LANGAGE

CERVEAU ET LANGAGE ORAL

  • Écrit par 
  • Jean-François DÉMONET
  •  • 2 863 mots
  •  • 5 médias

De tous les moyens dont dispose l’être humain pour communiquer avec ses semblables, le langage est le plus efficace. Comme la bipédie, le langage oral est un comportement universel, au développement spontané dans notre espèce et, sauf à être empêchées par la maladie, les prémices de cette fonction peuvent être mises en évidence dès avant la naissan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cerveau-et-langage-oral/#i_89490

LANGAGE ACQUISITION DU

  • Écrit par 
  • Michèle KAIL
  •  • 4 942 mots
  •  • 3 médias

Le langage humain est un dispositif complexe qui assure à la fois des fonctions de communication et des fonctions de représentation. Le langage est spécifique de l’espèce humaine. Comprendre les mécanismes qui en sous-tendent le développement, c’est jeter une lumière cruciale sur les capacités humaines. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/acquisition-du-langage/#i_89490

LANGAGE (FONCTIONS DU)

  • Écrit par 
  • Catherine FUCHS
  •  • 1 510 mots

La question des fonctions du langage, sur laquelle se sont penchés philosophes et grammairiens, est ancienne. Deux grandes traditions s'opposent en la matière : pour la première, la fonction fondamentale du langage consiste à permettre la représentation de la pensée ; pour la seconde, elle est d'abord et avant tout d'assurer la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/langage-fonctions-du/#i_89490

LINGUISTIQUE - Le langage au carrefour des disciplines

  • Écrit par 
  • Catherine FUCHS
  •  • 8 258 mots

Le langage, objet complexe et multiforme, n'est pas l'apanage du linguiste. Nombre d'autres disciplines y sont confrontées : philosophie, psychologie, psychanalyse, neurophysiolog […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/linguistique-le-langage-au-carrefour-des-disciplines/#i_89490

PSYCHOLOGIE DU LANGAGE ORAL

  • Écrit par 
  • Elsa SPINELLI
  •  • 4 379 mots

Le fait de parler et de se comprendre semble naturel aux interlocuteurs, mais nécessite la mise en œuvre de nombreuses opérations complexes. Le travail des psychologues consiste à examiner les mécanismes responsables de la production et la perception de la parole. Leur tâche est de décomposer les différentes étapes qui permettent au locuteur de pas […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychologie-du-langage-oral/#i_89490

ABORIGÈNES AUSTRALIENS

  • Écrit par 
  • Barbara GLOWCZEWSKI
  •  • 7 130 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre «  Société et parenté »  : […] Chez tous les Aborigènes, des interdits s'appliquent à la sexualité, à l'espace, à la parole, à la nourriture ou à l'utilisation de certains objets. Ces interdits concernent quatre domaines principaux : les relations de parenté et d'alliance, le deuil, les rites totémiques et les rites qui ponctuent le cycle de vie. Le tabou le plus important, com […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aborigenes-australiens/#i_89490

ADORNO THEODOR WIESENGRUND (1903-1969)

  • Écrit par 
  • Miguel ABENSOUR
  •  • 7 892 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une expérimentation langagière de la philosophie »  : […] Sans examiner ici la périodisation de l'œuvre, on peut, à la suite de Gilles Moutot ( Adorno. Langage et réification ), noter chez Adorno, dans les années 1940, non pas un moment de résignation, mais « un remaniement radical du concept de critique », dans le sillage de l'opposition kantienne entre détermination et réflexion. Écrit en collaboration […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theodor-wiesengrund-adorno/#i_89490

ANTHROPOLOGIE COGNITIVE

  • Écrit par 
  • Arnaud HALLOY
  •  • 5 804 mots

Dans le chapitre « L’approche taxonomique »  : […] Avec une série de travaux pionniers en ethnoscience au début des années 1970, l’intérêt des anthropologues cognitivistes s’est peu à peu déplacé de l’identification des traits ou propriétés des éléments d’un domaine vers l’analyse des taxonomies vernaculaires. L’approche taxonomique va se développer à partir du constat ethnographique que les catég […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anthropologie-cognitive/#i_89490

APHASIE

  • Écrit par 
  • Jean-Luc NESPOULOUS
  •  • 983 mots

Ainsi nommée en 1864 par le clinicien Armand Trousseau en opposition au terme aphémie retenu à la même époque par Paul Broca et au terme alalie proposé plusieurs décennies auparavant par Jacques Lordat, l’aphasie est un trouble de la production et (ou) de la compréhension du langage oral et (ou) écrit consécutif à une lésion cérébrale le plus souv […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aphasie/#i_89490

APPRENTISSAGE IMPLICITE

  • Écrit par 
  • Pierre PERRUCHET
  •  • 1 086 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les apprentissages statistiques »  : […] L’idée centrale est que, plutôt que d’inférer des règles abstraites, les apprenants deviennent sensibles aux propriétés statistiques du produit de ces règles. Dans notre exemple de la voiture verte, / yR / et / t / sont deux terminaisons typiquement féminines ; elles se trouvent donc, dans le langage, fréquemment associées entre elles ainsi qu’aux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/apprentissage-implicite/#i_89490

ART (Le discours sur l'art) - Sémiologie de l'art

  • Écrit par 
  • Louis MARIN
  •  • 3 561 mots

Une sémiologie de l'art engage son existence et la nature de ses fondements dans sa prétention à la scientificité : dans la mesure où elle est langage de quelque chose (du visible) qui n'est peut-être pas langage, ou, en tout cas, qui l'est autrement ; dans la mesure aussi où elle est langage sur ce qui doit nécessairement rester en dehors du cham […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-le-discours-sur-l-art-semiologie-de-l-art/#i_89490

BARTHES ROLAND (1915-1980)

  • Écrit par 
  • Philippe DULAC
  •  • 4 712 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La sémiologie, « un rêve euphorique de la scientificité » »  : […] Montrer le déboîtement, la duplicité du mythe par rapport au langage, en révéler les étapes de constitution, les mécanismes, les fonctionnements, en freiner, si possible, l'activité éhontée et superfétatoire, voilà le projet barthien tout tracé. Encore faut-il passer d'analyses plus ou moins impressionnistes à une formalisation plus poussée. À cet […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roland-barthes/#i_89490

