ARTICULATIONS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Articulation intervertébrale

Articulation intervertébrale
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Genou

Genou
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Articulation scapulo-thoracique

Articulation scapulo-thoracique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Genou : surfaces articulaires

Genou : surfaces articulaires
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin


En anatomie, le terme « articulation » désigne l'ensemble des moyens d'union de deux pièces du squelette entre elles. Il n'implique pas obligatoirement la notion de mobilité, puisque des articulations fixes unissent les os du crâne. On distingue :

– la synarthrose (junctura fibrosa), ou articulation immobile ;

– l'amphiarthrose (junctura cartilaginea), ou articulation semi-mobile, caractérisée par l'existence d'un ligament interosseux ;

– la diarthrose (junctura synoviale), ou articulation mobile, qui comporte une membrane synoviale.

Du fait de leur rôle mécanique, les articulations sont soumises à des forces parfois considérables qui peuvent déterminer des traumatismes variés. Les fractures articulaires après chutes ou faux mouvements s'accompagnent d'hémarthrose (saignement intra-articulaire) ; elles laissent parfois une gène fonctionnelle importante, et le danger d'ankylose n'est pas négligeable. Les ligaments qui maintiennent l'articulation peuvent être étirés ou déchirés, lors des entorses, avec atteinte synoviale souvent associée (hydarthrose, voire hémarthrose). Lorsque les connexions articulaires ont été déboîtées, il s'agira d'une luxation, compliquée parfois de lésions des structures de glissement intra-articulaires (ménisques). Toute plaie articulaire exige un traitement anti-infectieux énergique, indépendamment de la réparation des structures lésées. Mais la pathologie articulaire est bien davantage le fruit de microtraumatismes répétés, ou des agressions immuno-induites et des lésions de caractère inflammatoire qui les accompagnent, ou encore des troubles métaboliques associés à la sénescence du tissu articulaire. Il convient, par ailleurs, de noter que certains appareils de glissement sont assimilés à des articulations : ainsi l'omoplate, revêtue de ses muscles, est mobile sur la paroi thoracique par l'intermédiaire d [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 10 pages




Écrit par :

  • : professeur à la faculté de médecine de Paris
  • : médecin, ancien directeur de recherche à l'Institut national de la santé et de la recherche médicale

Classification


Autres références

«  ARTICULATIONS  » est également traité dans :

ALGODYSTROPHIE

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 135 mots

Syndrome douloureux ostéoarticulaire accompagnant un remaniement du tissu osseux provoqué par des causes diverses : traumatisme violent (fracture), microtraumatismes (exercice de certaines professions), immobilisation d'un membre pour des raisons thérapeutiques (traitement d'une entorse) ou dans des circonstances pathologiques (suites de paralysie). La région atteinte par l'algodystrophie est le s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/algodystrophie/#i_6846

BOUILLAUD MALADIE DE ou RHUMATISME ARTICULAIRE AIGU

  • Écrit par 
  • François BOURNÉRIAS
  •  • 529 mots

Sous le terme de maladie de Bouillaud ou rhumatisme articulaire aigu, on regroupe un ensemble de manifestations pathologiques, articulaires ou non articulaires, faisant suite à une infection par un streptocoque du groupe A. Un mécanisme immunologique non entièrement élucidé semble à l'origine de cette maladie qui ne se produit que chez un petit nombre des sujets touchés par le streptocoque. La mal […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bouillaud-rhumatisme-articulaire-aigu/#i_6846

CHONDROCALCINOSE

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 400 mots

Maladie « métabolique » caractérisée, au niveau des cartilages articulaires, par des calcifications (dépôt de microcristaux de pyrophosphate de calcium) visibles sur des radiographies, à partir de la cinquantaine, car cette affection augmente de fréquence avec l'âge de telle sorte que 25 p. 100 des octogénaires sont frappés. Sur le plan clinique, on peut observer des troubles de type arthritique ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chondrocalcinose/#i_6846

