MARQUE, droit

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Dans la famille des droits de propriété intellectuelle, on distingue trois grands sous-ensembles : les droits d'auteur de la propriété littéraire et artistique ; les droits de brevet et les droits sur les dessins et modèles de la propriété industrielle ; enfin, les droits de marque et autres signes distinctifs, qui relèvent de la propriété commerciale. Cette dernière catégorie est la plus anciennement repérable. La notion juridique moderne de marque est une expression commercialisée d'une réalité qui remonte à l'aube de l'humanité.

Les hommes ont pu fort bien se passer des notions d'auteur et d'inventeur pendant une grande partie de leur histoire et durant toute leur préhistoire ; en revanche, ils ont toujours eu recours à des marques et des signes distinctifs : l'ornement et la parure (couronne, collier, bracelet, torques, etc.) constituent l'un de leurs tout premiers codes, associant un objet, un nom et un pouvoir plus ou moins sacrés. Que cette réalité ait aussi été la première saisie par le droit moderne dans son élaboration de la propriété intellectuelle l'indique encore : elle est primordiale en ce qu'elle touche aux mécanismes d'identification, de distinction et d'attribution liant, dans toute société, les hommes et les choses entre eux. Cette force primitive de la marque comme signe de reconnaissance fonctionne toujours, derrière le dispositif juridique extrêmement technique qui l'encadre aujourd'hui.

En droit moderne, la marque est un signe distinctif destiné à être perçu par le public afin de désigner des produits ou des services. On oppose généralement la marque à d'autres signes distinctifs dont le rôle est de désigner un établissement, à l'instar du nom commercial, de la dénomination sociale et de l'enseigne, voire du nom de domaine. On l'oppose également aux indications de provenance qui indiquent l'origine géographique d'un produit, ou aux appellations d'origine qui en indiquent en outre le mode de production ou de fabrication.

La protection accordée au titulaire d'un droit de marque dépend de la réunion de conditions portant respectivement sur la détermination du signe distinctif et sur le mode d'acquisition et de conservation de ce droit.

Origine et principes du droit des marques

L'usage des marques est apparu dans l'histoire bien avant que le droit ne se préoccupe de les définir et de les régir. Elles font aujourd'hui l'objet d'une multitude de normes nationales et internationales et ont reçu une définition juridique précise.

Histoire de la notion

On fait remonter l'histoire des marques en Europe à l'Antiquité, et notamment en Grèce, où des fouilles archéologiques ont permis de retrouver des poteries marquées de petites biffures ou encore de formes géométriques, de petits dessins réalisés avant la cuisson dans la matière encore malléable. Des écrivains ont mentionné l'usage des marques, notamment, en Grèce, Aristophane, et, à Rome, Juvénal dans ses Satyres et Martial dans ses Épigrammes. Mais l'idée de les protéger par des droits spéciaux n'a jamais effleuré les juristes de l'Antiquité, alors que les signes apposés notamment sur les amphores permettaient bien d'identifier l'origine du produit ou du lot de produits, et ainsi d'éviter les confusions lors du transport, d'attribuer chaque partie de la cargaison à son propriétaire légitime, et donc de déterminer l'appropriation des produits marqués, de différencier des produits apparemment identiques et, le cas échéant, de donner une idée de leurs qualités. Ainsi, dès l'origine, la marque remplissait toutes ses fonctions sans que pour autant son régime juridique ne soit organisé.

Premières définitions médiévales et modernes

La première étude juridique portant sur les marques émane du juriste italien Bartole (Bartolo da Sassoferrato, 1314-1357). Vers la fin de sa vie, dans un court traité resté célèbre sur les insignes et les armoiries – De insigniis et armis –, il répertorie les questions soulevées par leur essor : qui a le droit de s'attribuer un blason ? les insignes accordés par l'empereur priment-ils sur les autres ? sur quel territoire un insigne est-il protégé ? Il distingua les insignes ou armoiries relatifs aux charges et offices, ceux octroyés par privilège du prince, et enfin ceux adoptés librement par les personnes privées, à condition toutefois de respecter les priorités d'attribution à des tiers, afin d'éviter les risques de confusion. Si cette classification tripartite des signes a séduit, l'idée de Bartole [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 18 pages

Médias de l’article

L'enfant et les marques

L'enfant et les marques
Crédits : Sean Gallup/ Liaison/ Getty Images News/ AFP

photographie

Haute couture italienne

Haute couture italienne
Crédits : Karl Prouse/ Catwalking/ Getty Images

photographie

Afficher les 2 médias de l'article


Écrit par :

  • : avocat, titulaire d'un D.E.S.S. en droit de la propriété industrielle

Classification

Autres références

«  MARQUE, droit  » est également traité dans :

CONCURRENCE, droit

  • Écrit par 
  • Alain BIENAYMÉ, 
  • Berthold GOLDMAN, 
  • Louis VOGEL
  •  • 12 092 mots

Dans le chapitre « Le droit de la concurrence déloyale »  : […] Le droit de la concurrence déloyale concerne les rapports entre deux entreprises considérées individuellement ; il a pour objet de protéger l'une d'elles contre les manœuvres de l'autre, qui, en transgressant les règles du commerce loyal, cherche à détourner la clientèle de ses concurrents. Il convient de le distinguer des règles qui protègent les titres de propriété industrielle (brevets, marque […] Lire la suite

CONTREFAÇON

  • Écrit par 
  • Alain BLANCHOT, 
  • Albert CHAVANNE, 
  • Daniel HANGARD
  •  • 9 772 mots