BATES ELIZABETH (1947-2003)

  • Écrit par 
  • Michèle KAIL
  •  • 444 mots

Elizabeth Bates, nommée professeur de psychologie en 1983 à l’université de Californie à San Diego, est cofondatrice, en 1988, du premier département de sciences cognitives aux États-Unis. Elle y crée et dirige le prestigieux Center for Research in Language. En trente années, Liz Bates a produit une œuvre de pionnière dont la cohérence et l’enverg […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/elizabeth-bates/#i_89490

BELAVAL YVON (1908-1988)

  • Écrit par 
  • Michel FICHANT
  •  • 1 982 mots

Yvon Belaval exerce plusieurs métiers (marin, contrôleur des douanes) avant d'être reçu, en 1941, à l'agrégation de philosophie. Professeur au lycée du Mans, puis au lycée Lakanal, il est ensuite détaché au C.N.R.S. (1951-1955) ; chargé de cours, puis maître de conférences aux facultés des lettres de Strasbourg et de Lille, il devient professeur ap […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/yvon-belaval/#i_89490

CASSIN BARBARA (1947- )

  • Écrit par 
  • Jean-Baptiste GOURINAT
  •  • 997 mots
  •  • 1 média

Philosophe qui travaille sur le pouvoir du langage, Barbara Cassin est une spécialiste de la philosophie antique, et notamment des présocratiques, de la sophistique et d’Aristote . Elle s’est fait connaître d’un public plus large par ses travaux sur la traduction. Ce parcours, tout entier consacré à l’étude de ce que peut la langue, l’a amenée à êt […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/barbara-cassin/#i_89490

CERVEAU ET PRODUCTION ÉCRITE

  • Écrit par 
  • Marieke LONGCAMP, 
  • Jean-Luc VELAY
  •  • 1 195 mots
  •  • 1 média

L’écriture est à la fois langage et motricité. Langage, car pour exprimer des idées il faut choisir les mots, former des phrases grammaticalement correctes, respecter l’orthographe. Motricité, car il faut coordonner finement les mouvements des doigts et du poignet pour tracer ces mots sur le papier. Écrire implique donc une cascade de processus co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cerveau-et-production-ecrite/#i_89490

CERVEAU ET BILINGUISME

  • Écrit par 
  • Jean-Marie ANNONI
  •  • 801 mots
  •  • 1 média

On sait, depuis les découvertes de Paul Broca en 1861 et de Carl Wernicke en 1874, et des recherches successives, que le système langagier chez le droitier monolingue repose essentiellement sur un réseau fronto-temporo-pariétal gauche. Ce constat est vrai pour plus de 90 p. 100 des sujets droitiers et environ 75 p. 100 des gauchers. En ce qui conc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cerveau-et-bilinguisme/#i_89490

CERVEAU HUMAIN

  • Écrit par 
  • André BOURGUIGNON, 
  • Jean-Claude DUPONT, 
  • Cyrille KOUPERNIK, 
  • Pierre-Marie LLEDO, 
  • Bernard MAZOYER, 
  • Jean-Didier VINCENT
  •  • 17 091 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Langage et pensée »  : […] Les langues naturelles humaines, tout comme la pensée – consciente ou inconsciente –, sont fonction de l'activité cérébrale. Nous n'y insisterons pas, pour considérer plutôt le problème langage-pensée, qui a tant préoccupé les grammairiens de Port-Royal et que N.  Chomsky a remis à l'ordre du jour, sans que sa prise de position permette d'entrevoir […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cerveau-humain/#i_89490

COGNITION

  • Écrit par 
  • Chrystel BESCHE-RICHARD, 
  • Raymond CAMPAN
  •  • 2 620 mots

Dans le chapitre « Intelligence artificielle et sciences cognitives »  : […] Vers le milieu du xx e  siècle, l'invention des premiers ordinateurs programmables et la cybernétique amènent à considérer ensemble le cerveau, l'esprit et la machine. L'intelligence artificielle offre des outils conceptuels, des méthodes et des machines à des disciplines très différentes. Si les neurosciences, la psychologie, la linguistique ou l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cognition/#i_89490

COGNITION MUSICALE

  • Écrit par 
  • Emmanuel BIGAND
  •  • 1 292 mots

Tout comme la couleur, la musique n’existe pas dans la nature. Elle résulte d’une construction de l’esprit. Cette construction repose sur des opérations psychologiques perceptives, intellectuelles, affectives et motrices. Le terme « cognition musicale » désigne l’ensemble de ces opérations. Leur étude scientifique s’inscrit dans le champ des scien […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cognition-musicale/#i_89490

COGNITIVES SCIENCES

  • Écrit par 
  • Daniel ANDLER
  •  • 19 239 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Langage et communication »  : […] L'un des principaux et des premiers acquis des sciences cognitives est d'avoir distingué et articulé différents niveaux de représentation au sein du langage, chaque niveau nécessitant une analyse particulière, et leur articulation effective, dans la production et la compréhension du langage (parlé ou écrit), une théorie supplémentaire. Ajoutons qu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sciences-cognitives/#i_89490

COURT DE GÉBELIN ANTOINE (1725-1784)

  • Écrit par 
  • Thierry DEPAULIS
  •  • 911 mots

Fort oublié de nos jours, Antoine Court, dit « de Gébelin », fut en son temps un savant respecté. La postérité en jugea autrement, qui voit en lui un encyclopédiste manqué et un mystificateur involontaire. Si son apport à la phonologie balbutiante est reconnu, son principal titre de gloire reste d'avoir jeté les bases d'une lecture ésotérique du ta […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antoine-court-de-gebelin/#i_89490

