BOLIVIE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Bolivie : carte physique

Bolivie : carte physique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Bolivie : drapeau

Bolivie : drapeau
Crédits : Encyclopædia Universalis France

drapeau

Bolivie : diversité naturelle et population

Bolivie : diversité naturelle et population
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Lac Titicaca, Bolivie

Lac Titicaca, Bolivie
Crédits : M. Lachenal

photographie

Tous les médias


Nom officielÉtat plurinational de Bolivie (BO)
Chef de l'État et du gouvernementEvo Morales (depuis le 22 janvier 2006)
CapitalesLa Paz (capitale administrative), Sucre (capitale constitutionnelle) 1
Note : La Paz est le siège des pouvoirs exécutif et législatif, Sucre est le siège du pouvoir judiciaire
Langues officiellesespagnol et trente-six langues indigènes
Unité monétaireboliviano (BOB)
Population10 887 000 (estim. 2017)
Superficie (km2)1 098 581

En cinquante années, la physionomie de la Bolivie, pays de 1 098 581 kilomètres carrés enclavé entre le Chili et le Pérou à l'ouest, le Brésil au nord et à l'est, le Paraguay et l'Argentine au sud, a considérablement changé. La population est passée de 2 713 630 habitants en 1950 à 8 274 325 en 2001 et elle atteignait 10 millions d’habitants lors du recensement de 2012. Les trois départements constituant un axe urbain central à forte croissance, qui inclut les conurbations de La Paz-El Alto, Cochabamba et Santa Cruz, ont accueilli 75 p. 100 des migrants du pays, la majorité allant vers Santa Cruz. Si bien que l'on observe une poussée vers l'est, qui est aussi une poussée vers les plaines.

Bolivie : carte physique

Bolivie : carte physique

Carte

Carte physique de la Bolivie. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Bolivie : drapeau

Bolivie : drapeau

Dessin

Bolivie (1888). Un premier drapeau, datant de 1825, présentait trois bandes horizontales verte, rouge vif et verte ; dès l'année suivante, la bande verte supérieure était remplacée par une bande jaune. L'actuel drapeau s'inspire des couleurs choisies en 1851 par le président Isidoro Belzu :... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Le pays réalise l'essentiel de ses échanges commerciaux avec les pays voisins, tant du Mercosur que de la Communauté andine des nations, et avec les États-Unis. Il a pour objectif permanent de récupérer le débouché maritime sur la côte chilienne qu'il a perdu à la suite de la guerre du Pacifique (1879-1883).

On a coutume de dire de la Bolivie qu'elle est une mendiante assise sur un trône en or. De fait, depuis l'extraction de minerai d'argent, qui a fait sa légende à l'époque coloniale, jusqu'aux gisements d'hydrocarbures, en passant par les énormes réserves de lithium, de minerais de fer et d'autres minerais non ferreux, notamment l'étain, la Bolivie n'a jamais manqué de ressources naturelles. Or, après presque deux siècles d'indépendance, elle demeure le pays le plus pauvre d'Amérique du Sud avec un revenu par habitant inférieur à 1 000 dollars en 2001, soit plus de trois fois au-dessous de la moyenne de la région.

Ni les politiques économiques nationalistes et étatistes lancées en 1952 jusqu'à la banquerout [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 18 pages




Écrit par :

  • : professeur de sociologie à l'université des sciences et technologies de Lille-I
  • : attaché de recherche à la Fondation nationale des sciences politiques
  • : ancienne élève de l'École normale supérieure, agrégée de géographie, maître de conférences à l'université de Provence

Classification


Autres références

«  BOLIVIE  » est également traité dans :

BOLIVIE, chronologie contemporaine

  • Écrit par 
  • Universalis

Tous les événements politiques (élections, conflits, accords, …) et les faits économiques et sociaux qui ont marqué l’histoire contemporaine du pays jusqu’à aujourd’hui. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/chronologie/bolivie/#i_21954

