prise de Jérusalem par Pompée, la royauté n'est conférée à aucun des prétendants juifs ; nommé seulement grand prêtre et ethnarque, Hyrcan II (63-40) doit payer tribut aux Romains, et se soumettre au contrôle du gouverneur romain de Syrie ; en outre, les villes de la côte, celles du nord de la Transjordanie, et plusieurs autres cités, comme Samarie, lui sont enlevées. Quant à Aristobule, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/palestine/#i_86854

PALMYRE

  • Écrit par 
  • André LARONDE
  • , Universalis
  •  • 2 976 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Prospérité de Palmyre »  : […] Si Palmyre jouait déjà un important rôle commercial et militaire, le grand commerce oriental passait surtout par l'intermédiaire des Nabatéens de Pétra. Rome, qui tenait déjà les ports égyptiens de la mer Rouge, donna le coup de grâce à ce trafic en annexant, en 106, le royaume nabatéen. L'éviction de son rival le plus dangereux permit à Palmyre de détourner à son profit une partie du trafic de P […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/palmyre/#i_86854

PAPINIEN (140?-212)

  • Écrit par 
  • Jean GAUDEMET
  •  • 335 mots

Considéré dès l'Antiquité comme le plus grand des juristes classiques. Cette appréciation portée sur Aemilianus Papinianus demeure celle de beaucoup de romanistes modernes. Mommsen parlait de son « génie juridique et de son sens très aigu du droit et de la morale ». On sait peu de sa vie et de sa carrière. Était-il romain ou provincial, peut-être africain ou syrien ? On a soutenu l'un et l'autre. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/papinien/#i_86854

PARIS

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre BABELON, 
  • Michel FLEURY, 
  • Frédéric GILLI, 
  • Daniel NOIN, 
  • Jean ROBERT, 
  • Simon TEXIER, 
  • Jean TULARD
  •  • 32 092 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « Le Haut-Empire »  : […] Les conquérants donneront à l'extension de la ville une orientation qui la marquera pendant près d'un millénaire. Pour des raisons de commodité (la rive droite est, en partie, inondable, en particulier là où coulait l'ancien bras du fleuve) et conformément à leurs habitudes, ils bâtissent une ville à la romaine sur la rive sud (gauche) et l'étendent progressivement vers le fleuve en descendant la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paris/#i_86854

PARTAGE DE L'EMPIRE ROMAIN, en bref

  • Écrit par 
  • Patrick PÉRIN
  •  • 234 mots

Contrairement à ce qui est couramment admis, la date de 395, qui marque le partage de l'Empire romain en une pars occidentalis et une pars orientalis , n'est pas significative d'une volonté de désolidarisation qui aurait permis à l'Orient de se désengager de la question barbare et conduit l'Occident à sa perte. Quand Théodose I er […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/partage-de-l-empire-romain-en-bref/#i_86854

PARTHES

  • Écrit par 
  • Philippe GIGNOUX, 
  • Guy JUCQUOIS
  •  • 5 321 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les conflits romano-parthes »  : […] Les guerres avec Rome, qui se déroulent sur deux aires principales, en Mésopotamie et surtout en Arménie, constituent comme un tournant dans l'histoire des Arsacides. Du côté romain, l'entreprise s'est le plus souvent soldée par des échecs tant que des plans grandioses, visant à la domination de l'Arménie, furent conçus. Les menées des Romains en Mésopotamie furent davantage couronnées de succès, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/parthes/#i_86854

PAYS-BAS

  • Écrit par 
  • Christophe DE VOOGD, 
  • Frédéric MAURO, 
  • Guido PEETERS, 
  • Christian VANDERMOTTEN
  • , Universalis
  •  • 35 581 mots
  •  • 24 médias

Dans le chapitre « Des Romains aux Carolingiens »  : […] La pénétration des légions romaines (à partir de 57 av. J.-C.) se limita au sud des grands fleuves (Meuse et Rhin). En dépit de quelques expéditions lancées au-delà, en particulier par le général Drusus, le Rhin demeura la frontière de l'Empire romain, laquelle fut fortifiée contre les raids germaniques : c'est ainsi que Nimègue, Valkenburg et Utrecht remontent à des castella […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pays-bas/#i_86854

PERSE - Histoire

  • Écrit par 
  • Jean CALMARD, 
  • Philippe GIGNOUX
  •  • 8 041 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Aux prises avec les Séleucides et avec les Romains »  : […] Face à l'hellénisme envahissant, l'installation au pouvoir de nouveaux Iraniens, pour près de cinq siècles, peut apparaître comme une réaction nationale. Il s'agit d'une nouvelle vague d'envahisseurs sakas, venus des steppes araliennes, qui, sous la conduite d'Arsace, s'établissent en Hyrcanie-Parthyène dès la seconde moitié du iii e  siècle. Leur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/perse-histoire/#i_86854

PÉTRA

  • Écrit par 
  • Laïla NEHMÉ
  •  • 8 198 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Fin de l'indépendance »  : […] L'annexion du royaume de Nabatène, en 106 de notre ère, doit être replacée dans le contexte d'un expansionnisme renouvelé de l'empire romain qui, de la création de la province de Judée en 70 à l'annexion de la Mésopotamie en 114, vit l'agrandissement ou la création de plusieurs provinces. Malgré les hypothèses avancées par les historiens, telles que le manque de stabilité du royaume nabatéen ou en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/petra/#i_86854

PHILIPPE L'ARABE MARCUS JULIUS PHILIPPUS dit (204-249) empereur romain (244-249)

  • Écrit par 
  • Joël SCHMIDT
  •  • 566 mots

Les origines de Marcus Julius Philippus, né dans une tribu arabe du Djebel Druse, sont modestes. Certains historiens romains prétendent que son père était un chef de brigands, mais leur témoignage est suspect. Élevé dans les camps de l'armée romaine d'Orient, comprenant de nombreux indigènes, Philippe l'Arabe a sans doute participé aux nombreuses opérations militaires contre les Perses qui marquen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marcus-julius-philippus-philippe-l-arabe/#i_86854

PIAZZA ARMERINA

  • Écrit par 
  • Gilbert-Charles PICARD
  •  • 796 mots
  •  • 3 médias

Localité de Sicile orientale près de laquelle se trouve une magnifique villa romaine du début du iv e  siècle, Piazza Armerina se trouve dans la haute vallée du petit fleuve Gela. On découvrit, peu avant la Seconde Guerre mondiale, une résidence du Bas-Empire d'exceptionnelle importance, surtout par ses pavements de mosaïque, restaurés et présenté […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/piazza-armerina/#i_86854

PLINE LE JEUNE (61 env.-114)

  • Écrit par 
  • Pierre GRIMAL
  •  • 1 678 mots

Dans le chapitre « Une carrière sénatoriale »  : […] Fils d'un notable de Côme, où il naquit, Pline le Jeune s'appelait, à sa naissance, C. Caecilius Secundus, mais il perdit son père de bonne heure et fut adopté par son oncle maternel, celui que nous appelons Pline l'Ancien. Il prit alors le nom de C. Plinius Caecilius Secundus. Plusieurs inscriptions conservées, dont une autrefois à Côme, permettent de reconstituer sans trop de mal sa carrière, et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pline-le-jeune/#i_86854

POLITIQUE - La philosophie politique

  • Écrit par 
  • Éric WEIL
  •  • 10 294 mots

Dans le chapitre « Le maître absolu et la société des individus privés »  : […] Le vrai État rend possible la forme la plus haute de la vie humaine, la theôria du cosmos, pour ceux qui en ont la vocation ; aux autres, ses lois procurent une existence digne dans une liberté responsable. Il est vrai que certains philosophes, les cyniques, les épicuriens, les héritiers des sophistes, voient dans la cité, dans la morale traditionnelle, dans les lois autant d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/politique-la-philosophie-politique/#i_86854

