MARQUE, droit

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La portée du droit de marque

Un droit exclusif

L'enregistrement d'une marque confère à son titulaire un droit de propriété incorporelle qui consiste en un droit exclusif d'exploitation ou monopole d'exploitation, opposable à tous. Il ne s'agit donc pas d'un droit de propriété habituel. Comme en droit des brevets, le contenu des prérogatives du titulaire de la marque est défini négativement. C'est en précisant ce que les tiers ne peuvent pas faire sans son accord que la loi définit le contenu de son droit d'exploitation, à savoir : droit de reproduire, apposer, utiliser ou même supprimer la marque pour les produits et services désignés au dépôt et droit d'offrir en vente, vendre et importer les produits qui en sont revêtus.

Si l'article L.714-3 du Code de la propriété intellectuelle énonce que « l'enregistrement de la marque confère à son titulaire un droit de propriété sur cette marque pour les produits et services qu'il a désignés », l'article 5 de la directive européenne ne parle que d'un « droit exclusif », sans se prononcer sur la notion de propriété qui renvoie à l'idée d'un monopole absolu, incompatible avec les nécessités d'organisation de l'Espace économique européen (E.E.E.). Ce droit exclusif fonde à lui seul l'action en revendication, le principe de la libre cession de marque, la possibilité de licence et mise en gage, de copropriété ou de constitution d'usufruits. De plus, à la différence des brevets ou des dessins et modèles, la propriété de la marque a vocation à la perpétuité, sous réserve que le propriétaire procède aux formalités de renouvellement de sa marque.

Spécialité et territorialité du droit exclusif

Le droit exclusif conféré au titulaire d'une marque est intrinsèquement limité par les principes de spécialité, selon lequel le monopole du titulaire sur le signe déposé comme marque ne s'étend qu'aux produits et services visés par l'enregistrement, et de territorialité, en vertu duquel la protection obtenue par l'enregistrement n'a d'effet que sur le territoire visé par ce dernier.

En outre, l'article L.716-3 du Code de la propriété intellectuelle permet certaines utilisations commerciales du signe, tandis que le droit européen a institué la règle de l'épuisement communautaire du droit de marque, que l'on trouve transcrite à l'article L.713-4 du Code de la propriété intellectuelle et qui signifie que, lorsque le titulaire de la marque a consenti à une première mise en circulation de produits revêtus de sa marque dans un État membre de l'E.E.E., il ne peut plus s'opposer à la libre circulation de ces produits au sein de l'E.E.E.

Seules les marques notoires ou de haute renommée peuvent être protégées au-delà de leur territoire d'origine et des produits et services qu'elles désignent. En effet, la notoriété constitue un droit antérieur par application de la Convention d'union de Paris. Le propriétaire d'une marque notoire peut ainsi bénéficier d'une protection même en dehors des pays où il a enregistré sa marque. Il bénéficie d'un délai de cinq ans pour annuler l'enregistrement de la marque d'un tiers sans avoir à s'appuyer sur son propre enregistrement et d'un délai illimité en cas de dépôt frauduleux. La notoriété d'une marque a aussi pour conséquence une appréciation plus large de la notion de similitude entre les produits et services du titulaire de la marque notoire et ceux exploités par le contrefacteur.

Les contrefaçons, atteintes au droit de marque

L'article L.716-1 du Code de la propriété intellectuelle énonce que « l'atteinte portée au droit du titulaire de la marque peut constituer une contrefaçon engageant la responsabilité civile de son auteur ». Différents articles du même Code énumèrent les différents faits constitutifs de contrefaçon.

L'article L.713-2a interdit aux tiers non autorisés la reproduction, l'usage ou l'apposition d'une marque, ainsi que l'usage d'une marque reproduite, pour des produits ou services identiques à ceux désignés dans l'enregistrement. La contrefaçon n'est pas éliminée par l'adjonction de mots tels que « formules, façons, systèmes, imitations, genres, méthodes ». L'article L.713-2b interdit la suppression ou la modification d'une marque régulièrement apposée.

L'article L.713-3 interdit, sauf autorisation du propriétaire, s'il peut en résulter un risque de confusion dans l'esprit du public, d'une part, la reproduction, l'usage ou l'apposition d'une marque, pour des produits ou se [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 18 pages

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Médias

L'enfant et les marques

L'enfant et les marques
Crédits : Sean Gallup/ Liaison/ Getty Images News/ AFP

photographie

Haute couture italienne

Haute couture italienne
Crédits : Karl Prouse/ Catwalking/ Getty Images

photographie

Afficher les 2 médias de l'article

Écrit par :

  • : avocat, titulaire d'un D.E.S.S. en droit de la propriété industrielle

Classification

Autres références

«  MARQUE, droit  » est également traité dans :

CONCURRENCE, droit

  • Écrit par 
  • Alain BIENAYMÉ, 
  • Berthold GOLDMAN, 
  • Louis VOGEL
  •  • 12 092 mots

Dans le chapitre « Le droit de la concurrence déloyale »  : […] Le droit de la concurrence déloyale concerne les rapports entre deux entreprises considérées individuellement ; il a pour objet de protéger l'une d'elles contre les manœuvres de l'autre, qui, en transgressant les règles du commerce loyal, cherche à détourner la clientèle de ses concurrents. Il convient de le distinguer des règles qui protègent les titres de propriété industrielle (brevets, marque […] Lire la suite

CONTREFAÇON

  • Écrit par 
  • Alain BLANCHOT, 
  • Albert CHAVANNE, 
  • Daniel HANGARD
  •  • 9 772 mots