ALTIPLANO

  • Écrit par 
  • Olivier DOLLFUS
  •  • 549 mots
  •  • 3 médias

Une partie des Andes est occupée par de hautes plaines, appelées altiplano, dont on distingue plusieurs types, de la Bolivie à la Colombie. L'Altiplano péruvo-bolivien est un ensemble de hautes plaines, entre 3 600 et 4 200 mètres, coupées de petits chaînons montagneux, qui s'étire sur 1 000 kilomètres entre le 15 e et le 25 e degré de latitude s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/altiplano/#i_21954

AMÉRINDIENS - Hauts plateaux andins

  • Écrit par 
  • Carmen BERNAND
  •  • 4 680 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Culte des montagnes et des sommets »  : […] Le culte rendu aux montagnes est omniprésent chez tous les peuples andins. À l'origine chaque groupe ethnique et chaque lignage se considéraient comme autochtones, ayant émergé des profondeurs de la terre par des cavités, des lacs d'altitude ou des rochers. L'ancêtre était également représenté par une pierre et d'autres objets qui contenaient une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amerindiens-hauts-plateaux-andins/#i_21954

AMÉRIQUE (Structure et milieu) - Géologie

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN, 
  • René BLANCHET, 
  • Jacques BOURGOIS, 
  • Jean-Louis MANSY, 
  • Bernard MERCIER DE LÉPINAY, 
  • Jean-François STEPHAN, 
  • Marc TARDY, 
  • Jean-Claude VICENTE
  •  • 24 175 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « Les Andes centrales et méridionales : Pérou, Bolivie, nord du Chili et de l'Argentine »  : […] Entre les transversales de Huancabamba, au nord, et de Bariloche, au sud, la cordillère des Andes, dépourvue d'ophiolites, comporte d'impressionnantes séries d'andésites. Elle est divisée en Andes centrales et méridionales, de part et d'autre du coude d'Arica. La transition du cycle hercynien au cycle andin s'opère au Trias , qui marque le début d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amerique-structure-et-milieu-geologie/#i_21954

AMÉRIQUE LATINE - La question indienne

  • Écrit par 
  • David RECONDO
  •  • 2 810 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les mouvements indianistes : une demande d'intégration différente »  : […] Le poids politique des Indiens n'est pas proportionnel à leur poids démographique. L'inverse semble même vrai, car à l'exception de l'Équateur et de la Bolivie, c'est dans les pays où les Indiens sont largement minoritaires (Mexique , Colombie) qu'ils acquièrent une visibilité particulière sur la scène politique. Les conditions d'émergence d'un mo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amerique-latine-la-question-indienne/#i_21954

AMÉRIQUE LATINE - Rapports entre Églises et États

  • Écrit par 
  • Jean Jacques KOURLIANDSKY
  •  • 6 706 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Une Église catholique en quête d'autonomie »  : […] Les différentes Églises locales et le Vatican ont souhaité, au moment des indépendances, perpétuer l'alliance antérieure du spirituel et du temporel. Ils considéraient cependant que la fin des empires espagnol et portugais justifiait la révision de la tutelle à laquelle ils étaient soumis. Les Églises voulaient le maintien du catholicisme comme rel […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amerique-latine-rapports-entre-eglises-et-etats/#i_21954

ANDES CORDILLÈRE DES

  • Écrit par 
  • Jean-Paul DELER, 
  • Olivier DOLLFUS
  •  • 10 947 mots
  •  • 5 médias

La cordillère des Andes étend ses reliefs en bordure de l'océan Pacifique, entre la mer des Caraïbes et la Terre de Feu sur environ 2,5 millions de kilomètres carrés – une superficie très proche de celle formée par les Himalayas et le plateau du Tibet –, et elle est présente sur les territoires de sept pays ( Venezuela, Colombie, Équateur, Pérou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cordillere-des-andes/#i_21954