POLYCHROMIE, histoire de l'art

  • Écrit par 
  • Adeline GRAND-CLÉMENT
  •  • 4 335 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Les couleurs au service du pouvoir impérial »  : […] L’art officiel romain continuait cependant de recourir aux couleurs. Le rôle politique de la polychromie s’est affirmé lors de l’instauration du principat, au tournant de notre ère : Auguste a mis l’art au service de sa propre glorification . Il s’est vanté d’avoir couvert Rome de marbres – colorés – et a envoyé dans les provinces de nombreux portraits sculptés et peints. Les empereurs suivants l’ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/polychromie-histoire-de-l-art/#i_86854

POMPÉI

  • Écrit par 
  • Hélène DESSALES
  •  • 3 797 mots
  •  • 30 médias

Dans le chapitre « Un développement urbain progressif »  : […] Située à environ 25 kilomètres au sud de Naples, Pompéi jouit d'une position privilégiée, par son implantation à l'embouchure du Sarno, un fleuve navigable dont elle constitue un port stratégique. La ligne du littoral s'est aujourd'hui retirée de 4 kilomètres par rapport à l'époque antique. Le site est établi sur une ancienne coulée volcanique. Les fouilles des années 2000 ont révélé le développem […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pompei/#i_86854

PONCE PILATE, procurateur romain (26-36)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 518 mots

Procurateur romain de Judée (26-36), mort vers 36. Selon la tradition, Ponce Pilate est un chevalier romain du clan samnite des Pontii (d'où son nom latin, Pontius Pilatus). En 26, l'empereur Tibère, sur le conseil de son favori Séjan qui protège Pilate nomme ce dernier procurateur de Judée, ou plutôt préfet selon une inscription découverte à Césarée. Pilate, cependant, s'attire l'inimitié des Ju […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ponce-pilate/#i_86854

POSTUMUS MARCUS CASSIANUS LATINIUS (mort en 269)

  • Écrit par 
  • Joël SCHMIDT
  •  • 351 mots

L'anarchie militaire et la désagrégation de l'Empire romain à la fin du iii e siècle favorisent les menées factieuses et ambitieuses d'un certain nombre de généraux romains qui se font proclamer empereurs par leurs légions. Cette période est connue par les historiens sous le nom de l'ère des Trente Tyrans. Postumus a servi, comme gouverneur des G […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marcus-cassianus-latinius-postumus/#i_86854

POURSUITE DROIT DE

  • Écrit par 
  • Joël SCHMIDT
  •  • 562 mots

Dans les sociétés esclavagistes de l'Antiquité et en particulier à Athènes et à Rome, le droit de poursuite est appliqué principalement aux esclaves fugitifs ou recherchés pour des délits. Les cités grecques protègent légalement les propriétaires d'esclaves en signant entre elles des traités qui autorisent la poursuite et l'extradition d'un esclave d'une ville réfugié dans une autre ville. Au droi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/droit-de-poursuite/#i_86854

PRÉFET ROMAIN

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MARTIN
  •  • 409 mots

Les grandes préfectures apparurent à Rome sous l'Empire. Auguste créa la plupart d'entre elles pour mettre des hommes compétents et dévoués à la tête de certains services importants de la cité. De ce fait, un très petit nombre seulement des préfectures fut réservé aux sénateurs qui ne purent briguer que les préfectures financières du trésor de Saturne ou du trésor militaire, et, en compensation, l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prefet-romain/#i_86854

PREMIÈRE GUERRE CIVILE DE L'EMPIRE ROMAIN - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Xavier LAPRAY
  •  • 391 mots

Mars 68 Insurrection de Judex en Gaule, contre Néron ; elle est écrasée par le commandant Verginius Rufus, à qui ses troupes proposent l'Empire et qui le refuse ; cette révolte, qui a pourtant échoué, marque le début du soulèvement d'une grande partie des provinces contre l'empereur régnant, dernier représentant de la première dynastie de l'Empire, les Julio-Claudiens. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/premiere-guerre-civile-de-l-empire-romain-reperes-chronologiques/#i_86854

PRÉTORIENS

  • Écrit par 
  • Joël SCHMIDT
  •  • 445 mots
  •  • 1 média

Depuis Scipion Émilien (~ 184-~ 129), le second « Africain » et le vainqueur de Carthage, les commandants en chef romains ont pris l'habitude de lever une garde personnelle, chargée de leur protection et organisée en neuf cohortes sous Auguste, puis en dix à partir de Dioclétien. Chaque cohorte comprenant cinq cents hommes, c'est une troupe de cinq mille prétoriens qui est ainsi mise à la disposit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pretoriens/#i_86854

PROCÈS DE MAJESTÉ

  • Écrit par 
  • Xavier LAPRAY
  •  • 1 711 mots

On connaît différents procès de majesté qui se sont déroulés à la fin de la République romaine et durant une partie de l'Empire. Pour cerner ce phénomène historique, il importe de s'interroger d'abord sur la signification de la notion de majesté, afin de pouvoir étudier ensuite son extension sur le plan pénal, par le biais de lois – qui définissent une infraction, le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/proces-de-majeste/#i_86854

PROCURATEUR ROMAIN

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MARTIN
  •  • 325 mots

Titre donné, pendant les trois premiers siècles de l'Empire romain, à de hauts fonctionnaires issus de l'ordre équestre, défini depuis Auguste par un cens de 400 000 sesterces et par le choix de l'empereur lui-même. Les nominations dans les procuratèles et la durée de la charge dépendent du prince qui verse un traitement à chacun. Ainsi se crée, au ii e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/procurateur-romain/#i_86854

PROSCRIPTION, Rome

  • Écrit par 
  • Yann LE BOHEC
  •  • 396 mots

Le mot désigne une affiche qui porte un texte de loi et une liste de noms, ceux de personnages condamnés. Ce genre de publication ne se produisit que dans un contexte de guerre civile, dans le conflit qui opposa les populaires à la nobilitas , c'est-à-dire les citoyens pauvres conduits par quelques aristocrates réformateurs d'un côté, la noblesse traditionaliste de l'autre. L […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/proscription-rome/#i_86854

PROVINCE ROMAINE

  • Écrit par 
  • Olivier COLLOMB
  •  • 671 mots

À l'origine, la compétence spéciale d'un magistrat romain était sa provincia , son département ministériel, dirions-nous. Après la conquête de la Sicile, en ~ 227, l'un des préteurs en charge fut, chaque année, envoyé pour gouverner l'île qui devint ainsi sa « province ». D'où le sens dérivé : territoire soumis à l'administration d'un magistrat romain. La personnalité du gouv […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/province-romaine/#i_86854

QUESTEUR

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MARTIN
  •  • 250 mots

En ~ 447, devant la multiplication des tâches auxquelles avaient à faire face les consuls, fut créé le collège des questeurs. De deux, leur nombre passa à quatre, à huit, à vingt sous Sylla, à quarante sous César, avant de revenir à vingt au début du principat. Leurs fonctions étaient avant tout financières ; élus par les comices tributes, deux d'entre eux (les questeurs urbains) possédaient les c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/questeur/#i_86854

RAVENNE

  • Écrit par 
  • Noël DUVAL
  •  • 3 872 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Le port et la cité de Classis »  : […] À 3 km environ au sud-est de Ravenne, Auguste a fait choix de la partie la plus profonde de la lagune pour y aménager un port et y baser une flotte « prétorienne » (dépendant de l'état-major impérial) pour l'Adriatique, symétrique de celle de Misène (au nord de Naples) pour la mer Tyrrhénienne. Le port, qui pouvait contenir deux cent cinquante navires et qui était signalé par un phare (nécessaire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ravenne/#i_86854

