CUBA

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

quelques données-clés.
Nom officielRépublique de Cuba (CU)
Chef de l'ÉtatMiguel Díaz-Canel (depuis le 10 octobre 2019)
Chef du gouvernementManuel Marrero Cruz (depuis le 21 décembre 2019)
CapitaleLa Havane
Langue officielleespagnol
Unités monétairespeso cubain (CUP), peso convertible (CUC)
-
Population11 169 000 (estim. 2021)
Superficie (km2)109 884

Cuba, comme la plupart des îles des Caraïbes, est découverte par Christophe Colomb en 1492 et fait l’objet au xviiie siècle d’une guerre de conquête entre l’empire britannique et la couronne d’Espagne. Devenue le joyau de la monarchie espagnole, elle connaît alors quatre siècles de colonisation et contribue à l’enrichissement de sa métropole. L’importation d’esclaves y est massive et systématique, comme en Hispaniola (actuelles républiques d’Haïti et de Saint-Domingue), au point que ceux-ci constituent la majorité de la population au milieu du xixe siècle. Ce commerce des esclaves favorise l’économie de plantation (tabac, café) aux xviiie et xixe siècles, puis permet l’essor de l’industrie du sucre. Cuba prend alors le relais de la Jamaïque et surtout d’Haïti, après l’indépendance de cette dernière en 1804. C’est à cette période que s’ancre la tradition de la monoculture sucrière, qui fonde la prospérité mais aussi la fragilité et la dépendance de l’île.

Cuba : carte physique

Carte : Cuba : carte physique

Carte physique de Cuba. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Cuba : drapeau

Dessin : Cuba : drapeau

Cuba (1849 ; off. 1902). Surnommé « la bannière de l'Étoile solitaire », le drapeau cubain présente cinq bandes horizontales bleue, blanche, bleue, blanche et bleue, avec, inscrit dans le guindant, un triangle rouge frappé d'une étoile blanche à cinq branches. Les trois bandes bleues... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Si l’histoire de Cuba est typique des Caraïbes, la situation géographique de l’île est exceptionnelle. Surnommée « la clé du golfe », Cuba est presque à équidistance de la péninsule mexicaine du Yucatán et de la Floride américaine. Cette position a permis au port de La Havane de devenir un lieu d’escale prisé par les bateaux du commerce colonial. Elle permet aussi de comprendre pourquoi Cuba a été convoitée très vite par les États-Unis dès son indépendance, proclamée le 20 mai 1902, et comment elle est ensuite devenue un enjeu de la guerre froide dans la seconde moitié du xxe siècle.

Contrairement aux autres colonies latino-américaines, Cuba reste « toujours très fidèle » à la métropole jusqu’à la fin du xixe siècle ; elle développe d’importantes relations commerciales avec les États-Unis, qui achètent 95 p. 100 de sa production de sucre en 1891. Cette domination économique facilite la mise sous tutelle de l’île, à l’issue de la sanglante guerre d’indépendance menée de 1895 à 1898 par José Martí, héros de l’indépendance, fondateur du Parti révolutionnaire cubain, mort au combat. Le gouvernement américain signe le traité de Paris en 1898 et s’arroge rapidement un droit de regard sur le processus d’indépendance cubaine avec la promulgation de l’amendement Platt (1901) qui autorise l’ingérence américaine dans les affaires internes du pays. Tandis qu’une partie des élites, américanisée, souhaite cette ingérence pour assurer sa survie économique et se protéger des conflits sociaux et raciaux post-indépendance, c’est principalement contre cette ingérence que se constitue la mouvance révolutionnaire autour de Fidel Castro dans les années 1950, qui convoque l’héritage de José Martí. Aussi, quand Fidel Castro, à la tête des guérilleros vainqueurs, proclame la révolution socialiste en 1961, une partie de ses soutiens s’estime trahie et fait défection à Miami (ou est emprisonnée). En même temps, en 1962, l’imposition d’un embargo unilatéral de la part des États-Unis, qui cherchent à contenir le communisme à leurs portes, incite les dirigeants cubains à chercher le soutien soviétique. Cuba, par sa position stratégique, devient une tête de pont pour le bloc communiste en Amérique latine durant la guerre froide. C’est ainsi que la dynamique de la révolution cubaine, plurielle et contradictoire, prend un tournant orthodoxe qui la transforme en un régime autoritaire allié à l’URSS.

