BATISTA FULGENCIO (1901-1973)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Fulgencio Batista, 1955

Fulgencio Batista, 1955
Crédits : Hulton Getty

photographie

Castro entre à La Havane, 1959

Castro entre à La Havane, 1959
Crédits : National Archives

vidéo


Homme politique cubain, originaire d'une famille de petits paysans, Fulgencio Batista entre, à vingt ans, dans l'armée où son opiniâtreté l'amène à gravir tous les échelons. Colonel en 1933, il fait figure d'« homme fort » ; il est élu président de la République cubaine en juillet 1940.

Fulgencio Batista, 1955

Fulgencio Batista, 1955

photographie

Le président de la République cubaine Fulgencio Batista (1901-1973) et son épouse lors d'un meeting du Women's Party, en 1955. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Durant ce premier mandat, il respecte les règles démocratiques. Battu en 1944 par Grau San Martín, il est exilé, mais reprend le pouvoir par la force, en mars 1952, en s'emparant du camp militaire de Colombia, et promet alors de « délivrer l'île du gangstérisme ». En réalité, la corruption du nouveau régime est telle qu'il ne peut durer que par la terreur qu'il instaure. Chassé le 1er janvier 1959 par les forces de Fidel Castro conduites par Che Guevara, Batista se réfugie au Venezuela puis en Espagne, où l'énorme fortune qu'il a amassée lui permet de mener grande vie. Il meurt le 6 août 1973 à Gualdamina (Espagne).

Castro entre à La Havane, 1959

Castro entre à La Havane, 1959

vidéo

En décembre 1956, après l'échec de l'expédition du Granma, Fidel Castro se réfugie dans les montagnes de la Sierra Maestra. Avec Che Guevara, il multiplie les actions de guérilla afin d'abattre la dictature de Fulgencio Batista. Dans sa lutte, Castro peut compter sur le soutien de la... 

Crédits : National Archives

Afficher

—  Guy ROSSI-LANDI

Écrit par :

  • : docteur ès sciences politiques, maître de conférences à l'Institut d'études politiques de Paris

Classification


Autres références

«  BATISTA FULGENCIO (1901-1973)  » est également traité dans :

ALMEIDA JUAN (1927-2009)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 268 mots

Révolutionnaire et homme politique cubain. Compagnon d'armes de Fidel Castro dès 1953, Juan Almeida Bosque participe à l'attaque de la caserne du Moncada à Santiago de Cuba pour renverser le régime de Fulgencio Batista, à la suite de laquelle il est condamné à dix ans de prison. Amnistié deux ans plus tard, il participe à la fondation du Mouvemen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/juan-almeida/#i_21952

CASTRO FIDEL (1926-2016)

  • Écrit par 
  • Marie Laure GEOFFRAY
  •  • 2 542 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Premières armes militantes »  : […] Né le 13 août 1926 près de Birán, dans la province d'Oriente, Fidel Alejandro Castro Ruz est le fils d'un paysan galicien, arrivé à Cuba à la fin du xix e  siècle, et de sa servante. La fratrie de neuf enfants, issue de deux unions, vit dans un grand domaine agricole. Parti étudier à Santiago de Cuba en 1934, Fidel Castro est un élève turbulent, pr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fidel-castro/#i_21952

CASTRO RAÚL (1931- )

  • Écrit par 
  • Marie Laure GEOFFRAY
  •  • 1 400 mots
  •  • 2 médias

Raúl Modesto Castro Ruz, président de Cuba de 2008 à 2018, ne surgit sur la scène politique internationale qu'à partir du 31 juillet 2006, lorsqu'il succède à son frère Fidel, malade, comme chef de l'État par intérim. Numéro deux du régime depuis la révolution cubaine, ministre de la Défense depuis 1959, vice-président du Conseil des ministres et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/raul-castro/#i_21952

CUBA

  • Écrit par 
  • Marie Laure GEOFFRAY, 
  • Janette HABEL, 
  • Oruno D. LARA, 
  • Jean Marie THÉODAT, 
  • Victoire ZALACAIN
  •  • 24 403 mots
  •  • 26 médias

Dans le chapitre « Néo-colonialisme et dictatures »  : […] Après la reddition de l'armée espagnole à Santiago de Cuba, les États-Unis mettent en place un gouvernement militaire d'occupation jusqu'en 1902. L'indépendance formelle est accordée le 20 mai 1902, mais dans la Constitution l' amendement Platt donne aux États-Unis des bases navales (Guantánamo) et le droit d'intervenir à Cuba. Après la dissolutio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cuba/#i_21952

RÉVOLUTION CUBAINE (1959)

  • Écrit par 
  • Olivier COMPAGNON
  •  • 221 mots
  •  • 1 média

Le 2 janvier 1959, à Cuba, quelques heures après la fuite à l'étranger du général Batista qui tenait l'île depuis le milieu des années 1930, les troupes castristes, emmenées par Ernesto Guevara et Camilo Cienfuegos, entrent dans La Havane. Cette victoire militaire est l'aboutissement d'un processus insurrectionnel lancé par Fidel Castro en juillet […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/revolution-cubaine/#i_21952

Pour citer l’article

Guy ROSSI-LANDI, « BATISTA FULGENCIO - (1901-1973) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 avril 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/fulgencio-batista/