RÈGNE D'AURÉLIEN

  • Écrit par 
  • Antony HOSTEIN
  •  • 200 mots

Si le règne d'Aurélien débuta en 270 par une invasion de l'Italie, ce prince sut redresser la situation dans la péninsule et rétablir progressivement l'unité territoriale de l'Empire. Il évacua d'abord la Dacie (Roumanie actuelle) et renforça le système défensif danubien. En 272, il reprit les provinces orientales contrôlées par la reine Zénobie de Palmyre et pacifia l'Égypte. L'année suivante, il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/regne-d-aurelien/#i_86854

RÈGNE DE SEPTIME SÉVÈRE

  • Écrit par 
  • Antony HOSTEIN
  •  • 220 mots
  •  • 1 média

Septime Sévère fut le prétendant à l'Empire qui sut s'imposer dans la crise qui suivit l'assassinat de Commode. Sénateur d'origine africaine, il s'appuya sur ses armées et sur sa présence à Rome, source de légitimité, pour éliminer ses principaux rivaux, Pescennius Niger en Orient puis Clodius Albinus en Occident. Ce prince ( princeps ) laissa une œuvre considérable : une par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/regne-de-septime-severe/#i_86854

RESTRUCTURATION DE ROME

  • Écrit par 
  • Gilles SAURON
  •  • 258 mots
  •  • 1 média

Auguste nous apprend dans ses Res gestae qu'il a reconstruit quatre-vingt-deux temples de Rome au cours de son sixième consulat (— 28). Ce n'était que le début d'une entreprise édilitaire de grande envergure. L'agglomération urbaine fut partagée en quatorze régions, les services urbains furent réorganisés, les adductions d'eau multipliées. Mais c'est surtout l'aspect idéolog […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/restructuration-de-rome/#i_86854

RHÉTORIQUE

  • Écrit par 
  • Françoise DOUAY-SOUBLIN
  •  • 6 015 mots

Dans le chapitre « Invariants et variations »  : […] C'est ainsi que l'on trouve, moins dans l'université médiévale dominée par la dialectique que dans la classe de rhétorique des collèges à partir de la Renaissance, en latin chez les jésuites jusqu'au xviii e  siècle, en français dans les lycées jusqu'à la fin du xix e , des manuels qui retransmett […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rhetorique/#i_86854

ROMAIN DROIT

  • Écrit par 
  • Jean GAUDEMET
  •  • 6 356 mots

Dans le chapitre « La volonté du prince »  : […] Avec le régime impérial apparut une nouvelle source de droit, la volonté du prince. Tant il est vrai que l'histoire des sources du droit reflète en toute société ses institutions politiques. Modeste au i er  siècle, la législation impériale prend au ii e  siècle, et surtout à partir d'Hadrien (117 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/droit-romain/#i_86854

ROMANIE BYZANTINE

  • Écrit par 
  • Freddy THIRIET
  •  • 226 mots

Le terme de Romanie n'exprime pas une réalité géographique bien définie et se retrouve en Romagne (ancien exarchat byzantin de Ravenne), en Roumélie bulgare et, bien entendu, en Roumanie. Il est partout étroitement lié au souvenir d'une présence romaine, vivace surtout dans les couches populaires. À la fin de l'Empire, au iv e  siècle, les habitan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/romanie-byzantine/#i_86854

ROME : "CRISE" DU MILIEU DU IIIe SIÈCLE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Antony HOSTEIN
  •  • 418 mots

235 Maximin le Thrace est nommé empereur par les troupes stationnées sur le Rhin, à la suite de l'assassinat de Sévère Alexandre. Maximin est le premier prince d'origine obscure et sorti des rangs de l'armée à accéder à la dignité impériale. 238 Sept empereurs se succèdent entre janvier et mai dans un cycle rapide d'assassinats politiques et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rome-crise-du-milieu-du-iiie-siecle-reperes-chronologiques/#i_86854

ROME ET EMPIRE ROMAIN - L'Antiquité tardive

  • Écrit par 
  • Yann LE BOHEC, 
  • Paul PETIT
  •  • 5 457 mots
  •  • 6 médias

Les travaux les plus récents s'efforcent de montrer que le iv e  siècle, loin d'être une période de profonde « décadence », a connu au contraire une brillante renaissance dans tous les domaines de la civilisation. L'expression « Bas-Empire », jugée péjorative, est délaissée par certains historiens qui préfèrent parler de l'« Antiquité tardive ». […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rome-et-empire-romain-l-antiquite-tardive/#i_86854

ROME ET EMPIRE ROMAIN - L'artisanat sous l'Empire

  • Écrit par 
  • Roger HANOUNE
  •  • 3 846 mots

Si l'analyse des modes de production antiques est de grande actualité dans l'historiographie moderne, on sait comme les mots sont trompeurs : l'esclave à Rome est bien différent de l'esclave des plantations américaines ; de même, l'artisan contemporain qui travaille à son compte après son apprentissage, qui est autonome et n'a que peu de collaborateurs est bien différent de l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rome-et-empire-romain-l-artisanat-sous-l-empire/#i_86854

ROMULUS AUGUSTUS dit AUGUSTULUS (461 env.-?) empereur d'Occident (475-476)

  • Écrit par 
  • Yann LE BOHEC
  •  • 132 mots

Par une étrange ironie de l'histoire, le dernier empereur de Rome portait le nom du fondateur de la ville et le titre du premier de ses princes. Le personnage ne présente d'intérêt que par cette coïncidence, et parce qu'il symbolise le déclin de l'Occident. Il est né vers 461. Son père, Oreste, après avoir été secrétaire d'Attila, était entré au service de l'empereur Népos qui lui donna le titre d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/romulus-augustus/#i_86854

ROUMANIE

  • Écrit par 
  • Mihai BERZA, 
  • Catherine DURANDIN, 
  • Alain GUILLERMOU, 
  • Gustav INEICHEN, 
  • Edith LHOMEL, 
  • Philippe LOUBIÈRE, 
  • Robert PHILIPPOT, 
  • Valentin VIVIER
  •  • 34 946 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « La Roumanie daco-romaine »  : […] Les premiers habitants du territoire actuel de la Roumanie à l'époque historique furent les Daces, peuple indo-européen apparenté aux Thraces. Agriculteurs, éleveurs de chevaux, sachant travailler les métaux, ils empruntèrent leur première civilisation aux Celtes, aux Scythes et aux colonies grecques de la mer Noire (comme Tomis, l'ancien nom de Constanţa). Les archéologues ont mis au jour les ve […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roumanie/#i_86854

SAC DE ROME (410)

  • Écrit par 
  • Patrick PÉRIN
  •  • 229 mots

Premier peuple germanique à s'être établi dans l'Empire romain d'Orient en bénéficiant du statut de « fédérés », c'est-à-dire d'alliés militaires, les Wisigoths ne tardèrent pas à violer les traités et, le 9 août 378, ils battirent l'armée impériale à Andrinople, où l'empereur Valens lui-même périt. Ils ravagèrent alors les Balkans, avant que l'empereur d'Orient Arcadius ne parvienne enfin à les d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sac-de-rome/#i_86854

SASSANIDES

  • Écrit par 
  • Philippe GIGNOUX
  •  • 2 488 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Le IIIe siècle sassanide »  : […] C'est à Istaxr, en Perside, qu'Ardachir, petit-fils de Sāsān, l'éponyme de la dynastie, et fils de Pābag, attaché au temple d'Anahita, fomenta une révolte, puis battit et tua le Roi des rois parthe Ardavān IV dans la plaine d'Hormizdagān en 224. Il soumit la Babylonie et la capitale de Séleucie-Ctésiphon, ainsi que d'autres provinces de l'empire. Son fils, Shābuhr I er (2 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sassanides/#i_86854