ANDINE CHAÎNE

  • Écrit par 
  • François MÉGARD
  •  • 5 715 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « L'évolution pré-andine de la bordure ouest de l'Amérique du Sud »  : […] Si la géodynamique actuelle des Andes éclaire de nombreux aspects de leur évolution au cours des temps secondaire et tertiaire, il faut aussi tenir compte des processus qui ont structuré la bordure ouest de l'Amérique du Sud avant le début de l'évolution andine, c'est-à-dire avant le Trias supérieur. La présence de substratum sialique prétriasique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chaine-andine/#i_21954

ARGÜEDAS ALCIDES (1879-1946)

  • Écrit par 
  • Alain LABROUSSE
  •  • 128 mots

Après des études de sociologie à Paris, Argüedas entreprit une carrière de diplomate en Europe et en Amérique du Sud. Il fut un des leaders du Parti libéral de Bolivie, et devint ministre de l'Agriculture en 1940. Connu pour des études sociologiques comme Peuple malade ( Pueblo enfermo , 1909) et pour son Historia general de Bolivia (1922). Argüe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alcides-arguedas/#i_21954

AYMARAS

  • Écrit par 
  • Thérèse BOUYSSE-CASSAGNE
  •  • 4 750 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'ethnie et son milieu »  : […] Les Aymaras se concentrent surtout en Bolivie, mais l'on en trouve aussi dans le sud du Pérou (région de Puno), sur la côte chilienne (Arica) et dans les provinces du nord de l' Argentine (Salta, Jujuy, Catamarca). Leur nombre s'élève à deux ou trois millions environ et, depuis plus d'un siècle, malgré une forte mortalité infantile, leur indice dém […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aymaras/#i_21954

BANZER SUÁREZ HUGO (1926-2002)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 149 mots

Chef militaire et homme politique bolivien. Ayant franchi tous les échelons des écoles d'armes, le colonel nationaliste Hugo Banzer prend le pouvoir par un coup d'État en 1971. Il règne en dictateur pendant sept ans, participant au plan « Condor » qui associe les régimes durs d'Amérique latine contre les forces de gauche. Détrôné lors d'un putsch […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hugo-banzer-suarez/#i_21954

BARRIENTOS ORTUÑO RENÉ (1919-1969)

  • Écrit par 
  • Gérard PONTHIEU
  •  • 428 mots

Né à Cochabamba (Bolivie), Barrientos, après des études au collège militaire, est nommé sous-lieutenant en 1942, passe son brevet de pilote aux États-Unis et devient commandant de l'École de l'air bolivienne. Membre du Mouvement nationaliste révolutionnaire (M.N.R.) qui a réalisé la révolution nationaliste en 1952 (nationalisation des mines, dissol […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rene-barrientos-ortuno/#i_21954

BOLÍVAR SIMÓN (1783-1830)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre BERTHE
  •  • 1 673 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le président »  : […] Instruit par l'expérience, Bolívar décide de se constituer, sur l'Orénoque, une base inexpugnable. C'est là qu'il donne la mesure de son génie politique et militaire. Il impose aux patriotes divisés son autorité dictatoriale, réduit par la force les généraux rebelles et fait de la ville d'Angostura le siège de son gouvernement, qui communique aisém […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/simon-bolivar/#i_21954

CHACO

  • Écrit par 
  • Simone DREYFUS-GAMELON, 
  • Romain GAIGNARD
  •  • 2 807 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Une région convoitée »  : […] Les Espagnols remontant le Paraná cherchaient un accès direct aux régions minières andines. Deux promontoires de grès, dominant depuis la rive gauche la plaine du Chaco, fixèrent le site d'Asunción et de Corrientes. Mais, dès le xvii e  siècle, les colonisateurs durent se résigner à l'échec : malgré le succès de plusieurs expéditions, il s'avéra i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chaco/#i_21954

