ATAHUALPA, empereur inca (1500 env.-1533)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

À la mort de Huayna Cápac, l'Empire inca est en proie à une guerre qui oppose le fils légitime du défunt, Huáscar, officiellement couronné dans la capitale du Cuzco, à son fils bâtard, Atahualpa, qui, avec l'appui des généraux de son père, s'empare du nord du pays. En 1531, au moment où l'Espagnol Pizarro guerroie dans le golfe du Guayaquil, Atahualpa triomphe de son demi-frère Huáscar après une bataille décisive devant le Cuzco. Pizarro n'ignore pas ces événements et, après avoir voulu soutenir Huáscar, reconnaît Atahualpa comme souverain légitime ; sa stratégie conquérante commence par la décision hardie de se rendre à Cajamarca auprès d'Atahualpa. L'empereur ne lui fait pas obstacle et même, en réponse à l'ambassadeur Fernando, il promet de venir rendre visite aux Espagnols.

Les sources rapportent l'épisode tragique de la rencontre entre l'Inca et les conquistadores du Nouveau Monde. Le souverain arrive avec dignité « dans une litière toute garnie de fin or », accompagné d'une escorte qui chante et danse autour de lui.

Les Espagnols l'exhortent à se convertir au christianisme et lui présentent les Évangiles. Atahualpa répond fièrement qu'il n'a d'autre dieu à adorer que le Soleil ; il feuillette le livre et essaye d'écouter ce qu'il dit, mais comme il n'entend rien, il le jette à terre. Ce refus est suivi d'un massacre. Pour échapper à la mort, Atahualpa promet ses richesses. Sa promesse excite la cupidité de ses adversaires et Pizarro, après avoir tiré tout le parti possible de l'Inca, le fait tuer ; la désintégration de l'Empire inca est immédiate.

L'attitude d'Atahualpa reste assez énigmatique pour les historiens : pourquoi a-t-il laissé traverser son pays par des étrangers ? Contrairement à une hypothèse qui a été avancée, il n'a pas cru à la surhumanité des Espagnols. Certes, les chevaux, les arquebuses et l'écriture l'avaient impressionné, mais il savait que ces barbus étaient des mortels auxquels on pouvait se mesurer. Juste avant qu'il ne rencontre les hommes de Pizarro, le bruit courait dans son camp que les fusils ne tiraient que deux coups et que les chevaux perdaient tout pouvoir pendant la nuit. C'est pour cela que l'empereur, après avoir convenu de l'entrevue avec Pizarro à midi, n'arriva qu'à la tombée de la nuit ; mais le piège qu'il avait pensé tendre se retourna contre lui.

—  Susana MONZON

Écrit par :

Classification


Autres références

«  ATAHUALPA, empereur inca (1500 env.-1533)  » est également traité dans :

AMÉRINDIENS - Hauts plateaux andins

  • Écrit par 
  • Carmen BERNAND
  •  • 4 680 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Millénarismes andins »  : […] Après la conquête, l'exécution, à trente ans d'intervalle, d'Atahualpa et du jeune Tupac Amaru donna lieu à des croyances millénaristes nourries également d'eschatologie chrétienne. Le chroniqueur Cieza de León rapporta qu'Atahualpa, avant de mourir garrotté, aurait déclaré qu'il reviendrait sous la forme d'un serpent. En 1572, la tête de l'Inca rebelle Tupac Amaru, exposée sur la place de Cuzco […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amerindiens-hauts-plateaux-andins/#i_27094

CHUTE DE L'EMPIRE INCA

  • Écrit par 
  • Olivier COMPAGNON
  •  • 240 mots

Après la chute de l'empire aztèque en 1521, la soumission des Incas par Francisco Pizarro en 1532-1533 fait partie des épisodes les plus marquants de la Conquête espagnole en Amérique, et symbolise l'effondrement des civilisations précolombiennes face à l'Europe. Alors que l'empire inca sort tout juste d'une guerre de succession opposant les deux fils de Huayna Capac qu'Atahualpa a finalement remp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chute-de-l-empire-inca/#i_27094

INCAS

  • Écrit par 
  • Patrice LECOQ
  •  • 6 354 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Une histoire mouvementée »  : […] Treize souverains, ou Incas, succédèrent au fondateur légendaire, Manco Capac, dont le règne commencerait au début du xiii e  siècle, les origines de l'histoire des Incas étant difficilement dissociable du mythe et de la réalité. Quatre chefs s'affranchirent ensuite de la tutelle des tribus voisines qui, à cette époque, occupaient la vallée du Cuz […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/incas/#i_27094

PIZARRO FRANCISCO (1475-1541)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre BERTHE
  •  • 1 582 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La conquête de l'empire incaïque (1531-1535) »  : […] De retour à Panamá avec ses frères, Pizarro repartit vers le sud avec trois navires et cent quatre-vingt-cinq hommes en janvier 1531. Après avoir pris Túmbez et reçu des renforts commandés par Hernando de Soto et Belalcázar, il fonda la ville de San Miguel de Piura, pour couvrir ses communications avec Panamá, et commença à distribuer à ses hommes des encomiendas d'Indiens […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francisco-pizarro/#i_27094

Pour citer l’article

Susana MONZON, « ATAHUALPA, empereur inca (1500 env.-1533) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 avril 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/atahualpa/