SCIENCES SOCIALES PRÉHISTOIRE DES

  • Écrit par 
  • Bernard-Pierre LÉCUYER
  •  • 17 535 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le census romain et la table de mortalité d'Ulpien »  : […] Avec les notions bibliques et les pratiques chinoises connues à partir du xvii e  siècle en Europe occidentale à travers les rapports divers des missionnaires, ce sont les concepts et les usages romains qui ont le plus fortement influencé la naissance en Occident de la comptabilité sociale et des recherches sociales quantifiées. La tradition remo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prehistoire-des-sciences-sociales/#i_86854

SÉJAN (mort en 31)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MARTIN
  •  • 190 mots

Issu d'une famille de chevaliers romains, Séjan (L. Aelius Seianus) accomplit, sous Auguste, une brillante carrière, surtout militaire. Dès l'arrivée au pouvoir de Tibère, il obtient les plus hautes fonctions de la carrière équestre et devient préfet du prétoire. Son influence est de plus en plus grande à mesure que Tibère s'éloigne des affaires de l'État. Cet homme ambitieux poursuit un but : suc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sejan/#i_86854

SÉNÈQUE (4 av. J.-C. - 65 apr. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Ilsetraut HADOT
  •  • 4 285 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Éléments biographiques »  : […] Né à Cordoue, Sénèque vint, encore assez jeune, à Rome, avec sa tante qui l'introduisit dans des cercles influents. Il commença très tôt à s'intéresser à la philosophie et il s'attacha à l'école plus ou moins stoïcisante des Sextii ainsi qu'au stoïcien Attalus. Après un long séjour en Égypte avec son oncle et sa tante, il obtint peu après son retour (31-32) une charge de questeur. L'empereur Clau […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/seneque/#i_86854

SEPTIME SÉVÈRE, lat. LUCIUS SEPTIMIUS SEVERUS (146-211) empereur romain (193-211)

  • Écrit par 
  • Yann LE BOHEC
  •  • 698 mots
  •  • 2 médias

L'importance du règne et la diversité des sources expliquent la bibliographie abondante qui concerne Septime Sévère . Cet empereur romain fut en tout un provincial. Né le 11 avril 146 dans une grande famille de Lepcis Magna en Tripolitaine, il conserva toujours, entre autres liens avec l'Afrique, un fort accent punique. Il entra au Sénat : il fut questeur en 171, préteur en 178, légat de la IV […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/septime-severe-lat-lucius-septimius-severus-empereur-romain/#i_86854

SÉVÈRE ALEXANDRE MARCUS AURELIUS (208-235) empereur romain (222-235)

  • Écrit par 
  • Joël SCHMIDT
  •  • 597 mots

Par sa mère, Julia Mamea, Sévère Alexandre appartient à la dynastie des Sévères. Il est choisi en 221 par son cousin germain Élagabal comme césar, ce qui lui donne droit à la succession impériale, mais l'empereur tente de revenir sur sa décision. Julia Mamea suscite alors en 222 une révolte des prétoriens qui coûte la vie à Élagabal. Aussitôt la cour impériale prend des mesures sévères contre les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marcus-aurelius-severe-alexandre/#i_86854

SEXTUS RUFUS (IVe s.)

  • Écrit par 
  • Joël SCHMIDT
  •  • 199 mots

Né à Trente et issu d'une famille obscure, Sextus Rufus a la chance de lier son destin à celui de Maximin, qui devient sous le règne de Valentinien I er préfet du prétoire en 373. Sextus Rufus est introduit au sein de la cour impériale. Sénateur puis secrétaire de l'empereur Valens, Sextus Rufus est chargé en 368 du gouvernement de la Syrie et il y demeure quatre années. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sextus-rufus/#i_86854

SHĀHPŪR Ier ou SAPOR Ier roi sassanide de Perse (241-272)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 341 mots

Roi sassanide de Perse (241-272), mort en 272. Shahpur I er monte sur le trône de Perse en 241, à la mort de son père, Ardachir I er . Poursuivant la guerre que celui-ci menait contre Rome, il conquiert Nisibin (auj. Nusaybin, en Turquie) et Carrhae (Harran, Turquie) et pénètre en Syrie. Vaincu à Resaina (auj. en Turquie) en 243, il parvient néan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/shahpur-ier-sapor-ier/#i_86854

SHĀHPŪR II ou SAPOR II, roi sassanide de Perse (309/10-379)

  • Écrit par 
  • Philippe OUANNÈS
  •  • 448 mots
  •  • 1 média

Neuvième souverain sassanide, fils posthume de Hurmizd II, Shāhpūr II naquit roi, d'où la longueur de son règne. Héritier d'un royaume aux structures peu cohérentes et menacé de tous côtés, il doit, pour en maintenir l'intégrité, se livrer à des luttes constantes . Son règne est marqué par l'adoption du zoroastrisme « orthodoxe », utilisé comme moyen d'unification, mais il est aussi une longue sui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/shahpur-ii-sapor-ii/#i_86854

SICILE

  • Écrit par 
  • Maurice AYMARD, 
  • Michel GRAS, 
  • Claude LEPELLEY, 
  • Jean-Marie MARTIN, 
  • Pierre-Yves PÉCHOUX
  •  • 17 946 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « La Sicile sous l'Empire romain »  : […] Dès le temps de Jules César, les Siciliens reçurent le droit latin, première étape de leur intégration dans la cité romaine ; on ignore quand celle-ci fut pleinement réalisée. La Sicile fut laissée au Sénat par Auguste lors du partage des provinces, en 27 avant J.-C., mais les empereurs purent contrôler les gouverneurs et éviter aux habitants les prévarications. Les historiens romains ne parlent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sicile/#i_86854

SPORTULE

  • Écrit par 
  • Olivier COLLOMB
  •  • 93 mots

Don quotidien, en nature à l'origine, puis en argent, fait, dans la Rome antique, par le patron à son client. C'était, sous la République, la rémunération du temps consacré par le client à escorter son patron sur le forum, le prix d'achat de la voix du client dans les assemblées populaires. Sous l'Empire, l'institution dégénéra en une mendicité pure et simple ; le prestige des riches se mesurait a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sportule/#i_86854

STATUE D'AUGUSTE DITE DE PRIMA PORTA

  • Écrit par 
  • Gilles SAURON
  •  • 237 mots
  •  • 1 média

Découverte à Prima Porta, dans une villa que possédait Livie sur l'antique territoire de Véies, la statue d'Auguste conservée dans la galerie Chiaramonti des musées du Vatican est sans doute la copie du nouveau type statuaire adopté par Auguste à la suite de la restitution des enseignes romaines par les Parthes en — 20. À l'époque de la bataille d'Actium, le futur empereur se faisait représenter, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/statue-d-auguste-dite-de-prima-porta/#i_86854

STILICHON ou STILICON (360 env.-406)

  • Écrit par 
  • Yann LE BOHEC
  •  • 461 mots

Né vers 360, Flavius Stilichon, comme ses noms l'indiquent, est issu d'une famille de Vandales installés dans l'Empire. Son ascension, qui montre bien la place qu'occupaient les Barbares dans le monde romain dès la fin du iv e siècle, s'explique par sa personnalité, par ses liens avec le pouvoir et par une habile politique de mariages. Arien d'éd […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stilichon-stilicon/#i_86854

SUCCESSION IMPÉRIALE, Rome

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MARTIN
  •  • 390 mots

Auguste avait établi sa puissance sur la force et la fidélité de son armée et sur la reconnaissance de ses pouvoirs par le Sénat et par le peuple. Cet aspect « républicain » se devait de subsister et, pour tous les successeurs, existèrent, pas toujours en même temps ni dans le même ordre, la reconnaissance par l'armée, l'investiture du Sénat et la confirmation par le peuple ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/succession-imperiale-rome/#i_86854

SUÉTONE (70 env.-env. 140)