CRITIQUE LITTÉRAIRE

  • Écrit par 
  • Marc CERISUELO, 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 12 910 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La déconstruction »  : […] On appelle déconstruction les lectures de textes littéraires qui s'inspirent de la réflexion philosophique de Jacques Derrida sur la phénoménologie et le structuralisme, en jouant l'un contre l'autre et vice versa. Le passage au poststructuralisme a lieu par la critique et la radicalisation du saussurianisme, l'insistance sur la textualité et la d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/critique-litteraire/#i_89490

CULIOLI ANTOINE (1924-2018)

  • Écrit par 
  • Catherine FUCHS
  •  • 815 mots

Linguiste français, Antoine Culioli est né le 4 septembre 1924 à Marseille. Après avoir intégré l’École normale supérieure en 1944, il obtient l’agrégation d’anglais en 1948. Titulaire d’un doctorat d’État consacré à l’étude du subjonctif et de la coordination en moyen anglais, il est nommé en 1960 professeur à la Faculté des lettres de Paris (Sorb […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antoine-culioli/#i_89490

CULTURE - Culture et civilisation

  • Écrit par 
  • Pierre KAUFMANN
  •  • 14 332 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Civilisation et culture littéraire : le vulgaire « illustre » »  : […] « Le culte des belles-lettres, écrivait Grégoire de Tours dans sa Préface à son Historia Francorum , est en décadence et même il se meurt dans les villes de Gaule. Aussi, tandis que de bonnes et mauvaises actions s'accomplissaient, que la barbarie des peuples se déchaînait, que les violences des rois redoublaient, que les églises étaient attaquées […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/culture-culture-et-civilisation/#i_89490

DE L'ORATEUR, Cicéron - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • François TRÉMOLIÈRES
  •  • 732 mots

Dans le chapitre « Grandeur de l'éloquence »  : […] Dédié à Quintus, frère de l'auteur, le De Oratore est écrit, à l'imitation de Platon, sous la forme de dialogues entre amis, supposés se dérouler en 91 av. J.-C., soit lors de la jeunesse de Cicéron. La thèse de départ est celle-ci : « c'est tout l'ensemble de connaissances que possèdent les hommes les plus instruits [...] qui constitue l'éloquenc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/de-l-orateur/#i_89490

DÉVELOPPEMENT MÉTALINGUISTIQUE, psychologie

  • Écrit par 
  • Jean Émile GOMBERT
  •  • 1 032 mots

Pour les psycholinguistes cognitivistes, les activités métalinguistiques constituent un sous-domaine de la métacognition qui concerne le langage et son utilisation. Ce sous-domaine comprend les activités de réflexion sur le langage ainsi que les activités de contrôle conscient et de planification intentionnelle par le sujet de ses propres processus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/developpement-metalinguistique-psychologie/#i_89490

DÉVELOPPEMENT DU SOI

  • Écrit par 
  • Delphine MARTINOT
  •  • 1 040 mots

Le soi n’est pas présent à la naissance, mais se développe tout au long de la vie de l’individu, et plus particulièrement chez le jeune dans le cadre d’une interaction entre l’évolution des capacités cognitives personnelles et l’influence des agents de socialisation (parents, institution scolaire…). Six grandes étapes de développement du soi ont é […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/developpement-du-soi/#i_89490

DIACHRONIE ET SYNCHRONIE, linguistique

  • Écrit par 
  • Catherine FUCHS
  •  • 1 197 mots
  •  • 1 média

Depuis Ferdinand de Saussure, on a coutume en linguistique de distinguer l'approche diachronique et l'approche synchronique du langage. Est dite « diachronique » une approche qui s'intéresse à l'évolution d'une langue au cours de son histoire. Une approche « synchronique » ne prend au contraire en compte qu'un seul et unique état de la langue co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/diachronie-et-synchronie-linguistique/#i_89490

DIALECTES ET PATOIS

  • Écrit par 
  • Pierre ENCREVÉ
  •  • 2 882 mots

Dans le chapitre « Le problème »  : […] On pourrait estimer, à première vue, que le classement des différents langages humains en langues, dialectes et patois va de soi et que l'on peut immédiatement décider à laquelle de ces classes appartient chaque parler. La distinction se ferait de manière hiérarchique : il y aurait de « vraies » langues, langues nationales officielles normalisées, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dialectes-et-patois/#i_89490

DIDACTIQUE - La didactique des disciplines

  • Écrit par 
  • Jean-Paul BRONCKART, 
  • Jean-Louis CHISS
  •  • 5 207 mots

Dans le chapitre « Le texte comme objet de savoir »  : […] Un ensemble de recherches contemporaines porte sur les caractéristiques des textes, écrits ou oraux, qui présentent les objets de savoirs et/ou les objets d'enseignement, et qui les érigent ce faisant en objets langagiers. Cette notion signifie que tout objet d'enseignement verbalisé est nécessairement soumis à un ensemble complexe de détermination […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/didactique-la-didactique-des-disciplines/#i_89490

ÉCRIT ET ORAL (linguistique)

  • Écrit par 
  • Catherine FUCHS
  •  • 1 110 mots

Si l'origine du langage et donc des langues remonte à la nuit des temps, on peut raisonnablement postuler que, il y a 100 000 ans, Homo sapiens sapiens parlait déjà un langage parfaitement organisé. La naissance de l'écriture, quant à elle, remonte à environ 5 000 ans (chez les Sumériens et les Égyptiens). Le fossé entre ces deux ordres de datati […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecrit-et-oral/#i_89490

ÉCRITURE EXPRESSIVE

  • Écrit par 
  • Thierry OLIVE
  •  • 1 122 mots

L’écriture expressive est une technique thérapeutique qui demande à l’individu de décrire par écrit ce qu’il ressent au sujet d’un événement personnel à l’origine d’un stress ou d’une difficulté. Initialement développée par le psychologue américain James Pennebaker durant les années 1990, l’utilisation de l’écriture expressive s’inscrit dans le ch […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecriture-expressive/#i_89490

ESSAI SUR L'ORIGINE DES LANGUES, Jean-Jacques Rousseau - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Anouchka VASAK
  •  • 1 200 mots

