Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

INCAS

Une histoire mouvementée

Treize souverains, ou Incas, succédèrent au fondateur légendaire, Manco Capac, dont le règne commencerait au début du xiiie siècle, les origines de l'histoire des Incas étant difficilement dissociable du mythe et de la réalité. Quatre chefs s'affranchirent ensuite de la tutelle des tribus voisines qui, à cette époque, occupaient la vallée du Cuzco : Sinchi Roca, fils de Manco Capac (il règne vers 1230), Lloque Yupanqui (1260), Mayta Capac (vers 1290) et Capac Yupanqui (vers 1320) qui mena diverses expéditions victorieuses contre les tribus voisines. Vers 1350, Inca Roca réussit, grâce à ses succès, à s'emparer du pouvoir et fonda un second lignage. Il rajouta à son nom celui d'Inca, un titre honorifique d'un plus grand prestige que celui de Sinchi. Ses successeurs, Yahuar Huacac (1380) puis Viracocha (1410), affermirent leur domination sur la vallée de Cuzco.

L'histoire officielle des Incas commence réellement avec le règne de Pachacutec (1438-1471). Ce fils de Viracocha, tout d'abord connu sous le nom de Cusi Yupanqui, se rendit célèbre en défendant victorieusement Cuzco contre les peuples Chancas. À cette occasion, il s'empara du mascapaicha, le bandeau royal, symbole du pouvoir de l'Inca et prit le nom de Pachacutec Inca Yupanqui, le « Réformateur du Monde ». Il poursuivit ensuite ses guerres de conquête, notamment au sud, dans les territoires des peuples collas, autour du lac Titicaca, puis vers le nord, à Cajamarca, dans une région peuplée de tribus hostiles. En 1463, les Incas occupèrent Chan Chan, la capitale de la civilisation Chimú (1100 à 1470) et parvinrent jusqu'à Quito. Pachacutec mena également une politique de grands travaux, et mit en place une importante organisation législative et administrative. Son successeur, Tupac Inca Yupanqui (1471-1493) conquit les régions côtières et poussa les frontières de l'Empire jusqu'aux limites de l'actuelle Bolivie, puis de l'Argentine, et toujours plus au sud, vers le rio Maule, au Chili, face aux redoutables guerriers Araucans. On lui doit également la construction de la forteresse de Sacsawaman qui protège Cuzco, la capitale. Entre 1493 et 1525, son descendant, Huayna-Capac, assura la conquête du royaume de Quito, et porta la frontière septentrionale de l'Empire jusqu'au rio Ancasmayo, dans l'actuelle Colombie, mais dû aussi réprimer des révoltes. Sous son règne, un fléau inconnu – vraisemblablement la variole, transmise par les Espagnols, récemment arrivés dans le Darién, l'actuel Panamá – décima la population. En 1525, Huascar, fils héritier désigné, lui succéda à Cuzco, tandis que son demi-frère, Atahualpa, se rendait maître du nord du pays. À partir de 1527, les deux derniers héritiers de l'Empire inca, Huascar et Atahualpa, s'affrontèrent dans une guerre de succession qui s'acheva par la mort de Huascar. Peu de temps après, Pizarro et ses hommes débarquèrent au Pérou, et, le 16 novembre 1532, ils capturèrent Atahualpa lors d'une embuscade, puis le tuèrent. Soucieux d'apaiser les mouvements de révoltes consécutifs à l'exécution d'Atahualpa, en 1534, les Espagnols placèrent sur le trône un nouvel Inca soumis, Manco Capac. Refusant ensuite ce pouvoir fictif, celui-ci se réfugia dans la région montagneuse de Vilcabamba, où il assura la résistance jusqu'en 1570. Capturé, il fut finalement décapité à Cuzco en 1572, mettant fin au pouvoir inca.

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : maître de conférences en archéologie andine à l'université de Paris-I

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Médias

Cultures en terrasses, Pérou - crédits : De Agostini/ Getty Images

Cultures en terrasses, Pérou

Figurine de lama - crédits :  Bridgeman Images

Figurine de lama

Statuette d'une concubine de l'Inca - crédits : W. Forman/ AKG-images

Statuette d'une concubine de l'Inca

Autres références

  • CHUTE DE L'EMPIRE INCA

    • Écrit par Olivier COMPAGNON
    • 240 mots

    Après la chute de l'empire aztèque en 1521, la soumission des Incas par Francisco Pizarro en 1532-1533 fait partie des épisodes les plus marquants de la Conquête espagnole en Amérique, et symbolise l'effondrement des civilisations précolombiennes face à l'Europe. Alors que l'empire inca...

  • EXPANSION INCA - (repères chronologiques)

    • Écrit par Éric TALADOIRE
    • 108 mots

    1300 Premier établissement inca à Cuzco. Les Incas commencent leur expansion.

    1438 Victoire de Pachacuti (Pachacutec) sur les Chancas. L'Inca régnant, père de Pachacuti, est écarté du pouvoir. Début du remodelage de Cuzco. La ville est rebâtie pour symboliser la structure de l'Empire....

  • PÉROU DES INCAS (C. Cavatrunci, M. Longhena, G. Orefici)

    • Écrit par Rosario ACOSTA NIEVA
    • 1 021 mots

    Le Pérou précolombien représente, pour le public européen, un sujet lointain et mystérieux, non seulement par les milliers de kilomètres qui nous en séparent, mais surtout du fait de l'ancienneté de son histoire. En effet, l'histoire préhispanique du Pérou, en tant qu'entité culturelle...

  • AMÉRINDIENS - Hauts plateaux andins

    • Écrit par Carmen BERNAND
    • 4 689 mots
    ...huacas, portaient des vêtements distinctifs et parlaient des dialectes divers dont les plus répandus étaient ceux issus du quechua ou de l'aymara. La domination des peuples de la Cordillère par les Incas, un groupe lignager qui s'était installé à Cuzco et prétendait descendre du Soleil, avait apporté...
  • AMÉRIQUE (Histoire) - Amérique espagnole

    • Écrit par Jean-Pierre BERTHE
    • 21 855 mots
    • 13 médias
    ...la conquête du continent. Les voyages de rescate, partis à la recherche d'or, de perles et d'esclaves, permettent de deviner, dès 1517, depuis Cuba, la grandeur et les richesses de l'Empire aztèque ; et, depuis Panamá, vers 1522, celles du Tahuantin Suyu, l'empire des Incas.
  • ATAHUALPA, empereur inca (1500 env.-1533)

    • Écrit par Susana MONZON
    • 425 mots

    À la mort de Huayna Cápac, l'Empire inca est en proie à une guerre qui oppose le fils légitime du défunt, Huáscar, officiellement couronné dans la capitale du Cuzco, à son fils bâtard, Atahualpa, qui, avec l'appui des généraux de son père, s'empare du nord du pays. En 1531, au moment...

  • AYMARAS

    • Écrit par Thérèse BOUYSSE-CASSAGNE
    • 4 746 mots
    • 2 médias
    La conquête par les Incas des diverses chefferies aymaras ne se fit pas sans difficultés, même si les rivalités traditionnelles qu'entretenaient ces royaumes favorisèrent l'expansion de l'empire. On distingue trois grandes phases dans la conquête des chefferies : l'alliance avec les Lupacas du sud du...
  • Afficher les 21 références

Voir aussi