QUITO

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La ville de Quito est implantée sur un replat des pentes du volcan Pichincha, dans un cadre exceptionnel de hautes montagnes volcaniques et sismiques au cœur de la cordillère des Andes. Située à 2 890 mètres d'altitude, la capitale de l'Équateur domine un vaste bassin drainé par des vallées très encaissées, elle bénéficie d'un climat relativement tempéré, et d'une diversité des cultures, liée à l'étagement en altitude, ce qui explique la fonction de carrefour qu'a toujours eu la région de Quito.

Équateur : carte administrative

Carte : Équateur : carte administrative

Carte administrative de l'Équateur. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Territoire de rencontres et d'échanges de nombreuses chefferies andines, le site de Quito fut le deuxième centre de l'empire inca jusqu'à ce que les Espagnols fondent, en 1534, la ville de San Francisco de Quito. Siège de l'administration coloniale comme audiencia de la vice-royauté du Pérou, Quito devint capitale de l'Équateur indépendant en 1831, et continue à diriger l'ensemble des régions du pays (Sierra, Côte, Amazonie et Galápagos).

Le centre historique de Quito, caractéristique des villes de l'Amérique espagnole, est assez bien conservé, ce qui lui a valu d'être classé au patrimoine mondial par l'U.N.E.S.C.O. en 1978. Les politiques de restauration des édifices coloniaux (églises et couvents) et d'aménagements urbains ont consolidé la centralité de ce quartier original qui est à la fois centre administratif, commercial, touristique et résidentiel. Le centre-ville actuel comprend à la fois ce centre historique et le centre moderne situé en contrebas et hérissé de tours depuis 1970. Il rayonne sur une agglomération de 1,5 million d'habitants (2005) qui déborde de plus en plus dans le bassin. Autoroutes, tunnels, tramways tentent de faciliter les liaisons entre les quartiers avec une topographie aussi contrastée, tandis que des escaliers desservent les maisons bâties sur des pentes trop raides.

Les produits des divers bassins et des vallées des cordillères du nord et du sud arrivent à Quito, dont le champ d'action s'étend également sur la côte nord ainsi que sur le piémont amazonien. Grâce à la route panaméricaine qui traverse le pays du nord au sud, Quito bénéficie des échanges avec la Colombie et sert de centre de redistribution commerciale vers les petites villes de la Sierra. Les zones de la cordillère les plus favorisées par les sols et l'irrigation se sont spécialisées dans les cultures maraîchères et fruitières pour les marchés de la capitale, tandis que des cultures de fleurs (sous serres également) assurent, grâce à l'aéroport international, un important marché d'exportation (deuxième rang mondial).

Le textile, qui a dominé l'emploi depuis la fin du xviie siècle, se maintient difficilement. Deux oléoducs, qui relient la zone pétrolière amazonienne au port d'Esmeraldas sur la côte nord, ainsi que Quito à Guayaquil, passent au sud de la ville. Malgré un effort de diversification économique (produits pharmaceutiques et alimentaires, montages automobiles), Quito ne réussit pas à fournir suffisamment d'emplois à tous les migrants des zones rurales pauvres. Elle est, de plus en plus, une cité tertiaire grâce à sa fonction de capitale, de ville universitaire et de centre touristique et de conventions. À la fois concurrent et complémentaire, le port de Guayaquil, premier centre industriel du pays, a besoin des services de Quito qui détient le pouvoir de décision en matière politique et administrative.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : professeur des Universités, Institut des hautes études de l'Amérique latine, université de Paris-III

Classification

Autres références

«  QUITO  » est également traité dans :

ART COLONIAL

  • Écrit par 
  • Véronique GERARD-POWELL, 
  • Alexis SORNIN
  •  • 8 403 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'architecture religieuse de l'évangélisation »  : […] Les liens étroits entre la colonisation et l'évangélisation, qui se développa au moment où le concile de Trente (1545-1563) renforçait les pouvoirs et les devoirs de l'évêque, entraînèrent au xvi e  siècle deux types très différents d'architecture religieuse : la cathédrale, siège de l'évêché reflétait d'autant plus les concepts artistiques de la Péninsule que son architecte en était souvent orig […] Lire la suite

ÉQUATEUR

  • Écrit par 
  • Jean-Paul DELER, 
  • Yves HARDY, 
  • Catherine LAMOUR, 
  • Emmanuelle SINARDET
  • , Universalis
  •  • 8 612 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Une exceptionnelle diversité géographique »  : […] L'extrême diversité des milieux de ce territoire restreint tient à son appartenance à plusieurs grands domaines de la biosphère : l'aire andine où l'étagement en altitude se combine avec la transition entre montagnes tropicales sèches et équatoriales humides ; le bassin amazonien ; la côte du Pacifique où l'on passe, en 300 kilomètres du sud au nord, du semi-désert à la forêt dense. L'ampleur et l […] Lire la suite

INCAS

  • Écrit par 
  • Patrice LECOQ
  •  • 6 356 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Une histoire mouvementée »  : […] Treize souverains, ou Incas, succédèrent au fondateur légendaire, Manco Capac, dont le règne commencerait au début du xiii e  siècle, les origines de l'histoire des Incas étant difficilement dissociable du mythe et de la réalité. Quatre chefs s'affranchirent ensuite de la tutelle des tribus voisines qui, à cette époque, occupaient la vallée du Cuzco : Sinchi Roca, fils de Manco Capac (il règne ver […] Lire la suite

Les derniers événements

1er-13 octobre 2019 Équateur. Mobilisation contre la hausse du prix des carburants.

Quito. Le 13, à l’issue d’un débat public avec les représentants de la Conaie, le président Moreno retire son décret sur la suppression des subventions au prix des carburants. La Conaie appelle à la fin du mouvement. Les troubles ont fait huit morts. […] Lire la suite

11 avril 2019 Royaume-Uni. Arrestation de Julian Assange.

Quito a retiré sa protection au fondateur australien de WikiLeaks. En demandant l’asile à l’Équateur en 2012, Julian Assange s’était soustrait au contrôle judiciaire imposé par la justice britannique dans le cadre d’une procédure d’extradition vers la Suède où il était accusé d’agression sexuelle et de viol. Les États-Unis déposent aussitôt une demande […] Lire la suite

4 septembre 2017 Colombie. Signature d'un cessez-le-feu entre le gouvernement et la guérilla.

Quito, le gouvernement signe un cessez-le-feu avec l’Armée de libération nationale (ELN), active depuis cinquante-trois ans, deuxième guérilla en importance après celle des Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC) qui ont signé un accord de paix en novembre 2016. Conclu pour une période initiale de cent deux jours, le cessez-le-feu doit entrer […] Lire la suite

19 mai 2017 Suède. Abandon de la procédure contre Julian Assange.

Quito lui a accordé l’asile politique. Julian Assange est toujours menacé d’être arrêté par la police britannique pour s’être soustrait à la justice ; il pourrait faire l’objet d’un mandat d’arrêt de la part de la justice américaine dans le cadre de l’enquête sur les révélations de WikiLeaks. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Anne COLLIN DELAVAUD, « QUITO », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 01 décembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/quito/