Dans le chapitre « « L'histoire et le progrès des langues » »  : […] « La langue de convention n'appartient qu'à l'homme. Voilà pourquoi l'homme fait des progrès, soit en bien soit en mal, et pourquoi les animaux n'en font point. » L'histoire de l'origine des langues est celle d'une dégradation continue, qu'accompagnent la promotion technique et la marche vers le despotisme. Contraint par la linéarité de l'écriture, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/essai-sur-l-origine-des-langues/#i_89490

ÉTHIQUE

  • Écrit par 
  • Paul RICŒUR
  •  • 5 714 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le « pôle-il » »  : […] Et maintenant nous rencontrons le pôle-il , que je qualifierai par la médiation de la règle . En faisant ce dernier tiers du chemin, nous prenons aussi le chemin du tiers De même que, sur le plan du langage, toute relation dialogique entre un locuteur et un autre locuteur exige un référent commun, une chose placée entre deux sujets, de même l'inte […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ethique/#i_89490

EXPLICATIONS PROXIMALES ET ULTIMES DES COMPORTEMENTS

  • Écrit par 
  • Patrick BONIN
  •  • 1 017 mots

Traditionnellement, les recherches en psychologie cognitive portent sur le « comment » des comportements : comment apprenons-nous ? comment parlons-nous ? La psychologie évolutionniste propose non seulement des explications – dites proximales – à ces questions mais, aussi et surtout, elle cherche à comprendre le « pourquoi » des comportements – de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/explications-proximales-et-ultimes-des-comportements/#i_89490

FAYE JEAN-PIERRE (1925- )

  • Écrit par 
  • François POIRIÉ
  •  • 632 mots

Après avoir passé l'agrégation de philosophie en 1950, Jean-Pierre Faye, né à Paris, enseigne à Reims, Chicago, Lille. Entre 1958 et 1970, il publie six romans –  Entre les rues (1958), La Cassure (1961), Battement (1962), Analogues (1964), L'Écluse (prix Renaudot 1964) et Les Troyens (1970) – qui constituent L'Hexagramme , réseau de récits e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-pierre-faye/#i_89490

FOUCAULT MICHEL (1926-1984)

  • Écrit par 
  • Frédéric GROS
  •  • 5 262 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les discours de vérité »  : […] C'est toujours une expérience littéraire, celle de Roussel et de ses procédés d'écriture par production et décomposition de mots ( Raymond Roussel , 1963), qui permet à Foucault de construire l'idée d' épistémè dans Les Mots et les choses (1966). Cette fois, il ne s'agit plus de retrouver pour chaque époque des « expériences fondamentales », mai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michel-foucault/#i_89490

GARRETT MERRILL (1935- )

  • Écrit par 
  • Jean-Luc NESPOULOUS
  •  • 367 mots

Merrill Garrett obtient, en 1965, un doctorat à l’université de l’Illinois, au sein de l’Institute of Communications Research dont le directeur est alors Charles Osgood (1916-1991), linguiste et psychologue, un des pionniers de la psycholinguistique et des recherches interdisciplinaires en matière d’étude du langage. Au terme d’un stage postdoctor […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/merrill-garrett/#i_89490

GAUCHERIE

  • Écrit par 
  • Jacqueline FAGARD
  •  • 1 464 mots

Le terme « gaucherie » comporte plusieurs sens. Ce terme fait référence au choix de la main gauche pour écrire, mais il signifie également « manque d’adresse ». Les gauchers seraient-ils maladroits, par opposition aux droitiers ? Ou s’agit-il d’une stigmatisation sans fondement dont sont souvent victimes les minorités ? On dit d’une personne qu’el […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gaucherie/#i_89490

GRAMMAIRES COGNITIVES

  • Écrit par 
  • Catherine FUCHS
  •  • 1 350 mots

Dans le chapitre « Une approche configurationnelle »  : […] Pour les tenants des grammaires cognitives, la grammaire ne constitue pas un « module » autonome sur lequel se grefferait une composante sémantique assurant l'interprétation des symboles lexicaux et des constructions syntaxiques ; elle est, au contraire, intrinsèquement signifiante, dans la mesure où elle structure et exprime des contenus sémantiq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grammaires-cognitives/#i_89490

HISTOIRE (Histoire et historiens) - Courants et écoles historiques

  • Écrit par 
  • Bertrand MÜLLER
  •  • 6 859 mots

Dans le chapitre « Les représentations »  : […] La réalité historique est toujours perçue et représentée au travers du langage. Cette expression minimale du tournant linguistique a été radicalisée de manière parfois extrême : la réalité demeure hors de toute prise, le langage seul peut l'exprimer et le langage seul constitue une ou même la réalité. Cette réduction au langage associée à une cont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-histoire-et-historiens-courants-et-ecoles-historiques/#i_89490

HISTOIRE (Histoire et historiens) - L'écriture de l'histoire

  • Écrit par 
  • Christian DELACROIX
  •  • 4 391 mots

Dans le chapitre « Écriture de l'histoire et « tournant linguistique » »  : […] À partir des années 1970-1980, ce sont surtout les approches rhétoriques et poétiques qui, dans des travaux de nature très différente, ont contribué à réhabiliter l'intérêt des historiens pour les formes littéraires proprement dites de l'écriture historique. Ces problématisations explicites de la question de l'écriture de l'histoire s'opèrent dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-histoire-et-historiens-l-ecriture-de-l-histoire/#i_89490

IMAGE MENTALE

  • Écrit par 
  • Grégoire BORST
  •  • 977 mots
  •  • 1 média

Quand nous pensons à la manière d’agencer nos valises pour qu’elles puissent toutes tenir dans le coffre de notre voiture ou au trajet le plus rapide pour nous rendre d’un point A à un point B, nous avons tendance à simuler ces événements en visualisant l’ensemble des solutions qui s’offrent à nous pour en déterminer la meilleure. Quand nous nous e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/image-mentale/#i_89490

IRIGARAY LUCE (1930- )

