SOCIÉTÉ

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les hommes vivent en société. Or, lorsqu'il s'agit de le définir, cet espace familier, dans lequel s'inscrivent toutes leurs pratiques – individuelles ou collectives –, et toutes leurs représentations, révèle une opacité inattendue.

L'analyse sociologique construit des niveaux de réalité sociale, des systèmes de relations : ordre du politique, de l'économique, du religieux ou, plus généralement, du culturel. Se voulant plus proche des faits, elle étudie, d'autre part, les groupes et les groupements (familles, clans, classes, ethnies, etc.), êtres collectifs qui ont les apparences, la cohésion et les contraintes de sous-sociétés dans la société, et qui posent, à leur échelle, le mystère du serment qui les constitue et les unifie. Mais réseaux de relations, niveaux structurés, groupes, tous ces objets sociologiques s'inscrivent dans une totalité particulière – la société globale –, unité concrète que les sujets découvrent dans l'intensité même des relations qui les unissent et les opposent à ceux qu'elles ne rassemblent pas, ordre ultime du sens, qui donne à chacun l'identité de son appartenance à l'un.

Doit-on chercher du côté du sujet la raison et le moyen de cette unité ? Il apparaît bien que, dans leur multiplicité, les conduites, les pratiques sociales, les appartenances à divers groupements – famille, classe, ethnie –, sont en quelque sorte nouées dans et par l'agent social qui « traverse » les différentes couches et régions du social sans pouvoir être assigné exclusivement à l'une d'elles.

On ne saurait cependant réduire la société à n'être que le lieu où s'entrecroisent les volontés et les pratiques de sujets définis en dehors d'elle.

La société comme totalité

Le mystère que représente l'unité du social a été exposé par Cornélius Castoriadis dans L'Institution imaginaire de la société. « Qu'est-ce qui fait, se demande-t-il, que la société « tient ensemble », que les règles (juridiques ou morales) qui ordonn [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 15 pages

Écrit par :

  • : professeur émérite, université de Paris-V-Sorbonne

Classification

Autres références

«  SOCIÉTÉ  » est également traité dans :

SOCIÉTÉ (notions de base)

  • Écrit par 
  • Philippe GRANAROLO
  •  • 3 579 mots

Deux problématiques majeures ont été privilégiées par les philosophes qui ont abordé le thème de la « société » : celle de l’origine et celle de la liberté. En ce qui concerne l’énigme de l’origine, la thèse d’une naturalité des sociétés – autrement dit l’idée que la nature les engendre comme elle produit les essaims d’abeilles – a longtemps dominé avant que […] Lire la suite

ANOMIE

  • Écrit par 
  • Raymond BOUDON
  •  • 3 989 mots

Dans le chapitre « Anomie et division du travail »  : […] Dans De la division du travail social , Durkheim consacre son livre troisième aux formes anormales de la division du travail et le premier chapitre de ce livre à la division du travail anomique. L'idée générale de la théorie de Durkheim consiste dans l'affirmation que les sociétés évoluent d'un type de solidarité mécanique à un type de solidarité organique. Dans le premier cas, les éléments qui c […] Lire la suite

ANTHROPOLOGIE

  • Écrit par 
  • Élisabeth COPET-ROUGIER, 
  • Christian GHASARIAN
  •  • 16 099 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre «  L'anthropologie sociale britannique »  : […] Il est nécessaire toutefois de revenir au débat entre culture et société si l'on veut comprendre la naissance de l'anthropologie sociale britannique. Celle-ci a subi l'influence de Durkheim, qui cherchait dans les faits ethnographiques autre chose que la simple description d'une société, et a d'emblée négligé les traits culturels pour s'intéresser aux relations, aux systèmes, aux fonctions. Ses f […] Lire la suite

NUMÉRIQUE, anthropologie

  • Écrit par 
  • Julien BONHOMME
  •  • 1 438 mots

Alors que les micro-ordinateurs remontent aux années 1970 et l’essor d’Internet aux années 1990, c’est au cours de la décennie suivante que l’anthropologie du numérique acquiert sa légitimité au sein de la discipline. Contrairement aux essais sur la « révolution numérique » qui spéculent sur la rupture historique qu’opéreraient les nouvelles technologies de l’information et de la communication, l’ […] Lire la suite

ARCHAÏQUE MENTALITÉ

  • Écrit par 
  • Jean CAZENEUVE
  •  • 7 026 mots

L'adjectif « archaïque » est de plus en plus employé pour qualifier un état de civilisation qu'on appelait autrefois « primitif », parce que ce dernier terme semblait impliquer, d'une part un certain jugement de valeur, et d'autre part une conception évolutive déterminée. Au sens strict, l'archaïsme serait propre aux temps préhistoriques. Mais, en règle générale et par extension, on appelle popul […] Lire la suite