Dans le chapitre « En matière de marques déposées »  : […] Leur protection concerne spécifiquement tous les signes distinctifs qui permettent aux agents économiques d'identifier les produits. Sous le terme « marques », on entend aussi bien les marques de fabrique proprement dites que les marques commerciales, les dénominations géographiques, les appellations contrôlées, etc. Le nom commercial et l'enseigne n'entrent pourtant pas dans ce régime ; dans ces […] Lire la suite

ENTREPRISE - Communication d'entreprise

  • Écrit par 
  • Jean-Marc DÉCAUDIN
  •  • 6 719 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La communication marketing : faciliter la vente des marques, des produits et des services »  : […] La communication marketing a pour objectif premier une contribution directe au développement des ventes des produits et des services de l'entreprise. Elle se décompose en communication de marque et communication de produit. La communication de marque est une communication centrée sur une marque d'entreprise sans référence précise aux produits ou services diffusés sous cette marque. Elle peut parfo […] Lire la suite

FRANCHISAGE

  • Écrit par 
  • Y. BRISSY
  •  • 534 mots

Si les entreprises françaises n'ont découvert que vers 1970 l'importance du rôle joué aux États-Unis par le franchising , certaines pratiquaient pourtant depuis longtemps cette technique sans le savoir, comme le groupe Lainière de Roubaix-Prouvost avec les chaînes de distribution Pingouin et Rodier ; d'autres utilisaient la formule très voisine du contrat de concession commerciale, comme les princ […] Lire la suite

MODE - Le phénomène et son évolution

  • Écrit par 
  • Valérie GUILLAUME
  •  • 11 192 mots
  •  • 23 médias

Dans le chapitre « La haute couture »  : […] En s'installant à Paris, au 7, rue de la Paix, en 1858, le couturier Charles Frédéric Worth (1825-1895) pose les fondements de la structure de la haute couture telle que nous la connaissons aujourd'hui. Proposant à ses clientes des modèles fabriqués sur mesure dans le tissu de son choix, il instaure des méthodes proprement nouvelles. Portant sa marque, les modèles sont présentés sur des mannequi […] Lire la suite

PROPRIÉTÉ INDUSTRIELLE

  • Écrit par 
  • Bernard FAU
  •  • 6 883 mots

Dans le chapitre « Exercice des droits »  : […] Les droits de propriété industrielle sont opposables à tous. Le breveté peut, en effet, interdire à qui que ce soit la fabrication du produit protégé ou l'utilisation du procédé couvert par le brevet. De même, le titulaire de la marque ou du signe de ralliement de clientèle peut s'opposer à ce que tout concurrent utilise le même signe pour désigner illégitimement un produit semblable. Les droits d […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

1er-15 août 2022 Afghanistan – États-Unis. Élimination du chef d'Al-Qaida Ayman al-Zawahiri.

Le 15, le premier anniversaire de la reconquête du pouvoir par les talibans n’est marqué par aucune cérémonie officielle, mais donne lieu à des rassemblements spontanés de combattants dans les rues de Kaboul.  […] Lire la suite

5 juillet 2022 Algérie – France. Célébration du soixantième anniversaire de l'indépendance de l'Algérie.

Le soixantième anniversaire de l’indépendance de l’Algérie, qui est appelé à célébrer « une histoire glorieuse et une ère nouvelle », est marqué par le plus grand défilé militaire depuis 1962, alors que les relations avec le Maroc sont particulièrement tendues, notamment depuis le rapprochement de Rabat avec Israël. Par ailleurs, le président Abdelmadjid Tebboune gracie près de quinze mille prisonniers de droit commun et, appelant à la « consolidation du front intérieur » et au « rassemblement », il « recommande » des mesures d’apaisement en faveur des jeunes militants du Hirak poursuivis pour des faits « d’attroupements ». […] Lire la suite

7-30 juin 2022 France. Élections législatives.

Le groupe Libertés, Indépendants, Outre-mer et Territoires, compte 16 députés, des élus du centre-gauche et du centre-droit, notamment régionalistes, tandis que 9 députés ne sont pas inscrits, notamment des dissidents de gauche et des élus d’extrême droite. Le taux d’abstention est de 53,8 %. Les résultats de certains duels entre le RN et Ensemble ! ou entre le RN et la NUPES illustrent des défaillances dans l’application du front républicain contre l’extrême droite. […] Lire la suite

1er juillet 2018 Mexique. Élection d'Andrés Manuel López Obrador à la présidence.

 100 des voix et José Antonio Meade, ancien ministre des Finances, investi par le Parti révolutionnaire institutionnel (PRI, centre droit) sans en être membre, 16,4 p. 100 des suffrages. Le taux de participation est de 63,4 p. 100. Les électeurs rejettent le clientélisme et la corruption qui ont marqué les mandats du PRI de 1929 à 2000, puis de 2012 à 2018, ainsi que du PAN de 2000 à 2012. […] Lire la suite

1er-31 juillet 2014 Israël – Autorité palestinienne. Opération militaire Bordure protectrice dans la bande de Gaza

Le 28 également, à l'issue d'une trêve de quelques heures instaurée à l'occasion de la journée de l'Aïd el-Fitr qui marque la fin du ramadan, les bombardements reprennent. Le 30, au moins seize personnes sont tuées dans le bombardement d'une autre école de l'UNRWA, dans le camp de Jabaliya, dans le nord de la bande de Gaza. L'UNRWA dénonce « une grave violation du droit international ». […] Lire la suite

Pour citer l’article

Francine WAGNER, « MARQUE, droit », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 février 2023. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/marque-droit/