Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

CUBA

Nom officiel

République de Cuba (CU)

    Chef de l'État

    Miguel Díaz-Canel (depuis le 10 octobre 2019)

      Chef du gouvernement

      Manuel Marrero Cruz (depuis le 21 décembre 2019)

        Capitale

        La Havane

          Langue officielle

          Espagnol

            Unités monétaires

            Peso cubain (CUP), peso convertible (CUC)
            -

              Population (estim.) 11 012 000 (2023)
                Superficie 109 884 km²

                  Histoire jusqu’à la révolution cubaine

                  Domination et exploitation espagnoles

                  Conquête, pillage et oppression

                  La colonisation destructrice

                  Si l'on en croit le père Bartolomé de Las Casas – qui a eu entre les mains une copie du journal de bord du premier voyage de Christophe Colomb et en a transcrit des passages –, ce serait le dimanche 21 octobre 1492 que fut mentionnée pour la première fois une « île très grande » que les indigènes appelaient Cuba. Il est dit plus tard (24 octobre) qu'on fait beaucoup de commerce dans cette île ; il paraît qu'on y trouve de l'or et des épices, de grands navires et des commerçants. La grande île est atteinte le 28 octobre au voisinage du golfe de Bariay, à l'est du port actuel de Gibara. Colomb, qui croit être à Cipangu, c'est-à-dire au Japon, cherche la Chine et le grand khan pour lui remettre un message au nom des souverains espagnols. Il explore les côtes de Cuba, qu'il nomme Juana, jusqu'au 5 décembre, désireux d'une part de poursuivre sa mission d'ambassade en direction de l'Asie, d'autre part d'inventorier les richesses d'un pays qui entre dans sa juridiction d'amiral et de vice-roi comme le stipulent les capitulations de Santa Fe (17-30 avril 1492). Persuadé que Cuba fait partie du continent, le 4 novembre Colomb pénètre dans la province de l'Oriente où existent « des hommes qui avaient un seul œil, et d'autres qui avaient des museaux de chien et qui se nourrissaient de chair humaine : sitôt qu'ils en capturaient un, ils le décapitaient et buvaient son sang, et ils lui coupaient la nature ». Ce sont les terribles Karibs ou « Cannibales » qui apparaissent dès ce premier document comme des anthropophages. Au cours de son second voyage, Colomb, après un simulacre d'enquête, fait rédiger un acte devant notaire affirmant que Cuba n'est pas une île, le 12 juin 1494. Cependant, Cuba apparaît bien en 1500 comme une île sur la célèbre carte de Juan de la Cosa, mais ce n'est qu'en 1508 que Sebastian de Ocambo en fit le tour complet.

                  En 1511 s'ouvre le procès d'occupation de Cuba. Comme dans les autres îles , les Espagnols commencent par s'approprier les terres et par soumettre les Indiens au travail esclavagiste. Trois groupes d'hommes, sous la direction de Diego Velázquez de Cuellar et Panfilo de Narváez, se lancent dans la conquête et le pillage. C'est la phase de conquête destructrice qui va de pair avec l'accaparement de l'or accumulé par les indigènes. La société indo-cubaine comptait 500 000 individus, selon les estimations de l'époque. Elle était organisée en caciquats dont certains sont mentionnés dans la lettre au roi de Velázquez (1er avr. 1514) : Camagüey, Savanaque, Guamuhaya, Habana, Baracoa, Bayamó. Appartenant au groupe des Arawaks, sauf les Guanahacabibes du cap San Antonio, les Indo-Cubains avaient une agriculture à haut rendement pratiquée en conucos(petites propriétés), à base de manioc, de patates douces, d'ignames, de haricots et de maïs. Ils cultivaient également le coton, le tabac, la papaye et se nourrissaient du produit de leur pêche.

                  Les premières localités espagnoles, les villas, s'établirent dans les zones de population indigène abondante et sur l'emplacement des mines d'or : Bayamó, Trinidad, Sancti Spiritus, Puerto Príncipe (Nuevitas), San Cristóbal de la Habana, Baracoa et Santiago de Cuba. Entre 1511 et 1520, c'est-à-dire en moins d'une décennie, la population indigène de Cuba s'amenuise de manière catastrophique. En 1571-1572, il n'existe plus que 270 foyers d'Indo-Cubains qui vivent dans une situation de misère extrême. Cet effondrement démographique lié à l'épuisement du cycle de l'or – qui s'achève au milieu du siècle – explique le rôle que va jouer Cuba dans la conquête du Mexique et de la Floride. De 1519 à 1522,[...]

                  La suite de cet article est accessible aux abonnés

                  • Des contenus variés, complets et fiables
                  • Accessible sur tous les écrans
                  • Pas de publicité

                  Découvrez nos offres

                  Déjà abonné ? Se connecter

                  Écrit par

                  • : enseignante ATER de science politique à l'Institut des hautes études de l'Amérique latine, chargée de cours à Sciences Po Poitiers (cycle ibéro-américain de Sciences Po Paris)
                  • : maître de conférences, chargée de cours à l'Institut des hautes études de l'Amérique latine
                  • : professeur d'histoire, directeur du Centre de recherches Caraïbes-Amériques
                  • : agrégé de géographie, maître de conférences à l'université de Paris-I-Panthéon-Sorbonne
                  • : licenciée en géographie
                  • Universalis : services rédactionnels de l'Encyclopædia Universalis

                  . In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

                  Médias

                  Cuba : carte physique

                  Cuba : carte physique

                  Cuba : drapeau

                  Cuba : drapeau

                  Paysage de Cuba

                  Paysage de Cuba

                  Autres références

                  • CUBA, chronologie contemporaine

                    • Écrit par Universalis
                  • AFRIQUE (Histoire) - Les décolonisations

                    • Écrit par Marc MICHEL
                    • 12 424 mots
                    • 24 médias
                    ...immédiate tenait, semble-t-il, à l'évolution de la situation en Angola, où une guerre de succession opposait maintenant le M.P.L.A., appuyé par les Cubains, à l'U.N.I.T.A., soutenue par l'Afrique du Sud. Des flots de réfugiés et de jeunes recrues vinrent grossir les rangs de la S.W.A.P.O. en Zambie...
                  • ALLIANCE POUR LE PROGRÈS

                    • Écrit par Universalis
                    • 928 mots

                    Créée le 13 mars 1961 à Washington, l'Alliance pour le progrès (Alianza para el progreso) est lancée en août par la conférence de Punta del Este qui définit ses objectifs et ses organes d'exécution. L'effort entrepris s'inscrit dans la ligne politique inaugurée par les États-Unis, en 1895, lors...

                  • ALMEIDA JUAN (1927-2009)

                    • Écrit par Universalis
                    • 269 mots

                    Révolutionnaire et homme politique cubain. Compagnon d'armes de Fidel Castro dès 1953, Juan Almeida Bosque participe à l'attaque de la caserne du Moncada à Santiago de Cuba pour renverser le régime de Fulgencio Batista, à la suite de laquelle il est condamné à dix ans de prison. Amnistié...

                  • ALONSO ALICIA (1920-2019)

                    • Écrit par Agnès IZRINE
                    • 1 179 mots
                    • 1 média

                    La danseuse et chorégraphe cubaine Alicia Alonso a marqué l’histoire du ballet classique du xxe siècle. Légende de son vivant, interprète hors du commun et à forte personnalité, elle a su faire du Ballet national de Cuba l’une des meilleures compagnies du monde et fonder « l’école cubaine...

                  • Afficher les 38 références

                  Voir aussi