TACITE (55 env.-120)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'œuvre de Tacite pose aux lecteurs modernes, aux savants, aux lettrés, de nombreux problèmes. Certes, tous s'accordent à en reconnaître l'extrême beauté littéraire. Tacite apparaît bien comme « le plus grand peintre de l'Antiquité » ; mais on lui adresse un reproche très grave : on conteste sa valeur d'historien, on nie à la fois son objectivité et la rigueur de son information, on se défie de ce témoin trop passionné. D'autre part, les choses sont rendues plus complexes par certaines difficultés d'interprétation : chacun sait que le style de Tacite recherche volontiers l'obscur et l'ambigu ; cela (joint à d'autres raisons, peut-être) le conduit à préserver dans sa pensée certaines zones d'ombre : en fin de compte, ce juge si terrible des empereurs est-il un ennemi de l'Empire ? Là aussi, les appréciations des Modernes ont divergé.

Telles sont les diverses questions auxquelles on essaiera de répondre en étudiant le destin personnel de Tacite, le contenu de son œuvre, et son style. Une idée majeure semble devoir s'imposer : Tacite n'est pas seulement un artiste, mais d'abord un penseur, et sa pensée n'est pas simple. Cette complexité permet à l'historien de ne s'asservir à aucune thèse trop tranchée ; chez lui, la conscience du possible se joint toujours à celle de l'idéal (fût-ce au prix d'une inquiétude poignante et amère), la volonté de vivre le présent et d'assurer l'avenir s'accorde avec la fidélité au passé, le sens de l'universel avec l'amour de Rome : au tournant de l'Empire, qui prend conscience de sa propre décadence, Tacite apparaît à la fois comme le dernier témoin de la Rome classique et comme l'annonciateur des devoirs nouveaux.

Un compromis sans complaisance avec l'Empire

On sait peu de chose sur la vie de Publius Cornelius Tacitus ; cependant, les démarches modernes de la prosopographie – que R. Syme, notamment, a appliquées d'une manière admirable – ont permis de préciser un certain nombre de points. Un des parents de Tacite paraît avoir servi en Belgique ; son nom appa [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages

Écrit par :

  • : professeur de langue et littérature latines à l'université de Paris-IV-Sorbonne, administrateur de la Société des études latines

Classification

Autres références

«  TACITE (55 env.-120)  » est également traité dans :

DIALOGUE DES ORATEURS, Tacite - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • François TRÉMOLIÈRES
  •  • 768 mots

Le Dialogue des orateurs (Dialogus de Oratoribus, vers 105 apr. J.-C.), dont on considère aujourd'hui que l'auteur est très probablement Tacite (vers 55-vers 120), fait délibérément écho, à un siècle et demi de distance, au grand traité lati […] Lire la suite

ROME ET EMPIRE ROMAIN - Le Haut-Empire

  • Écrit par 
  • Yann LE BOHEC, 
  • Paul PETIT
  •  • 35 194 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Les sensibilités : lettres, arts et religions »  : […] Que le Haut-Empire ait été une grande époque dans l'histoire de l'humanité, nous en avons des preuves : en est une la mesure manifestée par les hommes de ce temps pour exprimer leurs sensibilités ; mais il y a aussi la puissance : dans tous les domaines de la vie intellectuelle et artistique, la production se caractérisa par son abondance. Il ne saurait être question d'aborder ici la littérature i […] Lire la suite

LATINES (LANGUE ET LITTÉRATURE) - La littérature

  • Écrit par 
  • Pierre GRIMAL
  •  • 8 570 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Où l'art devient culture »  : […] Pendant les dernières années du règne d'Auguste (qui se termine en 14 apr. J.-C.), il se fait, à Rome, un grand silence dans le domaine des lettres. Virgile, Horace éblouissent. Quelques grands poèmes encore sont écrits, comme le De morte de Varius, un épicurien épigone de Lucrèce, et des tragédies, probablement récitées devant un public restreint plutôt que jouées au théâtre. C'est à ce moment q […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

France. Révélation de l’utilisation de passeports diplomatiques par Alexandre Benalla. 12-30 décembre 2018

demandant de rendre compte de ses « éventuelles missions personnelles et privées » et de ne pas se « prévaloir d’une quelconque recommandation ou appui tacite de la présidence ». Le 27, le site d’information Mediapart révèle qu’Alexandre Benalla voyage avec un passeport diplomatique […] Lire la suite

Israël – Liban. Vaste opération de Tsahal contre le Hezbollah. 11-30 avril 1996

tacite de 1993 et de demander à des pays tiers d'en garantir le respect. Le 18, le bombardement par l'artillerie israélienne d'un camp de la F.I.N.U.L. où se trouvaient de nombreux réfugiés, à Cana, dans le sud du Liban, provoque la mort d'une centaine de civils. Le soir même, tandis que les États […] Lire la suite

C.E.E. Accord tacite sur les prix agricoles. 16 juillet 1985

Les ministres de l'Agriculture des Dix réunis à Bruxelles tentent de sortir de l'impasse due au veto mis par la R.F.A. à la baisse de 1,8 p. 100 des prix des céréales proposée par la Commission. Bien qu'Ignaz Kiechle, le ministre ouest-allemand, maintienne son refus formel, le Conseil autorise tacitement la Commission à appliquer la baisse de 1,8 p. 100 sur les prix des céréales et du colza au cou […] Lire la suite

Pour citer l’article

Alain MICHEL, « TACITE (55 env.-120) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 septembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/tacite/