Dans le chapitre « En matière de marques déposées »  : […] Leur protection concerne spécifiquement tous les signes distinctifs qui permettent aux agents économiques d'identifier les produits. Sous le terme « marques », on entend aussi bien les marques de fabrique proprement dites que les marques commerciales, les dénominations géographiques, les appellations contrôlées, etc. Le nom commercial et l'enseigne n'entrent pourtant pas dans ce régime ; dans ces […] Lire la suite

ENTREPRISE - Communication d'entreprise

  • Écrit par 
  • Jean-Marc DÉCAUDIN
  •  • 6 719 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La communication marketing : faciliter la vente des marques, des produits et des services »  : […] La communication marketing a pour objectif premier une contribution directe au développement des ventes des produits et des services de l'entreprise. Elle se décompose en communication de marque et communication de produit. La communication de marque est une communication centrée sur une marque d'entreprise sans référence précise aux produits ou services diffusés sous cette marque. Elle peut parfo […] Lire la suite

FRANCHISAGE

  • Écrit par 
  • Y. BRISSY
  •  • 534 mots

Si les entreprises françaises n'ont découvert que vers 1970 l'importance du rôle joué aux États-Unis par le franchising , certaines pratiquaient pourtant depuis longtemps cette technique sans le savoir, comme le groupe Lainière de Roubaix-Prouvost avec les chaînes de distribution Pingouin et Rodier ; d'autres utilisaient la formule très voisine du contrat de concession commerciale, comme les princ […] Lire la suite

MODE - Le phénomène et son évolution

  • Écrit par 
  • Valérie GUILLAUME
  •  • 11 192 mots
  •  • 23 médias

Dans le chapitre « La haute couture »  : […] En s'installant à Paris, au 7, rue de la Paix, en 1858, le couturier Charles Frédéric Worth (1825-1895) pose les fondements de la structure de la haute couture telle que nous la connaissons aujourd'hui. Proposant à ses clientes des modèles fabriqués sur mesure dans le tissu de son choix, il instaure des méthodes proprement nouvelles. Portant sa marque, les modèles sont présentés sur des mannequi […] Lire la suite

PROPRIÉTÉ INDUSTRIELLE

  • Écrit par 
  • Bernard FAU
  •  • 6 883 mots

Dans le chapitre « Exercice des droits »  : […] Les droits de propriété industrielle sont opposables à tous. Le breveté peut, en effet, interdire à qui que ce soit la fabrication du produit protégé ou l'utilisation du procédé couvert par le brevet. De même, le titulaire de la marque ou du signe de ralliement de clientèle peut s'opposer à ce que tout concurrent utilise le même signe pour désigner illégitimement un produit semblable. Les droits d […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

1er juillet 2018 Mexique. Élection d'Andrés Manuel López Obrador à la présidence.

 100 des voix et José Antonio Meade, ancien ministre des Finances, investi par le Parti révolutionnaire institutionnel (PRI, centre droit) sans en être membre, 16,4 p. 100 des suffrages. Le taux de participation est de 63,4 p. 100. Les électeurs rejettent le clientélisme et la corruption qui ont marqué les mandats du PRI de 1929 à 2000, puis de 2012 à 2018, ainsi que du PAN de 2000 à 2012. […] Lire la suite

1er-31 juillet 2014 Israël – Autorité palestinienne. Opération militaire Bordure protectrice dans la bande de Gaza

Le 28 également, à l'issue d'une trêve de quelques heures instaurée à l'occasion de la journée de l'Aïd el-Fitr qui marque la fin du ramadan, les bombardements reprennent. Le 30, au moins seize personnes sont tuées dans le bombardement d'une autre école de l'UNRWA, dans le camp de Jabaliya, dans le nord de la bande de Gaza. L'UNRWA dénonce « une grave violation du droit international ». […] Lire la suite

28-30 avril 2014 Irak. Élections législatives

Le 28, le vote anticipé aux élections législatives des membres des forces de sécurité est marqué par de nombreux attentats qui font au moins cinquante-sept morts. Le mois d'avril est l'un des plus meurtriers depuis la fin de la guerre civile en 2008, avec plus de mille morts – trois mille cinq cents personnes ont été victimes des violences depuis le début de l'année. […] Lire la suite

3 février 2013 Liechtenstein. Élections législatives

Le Parti progressiste des citoyens (centre droit) remporte les élections législatives, avec 40 p. 100 des suffrages et 10 sièges sur 25. Il devance l'Union patriotique (centre droit) du Premier ministre Klaus Tschütscher – 33,5 p. 100 des voix et 8 élus. La Liste libre (écologiste) obtient 11,1 p. 100 des suffrages et 3 députés. Le scrutin est marqué par l'émergence d'un nouveau mouvement, Les Indépendants, fondé en 2012 par un ancien député de l'Union patriotique, qui recueille 15,3 p. […] Lire la suite

16 mai 2010 République dominicaine. Victoire du parti au pouvoir aux élections législatives

, centre droit) du président Leonel Fernandez remporte les élections législatives et municipales. Le scrutin est marqué par des violences meurtrières. Le P.L.D. obtient 54,6 p. 100 des suffrages et 105 sièges sur 183 au Parlement. Il remporte également 31 des 32 sièges de sénateurs. Le Parti révolutionnaire dominicain (gauche) de Miguel Vargas recueille 41,9 p. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Francine WAGNER, « MARQUE, droit », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 août 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/marque-droit/