  • Écrit par 
  • Marie Beth MADER
  •  • 508 mots

Féministe, linguiste, psychanalyste et philosophe française, Luce Irigaray a construit une grande part de son œuvre sur les usages et mésusages de la langue lorsque celle-ci s'emploie à rendre compte du féminin. Née en 1930, en Belgique, Luce Irigaray est prudente sur les détails qu'elle révèle concernant sa vie privée ou son éducation ; elle pense […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/luce-irigaray/#i_89490

KOSUTH JOSEPH (1945- )

  • Écrit par 
  • Jacinto LAGEIRA
  •  • 2 242 mots

Dans le chapitre « Le langage comme médium »  : […] Le parcours de Joseph Kosuth est fulgurant : né en 1945 à Toledo (Ohio, États-Unis), ses premières œuvres de 1965 sont remarquées et aussitôt discutées par le milieu artistique américain, surtout à partir de 1967, lors de sa première exposition publique (Lannis Gallery, New York). À cette époque, il organise lui-même des cours à la School of Visual […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joseph-kosuth/#i_89490

LANGAGE PHILOSOPHIES DU

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre COMETTI, 
  • Paul RICŒUR
  •  • 23 532 mots
  •  • 7 médias

L'intérêt pour la langue est un trait dominant de la philosophie contemporaine. Non que nos contemporains soient les premiers à découvrir le langage. Celui-ci a toujours été à la place d'honneur dans la philosophie, tant il est vrai que la compréhension que l'homme prend de lui-même et de son monde s'articule et s'exprime dans le langage ; les sop […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philosophies-du-langage/#i_89490

ACQUISITION DU LANGAGE CHEZ LES MALENTENDANTS

  • Écrit par 
  • Jacqueline LEYBAERT
  •  • 2 560 mots

Un des aspects les plus marquants du langage est qu’il peut être traité et appris aussi facilement par l’œil et la main que par l’oreille et la bouche – en d’autres termes, le langage peut être construit à partir de signes manuels ou à partir de mots parlés. Aujourd’hui, cette idée n’est plus controversée mais, il y a cinquante ans encore, le fait […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/acquisition-du-langage-chez-les-malentendants/#i_89490

LANGUE ORIGINELLE

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 1 748 mots

De prime abord, une distinction s'impose entre langue originelle et premiers langages. L'une ressortit au mythe de la matrice originelle d'où serait issue toute créature ; elle se réfère à l'idée d'une puissance divine engendrant un couple initial dont l'humanité tout entière formerait la descendance. Les autres impliquent, dans la perspective du t […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/langue-originelle/#i_89490

LANGUES ET LANGAGE ORIGINE DES

  • Écrit par 
  • Bernard VICTORRI
  •  • 6 746 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La langue originelle »  : […] Peut-on espérer aller encore plus loin, et démontrer que ces macrofamilles sont elles-mêmes issues d'une seule langue mère ? C'est cette dernière étape que n'a pas hésité à franchir Ruhlen, en collaboration avec John Bengtson ( The Origin of Language. Tracing the Evolution of the Mother Tongue , 1994). Tous deux ont cherché des ressemblances entre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/origine-des-langues-et-langage/#i_89490

LATÉRALISATION MANUELLE

  • Écrit par 
  • Jacqueline FAGARD
  •  • 1 597 mots

Le terme « latéralisation » renvoie au fait que les organes corporels doubles, bien que symétriques en apparence, sont fonctionnellement asymétriques. C’est le cas pour les mains, les pieds, les yeux, les oreilles, organes corporels périphériques qui ne sont pas nécessairement tous latéralisés du même côté. Concernant la latéralisation manuelle (o […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lateralisation-manuelle/#i_89490

LE CERVEAU INTIME (M. Jeannerod)

  • Écrit par 
  • Pierre-Marie LLEDO
  •  • 1 021 mots

Siège de nos sens, de notre mémoire et de notre pensée, à ce titre, enjeu d'une longue convoitise théologique, philosophique et scientifique, le cerveau n'a encore livré qu'une infime partie de ses secrets. Marc Jeannerod (1935-2011) s’est s'attaché pendant plus de trente ans à en décrypter le fonctionnement. Professeur à l'université Claude-Bernar […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-cerveau-intime-m-jeannerod/#i_89490

LES GRAMMAIRES DE L'INTELLIGENCE (J.-M. Ferry)

  • Écrit par 
  • Jean GREISCH
  •  • 1 041 mots

La « philosophie de la communication », dont Jean-Marc Ferry avait esquissé les linéaments en 1991, en publiant Les Puissances de l'expérience , suivi en 1994 des deux volumes de la Philosophie de la communication , s'enrichit, dix ans plus tard, d'une importante étude portant sur Les Grammaires de l'intelligence (Éditions du Cerf, 2004). La thèse […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-grammaires-de-l-intelligence/#i_89490

LEVELT PIM (1938- )

  • Écrit par 
  • Jean-Luc NESPOULOUS
  •  • 439 mots

Willem J. M. « Pim » Levelt (né en 1938 à Amsterdam) obtient un doctorat en psychologie à l’université de Leyde (Pays-Bas) en 1965. Après plusieurs stages aux États-Unis – au Centre d’études cognitives de l’université Harvard (1965-1966), où il est influencé par George Miller et Jerome Bruner, et au Centre de psycholinguistique comparée de l’univer […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pim-levelt/#i_89490

LINGUISTIC TURN, histoire

  • Écrit par 
  • Bertrand MÜLLER
  •  • 1 841 mots

Le linguistic turn (ou « tournant linguistique », mais l'expression est surtout utilisée en anglais) n'est assurément réductible ni à une école ni à un courant de pensée. Une école de pensée se reconnaît à ses maîtres, à ses fondateurs : ici il n'y en pas vraiment. L'expression apparaît pour la première fois dans le titre d'un ouvrage ( The Lingui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/linguistic-turn-histoire/#i_89490

LINGUISTIQUE - Théories

  • Écrit par 
  • Catherine FUCHS
  •  • 6 894 mots
  •  • 1 média

Malgré une tradition de réflexion sur le langage qui remonte à l'Antiquité, on a coutume de considérer que la linguistique ne s'est constituée comme discipline scientifique qu'au début du xx e  siècle. On invoque souvent le nom de Ferdinand de S aussure comme étant celui du « père fondateur » de la linguistique moderne. Jugement schématique, mais q […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/linguistique-theories/#i_89490