  • Écrit par 
  • Pierre GRIMAL
  •  • 1 196 mots

Caius Suetonius Tranquillus est tenu pour l'un des principaux historiens de langue latine, alors qu'il fut en réalité un biographe, et ne toucha à l'histoire que dans la mesure où les personnages dont il trace les portraits et raconte la vie appartiennent à l'histoire générale. Il est d'une époque où l'érudition tend à l'emporter sur la création. Suétone est un érudit, un chasseur d'anecdotes rar […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/suetone/#i_86854

SYMMAQUE, lat. QUINTUS AURELIUS SYMMACHUS (340 env.-env. 402)

  • Écrit par 
  • Richard GOULET
  •  • 219 mots

Orateur romain appartenant à une famille de noblesse récente mais en ascension rapide, Symmaque doit à une éloquence remarquable d'accéder aux plus hauts honneurs civiques. Il est à Rome le champion de la résistance païenne au christianisme triomphant. Malgré des tentatives répétées, il ne parvient pas à obtenir la réinstallation dans la curie de l'autel de la Victoire déplacé par Gratien en 382 ; […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/symmaque-lat-quintus-aurelius-symmachus/#i_86854

SYRIE

  • Écrit par 
  • Fabrice BALANCHE, 
  • Jean-Pierre CALLOT, 
  • Philippe DROZ-VINCENT, 
  • Philippe RONDOT, 
  • Charles SIFFERT
  •  • 34 141 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « La Syrie avant la conquête arabe »  : […] Les Cananéens autochtones et les Phéniciens qui, vers le milieu du deuxième millénaire, s'étaient mêlés à eux le long des côtes, avaient, au cours des siècles, formé un peuple syro-phénicien ayant une langue et une civilisation propres, et se distinguant des peuples environnants, arabe, égyptien et anatolien. Divisée en petites principautés, soumise par intermittence à l'Égypte à partir du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/syrie/#i_86854

TACITE (55 env.-120)

  • Écrit par 
  • Alain MICHEL
  •  • 3 697 mots

Dans le chapitre « Un compromis sans complaisance avec l'Empire »  : […] On sait peu de chose sur la vie de Publius Cornelius Tacitus ; cependant, les démarches modernes de la prosopographie – que R. Syme, notamment, a appliquées d'une manière admirable – ont permis de préciser un certain nombre de points. Un des parents de Tacite paraît avoir servi en Belgique ; son nom apparaît quelquefois dans la région de Vaison. Est-il gaulois de Narbonnaise, originaire du Comtat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tacite/#i_86854

TALENT, monnaie

  • Écrit par 
  • Jean DÉRENS
  •  • 389 mots

Mesure de poids et unité monétaire la plus répandue dans la Grèce antique, la valeur du talent a pu considérablement varier suivant le système pondéral adopté. Les textes homériques mentionnent un talent d'or dont la valeur a fait l'objet de nombreuses controverses et recherches : valait-il 16,82 grammes d'or, comme le sicle fort babylonien, ou simplement 8,41 grammes, soit la valeur d'un bœuf ? O […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/talent-monnaie/#i_86854

TÉTRARCHIE

  • Écrit par 
  • Antony HOSTEIN
  •  • 240 mots
  •  • 1 média

La tétrarchie fut mise en place en 293. Elle désigne le système de gouvernement collégial de l'Empire romain entre quatre princes, Dioclétien, Maximien, Galère et Constance I er Chlore, tous issus de l'armée et originaires des Balkans. La concorde entre les empereurs était assurée par des mariages, par une préséance des anciens, qualifiés d'« augustes » (Dioclétien et Max […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tetrarchie/#i_86854

TETRICUS CAIUS PIUS ESUVIUS (mort en 275)

  • Écrit par 
  • Joël SCHMIDT
  •  • 614 mots

Né à Bordeaux, Tetricus est un gaulois romanisé appartenant à la classe des notables de la province d'Aquitaine, une des régions les plus riches des Gaules, au iii e siècle. Il siège à Rome en qualité de sénateur et y représente sa province ; il partage son temps entre son pays natal et la capitale de l'Empire. Il entend surtout protéger l'Aquita […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/caius-pius-esuvius-tetricus/#i_86854

THÉODOSE Ier LE GRAND (346-395) empereur romain (379-395)

  • Écrit par 
  • Joël SCHMIDT
  •  • 450 mots
  •  • 1 média

Seul empereur romain qui ait mérité le surnom de Grand : grand peut-être parce qu'il fut le dernier empereur qui réunit sous son sceptre l'Orient et l'Occident ; grand aussi parce qu'il fut le dernier empereur à résister victorieusement et diplomatiquement aux invasions barbares, grand enfin par rapport aux souverains qui lui succèdent encore pendant moins d'un siècle et dont les noms sont associé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theodose-ier-le-grand/#i_86854

TIBÈRE, lat. TIBERIUS CLAUDIUS NERO (42 av. J.-C. - 37 apr. J.-C.) empereur romain (14-37)

  • Écrit par 
  • Yann LE BOHEC
  •  • 666 mots

La personnalité de Tibère a toujours fasciné les historiens, mais l'abondance de la bibliographie ne facilite pas l'étude du personnage et du règne. Tiberius Claudius Nero appartenait, comme son nom l'indique, à la très aristocratique gens Claudia . Sa mère, Livie, se remaria avec Auguste, et le fondateur de l'Empire sut deviner les talents de général que possédait son beau-f […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tibere-lat-tiberius-claudius-nero-empereur-romain/#i_86854

TITUS FLAVIUS VESPASIANUS (39-81) empereur romain (79-81)

  • Écrit par 
  • Yann LE BOHEC
  •  • 247 mots

L'empereur que l'on surnomma « les délices du genre humain » régna à peine plus de deux ans. Il avait d'abord secondé son père pendant la guerre contre les Juifs puis, quand Vespasien partit pour Rome prendre le pouvoir, il avait commandé en chef l'armée romaine, ce qui lui valut les honneurs d'un triomphe qui a été sculpté sur l'arc dit de Titus, au Forum romain. Il accéda à la pourpre le 23 juin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/flavius-vespasianus-titus/#i_86854

TORTURE

  • Écrit par 
  • Olivier JUILLIARD
  •  • 3 441 mots

Dans le chapitre « La torture antique »  : […] La tradition législative romaine ne pouvait pas ne pas se pencher sur cet individu si particulier qu'est l'esclave. Produit des guerres, mais parfois de véritables razzias destinées à fournir de la main-d'œuvre à l'agriculture, objet que l'on achète et que l'on vend, l'esclave n'a aucune existence juridique, excepté s'il est volé ou s'il disparaît. Aussi ne peut-il être cité à titre de témoin dan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/torture/#i_86854

TRAJAN (53-117)

  • Écrit par 
  • Yann LE BOHEC
  •  • 3 137 mots
  •  • 3 médias

Qui était Trajan ? Jérôme Carcopino voyait en lui le souverain qui avait amené l'Empire à son apogée et qui fut appelé en son temps « le meilleur des princes ». Pour Paul Petit, en revanche, il n'était qu'un « soudard au front bas », porté sur « le vin et les jeunes garçons ». Cependant, aux yeux des historiens actuels, la personnalité devra peut-être s'effacer devant la politique. En ce domaine, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/trajan/#i_86854

TRÉVIRES

  • Écrit par 
  • Paul QUENTEL
  •  • 276 mots

Peuple celtique, établi entre le Rhin et la Meuse. Sa celticité ne peut être mise en question : outre le nom du peuple, qui est celtique, sont également celtiques les noms de lieux de la civitas, tels Dumnisus ou Noviomagus, ou le nom de chefs, comme Cingetorix ou Indutiomarus. Encore au milieu du iv e  siècle, saint Jérôme compare avec précision […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/trevires/#i_86854

TRIBUN DE LA PLÈBE

  • Écrit par 
  • Yann LE BOHEC
  •  • 503 mots

La notion de plèbe a évolué : aux origines de la République romaine, elle recouvrait un groupe social comprenant riches et pauvres, mais tous également exclus des honneurs ; aux deux derniers siècles avant notre ère, elle ne s'appliquait plus qu'aux hommes libres et démunis. Le tribun exerçait la fonction de défenseur de leurs intérêts face au pouvoir politique. L'origine de cette institution doit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tribun-de-la-plebe/#i_86854