CHACO GUERRE DU (1932-1935)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 582 mots

La guerre du Chaco opposa la Bolivie au Paraguay de 1932 à 1935. Les hostilités débutent dès 1928 dans le Chaco boréal, région sauvage d'environ 259 000 kilomètres carrés, qui fait partie du Gran Chaco et qui est délimité, au sud, par la rivière Pilcomayo et, à l'est, par le fleuve Paraguay. Depuis que le Chili a annexé toute la zone côtière bol […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerre-du-chaco/#i_21954

CHIQUITO

  • Écrit par 
  • Agnès LEHUEN
  •  • 189 mots

Indiens d'Amérique du Sud, les Chiquito vivent dans les collines boisées de la limite du Chaco, au pied des Andes boliviennes et dans la vallée du haut Paraguay. Ils parlent un dialecte propre. Dénommés « ceux qui sont petits » par les Espagnols en raison de la très faible élévation des portes de leurs huttes de chaume (il fallait en effet ramper s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chiquito/#i_21954

CHIRIGUANO

  • Écrit par 
  • Susana MONZON
  •  • 361 mots

Descendants des Indiens Guarani qui, à l'époque historique, émigrent en plusieurs vagues successives du Paraguay pour se porter jusqu'au pied du versant oriental des Andes boliviennes. À leur arrivée en Bolivie, les Guarani trouvent une population de langue arawak, les Chané, appartenant à la tribu des Chana (ou Guana) qui habite la partie nord du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chiriguano/#i_21954

COCA

  • Écrit par 
  • Alain LABROUSSE
  •  • 1 010 mots
  •  • 6 médias

Il existe une confusion très largement répandue entre la cocaïne, alcaloïde isolé pour la première fois par le chimiste et pharmacien allemand Albert Niemann ( 1834-1861 ) en 1859, et la feuille de coca dont on l'extrait. La coca appartient à la famille des Erythroxylaceae du genre pantropical. Deux de ses quelque 250 espèces, que l'on trouve sur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/coca/#i_21954

COCHABAMBA

  • Écrit par 
  • Olivier DOLLFUS
  •  • 219 mots
  •  • 1 média

Troisième ville de Bolivie, Cochabamba, capitale du département homonyme, comptait 516 683 habitants en 2001 (et plus d'1 million pour l'agglomération). Installée, comme Sucre, dans une large et riche vallée agricole, elle bénéficie d'un climat doux, sec et ensoleillé. Cette ville, aux larges avenues, aux nombreux jardins, est le centre d'une régio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cochabamba/#i_21954

COMMUNAUTÉ ANDINE DES NATIONS (C.A.N.)

  • Écrit par 
  • Liliana GALVEZ
  •  • 597 mots
  •  • 1 média

Héritière du Pacte andin de 1969, la Communauté andine est une organisation internationale fondée en 1997 qui associait à l'origine la Bolivie, la Colombie, l'Équateur, le Pérou, le Venezuela dans un cadre institutionnel rénové appelé Système andin d'intégration . Depuis le départ du Venezuela en avril 2006, la Communauté andine représente une su […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/communaute-andine-des-nations/#i_21954

GUEVARA ERNESTO dit LE CHE (1928-1967)

  • Écrit par 
  • Olivier COMPAGNON
  •  • 928 mots
  •  • 1 média

La figure de l'Argentin Ernesto Guevara est aujourd'hui l'objet d'un mythe puissant dont la fabrication commença au lendemain même de sa mort. L'écrivain guatemaltèque Miguel Angel Asturias déclare, en recevant le prix Nobel de littérature en octobre 1967, que « Che Guevara représente l'une de nos grandes figures romantiques », tandis que Jean-Pau […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guevara-le-che/#i_21954