MACWHINNEY BRIAN (1945- )

  • Écrit par 
  • Jean-Luc NESPOULOUS
  •  • 429 mots

Brian MacWhinney obtient un doctorat en psycholinguistique à l’université de Californie à Berkeley en 1974. Après plusieurs années d’activité au département de psychologie de l’université de Denver, il est nommé en 1981 professeur de psychologie à l’université Carnegie-Mellon (Pittsburgh). Ses travaux se situent principalement dans le champ de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/brian-macwhinney/#i_89490

MÉDIAS - Sociologie des médias

  • Écrit par 
  • Jacques GERSTLÉ
  •  • 7 324 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Approches théoriques »  : […] Pour examiner ces quatre aspects intriqués que constituent les médias (technique, organisation, contenu et public), nombreuses ont été les approches théoriques à entrer en concurrence et à insister sur l'un d'entre eux. L'approche historique nous apprend que le terme « média » est utilisé pour la première fois en français en 1953, mais il est bien […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/medias-sociologie-des-medias/#i_89490

MÉMOIRE

  • Écrit par 
  • Serge BRION, 
  • Jean-Claude DUPONT, 
  • Alain LIEURY
  •  • 12 305 mots

Dans le chapitre « Les mécanismes de stockage »  : […] D'après les recherches récentes, la mémoire à court terme ne paraît pas spécialement liée à des codes déterminés mais plutôt à un état d'activation temporaire de n'importe quel type de code. Pour qu'une séquence d'informations puisse dépasser cet état d'activation à court terme pour engendrer un état stable de stockage à long terme (la mémoire à l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/memoire/#i_89490

MERLEAU-PONTY MAURICE (1908-1961)

  • Écrit par 
  • Alphonse DE WAELHENS
  •  • 3 508 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La conscience et le langage »  : […] La critique non pas de notre savoir mais de notre réflexion actuelle relative au comportement tient, elle aussi, en une phrase : le comportement n'est ni une chose, ni une idée. Positivement, il est une forme et, en tant que forme, il est aussi sens. Cela ne veut pas dire, sans plus, que toute forme est un sens. La Structure du comportement distin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maurice-merleau-ponty/#i_89490

MÉTALANGUE & MÉTALANGAGE

  • Écrit par 
  • Robert SCTRICK
  •  • 648 mots

Toute science est tentée de se constituer un savoir sur les outils qu'elle emploie : dès lors que l'on parle, dans n'importe quel langage, sur un autre langage, il y a un phénomène de métalangage. Lorsque ce langage second est organisé lui-même et forme un tout, c'est une métalangue. Si Hilbert a nettement constitué la métamathématique, si les logi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/metalangue-et-metalangage/#i_89490

MORPHOLOGIE (psycholinguistique)

  • Écrit par 
  • Séverine CASALIS, 
  • Pascale COLÉ
  •  • 2 908 mots

Dans le chapitre « Pratique langagière de l’adulte »  : […] Nous avons l’habitude de considérer intuitivement que les mots constituent les unités de sens de la langue. Toutefois, si l’on considère les deux phrases suivantes : « ma grand-mère a un dentiste génial » et « ma grand-mère a un dentier génial », on comprend que ce n’est pas toujours le cas. Ces deux phrases sont formellement très proches. Elles so […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/morphologie/#i_89490

NAUMAN BRUCE (1941- )

  • Écrit par 
  • Erik VERHAGEN
  • , Universalis
  •  • 2 818 mots

Dans le chapitre « Une dissection du langage »  : […] Parallèlement aux performances le mettant en scène, Nauman conçoit à la fin des années 1960 d'autres installations qui, à l'image de ses corridors , créent des atmosphères pesantes. L'une d'entre-elles, Get out of my mind, get out of this room (1968, coll. part.), se présente sous la forme d'une chambre vide – sorte de mise en abyme du cube blanc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bruce-nauman/#i_89490

NORME ET USAGE (linguistique)

  • Écrit par 
  • Catherine FUCHS
  •  • 1 201 mots

Dans le chapitre « Norme et description »  : […] Face à cette hétérogénéité, la tradition grammaticale a, pour l'essentiel, adopté une attitude que l'on peut qualifier de normative : l'objectif étant d'imposer une norme, c'est-à-dire d'édicter le bon usage de la langue, conforme à un certain idéal esthétique ou socioculturel historiquement situé. Dans une telle perspective, certains usages de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/norme-et-usage/#i_89490

LA PHILOSOPHIE DES FORMES SYMBOLIQUES, Ernst Cassirer - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • François TRÉMOLIÈRES
  •  • 657 mots

Dans le chapitre « Mythe et symbole »  : […] L'opposition entre mythe et symbole permet de lire a posteriori la thèse centrale de La Philosophie des formes symboliques comme l'affirmation d'un pouvoir libérateur de la culture. L'homme est un « animal symbolique ». Il ne cesse de produire du sens ou, pour le dire autrement, de construire un « monde » qui l'arrache à son individualité et à sa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-philosophie-des-formes-symboliques/#i_89490

PRODUCTION DE MOTS (psycholinguistique)

  • Écrit par 
  • Patrick BONIN
  •  • 1 618 mots

La psycholinguistique est une discipline qui étudie l'acquisition du langage et son utilisation. La production de mots est un thème important au sein de cette discipline. Afin d'étudier les mécanismes et les unités impliqués dans la production des mots, les chercheurs ont recours à différentes méthodes. Ils peuvent procéder à l'analyse des erreurs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/production-de-mots/#i_89490

PSYCHOLOGIE COGNITIVE

  • Écrit par 
  • Michel DENIS
  •  • 4 733 mots

Toutes les disciplines scientifiques rencontrent à un moment ou un autre la nécessité de qualifier leur dénomination par des épithètes qui spécifient un champ, un sous-domaine ou une orientation particulière en leur sein. Ainsi en va-t-il de la psychologie. S'il n'est pas question ici de recenser les désignations qualifiant tous les champs ou tout […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychologie-cognitive/#i_89490

