NÉCESSITÉ

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'usage courant rapproche la nécessité de l'idée de destin, c'est-à-dire de l'advenue d'un événement inévitable. Est « nécessaire », en effet, ce qui ne peut pas ne pas être ou ce qui ne peut pas être autrement qu'il n'est. Dans le Timée, Platon (428-347 av. J.-C.) rencontre déjà la nécessité (anankè) sous la figure de l'inexorable : le démiurge qui se trouve à l'origine de l'ordre du monde est obligé de composer avec une matière qu'il n'a pas choisie. Dans ce cadre cosmologique, le danger est celui d'une nécessité dénuée de finalité et de sens qui s'apparenterait au chaos, ce pourquoi il faut penser le cosmos comme un mixte de nécessité et d'intelligence. La nécessité apparaît donc d'abord comme une figure de l'irrationnel puisqu'elle limite l'action du dieu et semble exclure l'intervention des hommes.

Mais, comble de l'absurde, la nécessité n'est-elle pas aussi le présupposé de la science ? Il revient à Aristote (385 env.-322 av. J.-C.) d'avoir le premier envisagé ce paradoxe. D'un strict point de vue logique, est nécessaire ce dont on ne peut concevoir le contraire (Métaphysique, V, 5). En ce sens, la conclusion d'une démonstration est nécessaire lorsque le syllogisme présente la cause pour laquelle une chose est telle et non autrement. S'il n'y a de science que du nécessaire, c'est parce que la connaissance suppose la constance. La nécessité est donc la modalité même du discours scientifique qui établit rigoureusement les causes : il ne saurait être question d'une science du contingent (ce qui peut être autre qu'il n'est). Mais faut-il en conclure que tout, dans le monde, est nécessaire ? Ce serait ôter toute utilité à la délibération et toute chance à l'action de peser sur les événements. Contre le « fatalisme logique » qui conduit à une conception irrationnelle de la nécess [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  NÉCESSITÉ  » est également traité dans :

ANANKÈ

  • Écrit par 
  • Lucien JERPHAGNON
  •  • 288 mots

Le mot grec anankè veut dire « nécessité » ( anankè estin , « il faut ») ; plus précisément, chez les poètes, les tragiques, les philosophes, les historiens, anankè évoque une contrainte, une nécessité naturelle, physique, légale, logique, divine... Ce nom personnifie la Nécessité comme telle, instance inflexible gouvernant le cosmos, sa genèse, son devenir et la destinée humaine (Pythagore, Emp […] Lire la suite

CROYANCE

  • Écrit par 
  • Paul RICŒUR
  •  • 12 004 mots

Dans le chapitre « Kant »  : […] La première estimation est l'œuvre de la Critique de la raison pure , dont la tâche est elle-même double : justifier les divers principes de la connaissance et en limiter l'emploi à la sphère de l'expérience ; c'est à ce titre que la croyance est à la fois légitimée et contenue dans les bornes où son usage est valide. À cet égard, le belief humien est soumis à une épreuve critique du point de v […] Lire la suite

DESCRIPTION ET EXPLICATION

  • Écrit par 
  • Jean LARGEAULT
  •  • 9 337 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'explication, réduction de l'arbitraire de la description »  : […] Des comparaisons entre les théories de l'explication nous pouvons conclure ce qui suit. D'abord, l'explication et la description comportent l'emploi d'un langage et d'une ontologie : ce langage contient des règles génératives qui, à partir des propositions et entités primitives, en produisent d'autres. En principe, pour décrire, une générativité pauvre suffit, et l'ontologie est fournie par l'ob […] Lire la suite

DÉTERMINISME

  • Écrit par 
  • Étienne BALIBAR, 
  • Pierre MACHEREY
  •  • 9 720 mots

Dans le chapitre « Liberté humaine et nécessité naturelle »  : […] Selon Bloch et Wartburg ( Dictionnaire étymologique de la langue française ), le mot déterminisme n'apparaît en français qu'en 1836. Mais il est plus ancien en allemand, où il appartient au vocabulaire de la théologie et de la philosophie morale ( Determinismus ). Dans le réseau contradictoire des échanges de significations et de problèmes, qui vont de l'idéologie à l'activité scientifique et qui […] Lire la suite

EMPIRISME

  • Écrit par 
  • Edmond ORTIGUES
  •  • 13 313 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'empirisme défini comme théorie de l'évidence confirmative »  : […] Finalement, qu'est-ce que l'empirisme ? En dehors de la formule très générale qui affirme que nos informations sur le monde viennent de l'expérience, il est difficile de trouver une définition qui soit valable dans tous les cas. Ceux qui croient trouver dans la philosophie anglaise du xvii e et du xviii e  siècle le modèle de l'« empirisme classique » pensent que l'empirisme est une théorie de la […] Lire la suite