ARCHÉOLOGIE (Traitement et interprétation) - Les modèles interprétatifs

  • Écrit par 
  • Jean-Paul DEMOULE
  •  • 2 420 mots

Dans le chapitre « Les modèles de représentation de la société »  : […] On ne peut étudier une société que si l'on en a une certaine représentation. Ainsi, tant que l'archéologie s'identifiait à l'histoire de l'art, elle produisait en même temps une certaine représentation sociale, car, finalement, on ne s'intéressait qu'aux élites pour lesquelles ces objets d'art avaient été produits. L'intérêt, dorénavant, pour l'ensemble des productions matérielles d'une société, p […] Lire la suite

ARMÉE - Pouvoir et société

  • Écrit par 
  • Pierre DABEZIES
  •  • 16 279 mots
  •  • 6 médias

« Le premier qui fut roi fut un soldat heureux. » Compléter l'aphorisme voltairien en rappelant que le monarque tend à s'entourer de ses lieutenants, à leur conférer charges et privilèges et à créer ainsi une noblesse militaire, c'est marquer la connivence entre le pouvoir et l'armée. Connivence ou rivalité. Tantôt le corps militaire, gardien de la souveraineté, est l'ombre portée du pouvoir, son […] Lire la suite

BONALD LOUIS-AMBROISE DE (1754-1840)

  • Écrit par 
  • Colette CAPITAN PETER
  •  • 892 mots

Dans le chapitre « Un démenti à l'esprit du siècle »  : […] L'œuvre philosophique et politique de Bonald se présente comme un vaste démenti aux théories et aux idées révolutionnaires issues des encyclopédistes et de J.-J. Rousseau. Pour Bonald, l'idée contenue dans le Contrat social est une idée fausse, contredite par les faits. Les individus, dit Bonald, ne peuvent agir sur les lois qui règlent la vie en société, moins encore en être les auteurs, car ils […] Lire la suite

CHANGEMENT SOCIAL

  • Écrit par 
  • François BOURRICAUD
  •  • 5 803 mots
  •  • 1 média

Le changement dans les sociétés est un fait aussi banal et aussi peu contestable que leur relative stabilité. La sagesse des nations l'exprime de deux manières : les Grecs disaient qu'on ne se baigne jamais deux fois dans le même fleuve, et le Français remarque : « Plus ça change, plus c'est la même chose. » Ces lapalissades ne vaudraient pas d'être citées si elles ne se prêtaient à une élaboratio […] Lire la suite

CIVILISATION

  • Écrit par 
  • Jean CAZENEUVE
  •  • 7 115 mots

Dans le chapitre « La recherche d'un concept scientifique »  : […] L'histoire du mot « civilisation » montre que, tout d'abord, conformément d'ailleurs à l'étymologie, il a désigné ce qui pouvait séparer les peuples les plus évolués des autres. La civilisation est, en somme, la caractéristique de ceux qui emploient ce mot, qui en ont la conception. Il a donc tout naturellement été employé dans un contexte colonialiste, voire impérialiste, pour désigner la culture […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

France. Envol de l’astronaute français Thomas Pesquet vers la Station spatiale internationale. 22 avril 2021

de la deuxième mission régulière vers l’ISS transportée par la société privée SpaceX, après celle de novembre 2020. Depuis la fin du programme des navettes spatiales américaines, les vols vers l’ISS se faisaient à bord de vaisseaux russes Soyouz. […] Lire la suite

États-Unis – Russie. Adoption par Washington de sanctions contre la Russie. 15-20 avril 2021

officiellement à la Russie, qui a visé les services fédéraux en décembre 2020 par le biais de la société informatique américaine SolarWinds, ainsi que l’annexion unilatérale de la Crimée par la Russie en mars 2014. Ces mesures comprennent l’expulsion de dix diplomates russes, ainsi que des sanctions […] Lire la suite

Pérou. Premier tour de l’élection présidentielle. 11 avril 2021

qualifie également pour le second tour avec 13,4 % des suffrages. Elle est inculpée de blanchiment et d’appartenance au crime organisé, en lien avec le financement de ses précédentes campagnes électorales, dans le cadre du vaste scandale de corruption impliquant la société brésilienne Odebrecht. Rafael […] Lire la suite

Chine. Condamnation de la société de commerce en ligne Alibaba. 10 avril 2021

L’administration d’État pour la régulation des marchés condamne le numéro un mondial du commerce en ligne Alibaba à une amende de 18,2 milliards de yuans (2,3 milliards d’euros) pour abus de position dominante. En novembre 2020, le régulateur avait empêché l’introduction en Bourse de la filiale financière d’Alibaba, Ant Group. Après avoir bénéficié d’une grande tolérance de la part des autorités, […] Lire la suite

Russie. Plainte contre un mercenaire du groupe Wagner. 15 mars 2021

La Fédération internationale pour les droits humains et l’ONG russe de défense des droits humains Memorial, mandatés par le Centre syrien des médias et de la liberté d’expression, déposent plainte contre le mercenaire russe Stanislav Dychko, membre présumé du groupe Wagner, une société militaire […] Lire la suite

Pour citer l’article

André AKOUN, « SOCIÉTÉ », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 août 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/societe/