LOI SUR LES ASSOCIATIONS (France)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le régime légal des associations faisait partie du programme du ministère de Waldeck-Rousseau (1899-1902). Il a pour contexte le conflit entre la doctrine de la suprématie de la société civile et celle de la prééminence du pouvoir religieux. De fait, la loi sur les associations promulguée le 1er juillet 1901 retint d'abord l'attention par ce qu'elle excluait de son champ : les activités religieuses. Visant l'association de personnes et non la société de biens, sa portée passe cependant largement les circonstances qui l'ont vu adopter. L'article premier définit l'association comme « la convention par laquelle deux ou plusieurs personnes mettent en commun d'une façon permanente leurs connaissances ou leur activité dans un but autre que de partager des bénéfices ». Moyennant une déclaration de son siège social à la préfecture, avec dépôt de ses statuts, l'association acquiert une capacité restreinte ; elle est, en effet, sans capacité juridique, et n'a pas d'existence en dehors de ses membres. Cette loi centenaire a fourni son cadre légal à toute la vie associative française.

—  Bernard VALADE

Écrit par :

  • : professeur à l'université de Paris-V-Sorbonne, secrétaire général de L'Année sociologique

Classification

Les derniers événements

France. Démission du gouvernement d’Édouard Philippe et nomination de Jean Castex. 3-15 juillet 2020

les nominations de Gérald Darmanin et d’Éric Dupond-Moretti, à l’appel d’associations féministes. La cour d’appel de Paris a ordonné en juin la reprise des investigations relatives à une accusation de viol, harcèlement sexuel et abus de confiance visant le ministre de l’Intérieur depuis 2009, dont […] Lire la suite

France. « Première victoire » contre la Covid-19. 2-30 juin 2020

. Elle entamera ses travaux le 16. Le 4, le gouvernement présente les grandes lignes du troisième projet de loi de finances rectificatives depuis le début de la pandémie, après ceux de mars et avril. Celui-ci anticipe une contraction du PIB de 11 p. 100 pour 2020 et un déficit budgétaire de 220 milliards d’euros […] Lire la suite

France. Annonce du plan de déconfinement. 2-30 avril 2020

de 8 p. 100 du PIB en 2020, cette loi doit entraîner un déficit public de 9,1 p. 100 du PIB et une dette de 115 p. 100 du PIB. Le 23 également, le gouvernement annonce une enveloppe de 39 millions d’euros destinée à l’aide alimentaire, au profit notamment des associations qui sont fortement sollicitées […] Lire la suite

France. Regain de l’antisémitisme. 11-20 février 2019

au dîner du Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF). Il annonce la prochaine dissolution de plusieurs associations racistes ou antisémites, l’élargissement à l’antisionisme de la définition de l’antisémitisme – sans modification des textes juridiques ni interdiction de critiquer […] Lire la suite

France. Inconstitutionnalité du délit de solidarité avec les migrants. 6 juillet 2018

par des associations et des personnalités concernées par l’aide aux migrants, qui contestent certaines dispositions du Code de l’entrée et du séjour des étrangers et du droit d’asile. Ce dernier punit de cinq ans d’emprisonnement et trente mille euros d’amende « le fait d’aider directement ou indirectement un […] Lire la suite

Pour citer l’article

Bernard VALADE, « LOI SUR LES ASSOCIATIONS (France) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 octobre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/loi-sur-les-associations/