Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

INCAS

L'Inca et le pouvoir

Les sources sont contradictoires quant à l'organisation du pouvoir. On admet généralement que le pouvoir du Tawantinsuyu était exercé par le Sapa Inca, l'« Unique Inca », que l'on traduit généralement par empereur, qui régnait en souverain absolu depuis Cuzco, sa capitale. Le pouvoir, amorcé par Manca Capac, l'ancêtre fondateur du lignage inca, s'était transmis tout d'abord aux Incas de la moitié d'« En-Bas », pour ensuite passer aux Incas de la moitié d'« En-Haut », à partir du règne d'Inca Roca (1348-1378).

Certains auteurs suggèrent néanmoins que, en raison de son organisation duale, la société inca aurait pu être dirigée simultanément par deux, voire trois, grands chefs, qui formaient un pouvoir unique. Le plus respecté, le Sapa Inca, régnait sur la moitié d'« En-Haut », mais devait également diriger la vie sociale, politique et économique de l'Empire. Le second, qui était parfois associé au frère de l'Inca, régissait la moitié d'« En-Bas », et était chargé des affaires religieuses, dont il occupait le rang le plus élevé, en dirigeant le culte solaire, mais en exerçant aussi une énorme influence sur les affaires de l'État. Chacun d'eux se reconnaissait aux ornements, symboles de son pouvoir, qui étaient divinisés. Le Sapa Inca arborait fièrement le mascaipacha, bandeau royal en plumes, et le púyllu, sorte de couvre-chef en plumes, symboles du gouvernement en qualité de « fils du Soleil », ainsi que le sceptre yauri, et le trône d'or, ushnu, utilisé lors des actes publics. Le second Inca portait, quant à lui, un disque différent et une tunique blanche qui le recouvrait complètement.

L'investiture que le Sapa Inca recevait du grand prêtre en faisait le fils du Soleil, et le médiateur privilégié dans les relations entre l'au-delà et le monde. Un tel culte solaire, propre aux Incas, avait vraisemblablement été imposé par l'Inca Roca, avant de devenir la religion de l'État. Se considérant comme le fils du Soleil, descendant de son ancêtre légendaire, Manco Capac, fondateur de la lignée, l'empereur ne reconnaissait pas ses parents ; il épousait une sœur, censée être la fille de la Lune qui devenait sa femme principale ou Coya. En théorie, il n'avait donc pas de prédécesseurs, et s'il avait des descendants, ces derniers ne pouvaient pas officiellement lui succéder. La fin de chaque règne ouvrait donc une période d'anarchie, où les fils de l'empereur défunt et les différents membres de la famille entraient en lutte acharnée pour remporter le pouvoir.

Résidant à Cuzco, le Sapa Inca exerçait une autorité absolue, et ses sujets ne pouvaient l'approcher que les yeux baissés ou en portant une charge sur la tête en signe d'humilité. Face à ses interlocuteurs, l'Inca affectait de ne pas les regarder, et ne s'adressait à eux qu'au moyen d'intermédiaires. Lorsqu'il se déplaçait, c'est dans une somptueuse litière, portée à dos d'homme et précédée d'une importante escorte armée.

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : maître de conférences en archéologie andine à l'université de Paris-I

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Médias

Cultures en terrasses, Pérou

Cultures en terrasses, Pérou

Figurine de lama

Figurine de lama

Statuette d'une concubine de l'Inca

Statuette d'une concubine de l'Inca

Autres références

  • CHUTE DE L'EMPIRE INCA

    • Écrit par Olivier COMPAGNON
    • 240 mots

    Après la chute de l'empire aztèque en 1521, la soumission des Incas par Francisco Pizarro en 1532-1533 fait partie des épisodes les plus marquants de la Conquête espagnole en Amérique, et symbolise l'effondrement des civilisations précolombiennes face à l'Europe. Alors que l'empire inca...

  • EXPANSION INCA - (repères chronologiques)

    • Écrit par Éric TALADOIRE
    • 108 mots

    1300 Premier établissement inca à Cuzco. Les Incas commencent leur expansion.

    1438 Victoire de Pachacuti (Pachacutec) sur les Chancas. L'Inca régnant, père de Pachacuti, est écarté du pouvoir. Début du remodelage de Cuzco. La ville est rebâtie pour symboliser la structure de l'Empire....

  • PÉROU DES INCAS (C. Cavatrunci, M. Longhena, G. Orefici)

    • Écrit par Rosario ACOSTA NIEVA
    • 1 021 mots

    Le Pérou précolombien représente, pour le public européen, un sujet lointain et mystérieux, non seulement par les milliers de kilomètres qui nous en séparent, mais surtout du fait de l'ancienneté de son histoire. En effet, l'histoire préhispanique du Pérou, en tant qu'entité culturelle...

  • AMÉRINDIENS - Hauts plateaux andins

    • Écrit par Carmen BERNAND
    • 4 689 mots
    ...huacas, portaient des vêtements distinctifs et parlaient des dialectes divers dont les plus répandus étaient ceux issus du quechua ou de l'aymara. La domination des peuples de la Cordillère par les Incas, un groupe lignager qui s'était installé à Cuzco et prétendait descendre du Soleil, avait apporté...
  • AMÉRIQUE (Histoire) - Amérique espagnole

    • Écrit par Jean-Pierre BERTHE
    • 21 855 mots
    • 13 médias
    ...la conquête du continent. Les voyages de rescate, partis à la recherche d'or, de perles et d'esclaves, permettent de deviner, dès 1517, depuis Cuba, la grandeur et les richesses de l'Empire aztèque ; et, depuis Panamá, vers 1522, celles du Tahuantin Suyu, l'empire des Incas.
  • ATAHUALPA, empereur inca (1500 env.-1533)

    • Écrit par Susana MONZON
    • 425 mots

    À la mort de Huayna Cápac, l'Empire inca est en proie à une guerre qui oppose le fils légitime du défunt, Huáscar, officiellement couronné dans la capitale du Cuzco, à son fils bâtard, Atahualpa, qui, avec l'appui des généraux de son père, s'empare du nord du pays. En 1531, au moment...

  • AYMARAS

    • Écrit par Thérèse BOUYSSE-CASSAGNE
    • 4 746 mots
    • 2 médias
    La conquête par les Incas des diverses chefferies aymaras ne se fit pas sans difficultés, même si les rivalités traditionnelles qu'entretenaient ces royaumes favorisèrent l'expansion de l'empire. On distingue trois grandes phases dans la conquête des chefferies : l'alliance avec les Lupacas du sud du...
  • Afficher les 21 références

Voir aussi