MINISTÈRE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Du point de vue politique, le « ministère » se confond avec l'ensemble des ministres qui, sous la double autorité du président de la République et du Premier ministre, exercent collégialement et solidairement les attributions gouvernementales. Sous cet angle, chaque ministre constitue une autorité politique. Du point de vue administratif, le ministère est la structure fondamentale d'encadrement et de répartition des services publics, au niveau de l'administration centrale. Chaque ministre se trouve placé à la tête d'un département ministériel et constitue donc aussi une autorité administrative.

La répartition des tâches administratives de l'État entre les différents ministères obéit au principe de la différenciation ministérielle, conçue d'abord comme une spécialisation géographique sous l'Ancien Régime, puis, depuis la Révolution, comme un découpage fonctionnel, c'est-à-dire par matières. Il en résulte que chaque département ministériel est spécialisé quant à son objet et que le nombre des ministères n'étant limité ni par une règle constitutionnelle ni par une règle légale, on assiste depuis le xixe siècle à un développement important de cette différenciation, au fur et à mesure qu'apparaissent des objets nouveaux. La prolifération des services publics due à l'extension des interventions de l'État soit dans des secteurs qui lui étaient traditionnellement étrangers par nature, comme le travail ou la santé, soit dans des matières nouvelles, comme la recherche, ou la coopération, entraîne la création de ministères nouveaux. Le démembrement de certains ministères, comme celui de l'Intérieur, contribue à renforcer ce mouvement, marqué aussi par les circonstances politiques, quand il s'agit de réaliser des dosages propres à satisfaire les partis ayant contribué au succès de la tendance au pouvoir, ou quand une question revêt une telle importance dans l'opinion publique qu'un responsable au niveau même du gouvernement apparaît nécessaire. La différenciation ministérielle présente donc un caractère empirique, et il arrive même que les circonstances permettent à un service déjà existant sous une autre forme d'être promu au rang de ministère ou de secrétariat d'État. D'autre part, la classification des départements ministériels selon leurs objets n'est pas toujours très sûre, du fait que certaines questions intéressent deux ou plusieurs ministères. Toutefois, les attributions des différents départements ministériels sont fixées par décret en conseil des ministres, après avis du Conseil d'État.

Sans avoir de personnalité juridique distincte de celle de l'État, chaque ministère voit cependant sa sphère d'attributions protégée juridiquement par les règles relatives au contreseing ministériel. L'article 22 de la Constitution dispose que « les actes du Premier ministre sont contresignés, le cas échéant, par les ministres chargés de leur exécution », formule interprétée par le Conseil d'État, dans l'arrêt Sicard du 27 avril 1962, comme la nécessité du contreseing de tous les ministres « ayant compétence pour signer ou contresigner les mesures réglementaires ou individuelles que comporte nécessairement l'exécution... » De plus, les compétences ministérielles en matière contentieuse protègent encore la spécialisation des ministères, dans la mesure où l'État est représenté en justice, dans la plupart des cas, par le ministre intéressé.

Si l'on considère les membres des gouvernements de la Ve République, on remarque, en suivant l'ordre protocolaire, que leur rang s'établit ainsi, en dehors du Premier ministre : ministre d'État, ministre délégué, ministre et secrétaire d'État. Les ministres d'État, dont le titre se rapporte moins à la fonction qu'à la personne désignée, disposent, en dehors de la préséance et d'un traitement plus élevé, d'une sorte de droit de regard sur toutes les affaires gouvernementales. Ce titre est rarement attribué. Les ministres délégués se voient attribuer les activités de caractère interministériel, telles que la fonction publique, par exemple, ou l'aménagement du territoire. Les secrétaires d'État sont situés au dernier degré de la hiérarchie ministérielle. On [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par :

  • : assistante en sciences juridiques à l'université de Paris-V-René-Descartes

Classification

Les derniers événements

4-30 août 2022 France. Arrêté d'expulsion visant l'imam Hassan Iquioussen.

Il estime que le ministère n’étaye pas suffisamment ses accusations. Le 30, le Conseil d’État infirme la décision du tribunal administratif et valide l’arrêté d’expulsion visant Hassan Iquioussen. Les policiers venus l’arrêter ne le trouvent pas à son domicile de Lourches (Nord). Considéré en fuite, Hassan Iquioussen est inscrit au fichier des personnes recherchées. […] Lire la suite

18-23 août 2022 France. Polémique sur l'organisation d'une activité ludique dans la prison de Fresnes.

Le 23, le rapport de l’enquête administrative sur l’événement confirme que l’administration centrale du ministère de la Justice avait validé cette activité, mais sans être informé des détails de celle-ci. Il indique que des membres de la Délégation à l’information et à la communication (Dicom) y ont assisté et ont par la suite validé le contenu de la vidéo. […] Lire la suite

4 août 2022 Suisse. Classement d'une enquête contre les anciens dirigeants de la FIFA.

Le Ministère public de la Confédération (MPC) ordonne le classement de l’enquête pénale ouverte en mai 2020 contre l’ancien président de la Fédération internationale de football association (FIFA) Sepp Blatter, son ancien secrétaire général Jérôme Valcke et son ancien directeur financier Markus Kattner. Les trois hommes étaient soupçonnés de « gestion déloyale » à la suite du prêt sans intérêt ni garantie de 1 million de dollars consenti par la FIFA, en avril 2010, à la Fédération de football de Trinité-et-Tobago. […] Lire la suite

1er-31 juillet 2022 Ukraine – Russie. Chute de la province de Louhansk et accord sur l'exportation de céréales.

Le 7, le ministère russe de la Défense annonce procéder à une pause opérationnelle en Ukraine, tandis que Vladimir Poutine déclare que son pays n’a « encore rien commencé de sérieux » sur le théâtre ukrainien. Le 10, le bombardement par les forces russes de la ville de Chasiv Yar, dans le Donetsk, cause la mort de quarante-huit personnes. Le 14, Vinnytsia, une ville située au sud-ouest de Kiev, en dehors des zones de combat, est frappée par deux missiles russes tirés depuis un navire en mer Noire, qui causent la mort d’au moins vingt-trois habitants. […] Lire la suite

23-30 juillet 2022 Santé. Décret par l'OMS d'une urgence de santé publique de portée internationale au sujet de la « variole du singe ».

Le 30, le ministère de la Santé espagnol révèle qu’une autre personne est morte des suites de la variole du singe dans le pays.  […] Lire la suite

Pour citer l’article

Annie GRUBER, « MINISTÈRE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 novembre 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/ministere/