LENCA

  • Écrit par 
  • Susana MONZON
  •  • 304 mots

Indiens de l'Amérique centrale qui parlaient le lenca, langue appartenant au groupe linguistique macrochibcha. Les Lenca habitent les régions montagneuses des départements de La Paz et d'Intibuca, et le sud-est du département de Gracias au Honduras. Ils sont, dans les années 1990, environ 80 000 dans ce pays. Au Salvador, il y a quelques Indiens Le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lenca/#i_21954

MERCOSUR ou MERCOSUL (Marché commun du Sud)

  • Écrit par 
  • Liliana GALVEZ
  •  • 1 102 mots
  •  • 2 médias

Le traité d'Asunción, signé le 26 mars 1991 dans la capitale paraguayenne par les présidents d'Argentine, du Brésil, du Paraguay et de l'Uruguay, par lequel ces quatre pays de l'Amérique du Sud décidaient de constituer un marché commun, instaurait un processus d'intégration économique. Il est entré en vigueur le 31 décembre 1994. Ce Marché commun […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mercosur-mercosul/#i_21954

MOJO

  • Écrit par 
  • Susana MONZON
  •  • 323 mots

Indiens de langue arawak (15 000 locuteurs dans les années 1990) qui habitaient l'ancienne province de Mojos, qui s'étendait du fleuve Guaporé aux pieds des Andes, en Bolivie orientale. En 1668, les missionnaires pénétrèrent dans cette région et, un peu plus tard, installèrent des missions qui introduisirent des éléments nouveaux dans la culture : […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mojo/#i_21954

PAZ LA

  • Écrit par 
  • Virginie BABY-COLLIN
  •  • 487 mots
  •  • 1 média

Lorsque le gouvernement bolivien s'installe en 1898 à La Paz, celle-ci n'est encore qu'une bourgade de 50 000 habitants. Elle avait été fondée en 1548 sous le nom de Ciudad de Nuestra Señora de La Paz. Située dans la vallée étroite du rio La Paz (Chukiyawu, en aymara) creusé dans l'Altiplano au pied de la cordillère Royale et surplombé par les n […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-paz/#i_21954

PAZ ESTENSSORO VÍCTOR (1907-2001)

  • Écrit par 
  • Françoise MARTINEZ
  •  • 823 mots

Fondateur puis chef de file durant quarante-huit ans du parti politique de la Révolution nationale, élu quatre fois président de la République, Víctor Paz Estenssoro est unanimement considéré comme la figure emblématique de la vie politique bolivienne du xx e  siècle. Né à Tarija, dans le sud de la Bolivie, le 2 octobre 1907, il devient bachelier à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/victor-paz-estenssoro/#i_21954

PÉROU

  • Écrit par 
  • François BOURRICAUD, 
  • Albert GARCIA, 
  • Alain LABROUSSE, 
  • Évelyne MESCLIER, 
  • Valérie ROBIN AZEVEDO
  •  • 22 242 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Crises intérieures et guerre avec le Chili (1868-1884) »  : […] Élu en 1868 Nicolás de Piérola exerça une véritable dictature qui se révéla inefficace. Il confia, en effet, le portefeuille des Finances à l'inapte José Balta. Celui-ci, au lieu de prendre les dispositions économiques qui s'imposaient pour remettre en état le Trésor, entreprit des travaux publics dispendieux : construction d'un chemin de fer mena […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/perou/#i_21954

POTOSÍ

  • Écrit par 
  • Olivier DOLLFUS
  •  • 369 mots
  •  • 2 médias

Le centre minier du début du xvii e  siècle n'est plus qu'une ville triste de Bolivie de 132 800 habitants (recensement de 2001), capitale du département homonyme, battue par les vents glacés de la puna à plus de 4 000 mètres en contrebas du Cerro Rico. Malgré les inondations et tremblements de terre qui ont touché la ville, de nombreux monuments […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/potosi/#i_21954