Cet autoritarisme s’exerce cependant en alternant des périodes de durcissement et des périodes plus libérales. Ainsi, durant les années 1970, la répression s’abat sur les milieux intellectuels et culturels ; puis, au milieu des années 1990, la censure entraîne l’exil d’une génération entière d’artistes et d’universitaires ; enfin, les années 2000 sont marquées par l’incarcération d’opposants. En revanche, les années 1960 et 1980 voient l’éclosion de nouvelles générations d’artistes et, depuis les années 1990, malgré des retours en arrière périodiques, une certaine liberté économique est octroyée. Avec l’arrivée de Raúl Castro à la présidence du pays en 2008, la pratique du pouvoir devient routinière et stable : les réformes mises en place sont pérennes, les congrès du parti se tiennent régulièrement et la vie politique se normalise.

Géographie

Géographie physique

Structure et relief

Ouvert largement sur des rivages peu profonds, Cuba entre d'autre part en contact, au pied de la sierra Maestra, avec une fosse de plus de 6 000 m (fosse de Bartlett) qui la sépare de la Jamaïque et se trouve dans le prolongement de la grande fosse des Caïmans.

Les systèmes montagneux et les affleurements géologiques se présentent en bandes plus ou moins parallèles à l'axe de l'île. L'analyse tectonique et la stratigraphie de Cuba semblent d'ailleurs indiquer que les unités paléogéographiques ont été continuellement disposées selon cette direction, au moins depuis le début du Jurassique, époque dont dateraient les roches métamorphiques, maintenant serpentinisées, qui constituent le « complexe de base » de l'île.

Au Jurassique s'étendait une fosse géosynclinale orientée grossièrement est-ouest et recevant une sédimentation abondante, d'abord essentiellement détritique et saline, en provenance d'une terre ferme située au sud de l'île actuelle, et constituée en majeure partie de roches métamorphiques et intrusives. Puis, après l'émersion d'une ride géanticlinale séparant la fosse en deux bassins, la sédimentation se diversifie : au nord de la ride, dépôts carbonatés (dolomies et calcaires) et, plus au nord encore (plate-forme des Bahamas), roches salines ; au sud du géanticlinal (zone de Zaza et du Cauto), sédiments volcano-détritiques.

Cette évolution se poursuit au Crétacé. Des faciès récifaux se développent autour d'îlots, tandis que l'activité volcanique au sud prend de plus en plus d'importance, notamment le long de grandes fractures qui affectent alors cette région de l'écorce terrestre. À la fin du Crétacé interviennent des mouvements très importants (charriages vers le nord, plissements) suivis d'une phase d'érosion intense affectant les zones émergées, en particulier les régions d'Escambray, de Pinar del Río, de l'île de la Jeunesse (ancienne île des Pins) ainsi que celles de Zaza où coexistent les zones de subsidence et les zones de relief.

Ces terres sont partiellement recouvertes au Paléocène, tandis que les faciès carbonatés cèdent la place à des faciès argileux, [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 37 pages

Médias de l’article

Cuba : carte physique

Cuba : carte physique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Cuba : drapeau

Cuba : drapeau
Crédits : Encyclopædia Universalis France

drapeau

Paysage de Cuba

Paysage de Cuba
Crédits : Insight Guides

photographie

Cuba : économie

Cuba : économie
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Afficher les 26 médias de l'article


Écrit par :

