ASSOCIATION

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

D'une liberté politique à un expédient socio-commercial

On distinguera avant et après 1975. De 1901 à 1975, la vie associative connaît trois grandes vagues parfaitement en phase avec l'évolution politique et sociale du pays.

La première vague est celle des « bonnes œuvres » avec les « bonnes sœurs » et les « dames d'œuvres », les bals de charité et les sociétés de bienfaisance, etc. L'immense appareil créé par l'Église depuis des siècles pour les pauvres, les malades, les vieux, les sans-abri, les enfants, tout ce monde charitable hérité d'un passé remarquable va se précipiter dans le statut si libéral offert par la loi de 1901. C'est ainsi que la loi anticléricale profite d'abord et surtout aux œuvres catholiques.

La deuxième vague sera celle du Front populaire. Le monde ouvrier, le monde enseignant et leurs représentations syndicales vont multiplier les associations d'éducation populaire : associations Léo Lagrange, Fédération des œuvres laïques, et autres activités scolaires et périscolaires, colonies de vacances et maisons familiales.

La troisième vague, à partir de 1945, illustrera tout à la fois l'État-providence, le « baby-boom », l'urbanisation, la scolarisation et le développement. Se multiplient alors les associations sportives et scolaires, les organisations de jeunesse du monde agricole ou étudiant, les mouvements de locataires et de consommateurs, maisons de jeunes et de la culture, foyers de jeunes travailleurs immigrés en ville. Association rime avec modernisation et rajeunissement.

En 1975, c'est l'explosion et le changement de nature. La rupture est, en premier lieu, d'ordre quantitatif. Entre 1901 et 1975, le nombre des déclarations d'associations oscillait entre 7 000 et 15 000 par an. À partir de 1975 on passe à 25 000 pour dépasser 70 000 en 1992. De 1975 à 1995, 955 000 associations vont être déclarées. Ce mouvement de fond qui secoue la société traduit une demande générale de convivialité, de proximité. Les nouvelles associations expriment les attentes d [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 11 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  ASSOCIATION  » est également traité dans :

ASSOCIATION (sociologie)

  • Écrit par 
  • Matthieu HELY
  •  • 2 134 mots

Considérée comme un délit selon le code pénal de 1810 (pour un groupement non autorisé de plus de 20 personnes), la pratique associative a longtemps représenté un foyer d’agitation ouvrière et suscité la méfiance du pouvoir politique. À la suite des révoltes des artisans lyonnais de la soie, la loi du 10 avril 1834 limitera […] Lire la suite

LOI SUR LES ASSOCIATIONS (France)

  • Écrit par 
  • Bernard VALADE
  •  • 198 mots

Le régime légal des associations faisait partie du programme du ministère de Waldeck-Rousseau (1899-1902). Il a pour contexte le conflit entre la doctrine de la suprématie de la société civile et celle de la prééminence du pouvoir religieux. De fait, la loi sur les associations promulguée le 1er ju […] Lire la suite

ANARCHISME

  • Écrit par 
  • Henri ARVON, 
  • Jean MAITRON, 
  • Robert PARIS
  • , Universalis
  •  • 13 333 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « L'associationnisme »  : […] Parmi les nombreuses utopies sociales qui s'inspirent de la ferme volonté de préserver la souveraineté absolue de l'individu, relevons d'abord l'associationnisme de Stirner. L'auteur de L'Unique et sa propriété établit une différence fondamentale entre la société telle qu'elle existe et l'«  association » dont il prône l'avènement. La société se dresse face aux individus ; elle est située en deho […] Lire la suite

ASSURANCE - Histoire et droit de l'assurance

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre AUDINOT, 
  • Jacques GARNIER
  • , Universalis
  •  • 7 480 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « De l'entraide à l'assurance »  : […] Expression de la solidarité qui unit les groupes humains face à l'adversité, la mutualité, sous la forme de l'entraide, est sans doute aussi ancienne que la société . Dès la plus haute antiquité apparaissent de véritables institutions de secours mutuels entre personnes exposées à des risques comparables. Ainsi, les tailleurs de pierre de la Basse-Égypte (vers 1400 av. J.-C.) contribuaient à un fon […] Lire la suite

BLOCH-LAINÉ FRANÇOIS (1912-2002)

  • Écrit par 
  • Frédéric PASCAL
  •  • 901 mots

D'une famille bourgeoise au service de la haute fonction publique depuis plusieurs générations, François Bloch-Lainé obtient, après des études au lycée Janson-de-Sailly, le doctorat en droit et le diplôme de l'École libre des sciences politiques de Paris. Ne s'estimant pas « bon à tout faire » et refusant toute carrière dans la politique ou dans les affaires, il entre au service de l'État comme on […] Lire la suite