ULPIEN DOMITIUS ULPIANUS dit (mort en 223)

  • Écrit par 
  • Jean GAUDEMET
  •  • 459 mots

L'un des plus grands jurisconsultes romains, Ulpien, était d'origine provinciale. Il se rattache lui-même (Digeste, L, xv , 1, prol.) à la ville de Tyr en Syrie-Phénicie, élevée par Septime Sévère au rang de colonie romaine. D'après son nom de famille, Domitius, Ulpien appartenait peut-être à une vieille famille locale, depuis longtemps romanisée et qui aurait obtenu en m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/domitius-ulpianus-ulpien/#i_86854

UNIFICATION DE L'ITALIE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Xavier LAPRAY
  •  • 394 mots

Début du ii e  siècle avant notre ère Achèvement de la conquête de l'Italie du Nord (plaine du Pô) par les Romains. ii e  siècle avant notre ère Dégradation des rapports entre Romains et Italiens : face à l'unification croissante de la pénins […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/unification-de-l-italie-reperes-chronologiques/#i_86854

URBANISATION DANS LE MONDE GRÉCO-ROMAIN

  • Écrit par 
  • Pierre CHUVIN
  •  • 8 274 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Administration et « politique » »  : […] Des villes très importantes – Alexandrie d'Égypte après la conquête romaine par exemple – pouvaient être privées du statut de cité. À l'inverse, certaines cités n'ont qu'un chef-lieu administratif et leur population vit dispersée, par exemple dans les districts macédoniens d'Asie Mineure. La cité a son gouvernement, avec magistrats et Conseil ( Boulè ), ses cultes, souvent un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/urbanisation-dans-le-monde-greco-romain/#i_86854

VALENS (328-378) empereur romain (364-378)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 340 mots

Empereur romain (364-378), né vers 328, mort le 9 août 378 à Andrinople. Valens est le frère cadet de Valentinien I er , qui monte sur le trône à la mort de l'empereur Jovien, le 17 février 364. Le 28 mars suivant, son frère le nomme co-empereur et lui confie le gouvernement des provinces orientales de l'Empire romain, tandis que lui-même règne sur la partie occidentale. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/valens/#i_86854

VALENTINIEN Ier (321-375) empereur romain (364-375)

  • Écrit par 
  • Yann LE BOHEC
  •  • 596 mots

L'empereur Julien fut tué au combat en 363. Un chrétien modéré, pris dans les rangs des militaires pannoniens, fut désigné pour lui succéder : Jovien. Mais ce ne fut qu'un bref intermède, car le nouvel empereur mourut très vite. En 364, les officiers et quelques hauts fonctionnaires choisirent Valentinien pour assurer la succession ; ce personnage et son règne illustrent bien l'époque que l'on app […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/valentinien-ier/#i_86854

VALENTINIEN II (371 env.-392) empereur romain (375-392)

  • Écrit par 
  • Joël SCHMIDT
  •  • 305 mots

Lorsque son père Valentinien I er meurt subitement, Valentinien II est proclamé auguste par les légions d'Illyrie en 375 : il n'a que quatre ans et se trouve à Sirmium. Son frère Gratien partage avec lui l'Empire d'Occident et lui laisse les préfectures d'Illyrie et d'Italie. Avec sa mère Justine, la régente, Valentinien II tient ensuite sa cour à Milan. Prenant prétexte […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/valentinien-ii/#i_86854

VALERIA GENS

  • Écrit par 
  • Joël SCHMIDT
  •  • 950 mots

Parmi les anciennes familles patriciennes de la Rome antique, la gens Valeria a bénéficié d'une exceptionnelle longévité, puisque plusieurs de ses membres ont participé aux grands événements non seulement de la République mais aussi de l'Empire. D'origine sabine, la gens Valeria, selon la légende, eut pour premier ancêtre Volusus, compagnon du roi sabin Titus Tatius, qui s'établit à Rome au temps […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gens-valeria/#i_86854

VANDALES

  • Écrit par 
  • Patrick PÉRIN
  •  • 4 159 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La « longue marche » des Vandales (du début de notre ère à 429) »  : […] La « longue marche » qui conduisit les Vandales des confins de la Baltique à la Tunisie au cours des cinq premiers siècles de notre ère apparaît comme une véritable odyssée . Originaires de Scandinavie, « matrice des peuples » germaniques comme l'écrivait l'historien Jordanès au vi e  siècle après J.-C., les Vandales se fixèrent vers le début de n […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vandales/#i_86854

VARUS PUBLIUS QUINCTILIUS (50 av. J.-C. env.-9)

  • Écrit par 
  • Yann LE BOHEC
  •  • 464 mots

Publius Quinctilius Varus (appelé souvent, à tort, Quintilius, sans c ) est né au milieu du ~ i er siècle dans une famille aristocratique et traditionaliste : son père, Sextus Quinctilius Varus, un ancien questeur, se suicida après la bataille de Philippes qui, en ~ 42, vit la défaite des républicains Brutus et Cassius face […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/publius-quinctilius-varus/#i_86854

VELLEIUS PATERCULUS CAÏUS (19 av. J.-C. - 30 apr. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Joël SCHMIDT
  •  • 154 mots

Historien latin, originaire de Campanie, Velleius Paterculus est nommé à vingt ans préfet de la cavalerie par Auguste. Il sert sous Tibère en qualité de questeur et prend part, sous le règne de cet empereur, à toutes les campagnes militaires en Gaule et en Germanie. Il périt sans doute dans la répression qui suit la conspiration de Séjan, préfet du prétoire, dont il est l'un des protégés. C'est pe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/caius-velleius-paterculus/#i_86854

VERUS LUCIUS AURELIUS CEIONIUS COMMODUS (130-169)

  • Écrit par 
  • Joël SCHMIDT
  •  • 563 mots

Co-empereur de Rome avec Marc Aurèle entre 161 et 169, Lucius Verus ne ressemble guère à l'auteur des Pensées , ni par le caractère, ni par la destinée. À sa naissance, son père Lucius Ceionius Verus est préteur et familier de la cour impériale. Un historien français, Jérôme Carcopino, prétend qu'il était le « bâtard d'Hadrien » qui le nomme César en 136. Mais la mort d'Hadri […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lucius-aurelius-ceionius-commodus-verus/#i_86854

VESPASIEN TITUS FLAVIUS (9-79) empereur romain (69-79)

  • Écrit par 
  • Joël SCHMIDT
  •  • 919 mots

Né à Reate, l'actuelle Rieti, ville de l'Italie centrale, Vespasien, fils de publicain, appartient au monde des finances de l'Empire romain. Élevé dans une métairie de Toscane, il apprend à connaître les problèmes qui se posent aux paysans. Son origine aisée lui permet de franchir les étapes d'une carrière politique qui le mène, sous l'empereur Caligula, à exercer les fonctions d'édile en 38 et de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/titus-flavius-vespasien/#i_86854

VIE DE L'EMPEREUR JULIEN - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Antony HOSTEIN
  •  • 370 mots

331-332 Naissance de Julien à Constantinople. Il est issu du remariage de Jules Constance, demi-frère de Constantin. 337 Constantin meurt le 22 mai : aucun des cinq césars associés au pouvoir n'ose s'imposer. Le 9 septembre, les fils de Constantin (Constantin II, Constance II et Constant I er ) font massacrer la branc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vie-de-l-empereur-julien-reperes-chronologiques/#i_86854

VIRIATHE (mort en 139 av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Joël SCHMIDT
  •  • 304 mots

