Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

JAMAÏQUE

Nom officiel

Jamaïque (JM)

    Chef de l'État

    Le roi Charles III (Royaume-Uni), représenté par le gouverneur général Patrick Allen (depuis le 26 février 2009)

      Chef du gouvernement

      Andrew Holness (depuis le 3 mars 2016)

        Capitale

        Kingston

          Langue officielle

          Anglais

            Unité monétaire

            Dollar jamaïcain (JMD)

              Population (estim.) 2 749 000 (2023)
                Superficie 10 991 km²

                  La Jamaïque (2,8 millions d'habitants en 2009) a une situation singulière dans la Caraïbe : anglophone, elle est entourée de pays hispanophones (Cuba et Haïti). Même si elle partage avec ceux-ci des racines africaines communes, elle n'a pas la même culture. Par ses traditions politiques (calquées sur celles de Londres), ses pratiques religieuses (une majorité chrétienne – anglicans, catholiques et presbytériens – côtoie une minorité rasta, un mélange de messianisme biblique et de nationalisme noir inspiré par Marcus Garvey) et sa sociabilité spécifique, la Jamaïque se distingue des autres îles des grandes Antilles où la tonalité latine est plus forte. Même si le souvenir de l'esclavage a laissé des traces plus ou moins profondes selon l'importance de l'économie de plantation dans les pays de la Caraïbe, l'évolution de ces pays au cours des siècles a donné lieu à une différenciation marquée.

                  Île à sucre au temps de la colonisation, et encore longtemps après l'abolition de la traite puis de l'esclavage, la Jamaïque a, par la suite, expérimenté d'autres formes de mise en valeur de son territoire : diversification des cultures, développement de l'économie extractive, tourisme et zones franches. La Jamaïque déploie, au sein du Caricom (Communauté des Caraïbes fondée en 1973), une activité favorable au renforcement des relations économiques et culturelles entre les petites nations de la Caraïbe afin de surmonter le double handicap lié à leur émiettement et à leur taille réduite.

                  Jamaïque : carte physique - crédits : Encyclopædia Universalis France

                  Jamaïque : carte physique

                  Jamaïque : drapeau - crédits : Encyclopædia Universalis France

                  Jamaïque : drapeau

                  Géographie

                  Une île tropicale

                  La Jamaïque appartient à l'archipel des Antilles. Avec une superficie de 10 991 kilomètres carrés, elle est la troisième plus grande île après Cuba et l'île d'Hispaniola. Sa géologie est complexe et prolonge les grands traits structuraux de la presqu'île du sud d'Haïti. On trouve une répartition zonale très contrastée : à l'est, un noyau fait de schistes et de roches métamorphiques datant du Crétacé, porté en altitude et qui culmine à 2 256 mètres au Blue Mountain Peak et, à l'ouest, une couverture sédimentaire de calcaires secondaire et tertiaire. Les plateaux calcaires ont été déformés par des phénomènes karstiques qui ont laissé un modelé de lapiés et de chicots rocheux au milieu de plaines de dissolution calcaire (cockpits). Le littoral est bordé d'une plaine alluviale formée avec les matériaux issus de l'érosion des hautes terres. Les terres planes ne prennent une ampleur significative que dans la partie méridionale de l'île, dans les régions de Savanna-la-Mar, St. Elisabeth, ou Kingston. L'île est bordée de fosses marines profondes, dans une zone traversée par une faille qui se prolonge sous la presqu'île sud d'Haïti d'un côté, et dans le golfe du Honduras de l'autre : les tremblements de terre sont donc fréquents. La ville de Kingston fut détruite en 1907.

                  Baie de Port Antonio, Jamaïque - crédits : Rick Elkins/ Moment/ Getty Images

                  Baie de Port Antonio, Jamaïque

                  Le climat est dominé par l'influence des alizés qui soufflent du nord-est et qui sont à l'origine des deux saisons pluviométriques : une saison sèche de novembre à mai, une saison humide de mai à novembre. Les versants au vent reçoivent plus de 5 000 millimètres de précipitations par an (Blue Mountains), et les régions sous le vent présentent une sécheresse très marquée : 735 millimètres par an à Kingston. La forêt recouvre encore 16 % du territoire national, mais la formation la plus courante est une savane sèche dont la végétation caractéristique est le gaïac. Par sa position en latitude, la Jamaïque est sous la menace (d'août à octobre) des cyclones qui dévastent régulièrement plantations et habitations, comme ce fut le cas en 1988.

                  Une nation métisse

                  Conséquence de l'esclavage et de la colonisation, la population est culturellement composite, avec une majorité d'origine africaine[...]

                  La suite de cet article est accessible aux abonnés

                  • Des contenus variés, complets et fiables
                  • Accessible sur tous les écrans
                  • Pas de publicité

                  Découvrez nos offres

                  Déjà abonné ? Se connecter

                  Écrit par

                  • : professeur d'histoire, directeur du Centre de recherches Caraïbes-Amériques
                  • : agrégé de géographie, maître de conférences à l'université de Paris-I-Panthéon-Sorbonne
                  • Universalis : services rédactionnels de l'Encyclopædia Universalis

                  . In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

                  Médias

                  Jamaïque : carte physique - crédits : Encyclopædia Universalis France

                  Jamaïque : carte physique

                  Jamaïque : drapeau - crédits : Encyclopædia Universalis France

                  Jamaïque : drapeau

                  Baie de Port Antonio, Jamaïque - crédits : Rick Elkins/ Moment/ Getty Images

                  Baie de Port Antonio, Jamaïque

                  Autres références

                  • AMÉRIQUE LATINE - Les religions afro-américaines

                    • Écrit par Roger BASTIDE
                    • 3 175 mots
                    • 1 média
                    ...nègres (les Orisha et leurs correspondants catholiques ne sont plus alors que les généraux qui commandent, dans le monde éthéré, les phalanges des morts). À la Jamaïque, le myalisme a cédé la place à un culte extatique où l'on entre bien toujours en communication avec les esprits des morts, mais aussi avec...
                  • Bam, bam, CHAKA DEMUS & PLIERS

                    • Écrit par Eugène LLEDO
                    • 613 mots
                    • 1 média

                    Avec Shabba Ranks (Rexton Rawlston Fernando Gordon), les Jamaïcains Chaka Demus, le DJ qui toaste, et le chanteur Pliers sont sans doute les artistes les plus populaires du reggae digital, une des formes actuelle du reggae, apparue vers 1985.

                    Chaka Demus (John Taylor) commence sa carrière au sein...

                  • BENNETT LOUISE (1919-2006)

                    • Écrit par Universalis
                    • 246 mots

                    Folkloriste et poète, Louise Bennett fut considérée par beaucoup comme la «  mère de la culture jamaïcaine » en raison de ses efforts pour mieux faire connaître la langue créole et la vie des gens ordinaires de son île natale.

                    Louise Bennett naît le 7 septembre 1919 à Kingston (Jamaïque)....

                  • DEKKER DESMOND (1942-2006)

                    • Écrit par Universalis
                    • 156 mots

                    Chanteur jamaïcain de reggae. De son véritable nom Desmond Dacres. Leslie Kong, un des propriétaires du label jamaïcain de reggae, de ska et de rocksteady Beverley, lui fait enregistrer en 1968 le morceau de ska Israelites, qui connaît un succès mondial. La mort de Kong, en 1971, le conduit à...

                  • Afficher les 19 références

                  Voir aussi