PSYCHOMÉTRIE

  • Écrit par 
  • Jacques GRÉGOIRE
  •  • 6 273 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les normes »  : […] Tester consiste toujours en une comparaison. Celle-ci peut se faire en référence à un critère défini soit a priori, soit sur la base des résultats d’une population de référence. Dans le premier cas, on parle de mesure critériée et dans le second cas de mesure normée. Les mesures critériées sont souvent utilisées dans le cadre de l’évaluation des a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychometrie/#i_89490

PSYCHOPHYSIOLOGIE

  • Écrit par 
  • Michel MEULDERS
  •  • 5 410 mots

Dans le chapitre « Approche phylogénétique »  : […] Pour le psychophysiologiste, le comportement humain – avec ses volets perceptuel, moteur et cognitif – a une histoire qui plonge loin dans le passé des Vertébrés ; et il est clair, pour lui, que l'apparition, chez l'homme, de comportements structurés par le langage survient au terme d'une pression évolutive, qui a été agissante tout au long de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychophysiologie/#i_89490

QU'EST-CE QUE LA LITTÉRATURE ? Jean-Paul Sartre - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Guy BELZANE
  •  • 1 130 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'écrivain n'est pas innocent »  : […] Qu'est-ce que la littérature ? se compose de quatre chapitres, liés par une forte relation logique. À la question initiale « Qu'est-ce qu'écrire ? », Sartre répond en distinguant prose et poésie. Dans la première, le mot est traité comme un signe ; au contraire, le poète considère son matériau comme une chose. On connaît la fameuse formule qui ré […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/qu-est-ce-que-la-litterature/#i_89490

ROBOTIQUE ET PSYCHOLOGIE

  • Écrit par 
  • Philippe GAUSSIER
  •  • 2 143 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Vers des robots interactifs et une robotique développementale »  : […] Maintenant qu’il est possible d’obtenir des robots effectuant des tâches complexes, la question des interactions entre l’homme et le robot devient un sujet important. Tout d’abord, il paraît souhaitable que ce dernier ne réalise pas d’actions impossibles ou incompréhensibles pour un humain. Par exemple, un robot peut trouver efficace de présenter […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robotique-et-psychologie/#i_89490

SIGNE ET SENS

  • Écrit par 
  • Paul RICŒUR
  •  • 7 769 mots

Interroger sur le rapport entre signe et sens, c'est poser un problème qui n'a guère été formulé dans ces termes avant le xvii e  siècle, plus précisément avant Condillac. C'est demander quel lien nos idées et nos pensées entretiennent avec les mots de notre langage et en général avec les moyens d'expression qui ont une certaine parenté avec les m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/signe-et-sens/#i_89490

SLOBIN DAN (1939- )

  • Écrit par 
  • Jean-Luc NESPOULOUS
  •  • 415 mots

Dan I. Slobin obtient en 1960 un bachelor en psychologie à l’université du Michigan. En 1964, après avoir suivi les enseignements de Roger Brown, Eric Lenneberg, George Miller et Jerome Bruner – tout en assistant à certains séminaires de Noam Chomsky au Massachusetts Institute of Technology (MIT) voisin –, il devient docteur en psychologie social […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dan-slobin/#i_89490

SMS (Short Message Service) ou TEXTO

  • Écrit par 
  • Josie BERNICOT
  •  • 1 324 mots

Un SMS (Short Message Service) est un texte écrit envoyé à partir d’un téléphone mobile vers un autre téléphone mobile. Les terminologies de minimessages ou textos sont aussi utilisées. Même si le premier SMS a été envoyé récemment (3 décembre 1992), ce mode de communication a déjà une histoire. À l’origine, pour écrire un SMS, le scripteur était f […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sms-texto/#i_89490

SOCIOLOGIE - La démarche sociologique

  • Écrit par 
  • Louis PINTO
  •  • 5 426 mots

Dans le chapitre « Questions de mots »  : […] Gaston Bachelard avait insisté sur le fonctionnement polémique de la raison scientifique, et à sa suite, Pierre Bourdieu, Jean-Claude Chamboredon et Jean-Claude Passeron avaient voulu montrer qu'en sociologie le fait social est conquis, construit et vérifié. Sans vouloir entrer dans le débat sur les rapports entre la réalité du sens commun et la r […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sociologie-la-demarche-sociologique/#i_89490

STEINER GEORGE (1929- )

  • Écrit par 
  • Jean-Jacques LECERCLE
  •  • 2 179 mots

Dans le chapitre « La tragédie »  : […] Steiner refuse de se considérer comme un maître à penser : il se voudrait, ce qui pour lui est plus important, « maître de lecture ». Toute son œuvre en effet est une célébration de l'activité humaine la plus haute : la compréhension, incarnée dans l'acte de lecture. C'est le sens de son attachement à la tradition littéraire, de son incessante reco […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/george-steiner/#i_89490

STYLE

  • Écrit par 
  • Mikel DUFRENNE
  •  • 5 646 mots

Dans le chapitre « Le discours de la stylistique »  : […] On ne tentera pas d'esquisser l'histoire de la stylistique. D'autant que généralement elle ne porte que sur le style de la langue ou du discours littéraire et non sur l'ensemble des arts. C'est la limite qu'elle s'imposait déjà sous son ancien nom de rhétorique. Car la rhétorique est une technique du langage considéré comme un art. Elle est à la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/style/#i_89490

SYMBOLE

  • Écrit par 
  • Dominique JAMEUX
  •  • 5 520 mots

Dans le chapitre « L'interprétation symbolique »  : […] Interpréter un symbole, c'est évidemment se demander de quoi il est symbole. La psychanalyse, l'histoire de l'art (du moins celle qui ne se contente pas d'assurer la chronologie) se posent la question d'une manière très apparente : il en est de même, d'une manière plus seconde mais tout aussi importante, à l'intérieur d'une problématique des « lan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/symbole/#i_89490

