Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

INCAS

Le siège du pouvoir : Cuzco

Au cœur de l'Empire, se trouvait Cuzco, la capitale, une cité prospère et cosmopolite qui, à son apogée, comptait quelque 60 000 à 100 000 habitants, et de nombreux temples et palais regroupés autour du Coricancha, le temple du Soleil. La cité était surmontée par l'imposante citadelle de Sacsawaman, construite par Tupac Inca Yupanqui, qui comprenait divers arsenaux et casernes, ainsi qu'une tour monumentale de quatre à cinq niveaux. La forteresse était défendue du côté opposé de la ville par une triple enceinte en dents de scie, faite d'énormes blocs mégalithiques en appareil cyclopéen, certains pouvant mesurer quatre mètres de hauteur et peser plusieurs tonnes. Selon certains chercheurs, le plan de Cuzco affectait grossièrement l'aspect d'un puma, dont la citadelle de Sacsawaman aurait été la tête et la confluence des deux rivières qui traversaient la ville aurait formé la queue.

Plusieurs lignes imaginaires divisaient la cité. La première la partageait en deux moitiés territoriales et sociales, Hanan et Hurin. Quatre autres lignes rayonnaient de l'emplacement de sa place principale – bien que le cœur de la cité ait été le Coricancha – vers les quatre directions de l'Empire. Considéré comme le lieu le plus sacré de Cuzco, le Coricancha abritait une représentation du Soleil en or et une image de la Lune en argent, ainsi que des effigies de Vénus, des étoiles et d'autres wacas locales. Les Incas y avaient aussi placé les corps momifiés et divinisés de leurs anciens empereurs, auxquels ils rendaient hommage par des cultes et processions divers, car, chez les Incas, la pérennité du corps était une condition indispensable pour accéder au monde de l'au-delà.

Quarante et une autres lignes imaginaires, appelées ceques, rayonnaient également de ce point névralgique vers certains sites privilégiés de l'horizon : montagnes, fleuves, temples, considérés comme sacrés. Ces ceques fractionnaient le territoire en autant de parcelles qui appartenaient aux différents ayllus du Cuzco ainsi qu'aux panacas, les lignages royaux. Certains ceques servaient également d'observatoire, afin de suivre le déplacement du soleil au cours de la journée et tout au long de l'année. L'ensemble des ceques jouait donc le rôle d'un grand calendrier qui permettait d'organiser les activités socio-économiques (semailles, récoltes, distribution de l'eau) et les rituels liés au cycle des saisons.

En périphérie de Cuzco s'étendait une zone habitée par les provinciaux et les étrangers qui n'appartenaient pas à l'ethnie dominante, elle-même répartie en quatre sections, reproduisant l'image du Tawantinsuyu. Cuzco était donc une sorte de microcosme à partir duquel l'empereur ordonnait le monde.

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : maître de conférences en archéologie andine à l'université de Paris-I

Classification

Pour citer cet article

Patrice LECOQ. INCAS [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Médias

Cultures en terrasses, Pérou - crédits : De Agostini/ Getty Images

Cultures en terrasses, Pérou

Figurine de lama - crédits :  Bridgeman Images

Figurine de lama

Statuette d'une concubine de l'Inca - crédits : W. Forman/ AKG-images

Statuette d'une concubine de l'Inca

Autres références

  • CHUTE DE L'EMPIRE INCA

    • Écrit par Olivier COMPAGNON
    • 240 mots

    Après la chute de l'empire aztèque en 1521, la soumission des Incas par Francisco Pizarro en 1532-1533 fait partie des épisodes les plus marquants de la Conquête espagnole en Amérique, et symbolise l'effondrement des civilisations précolombiennes face à l'Europe. Alors que l'empire inca...

  • EXPANSION INCA - (repères chronologiques)

    • Écrit par Éric TALADOIRE
    • 108 mots

    1300 Premier établissement inca à Cuzco. Les Incas commencent leur expansion.

    1438 Victoire de Pachacuti (Pachacutec) sur les Chancas. L'Inca régnant, père de Pachacuti, est écarté du pouvoir. Début du remodelage de Cuzco. La ville est rebâtie pour symboliser la structure de l'Empire....

  • PÉROU DES INCAS (C. Cavatrunci, M. Longhena, G. Orefici)

    • Écrit par Rosario ACOSTA NIEVA
    • 1 021 mots

    Le Pérou précolombien représente, pour le public européen, un sujet lointain et mystérieux, non seulement par les milliers de kilomètres qui nous en séparent, mais surtout du fait de l'ancienneté de son histoire. En effet, l'histoire préhispanique du Pérou, en tant qu'entité culturelle...

  • AMÉRINDIENS - Hauts plateaux andins

    • Écrit par Carmen BERNAND
    • 4 689 mots
    ...huacas, portaient des vêtements distinctifs et parlaient des dialectes divers dont les plus répandus étaient ceux issus du quechua ou de l'aymara. La domination des peuples de la Cordillère par les Incas, un groupe lignager qui s'était installé à Cuzco et prétendait descendre du Soleil, avait apporté...
  • AMÉRIQUE (Histoire) - Amérique espagnole

    • Écrit par Jean-Pierre BERTHE
    • 21 855 mots
    • 13 médias
    ...la conquête du continent. Les voyages de rescate, partis à la recherche d'or, de perles et d'esclaves, permettent de deviner, dès 1517, depuis Cuba, la grandeur et les richesses de l'Empire aztèque ; et, depuis Panamá, vers 1522, celles du Tahuantin Suyu, l'empire des Incas.
  • ATAHUALPA, empereur inca (1500 env.-1533)

    • Écrit par Susana MONZON
    • 425 mots

    À la mort de Huayna Cápac, l'Empire inca est en proie à une guerre qui oppose le fils légitime du défunt, Huáscar, officiellement couronné dans la capitale du Cuzco, à son fils bâtard, Atahualpa, qui, avec l'appui des généraux de son père, s'empare du nord du pays. En 1531, au moment...

  • AYMARAS

    • Écrit par Thérèse BOUYSSE-CASSAGNE
    • 4 746 mots
    • 2 médias
    La conquête par les Incas des diverses chefferies aymaras ne se fit pas sans difficultés, même si les rivalités traditionnelles qu'entretenaient ces royaumes favorisèrent l'expansion de l'empire. On distingue trois grandes phases dans la conquête des chefferies : l'alliance avec les Lupacas du sud du...
  • Afficher les 21 références

Voir aussi