  • : enseignante ATER de science politique à l'Institut des hautes études de l'Amérique latine, chargée de cours à Sciences Po Poitiers (cycle ibéro-américain de Sciences Po Paris)
  • : maître de conférences, chargée de cours à l'Institut des hautes études de l'Amérique latine
  • : professeur d'histoire, directeur du Centre de recherches Caraïbes-Amériques
  • : agrégé de géographie, maître de conférences à l'université de Paris-I-Panthéon-Sorbonne
  • : licenciée en géographie

Classification

Autres références

«  CUBA  » est également traité dans :

CUBA, chronologie contemporaine

  • Écrit par 
  • Universalis

Tous les événements politiques (élections, conflits, accords, …) et les faits économiques et sociaux qui ont marqué l’histoire contemporaine du pays jusqu’à aujourd’hui. […] Lire la suite

AFRIQUE (Histoire) - Les décolonisations

  • Écrit par 
  • Marc MICHEL
  •  • 12 323 mots
  •  • 25 médias

Dans le chapitre « L'Afrique australe »  : […] Après la chute de l'empire portugais en Afrique, il ne subsistait de la domination coloniale européenne que des vestiges : la Rhodésie du Sud, le Sud-Ouest africain, dont les jours étaient comptés, même si le processus pouvait être long. La Rhodésie du Sud offre la particularité d'avoir été le seul exemple, au cours des décolonisations, de résistance coloniale organisée par les colons eux-mêmes. L […] Lire la suite

ALLIANCE POUR LE PROGRÈS

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 920 mots

Créée le 13 mars 1961 à Washington, l'Alliance pour le progrès (Alianza para el progreso) est lancée en août par la conférence de Punta del Este qui définit ses objectifs et ses organes d'exécution. L'effort entrepris s'inscrit dans la ligne politique inaugurée par les États-Unis, en 1895, lors de la première conférence panaméricaine de Washington et prolongée juridiquement par l'adoption en avril […] Lire la suite

ALMEIDA JUAN (1927-2009)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 268 mots

Révolutionnaire et homme politique cubain. Compagnon d'armes de Fidel Castro dès 1953, Juan Almeida Bosque participe à l'attaque de la caserne du Moncada à Santiago de Cuba pour renverser le régime de Fulgencio Batista, à la suite de laquelle il est condamné à dix ans de prison. Amnistié deux ans plus tard, il participe à la fondation du Mouvement du 26-Juillet et s'exile au Mexique en 1956 avec […] Lire la suite

ALONSO ALICIA (1920-2019)

  • Écrit par 
  • Agnès IZRINE
  •  • 1 184 mots
  •  • 1 média

La danseuse et chorégraphe cubaine Alicia Alonso a marqué l’histoire du ballet classique du xx e  siècle . Légende de son vivant, interprète hors du commun et à forte personnalité, elle a su faire du Ballet national de Cuba l’une des meilleures compagnies du monde et fonder « l’école cubaine » de danse classique. […] Lire la suite

AMÉRIQUE (Structure et milieu) - Géologie

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN, 
  • René BLANCHET, 
  • Jacques BOURGOIS, 
  • Jean-Louis MANSY, 
  • Bernard MERCIER DE LÉPINAY, 
  • Jean-François STEPHAN, 
  • Marc TARDY, 
  • Jean-Claude VICENTE
  •  • 24 183 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre « La chaîne nord-caraïbe »  : […] La partie orientale de la frontière nord de la plaque Caraïbes est jalonnée par le chapelet d'îles des Grandes Antilles : Cuba, la Jamaïque, Hispaniola, Porto Rico et îles Vierges. Ces îles représentent les fragments émergés de la chaîne nord-caraïbe, dont les lanières furent découpées et décalées au Tertiaire par des décrochements senestres. L'île de Cuba comporte dans sa partie centrale les zon […] Lire la suite