Berger et chasseur, Viriathe vit en Lusitanie, province d'Espagne que les Romains tentent en vain de pacifier au ~ ii e  siècle. Il devient le chef d'une troupe de rebelles qui est anéantie par le propréteur Servius Galba en ~ 149. Viriathe parvient à échapper à la tuerie, gagne les montagnes de la Lusitanie et rassemble à nouveau une troupe de pa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/viriathe/#i_86854

VITRUVE (Ier s. av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Pierre GROS
  •  • 4 172 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Un ingénieur militaire tourné vers le passé »  : […] Nous savons peu de choses de la vie et de la carrière de ce Vitruvius dont on ignore d'ailleurs le prénom, et dont le surnom Polio ou Pollio n'est guère assuré. Si l'on refuse, à juste titre, son identification au personnage de Mamurra, ce riche chevalier romain qui fut « préfet des ouvriers » dans les armées de César pendant la guerre des Gaules, il faut se résoudre à tirer parti des rares confid […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vitruve/#i_86854

VOLUBILIS

  • Écrit par 
  • Gilbert-Charles PICARD
  •  • 466 mots
  •  • 1 média

Ville antique du Maroc située près de Meknès. Adossée au massif du Zerhoun, sur les bords de l'oued Khoumane, Volubilis fut en premier lieu une ville maure comportant un élément punique ou punicisé. Jérôme Carcopino a supposé que le roi Juba II, à qui Auguste confia le royaume de Mauritanie, en fit sa capitale occidentale ; ainsi s'expliquerait notamment le fait qu'on ait retrouvé à Volubilis des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/volubilis/#i_86854

ZÉNOBIE (morte apr. 274) reine de Palmyre (266/67-272)

  • Écrit par 
  • Marguerite JOUHET
  •  • 232 mots

Reine ambitieuse de Palmyre, peut-être responsable du meurtre de son époux le roi Odenath, qui régna sur Palmyre de 260 à 267, et de leur fils aîné. Leur second fils, Wahballath étant trop jeune pour régner, Zénobie prend le pouvoir et se fait appeler « illustrissime reine ». Profitant de l'anarchie du monde romain, la reine pousse ses troupes en Anatolie jusqu'au Bosphore. À l'ouest, la puissance […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/zenobie/#i_86854


Affichage 

À l'école des Romains

photographie

De sept à douze ans environ, l'enfant apprenait à lire, écrire et compter ; jusqu'à seize ans, le grammairien le plongeait dans la lecture des classiques grecs et latins ; enfin, le rhéteur lui inculquait les techniques de l'art oratoire Témoignage du rayonnement de l'éducation... 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Administration de l'Empire romain au IIe siècle

carte

Au milieu du IIe siècle après J-C, l'administration territoriale de l'Empire romain conservait les traits que lui avaient donnés, près de deux siècles plus tôt, les réformes de la fin de la République et du principat d'Auguste Rome et l'Italie jouaient toujours un rôle prépondérant dans... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Afrique romaine

carte

Réorganisation territoriale de l'empire romain sous Dioclétien (IIIe siècle), en Afrique du Nord 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Ara Pacis, Rome

photographie

Sur décision du Sénat romain en 13 avant J-C, l'Ara Pacis Augustae fut édifié pour célébrer le retour à la paix après les campagnes d'Auguste en Espagne et en GauleAssocié à un mausolée et à un cadran solaire, l’autel de la paix est un manifeste politique du principat L’empereur... 

Crédits : Dagli Orti/ The Art Archive/ Picture Desk

Afficher

Arc de Galère, Thessalonique

photographie

Détail de l'un des deux piliers de l'arc de Galère, à Thessalonique Il s'agissait à l'origine d'une porte monumentale à quatre arches (tétrapyle), intégrée au palais élevé par Galère, tétrarque devenu empereur d'Orient en 305 

Crédits : Anastasios71/ Shutterstock

Afficher

Belgique, Antiquité

carte

Économie et industrie de la Belgique romaine (Belgica) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Buste de Marc Aurèle

photographie

Buste de Marc Aurèle, IIe siècle après J-C Or, hauteur: 33,5 cm Musée cantonal d'Archéologie et d'Histoire, Lausanne, Suisse 

Crédits : A. De Gregorio/ De Agostini

Afficher

Buste de Marc Aurèle

photographie

Marc Aurèle Buste en marbre Hauteur : 73,6 cm Vers 160-170, IIe siècle après J-C British Museum, Londres 

Crédits : Kamira/ Shutterstock

Afficher

Camée, art romain

photographie

Camée du Ier siècle portant les profils de l'empereur Claude et son épouse Agrippine la Jeune, à gauche, et de Germanicus et son épouse Agrippine l'Aînée, à droite Kunsthistorisches Museum, Vienne 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Caracalla

photographie

Fils et successeur de Septime Sévère, l'empereur romain Caracalla a régné de 211 à 217 Buste en marbre 209 après J-C Hauteur : 50 cm Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Colonne de Marc Aurèle (détail)

photographie

Représentation du butin transporté par chariots après la campagne des légions romaines contre les Marcomans en 171-173 Moulage en plâtre, Museo della civilta romana, Rome 

Crédits : AKG

Afficher

Constantin

photographie

Tête de la statue colossale de Constantin, IVe siècle, marbre Hauteur: 1,75 m Cour du palais des conservateurs, Rome 

Crédits : Index/ Bridgeman Images

Afficher

Daumus Aurea, Rome

dessin

Construite au pied de l’Esquilin après l’incendie de 64 qui avait détruit les quartiers populaires de la zone, la Daumus Aurea (Maison d’or) de l’empereur Néron était une luxueuse villa de plaisance ouvrant sur un parc et un grand lac artificiel Elle laissa la place aux thermes de... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Dèce

photographie

Buste de l'empereur Dèce (Cneius Messius Decius) Durant son court règne (249-251), il déclencha la première grande persécution contre les chrétiens 

Crédits : A. de Luca/ Corbis

Afficher

Destruction de Pompéi par le Vésuve

vidéo

La première éruption du Vésuve à avoir été répertoriée est aussi la plus célèbre En l'an 79, sans signe avant-coureur ou presque, le Vésuve entre en éruption et anéantit la cité romaine de Pompéi ainsi que ses voisines Herculanum et Stabies Pendant trois jours, les matériaux... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Diaspora juive dans l'Empire romain

carte

La Diaspora dans l'Empire romain 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Enceinte d'Aurélien, Rome

photographie

Les menaces que font peser les Germains sur Rome et le nord de l'Italie au cours des années 260 contraignent l’empereur Aurélien (212-275) à faire construire une vaste enceinte défensive autour de la ville Commencée en 271, cette muraille de 8 mètres de hauteur, dont certains tronçons... 

Crédits : A. Jemolo/ AKG

Afficher

Gaule romaine, organisation administrative

carte

La colonisation romaine de la Gaule : vers l'unification du territoire 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Grande-Bretagne romaine

carte

La pénétration romaine en Grande-Bretagne (100-400) : zone d'administration militaire, fortifications et réseau de routes (d'après M Gilbert, « British History Atlas », Weidenfeld & Nicolson) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

L'empereur Auguste

photographie

Auguste, statue romaine, Ier siècle, marbre Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

Afficher

Les jeux romains

vidéo

Les Romains ont repris des Étrusques et des Campaniens les combats de gladiateurs, jeux funéraires sacrés qui avaient remplacé les sacrifices humains Introduits à Rome en 264 avant J-C, les jeux se déroulent à partir du Ier siècle dans un édifice spécial, l'amphithéâtre, double... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Maison des Noces d'argent

dessin

Plan de la maison des Noces d'argent (d'après A Maiuri, « Pompei », in « Enciclopedia dell'arte antica classica e orientale », vol IV, Rome, 1965) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Marc Aurèle et ses légions

photographie

Sur la colonne Aurélienne, commémorant ses campagnes victorieuses contre les Quades et les Marcomans sur la frontière du Danube, l'empereur Marc Aurèle (121-180) est représenté siégeant au milieu de ses soldats, au moment où lui est apportée la tête tranchée d'un chef ennemi 