CANONIQUE DROIT

  • Écrit par 
  • Patrick VALDRINI
  •  • 8 014 mots

Dans le chapitre « Le droit des communautés »  : […] Le droit organise le statut de deux sortes de communautés, les communautés hiérarchiques et les communautés associatives. Ces dernières sont constituées par les fidèles eux-mêmes et structurées comme ils l'entendent. Ils ont un droit d'y appartenir librement. Les liens de l'autorité à ces communautés sont distincts selon les cas. Habituellement, les associations jouissent d'une grande autonomie d […] Lire la suite

CONSENSUS

  • Écrit par 
  • André AKOUN
  •  • 2 712 mots

Dans le chapitre « Consensus et démocratie »  : […] Dans la société démocratique moderne, le besoin d'un consensus est ressenti plus fortement que dans n'importe quel autre type d'organisation sociale, précisément parce qu'une telle société entretient un rapport paradoxal avec ce problème fondamental. Elle repose effectivement sur le principe de l'individualisme et la représentation qu'elle a d'elle-même est celle d'une association entre sujets or […] Lire la suite

CONSOMMATION - Droit de la consommation

  • Écrit par 
  • Gaëlle PATETTA
  •  • 5 466 mots

Dans le chapitre « Codification et mise en œuvre »  : […] Ces textes ont été codifiés à droit constant, dans un premier temps par une simple compilation des règles existantes (loi du 26 juillet 1993) malgré les travaux d'une commission de refonte du droit de la consommation, mise en place par la ministre de la Consommation Catherine Lalumière et présidée par le professeur Jean Calais-Auloy. Celle-ci avait préconisé, dans un rapport publié en 1985, la re […] Lire la suite

CONTRAT

  • Écrit par 
  • Georges ROUHETTE
  •  • 7 193 mots

Dans le chapitre « L'association »  : […] La caractéristique essentielle du contrat associatif – en un sens technique, en prenant pour paradigme le contrat d'association stricto sensu , ou le contrat de société – serait que les parties y poursuivent non plus des fins personnelles, mais un but identique : la réalisation d'une même œuvre. Le contrat ne vise pas dans ce cas à apaiser un conflit d'intérêts divergents en opérant, par lui-même, […] Lire la suite

CONTRAT SOCIAL

  • Écrit par 
  • Michel TROPER
  •  • 4 442 mots

Dans le chapitre « Les types de contrat »  : […] On peut distinguer deux types de contrats. Le premier, pactum societatis ou pacte d' association ou contrat social proprement dit, est destiné à expliquer l'origine de la société ou de l'État. Les individus décident d'abandonner l'état de nature et de se constituer en corps social. Ils renoncent donc, au profit de la collectivité du peuple qui devient souveraine, à tout ou partie de leurs droits n […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

France. Jugement du procès « Ulysse ». 17 février 2021

La cour d’assises spéciale de Paris condamne le Marocain Hicham el-Hanafi à trente ans de prison et les Français Yassine Bousseria et Hicham Makran à, respectivement, vingt-quatre et vingt-deux ans de prison, peines assorties d’une période de sûreté des deux tiers, pour « association […] Lire la suite

France. Condamnation d’un propagateur et recruteur djihadiste. 15 janvier 2021

La cour d’assises spéciale de Paris condamne le Suisse d’origine bosniaque connu sous le nom d’Abd’al Muhaymin al-Bosnie à une peine de quinze ans de prison assortie d’une période de sûreté de dix ans et d’une interdiction à vie du territoire français pour « association de malfaiteurs en relation […] Lire la suite

Belgique. Procès de l’affaire des visas humanitaires. 12 janvier 2021

humanitaires révélée en janvier 2019. Melikan Kucam est reconnu coupable de trafic d’êtres humains, corruption passive et association de malfaiteurs pour avoir monnayé l’octroi de visas à des chrétiens de Syrie et d’Irak, à la faveur de l’opération humanitaire que le gouvernement l’avait chargé de gérer. Neuf coaccusés, dont l’épouse et le fils de Melikan Kucam, sont également condamnés. Le produit de la fraude, 522 500 euros, est confisqué. […] Lire la suite

France. Procès de l’attentat du Thalys. 17 décembre 2020

. Le passeur marocain Rédouane el-Amrani Ezzerifi, qui avait transporté Abdelhamid Abaaoud de Turquie en Grèce et l’avait aidé à s’infiltrer en Europe, est condamné à sept ans de prison pour « association de malfaiteurs terroriste criminelle ». […] Lire la suite

France. Verdict du procès des attentats islamistes de janvier 2015. 16 décembre 2020

considérés, pour avoir apporté une aide logistique déterminante à Amedy Coulibaly. Amar Ramdani, Nezar Pastor Alwatik et Willy Prévost sont condamnés respectivement à vingt, dix-huit et treize ans de prison, avec une période de sûreté des deux tiers pour les deux premiers, pour « association […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jean-Marie GARRIGOU-LAGRANGE, Pierre Patrick KALTENBACH, « ASSOCIATION », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 mai 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/association/