ÊTRE, philosophie

  • Écrit par 
  • Giulio GIORELLO
  •  • 4 682 mots

Dans le chapitre « L'existence n'est pas un prédicat »  : […] Rappelons brièvement la réponse donnée jadis par Leibniz. Pour Leibniz, il y a « une raison » pour que quelque chose existe plutôt que rien, en vertu du principe même de la raison suffisante. Cette raison doit se trouver dans un Être nécessaire – autrement, on devrait à nouveau chercher une cause en dehors de lui, en vertu de laquelle lui-même existe au lieu de ne pas exister. Dans De rerum origi […] Lire la suite

EXPÉRIENCE

  • Écrit par 
  • Pascal ENGEL
  •  • 7 131 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le défi empiriste »  : […] L'empirisme a ceci de commun avec la conception « cartésienne » de l'esprit qu'il conçoit les expériences comme des épisodes mentaux conscients (des « idées »), qui nous représentent le monde d'une certaine façon. Comme le cartésianisme, il est une tentative pour fonder la connaissance. Mais, sous ses formes classiques, il s'en distingue à la fois par ses moyens et par ses résultats. D'une part, […] Lire la suite

HASARD & NÉCESSITÉ

  • Écrit par 
  • Ilya PRIGOGINE, 
  • Isabelle STENGERS
  • , Universalis
  •  • 9 586 mots

Dans le chapitre « De Laplace à Monod »  : […] Le « démon de Laplace », figure emblématique du déterminisme physique, apparaît aux premières pages de l' Essai philosophique sur les probabilités (1814). Tout au long de son essai, Laplace traitera d'un monde incertain, à propos duquel les jugements sont indécis, et le démon qu'il introduit a pour fonction d'interpréter la différence entre ce monde, qui est celui des pratiques quotidiennes, et […] Lire la suite

LOI, épistémologie

  • Écrit par 
  • Pierre JACOB
  •  • 6 839 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Lois, causalité, régularités et contrefactuels »  : […] Par aversion pour la nécessité dans les choses (ou nécessité de re ), un empiriste adopte une conception épistémique des lois causales (cf.  supra , Les buts de la démarche scientifique ), dont le prototype est l'analyse humienne, qui procède par une double réduction : – La causalité, qui n'existe pas dans la réalité, n'est qu'une projection de l'esprit humain sur les choses. Une cause, a écrit […] Lire la suite

MATIÈRE

  • Écrit par 
  • Jacques GUILLERME, 
  • Hélène VÉRIN
  •  • 10 672 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La question des limites »  : […] En ces affaires, bien moins simples qu'il n'y paraît dans leurs résumés scolaires, croyance et mystification ont parties liées sous la vêture des rationalisations. Les premières audaces des physiologues ioniens s'entrechoquent encore dans les disputes foisonnantes des clercs médiévaux. Pendant des siècles, toute spéculation à propos de la matière n'a cessé de buter et de se compliquer sur l'artic […] Lire la suite

Les derniers événements

États-Unis. Suspension de la contribution au financement de l’OMS. 14-30 avril 2020

par les gouverneurs démocrates, appelant sur son compte Twitter à « libérer » le Minnesota, le Michigan et la Virginie. Le 20, le président Trump annonce dans un tweet son intention de suspendre toute immigration sur le sol américain pendant deux mois, « face à la nécessité de protéger les emplois de nos GRANDS […] Lire la suite

Italie. Lutte contre l’épidémie de Covid-19. 4-19 mars 2020

l’extension de la restriction de circulation à l’ensemble du pays. Le 11, les autorités ordonnent la fermeture des bars et des restaurants, ainsi que des commerces non essentiels. Un laissez-passer est exigé pour justifier la nécessité des déplacements. Le 13, le seuil des mille morts est franchi en Italie […] Lire la suite

Suisse. Acquittement de militants proclimat. 13 janvier 2020

protester contre les émissions de gaz à effet de serre générées par les investissements de la banque et interpeller le tennisman suisse Roger Federer dont Crédit Suisse est l’un des sponsors. Le tribunal reconnaît l’état de « nécessité licite » invoqué par les activistes – le fait de commettre un […] Lire la suite

Chili. Annonce d’un référendum sur une nouvelle Constitution. 10-15 novembre 2019

en septembre 1980, sous le régime du dictateur Augusto Pinochet. Le 15, les partis représentés au Parlement parviennent à un accord « pour la paix sociale et la nouvelle Constitution », qui prévoit l’organisation en avril 2020 d’un référendum permettant de recueillir l’avis des électeurs sur la nécessité […] Lire la suite

Union européenne. Rejet de l’ouverture de négociations d’adhésion avec la Macédoine du Nord et l’Albanie. 15 octobre 2019

La France et les Pays-Bas s’opposent à l’ouverture de négociations d’adhésion avec la Macédoine du Nord et l’Albanie, contre l’avis des dirigeants de la Commission, du Conseil et du Parlement – la décision doit être prise à l’unanimité. Ils évoquent l’insuffisance des réformes effectuées par ces pays, Paris défendant la nécessité de réviser le processus même de discussion. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Michaël FOESSEL, « NÉCESSITÉ », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 octobre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/necessite/