AMÉRIQUE LATINE - Évolution géopolitique

  • Écrit par 
  • Georges COUFFIGNAL
  •  • 7 479 mots

Dans le chapitre « Naissance de diplomaties autonomes »  : […] En 1982, la dictature militaire au pouvoir en Argentine cherche à reconquérir une légitimité contestée en envahissant les îles Malouines dont l'Argentine revendiquait la souveraineté depuis toujours. On connaît la réaction de Margaret Thatcher, qui envoya une véritable armada pour reconquérir ces îles inhospitalières. La plupart des pays européens et les États-Unis soutinrent la Grande-Bretagne […] Lire la suite

AMÉRIQUE LATINE - Rapports entre Églises et États

  • Écrit par 
  • Jean Jacques KOURLIANDSKY
  •  • 6 707 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Une Église catholique en quête d'autonomie »  : […] Les différentes Églises locales et le Vatican ont souhaité, au moment des indépendances, perpétuer l'alliance antérieure du spirituel et du temporel. Ils considéraient cependant que la fin des empires espagnol et portugais justifiait la révision de la tutelle à laquelle ils étaient soumis. Les Églises voulaient le maintien du catholicisme comme religion officielle, la séparation du religieux et du […] Lire la suite

AMÉRIQUE LATINE - Les religions afro-américaines

  • Écrit par 
  • Roger BASTIDE
  •  • 3 190 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Variété des cultes »  : […] Les religions d'origine africaine se sont conservées le plus pures chez les nègres marrons, ou Bosh, qui ont fui le régime de l'esclavage pour constituer des républiques indépendantes à l'intérieur des forêts des Guyanes hollandaise et française. On retrouve chez eux, juxtaposées plus qu'intégrées, les religions des Fanti- Ashanti (Ghāna) et des Fon (Bénin), le Grand Dieu qu'ils adorent s'appelan […] Lire la suite

ANARCHISME

  • Écrit par 
  • Henri ARVON, 
  • Jean MAITRON, 
  • Robert PARIS
  • , Universalis
  •  • 13 336 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Cuba et Mexique »  : […] À Cuba, les problèmes du mouvement ouvrier sont étroitement liés à la cause de l'indépendance nationale. Héritier de la Sociedad de tabaqueros de La Havane, créée en 1868 par des émigrés espagnols, et des sociétés anarcho-syndicalistes de dockers et de producteurs de tabac, le Congrès régional ouvrier de La Havane (1892), d'orientation libertaire, revendiqua simultanément la journée de huit heures […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

19 avril 2021 Cuba. Transfert de pouvoir à la tête du Parti communiste.

Cuba, Raúl Castro, qui avait succédé à son frère Fidel à la tête du parti en avril 2011, cède son poste de premier secrétaire à Miguel Díaz-Canel, actuel président du Conseil d’État.  […] Lire la suite

1er janvier 2021 Cuba. Unification du système monétaire.

L’unification du système monétaire annoncée en décembre 2020 entre en vigueur. Le peso convertible aligné sur le dollar, initialement réservé au secteur touristique, disparaît. Seul demeure le peso cubain, utilisé dans les transactions domestiques, qui vaut vingt-quatre fois moins. Le dollar avait déjà été réintroduit en octobre 2019. Afin de pallier […] Lire la suite

30 décembre 2020 Argentine. Légalisation de l'avortement.

Cuba, le Guyana et l’Uruguay, l’Argentine est le quatrième pays latino-américain à adopter cette position. […] Lire la suite

2-22 avril 2020 O.N.U. Adoption de résolutions relatives à la Covid-19 par l'Assemblée générale.

Cuba, le Nicaragua et le Venezuela – soutiennent un texte allant dans le même sens, proposé par Moscou, qui réclame implicitement une levée des sanctions internationales qui frappent la Russie – il ne sera pas adopté. Le 20, l’Assemblée générale adopte à l’unanimité une résolution initiée par le Mexique qui réclame un « accès équitable » aux « futurs […] Lire la suite

Pour citer l’article

Marie Laure GEOFFRAY, Janette HABEL, Oruno D. LARA, Jean Marie THÉODAT, Victoire ZALACAIN, « CUBA », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 01 décembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/cuba/