Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

ÉPIRE

Grèce : carte administrative

Grèce : carte administrative

La délimitation de l'Épire, tardivement rattachée à la Grèce, reste une question controversée entre cet État et l'Albanie : la frontière de 1922 a laissé des Grecs dans le nord de la région (l'Épire du Nord pour Athènes), actuellement albanaise, et, dans le sud, des Albanais dont la plupart ont quitté le territoire grec en 1944. En 1993, une crise éclate à propos de l'expulsion par Tirana d'un prêtre orthodoxe grec accusé d'activisme nationaliste dans le sud de l'Albanie. Par mesure de rétorsion, le gouvernement grec fait reconduire à la frontière des immigrés albanais qui sont au nombre de 300 000 et souvent en situation irrégulière. Après des épisodes violents tant en Albanie qu'en Grèce, la tension finit par s'apaiser. L'Épire, province montagneuse est restée longtemps à l'écart des courants de modernisation ; les échanges se heurtaient à de hauts bastions calcaires médiocrement boisés. Cet ensemble plissé appartient au système appelé dinarique ; il se compose de plis, de charriages, de chevauchements, d'abrupts de faille de direction nord - nord-ouest sud - sud-est ; quelques alvéoles ont été dégagés dans le flysch tendre, mais l'allure générale est donnée par la présence des calcaires durs et purs du Trias au Crétacé. La sylviculture et surtout l’élevage sont les principales activités agricoles, alors que le secteur secondaire se consacre aux industries agroalimentaires. En 1998, primaire et secondaire représentaient 25 p. 100 de la population active, les services formant l’autre moitié. Le taux de chômage est supérieur à la moyenne nationale. Avec un maximum de 352 000 habitants en 1961, la population est revenue, en 1991, à 339 000 habitants, soit un niveau à peu près équivalent à celui de 1951. La population, qui a augmenté entre les deux derniers recensements (353 800 hab. en 2001), était en baisse constante depuis les années 1960. Les villages se vident, les bourgades s’étiolent, seule la ville de Ioannina, avec son université dynamique, voit sa population augmenter (85 000 hab. en 2001), au carrefour des voies de passage du col du Pinde, attirant par ailleurs le tourisme par les monuments qui attestent son rôle passé. Arta s’est également développée grâce à l’essor des agrumes cultivés dans la plaine irrigable ; mais le vieux port de Préveza stagne, tandis que l'escale d'Igoumenitsa ne doit son essor qu'au trafic touristique saisonnier.

— Pierre-Yves PÉCHOUX

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : maître assistant à l'université de Toulouse-Le-Mirail, expert de l'Organisation des Nations unies à Chypre

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Média

Grèce : carte administrative

Grèce : carte administrative

Autres références

  • ‘ALĪ PACHA DE TÉBELEN (1744-1822)

    • Écrit par Robert MANTRAN
    • 255 mots

    Ayant commencé sa carrière dans différents postes militaires en Épire, ‘Ālī pacha s'illustre dans la guerre contre les Autrichiens (1787-1792) ; nommé gouverneur de Roumélie en 1802, il réprime une révolte des soldats albanais en Thrace, puis devient gouverneur de Tríkkala et de Yanya (Jannina)...

  • BYZANCE - L'Empire byzantin

    • Écrit par Universalis, José GROSDIDIER DE MATONS
    • 13 315 mots
    • 17 médias
    ...l'Empire latin, dont la décadence commença dès la mort de Henri de Hainaut, le seul souverain de valeur qu'il ait eu à sa tête. L'ambition du despote d' Épire Michel Ange était aussi de ressusciter à son profit l'Empire de Byzance : et c'est la rivalité des deux principaux États grecs qui prolongea la vie...
  • GRÈCE - Espace et société

    • Écrit par Guy BURGEL
    • 6 437 mots
    • 8 médias
    Dans ce vaste ensemble, il faut se contenter d'évoquer des types régionaux, plutôt que d'en faire un panorama exhaustif. Dans le nord-ouest, l'Épire, bastion de hautes terres au-dessus de la mer Ionienne, vouée à la forêt et aux pâturages pelés, a longtemps souffert du voisinage d'une frontière hostile...
  • GRÈCE ANTIQUE (Civilisation) - Les arts de la Grèce

    • Écrit par Pierre DEVAMBEZ, Agnès ROUVERET
    • 18 518 mots
    • 24 médias
    ...illustrer, avant Rome, le vers d'Horace : « La Grèce vaincue a vaincu son farouche vainqueur. » Parallèlement, dans le domaine occidental, les entreprises des souverains épirotes, d'Alexandre le Molosse à Pyrrhus, jouent un rôle important dans la formation des élites indigènes d'Italie centrale...

Voir aussi