Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

ALBINUS DECIMUS CLAUDIUS SEPTIMUS (140 env.-197)

Général romain né en Afrique du Nord vers 140 ou 150 à Hadrumetum [auj. Sousse, en Tunisie] et mort le 19 février 197, à Lugdunum [auj. Lyon, en France]. Représentant l'aristocratie de l'Occident latin, Albinus est l'un des prétendants au titre d'empereur dans les années 193-197, face à Pescennius Niger, candidat de l'Orient grec, et à Septime Sévère, candidat de l'armée et de la région des Balkans.

Albinus devient sénateur au cours des dernières années du règne de l'empereur Marc Aurèle. Peu après 180, il se distingue dans une campagne dans le nord de la Dacie (auj. en Roumanie). Il devient consul à la fin des années 180 et commande des armées sur le Rhin puis en Bretagne (vers 191).

Au début de 193, après l'assassinat de Commode, le fils de Marc Aurèle, et de son successeur Pertinax, Didius Julianus est proclamé empereur par la garde prétorienne. Cependant, les armées du Danube et de Syrie proclament empereurs leurs chefs respectifs, Sévère et Niger. Didius est assassiné et Septime Sévère, entrant dans Rome en empereur, conclut un accord avec Albinus qui lui accorde le titre de césar et le reconnaît comme héritier. Après s'être débarrassé de Niger et avoir remporté la victoire dans la première guerre contre les Parthes, Septime Sévère proclame césar et héritier son fils aîné, Caracalla (195). La rupture est inévitable. En 197, Albinus, proclamé empereur par ses troupes, entre en Gaule et marche sur Rome avec l'armée de Bretagne. Septime Sévère traverse le sud de la Germanie pour aller affronter Albinus. Celui-ci est vaincu et meurt au cours d'une bataille aux portes de Lugdunum.

— Universalis

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • Universalis : services rédactionnels de l'Encyclopædia Universalis

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Autres références

  • GAULE

    • Écrit par Jean-Paul DEMOULE, Jean-Jacques HATT
    • 26 438 mots
    • 4 médias
    Les guerres civiles déclenchées après la mort de Commode (192) eurent en partie pour théâtre la Gaule, où Albinus avait soulevé les armées de Germanie, jointes à celles de Bretagne et d'Espagne. La fin de la guerre fut marquée, en 197, par une bataille livrée sous les murs de Lyon, à l'issue de...

Voir aussi