TRAITÉ DES PRINCIPES DE LA CONNAISSANCE HUMAINE, George Berkeley - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Francis WYBRANDS
  •  • 776 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Changer les idées en choses »  : […] S'il « est impossible qu'il existe quelque chose comme un objet extérieur » (paragr. 15) et si cependant nous croyons naïvement qu'une telle réalité existe, il faut montrer la source de cette croyance si partagée et néanmoins fausse. Pour ce faire, Berkeley se livre à une attaque judicieuse contre l'abstraction. Il remet en cause la séparation entr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/traite-des-principes-de-la-connaissance-humaine/#i_89490

TRAITEMENT SYNTAXIQUE (perception et compréhension)

  • Écrit par 
  • Joël PYNTE
  •  • 1 326 mots

La syntaxe est définie par le linguiste comme l’ensemble des règles de bonne formation des énoncés. En quoi cette notion est-elle pertinente pour le psychologue qui s’intéresse, lui, à la manière dont les sujets humains traitent le langage ? La meilleure réponse que puisse apporter la psychologie expérimentale est de nature empirique. En effet, le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/traitement-syntaxique/#i_89490

UNIVERSAUX, linguistique

  • Écrit par 
  • Catherine FUCHS
  •  • 4 975 mots

Plus de six mille langues sont parlées à la surface du globe. Historiquement apparentées ou non, selon les cas, elles n'en sont pas moins toutes différentes. Pourtant, ces différences ne constituent pas des barrières infranchissables, puisqu'il est possible d'apprendre une langue étrangère ou de traduire d'une langue à l'autre. L'exercice du langag […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/universaux-linguistique/#i_89490

VÉRITÉ ET MÉTHODE, Hans Georg Gadamer - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Francis WYBRANDS
  •  • 818 mots

Dans le chapitre « L'horizon du langage »  : […] La troisième partie du livre, intitulée « Tournant ontologique pris par l'herméneutique sous la conduite du langage », jette les bases d'une telle tâche à partir de la prise en compte de « l'universalité du langage ». « La langue est [...] le médium universel dans lequel s'opère la compréhension même, qui se réalise dans l'interprétation. » Bien lo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/verite-et-methode/#i_89490

VISUALISATION DE L'ACTIVITÉ DU CERVEAU

  • Écrit par 
  • Jean-Gaël BARBARA
  •  • 6 298 mots
  •  • 5 médias

Comment voir ce qui se passe dans le cerveau, lorsque nous ressentons, pensons ou agissons ? Jusqu’au début des années 1950, on devait se contenter des enregistrements de l’activité électrique du cerveau, comme les tracés d’électroencéphalographie . Depuis cette époque, de considérables progrès technologiques et le développement des recherches sci […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/visualisation-de-l-activite-du-cerveau/#i_89490


Affichage 

Fonctions du langage définies par Roman Jakobson

tableau

Fonctions du langage définies par Roman Jakobson 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Schéma de la communication défini par Roman Jakobson

tableau

emptynull 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Acquisition du langage

photographie

De nombreuses théories s'efforcent de rendre compte de l'émergence du langage dans le développement de l'enfant Elles se distinguent par le poids respectif qu'elles attribuent à divers facteurs, entre lesquels trois se détachent particulièrement : l'ancrage biologique des faits linguistiques,... 

Crédits : K. Mitchell/ Corbis

Afficher

Décours temporel des ondes électriques cérébrales impliquées dans le codage de la parole

graphique

En a, le cerveau peut coder des variations très rapides des ondes sonores correspondant à la prononciation des syllabes ; une très fine différence distingue les deux phonèmes /p/ et /b/ qui tient à la présence d’une brève émission de son laryngé (pendant environ 30 ms) avant... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Différentes régions et structures impliqués dans l’expression du langage

dessin

Sur ce schéma sont représentées les différentes régions et structures du cortex cérébral gauche et du cervelet droit (représenté en coupe) qui sont impliquées dans l'expression du langage Participent également des régions des noyaux gris centraux gauches 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Les aires du cortex cérébral impliquées dans la perception de la parole

dessin

Vue du cerveau dans laquelle le lobe frontal gauche et une partie du lobe pariétal gauche ont été sectionnés, révélant ainsi la face supérieure du lobe temporal gauche Le cortex auditif primaire dans lequel les informations auditives parviennent à partir des voies auditives est situé dans... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Les deux voies de la compréhension de la parole

dessin

Voies dorsale (en rouge) et ventrale (en vert) impliquées dans la compréhension auditive de la parole dans le cortex cérébral En orange, les territoires cérébraux des fonctions visuelles pour lesquelles l’organisation dorsale et ventrale a initialement été décrite (figurées par les... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Les grandes étapes de l’acquisition du langage

tableau

Les neuf grandes étapes de l'acquisition du langage 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Les principales aires du langage à la surface du cortex de l’hémisphère cérébral gauche

dessin

Dans ce modèle simple des bases cérébrales du langage oral, l’aire de Broca, dans la partie inférieure et postérieure du lobe frontal, assure la production des sons de la parole, alors que la compréhension auditive de celle-ci dépend de l’aire de Wernicke dans la partie supérieure et... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Noam Chomsky

photographie

Noam Chomsky en 1987, dans son bureau du Massachusetts Institute of Technology (université de Boston, Massachusetts) 

Crédits : U. Andersen/ Getty

Afficher

Fonctions du langage définies par Roman Jakobson
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Schéma de la communication défini par Roman Jakobson
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Acquisition du langage
Crédits : K. Mitchell/ Corbis

photographie

Décours temporel des ondes électriques cérébrales impliquées dans le codage de la parole
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Différentes régions et structures impliqués dans l’expression du langage
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Les aires du cortex cérébral impliquées dans la perception de la parole
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Les deux voies de la compréhension de la parole
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Les grandes étapes de l’acquisition du langage
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Les principales aires du langage à la surface du cortex de l’hémisphère cérébral gauche
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Noam Chomsky
Crédits : U. Andersen/ Getty

photographie