TACITE (55 env.-120)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'œuvre de Tacite pose aux lecteurs modernes, aux savants, aux lettrés, de nombreux problèmes. Certes, tous s'accordent à en reconnaître l'extrême beauté littéraire. Tacite apparaît bien comme « le plus grand peintre de l'Antiquité » ; mais on lui adresse un reproche très grave : on conteste sa valeur d'historien, on nie à la fois son objectivité et la rigueur de son information, on se défie de ce témoin trop passionné. D'autre part, les choses sont rendues plus complexes par certaines difficultés d'interprétation : chacun sait que le style de Tacite recherche volontiers l'obscur et l'ambigu ; cela (joint à d'autres raisons, peut-être) le conduit à préserver dans sa pensée certaines zones d'ombre : en fin de compte, ce juge si terrible des empereurs est-il un ennemi de l'Empire ? Là aussi, les appréciations des Modernes ont divergé.

Telles sont les diverses questions auxquelles on essaiera de répondre en étudiant le destin personnel de Tacite, le contenu de son œuvre, et son style. Une idée majeure semble devoir s'imposer : Tacite n'est pas seulement un artiste, mais d'abord un penseur, et sa pensée n'est pas simple. Cette complexité permet à l'historien de ne s'asservir à aucune thèse trop tranchée ; chez lui, la conscience du possible se joint toujours à celle de l'idéal (fût-ce au prix d'une inquiétude poignante et amère), la volonté de vivre le présent et d'assurer l'avenir s'accorde avec la fidélité au passé, le sens de l'universel avec l'amour de Rome : au tournant de l'Empire, qui prend conscience de sa propre décadence, Tacite apparaît à la fois comme le dernier témoin de la Rome classique et comme l'annonciateur des devoirs nouveaux.

Un compromis sans complaisance avec l'Empire

On sait peu de chose sur la vie de Publius Cornelius Tacitus ; cependant, les démarches modernes de la prosopographie – que R. Syme, notamment, a appliquées d'une manière admirable – ont permis de préciser un certain nombre de points. Un des parents de Tacite paraît avoir servi en Belgique ; son nom apparaî [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages




Écrit par :

  • : professeur de langue et littérature latines à l'université de Paris-IV-Sorbonne, administrateur de la Société des études latines

Classification


Autres références

«  TACITE (55 env.-120)  » est également traité dans :

DIALOGUE DES ORATEURS, Tacite - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • François TRÉMOLIÈRES
  •  • 768 mots

Le Dialogue des orateurs (Dialogus de Oratoribus, vers 105 apr. J.-C.), dont on considère aujourd'hui que l' auteur est très probablement Tacite (vers 55-vers 120), fait délibérément écho, à un siècle et demi de distance, au grand traité latin de Cicéron , le De Oratore : même sujet […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dialogue-des-orateurs/#i_40689

LATINES (LANGUE ET LITTÉRATURE) - La littérature

  • Écrit par 
  • Pierre GRIMAL
  •  • 8 571 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Où l'art devient culture »  : […] de débat s'engage, entre la poésie et la prose : la prose, c'est-à-dire l'éloquence ; la poésie, en fait la tragédie. Que vaut-il mieux pratiquer ? Le problème sera résumé par Tacite, dans le Dialogue des orateurs, à la fin du ier siècle après J.-C. : l'éloquence est l'arme des délateurs, elle est teintée de sang et ne donne plus la vraie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/latines-langue-et-litterature-la-litterature/#i_40689

ROME ET EMPIRE ROMAIN - Le Haut-Empire

  • Écrit par 
  • Yann LE BOHEC, 
  • Paul PETIT
  •  • 35 200 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Les sensibilités : lettres, arts et religions »  : […] de son temps, ainsi qu'un Panégyrique de Trajan. Considérablement enrichi, il était entré au Sénat. Tacite appartenait au même milieu. Après avoir rédigé des Histoires consacrées à la crise de 68-69, il avait publié des Annales qui voulaient montrer comment Rome en était arrivée là et qui étudiaient la période 14-68. Cet […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rome-et-empire-romain-le-haut-empire/#i_40689

Voir aussi

Pour citer l’article

Alain MICHEL, « TACITE (55 env.-120) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 octobre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/tacite/