PUNA

  • Écrit par 
  • Olivier DOLLFUS
  •  • 660 mots

Steppe herbeuse de haute altitude des Andes sèches, la puna est située entre 3 800 et 4 800 mètres. Son nom, qui signifie sommeil en langue quechua, souligne les difficultés physiologiques d'adaptation à l'altitude qu'y rencontrent les Indiens. C'est précisément une formation adaptée aux grands contrastes thermiques (les gelées nocturnes, qui peuve […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/puna/#i_21954

QUECHUA

  • Écrit par 
  • Henri FAVRE
  •  • 4 314 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le groupe et son territoire »  : […] Les Quechua, dont on estime le nombre en 1993 à plus de 14 000 000, vivent sur les versants et dans les dépressions internes des cordillères andines (entre 1 0 de latitude nord et 27 0 de latitude sud). Le territoire qu'ils occupent s'étend depuis la frontière méridionale de la Colombie (Pasto) jusqu'au nord du Chili (Antofagasta et Tarapaca) et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/quechua/#i_21954

SUCRE, Bolivie

  • Écrit par 
  • Virginie BABY-COLLIN
  •  • 356 mots
  •  • 1 média

Fondée en 1539, devenue capitale de l'audience de Charcas (au sein de la vice-royauté du Haut-Pérou) en 1561, puis de la Bolivie indépendante en 1825, Sucre ne prend son nom actuel – en hommage au libérateur national Antonio José de Sucre – qu'en 1839, après s'être appelée Chuquisaca, Charcas et La Plata. Bien que le gouvernement se soit installé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sucre-bolivie/#i_21954

SUCRE ANTONIO JOSÉ DE (1795-1830)

  • Écrit par 
  • Jean MEYER
  •  • 378 mots
  •  • 1 média

Figure marquante, Sucre peut être considéré comme le Saint-Just des guerres d'indépendance hispano-américaines. Il est le compatriote de Bolívar, et son fidèle lieutenant, le suivant dans toutes ses campagnes ; sa brillante carrière militaire le conduit du Venezuela à la Nouvelle-Grenade (la future Colombie), et de Quito à Potosí, en passant par Li […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antonio-jose-de-sucre/#i_21954

TIAHUANACO CULTURE

  • Écrit par 
  • Jean-François BOUCHARD
  •  • 407 mots

Tiahuanaco se trouve à 15 kilomètres au sud-est du lac Titicaca, à plus de 4 000 mètres d'altitude sur le Haut Plateau bolivien. Ce site s'étend sur 420 hectares, mais le noyau cérémoniel ne couvre que 30 hectares. La période préhispanique comprend cinq phases chronoculturelles. Les phases I et II, mal connues, précèdent les importants développemen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/culture-tiahuanaco/#i_21954

TITICACA, lac

  • Écrit par 
  • Olivier DOLLFUS
  •  • 916 mots
  •  • 3 médias

Le plus vaste plan d'eau des Andes : 8 340 kilomètres carrés environ, 190 kilomètres dans sa plus grande longueur et de 80 kilomètres dans sa plus grande largeur. Situé à 3 812 mètres, sous le 16 e  degré de latitude sud, il est partagé entre le Pérou et la Bolivie . Ses plus grandes profondeurs (280 m) correspondent à un fossé tectonique orienté n […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/titicaca-lac/#i_21954

TORRES GONZÁLEZ JUAN JOSÉ (1919-1976)

  • Écrit par 
  • Augustin AMELLER
  •  • 854 mots

Originaire de Cochambara, Juan José Torres entre en 1941 à l'École militaire d'artillerie d'Argentine. Chef d'état-major et instructeur des régiments d'artillerie, il enseigne à l'École militaire de Bolivie. Commandant en second de la division d'artillerie, il devient bientôt commandant en chef des forces armées. Il servira un temps comme attaché m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/juan-jose-torres-gonzalez/#i_21954

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean-Pierre LAVAUD, Jean-Pierre BERNARD, Virginie BABY-COLLIN, « BOLIVIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 janvier 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/bolivie/