Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

CALIGULA (12-41) empereur romain (37-41)

Caius Julius Caesar Germanicus, arrière-petit-fils d'Auguste, connaît très jeune la vie des camps avec son père Germanicus ; il y reçoit le surnom de Caligula (ou « petit brodequin »). Protégé par Tibère, il est considéré comme son héritier après la conjuration de Séjan. À la mort de l'empereur, en 37, il est acclamé par les troupes de Misène, et sa désignation est confirmée par le Sénat et par le peuple. Peu préparé à sa nouvelle tâche, mal entouré, trop jeune pour être sûr de lui-même mais profondément imbu des prérogatives de sa fonction, il mène une politique peu cohérente qui mécontente rapidement une grande partie des milieux dirigeants. (C'est, du reste, leur opinion défavorable qu'a transmise l'historiographie romaine.) Très hostile au Sénat, il cherche par des mesures démagogiques à trouver des compensations dans la plèbe de Rome ; porté aux innovations venues d'Orient, il choque par son attitude religieuse (il apparaît costumé en Jupiter ou en Hercule et veut qu'on le compare à Neptune). Sa politique extérieure reste pacifique et prudente malgré l'annexion de la Maurétanie. Répandant la terreur par des procès de lèse-majesté, il doit déjouer de nombreux complots ; il ne peut éviter celui que fomentent des tribuns des cohortes prétoriennes, qui l'assassinent le 24 janvier 41. Caligula disparaît sans avoir assuré sa succession.

— Jean-Pierre MARTIN

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

Classification

Pour citer cet article

Jean-Pierre MARTIN. CALIGULA (12-41) empereur romain (37-41) [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Article mis en ligne le et modifié le 14/03/2009

Autres références

  • HÉRODE AGRIPPA Ier (10 av. J.-C. - 44 apr. J.-C.) roi des Juifs (41-44)

    • Écrit par
    • 552 mots

    Roi des Juifs (41-44), né vers l'an 10 av. J.-C., mort en 44 apr. J.-C. à Césarée.

    Le jeune Agrippa, de son vrai nom Marcus Julius Agrippa, est envoyé à Rome pour ses études et sa sécurité après l'assassinat, en 7 av. J.-C., de son père Aristobule par son grand-père Hérode I...

  • JULIO-CLAUDIENNE DYNASTIE

    • Écrit par
    • 433 mots

    La dynastie julio-claudienne (14-68) regroupe, après Auguste (27 av. J.-C.-14 apr. J.-C.), fondateur du principat, les quatre empereurs qui succèdent à ce dernier : Tibère (14-37), Caligula (37-41), Claude (41-54) et Néron (54-68). Elle ne suit pas une ligne directe. Auguste, petit-neveu et...

  • PALESTINE

    • Écrit par , et
    • 31 602 mots
    • 7 médias
    ...des prêtres. Notons, encore, qu'en 39, à la suite de la destruction par les Juifs d'un autel qui avait été élevé, dans la ville de Jamnia, à l'empereur Caligula, celui-ci ordonna d'ériger sa statue dans le Temple de Jérusalem ; grâce au légat de Syrie et à Agrippa, l'affaire traîna en longueur, et l'assassinat...
  • PHILON D'ALEXANDRIE (20 av. J.-C. env.-45)

    • Écrit par
    • 2 475 mots
    ...communauté israélite d'Alexandrie, comme en témoigne l'événement le plus marquant de sa vie : en 39-40, il fut envoyé par ses coreligionnaires auprès de Caligula à la tête d'une délégation ; il s'agissait d'intervenir auprès de l'empereur sur la question irritante des effigies impériales dans les synagogues...
  • Afficher les 7 références