ÉPAULE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'épaule humaine est un ensemble d'articulations qui unissent le membre supérieur au squelette thoracique. Les os en présence sont le sternum, le premier arc costal, les deux éléments de la ceinture scapulaire (clavicule en avant et omoplate en arrière), enfin l'humérus, os du bras. Les moyens d'union constituent à la fois de véritables articulations, du type diarthrose, et des fausses articulations, ou espaces de glissement. Cependant, toutes fonctionnent en synergie dès que les mouvements atteignent une certaine amplitude. En contrepartie de sa grande mobilité, ce système articulaire est relativement fragile.

Description

L'articulation sterno-claviculaire met en relation l'extrémité interne de la clavicule avec le bord supérieur du sternum et le premier cartilage costal. Un ménisque transforme cette diarthrose du type « emboîtement réciproque » en une véritable énarthrose, lui conférant ainsi une plus grande mobilité. Trois ligaments capsulaires, dits sterno-claviculaires, renforcent cette jointure. Mais le rôle principal est dévolu à un ligament « à distance », le ligament costo-claviculaire, véritable axe des mouvements. Il se situe à quinze millimètres de l'articulation sterno-claviculaire, ce qui amplifie les déplacements de l'extrémité externe de la clavicule.

Articulations scapulaires

Dessin : Articulations scapulaires

Les articulations scapulaires 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

L'articulation omo-claviculaire est une arthrodie qui met en présence l'extrémité externe de la clavicule et une volumineuse saillie de l'angle externe de l'omoplate, l'acromion. L'articulation est renforcée par le ligament acromio-claviculaire, élément de la partie supérieure de la capsule, et par deux ligaments à distance, les ligaments coraco-claviculaires. L'articulation omo-claviculaire est biseautée, avec un interligne presque vertical, d'où la relative fréquence des luxations externes de la clavicule.

Os horizontal, incurvé en S italique, tendu en pont entre le sternum et l'omoplate, la clavicule se fracture souvent lors d'une chute sur le moignon de l'épaule. Sur le plan dynamique, par son extrémité distale, elle maintient « à bout de bras » l'omoplate, et, partant, tout le membre supérieur.

L'articulation scapulo-thoracique est un simple espace de glissement interposé entre l'omoplate et la paroi thoracique. L'omoplate est un os plat, triangulaire, plaqué sur le versant postéro-latéral des sept premières côtes. Sa face antérieure, ou thoracique, est concave, matelassée par le muscle sous-scapulaire. Entre ce muscle et le plan des côtes et des muscles intercostaux, s'intercale une épaisse nappe charnue, le muscle grand dentelé. Les déplacements de l'omoplate s'effectuent entre le grand dentelé et la paroi du thorax, par l'intermédiaire d'une lame de tissu conjonctif lâche (la fausse articulation thoraco-serratique de Gilis, ). Ces déplacements sont soit des mouvements de translation, soit des mouvements de rotation. Translation verticale dans l'action de hausser les épaules, sous l'action du muscle trapèze ; translation horizontale, projetant l'épaule en dehors (omoplates décollées) par le muscle grand dentelé, ou en dedans, contre le rachis, par le muscle rhomboïde. Rotation autour d'un axe passant par le col de l'omoplate : celle-ci bascule, donnant lieu au mouvement de sonnette qui est facilement repérable au niveau de la pointe de l'os. Les deux variétés de déplacements se combinent fréquemment ; ainsi, sous l'action du grand dentelé, l'omoplate subit à la fois une translation en dehors et une rotation externe, mouvement obligatoire dès que l'élévation du bras atteint une certaine amplitude.

Articulation scapulo-thoracique

Dessin : Articulation scapulo-thoracique

Schéma de l'articulation scapulo-thoracique (d'après Gilis) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

L'articulation scapulo-humérale est la pièce maîtresse de l'épaule ; les surfaces cartilagineuses comprennent la tête de l'humérus et la cavité glénoïde de l'omoplate. Les modes de station et de locomotion se reflètent dans la configuration des surfaces articulaires, le développement des moyens de contention, l'orientation de l'omoplate. Le membre antérieur des quadrupèdes prend appui au sol ; l'omoplate a une disposition franchement latérale, la capsule et les ligaments sont relativement solides. La station érigée de l'homme et la locomotion bipède « libèrent » le membre supérieur de ses fonctions d'appui. Il acquiert une plus grande mobilité, qui se traduit par les particularités suivantes : une orientation nettement postérieure de l'omoplate, inclinée à 30 ou [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages

Médias de l’article

Articulations scapulaires

Articulations scapulaires
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Articulation scapulo-thoracique

Articulation scapulo-thoracique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Musculature thoraco-scapulaire

Musculature thoraco-scapulaire
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Afficher les 3 médias de l'article


Écrit par :

Classification

Autres références

«  ÉPAULE  » est également traité dans :

ARTICULATIONS

  • Écrit par 
  • Claude GILLOT, 
  • André-Paul PELTIER
  •  • 6 080 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Structure »  : […] Les os longs des membres se mettent en rapport par leurs extrémités, ou épiphyses. L'une est convexe, l'autre concave, et toutes deux sont recouvertes d'un cartilage articulaire à surface lisse, portant le nom de surface articulaire. L'épaisseur du cartilage, proportionnelle aux forces de pression qu'il subit, est plus considérable au niveau des membres inférieurs. La synoviale , membrane conj […] Lire la suite

MEMBRES

  • Écrit par 
  • Claude GILLOT, 
  • Armand de RICQLÈS
  •  • 15 026 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Organisation générale »  : […] Le squelette des membres humains comprend surtout des os longs, unis par des articulations mobiles, et enveloppés par une couche épaisse de muscles striés volontaires. Une toile fibreuse, l'aponévrose superficielle, entoure les muscles et les sépare des plans tégumentaires. Ceux-ci comprennent la peau et une nappe de tissu cellulaire lâche qui la mobilise sur l'aponévrose. Les pédicules vasculo- […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

25 février - 6 mars 1986 U.R.S.S. XXVIIe congrès du P.C.U.S.

Cet important remaniement met en place l'équipe souhaitée par le secrétaire général, épaulé par Igor Ligatchev et Lev Zaïkov, qui cumulent tous deux, comme Mikhaïl Gorbatchev, l'appartenance au secrétariat et au bureau politique. Le 6, le secrétaire général, après avoir été reconduit « unanimement » dans ses fonctions, prononce un discours de clôture longuement applaudi. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Claude GILLOT, « ÉPAULE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 août 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/epaule/