Crédits : A. de Luca/ Corbis

Afficher

Pansa, Pompéi : hôtel particulier

dessin

Plan de l'« hôtel particulier » de Pansa, à Pompéi, exemple typique de la combinaison des plans grec et romain, qui se répand dans la classe dirigeante italienne à la fin de l'époque hellénistique La moitié antérieure de la maison reste agencée à la manière traditionnelle romaine,... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Portrait de Septime Sévère

photographie

Septime Sévère, buste romain, Ier siècle, marbre Palais ducal, Mantoue, Italie 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Portrait d'Hadrien

photographie

Hadrien, buste romain, IIe siècle, marbre Musée archéologique, Naples, Italie 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Ravenne: topographie

dessin

Topographie ancienne de Ravenne (d'après L Gambi, in «Studi sul portus Augusti di Ravenna», Faenza) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Religions orientales dans l'Empire romain

carte

Religions orientales dans l'Empire romain 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Rome au IVe siècle après J.-C.

dessin

Plan de Rome au IVe siècle après J-C (d'après: R Bianchi Bandinelli, «Rome La fin de l'art antique», Paris, 1970) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Rome, économie sous le Haut-Empire

carte

Les activités productives et commerciales sous le Haut-Empire, entre 27 avant JC et 282 après JC 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Rome, fin du IVe s.

carte

La fragmentation du territoire impérial et les menaces extérieures : prémices de la chute de l'Empire romain 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Sénèque, Juste de Gand

photographie

JUSTE DE GAND, Sénèque, huile sur bois Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Soldats de la garde prétorienne

photographie

Soldats de la garde prétorienne, sculpture romaine, IIe siècle, marbre Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Statue d'Auguste dite de Prima Porta

photographie

Statue d'Auguste découverte dans la villa de Livie à Prima Porta À côté d'Auguste, un Éros sur un dauphin évoque peut-être l'ascendance de l'empereur rattaché à Vénus grâce à son adoption par César La famille de celui-ci prétendait en effet descendre d'Énée, lui-même fils de... 

Crédits : Csaba Peterdi/ Shutterstock

Afficher

Système impérial romain

dessin

Dans le cadre du régime mis en place par Auguste à la toute fin du Ier siècle avant J-C, l'empereur occupe une place centrale et prééminente Les institutions de la République, Sénat et comices, bien que maintenues, jouent désormais un rôle de simples auxiliaires du prince Cette... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Trajan, buste en marbre

photographie

Buste de Trajan, environ 108 après J-C Marbre Hauteur : 68 cm, largeur : 57 cm Antikensammlung, Kunsthistorisches Museum, Vienne 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Triomphe de Shapur Ier

photographie

Bas-relief représentant le triomphe du roi sassanide Shapur Ier, qui a fait prisonnier l'empereur romain Valérien, debout devant le roi À gauche, courant vers Shapur, l'empereur Philippe l'Arabe Seconde moité du IIIe siècle apr J-C Naqsh-i Rustam, Iran 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Un dieu « gallo-romain »

photographie

César, dans son récit de la conquête des Gaules, décrit les dieux gaulois en les interprétant à la romaine, c'est-à-dire en les rapprochant des divinités de son propre panthéon C'est ainsi qu'il identifie à Mercure le dieu celte du commerce et de l'artisanat, nommé de différentes... 

Crédits : J. Roubier

Afficher

Villa d'Hadrien à Tivoli

dessin

La villa d'Hadrien à Tivoli 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

-200 à 200 apr. J.-C. La loi romaine

vidéo

Mochica et Nasca dans les Andes Les Han en Chine RomeLes quatre siècles qui encadrent le début de notre ère sont caractérisés par la prédominance de vastes empiresEn Occident tout d'abord, la république romaine supplante l'empire carthaginois dans la domination des rives de la Méditerranée... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

200 à 300. Division des empires

vidéo

Teotihuacán et Maya en Amérique centrale Division des empires en Chine et en EuropeLe IIIe siècle est une période de crise pour les grands empires en placeEn 226 tout d'abord, les Sassanides profitent de la déstabilisation des Parthes Arsacides pour prendre la tête de leur empire Ils... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Colonne de Marc-Aurèle, Rome

photographie

La colonne de Marc-Aurèle, 180-196 après J­-C, d'une hauteur de 29,60 mètres, fut érigée à Rome suivant le modèle de la colonne Trajane Entreprise à la mort de l'empereur (121-180), elle commémore ses victoires contre les Barbares du Danube, Quades, Marcomans et Sarmates 

Crédits : Stefanel/ Shutterstock

Afficher

Détail du décor de l'Ara Pacis Augustae

photographie

Tellus, la Terre, accompagnée de personnages figurant les eaux et les vents Relief de l'enceinte inaugurée en 9 avant J-C L'autel devait figurer le retour victorieux d'Auguste d'Espagne et de Gaule Marbre Ara Pacis Augustae, Rome 

Crédits : Index/ Bridgeman Images

Afficher

Le Coiffeur, bas-relief romain

photographie

Le Coiffeur, bas-relief romain, IIe siècle, pierre, Rheinisches Landesmuseum, Trèves, Allemagne 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Temple de Bacchus, Baalbek, Liban

photographie

Temple dit de Bacchus Architecture romaine Milieu du IIe siècle Baalbek, Liban 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

À l'école des Romains
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Administration de l'Empire romain au IIe siècle
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Afrique romaine
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Ara Pacis, Rome
Crédits : Dagli Orti/ The Art Archive/ Picture Desk

photographie

Arc de Galère, Thessalonique
Crédits : Anastasios71/ Shutterstock

photographie

Belgique, Antiquité
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Buste de Marc Aurèle
Crédits : A. De Gregorio/ De Agostini

photographie

Buste de Marc Aurèle
Crédits : Kamira/ Shutterstock

photographie

Camée, art romain
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Caracalla
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Colonne de Marc Aurèle (détail)
Crédits : AKG

photographie

Constantin
Crédits : Index/ Bridgeman Images

photographie

Daumus Aurea, Rome
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Dèce
Crédits : A. de Luca/ Corbis

photographie

Destruction de Pompéi par le Vésuve
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Diaspora juive dans l'Empire romain
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Enceinte d'Aurélien, Rome
Crédits : A. Jemolo/ AKG

photographie

Gaule romaine, organisation administrative
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Grande-Bretagne romaine
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

L'empereur Auguste
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

Les jeux romains
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Maison des Noces d'argent
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Marc Aurèle et ses légions
Crédits : A. de Luca/ Corbis

photographie

Pansa, Pompéi : hôtel particulier
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Portrait de Septime Sévère
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Portrait d'Hadrien
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Ravenne: topographie
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Religions orientales dans l'Empire romain
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Rome au IVe siècle après J.-C.
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Rome, économie sous le Haut-Empire
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Rome, fin du IVe s.
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Sénèque, Juste de Gand
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Soldats de la garde prétorienne
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Statue d'Auguste dite de Prima Porta
Crédits : Csaba Peterdi/ Shutterstock

photographie

Système impérial romain
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Trajan, buste en marbre
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Triomphe de Shapur Ier
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Un dieu « gallo-romain »
Crédits : J. Roubier

photographie

Villa d'Hadrien à Tivoli
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

-200 à 200 apr. J.-C. La loi romaine
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

200 à 300. Division des empires
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Colonne de Marc-Aurèle, Rome
Crédits : Stefanel/ Shutterstock

photographie

Détail du décor de l'Ara Pacis Augustae
Crédits : Index/ Bridgeman Images

photographie

Le Coiffeur, bas-relief romain
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Temple de Bacchus, Baalbek, Liban
Crédits : Bridgeman Images

photographie