CONNECTIVITES

  • Écrit par 
  • Ladislas ROBERT
  •  • 1 752 mots

On désigne par le terme connectivite ou collagénose un ensemble de maladies ou de syndromes qui touchent plus particulièrement certains tissus riches en matrice intercellulaire (tissus conjonctifs). Le terme connectivite évoque un processus inflammatoire (...ite) touchant des tissus conjonctifs et le terme collagén ose évoque plu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/connectivites/#i_6846

COUDE

  • Écrit par 
  • Claude GILLOT
  •  • 1 496 mots
  •  • 2 médias

L' articulation du coude, située à la partie moyenne du membre supérieur, met en présence trois os : l'humérus, le cubitus et le radius. Unité anatomique par sa capsule articulaire unique et sa synoviale commune, le coude est aussi une unité fonctionnelle. En effet, chez l'homme et chez les anthropoïdes, cette articulation permet deux sortes de mouvements : la flexion-extension et la rotation axia […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/coude/#i_6846

COXALGIE

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 148 mots

Ostéoarthrite tuberculeuse de la hanche, la coxalgie est une maladie de l'enfant et de l'adulte jeune. Elle se caractérise par la douleur au niveau de l'articulation de la hanche, avec limitation des mouvements et syndrôme de périarthrite (contracture, atrophie musculaire). Le diagnostic est essentiellement radiologique, montrant un interligne articulaire flou, pincé, et des remaniements osseux. U […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/coxalgie/#i_6846

ÉPAULE

  • Écrit par 
  • Claude GILLOT
  •  • 2 200 mots
  •  • 4 médias

L'épaule humaine est un ensemble d' articulations qui unissent le membre supérieur au squelette thoracique. Les os en présence sont le sternum, le premier arc costal, les deux éléments de la ceinture scapulaire ( clavicule en avant et omoplate en arrière), enfin l' humérus , os du bras. Les moyens d'union constituent à la fois de véritables articulations, du type diarthrose, et des fausses arti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/epaule/#i_6846

ÉPAULE-MAIN SYNDROME

  • Écrit par 
  • Jean-Paul CAMUS
  •  • 421 mots

Le syndrome épaule-main (Steinbrocker, 1947) est le nom souvent donné à l'algodystrophie réflexe du membre supérieur, décrite par Ravault en 1946. Ce syndrome paraît correspondre à un dérèglement vaso-moteur localisé lié à des facteurs nombreux et évoluant, généralement en deux périodes d'aspect clinique différent, vers la guérison à peu près totale. La première période, inconstante, est pseudo-in […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/syndrome-epaule-main/#i_6846

ÉPICONDYLITE

  • Écrit par 
  • Jean-Paul CAMUS
  •  • 278 mots

L'épicondyle est une saillie osseuse située à la face externe de l'extrémité inférieure de l'humérus. De nombreux muscles s'y insèrent, jouant un rôle dans la prono-supination et les mouvements de la main et des doigts. L'épicondylite ou épicondylalgie est due à de petites ruptures musculaires au sein des insertions tendino-périostées pouvant, dans les formes sévères, s'étendre à la capsule de l'a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/epicondylite/#i_6846

ÉPIPHYSITES

  • Écrit par 
  • Jean-Paul CAMUS
  •  • 375 mots

On entend par épiphysites les affections des points d'ossification cartilagineux du squelette en période de croissance. Le plus souvent, il s'agit de points d'ossification tardive, concernant les extrémités des membres, certains points d'insertion musculaire (tubérosité antérieure du tibia) et le pourtour des corps vertébraux. Ces épiphysites semblent correspondre en grande partie aux désuètes « d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/epiphysites/#i_6846

ÉQUILIBRATION

  • Écrit par 
  • Francis LESTIENNE
  •  • 4 475 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Équilibre et contrainte gravitaire »  : […] Sur terre, tout organisme vivant est soumis aux lois inéluctables de la gravité. De nombreuses évidences expérimentales entraînent la conclusion que le vecteur de gravitation joue le rôle de guide au développement de l'organisme. On reconnaît notamment que la morphologie est clairement marquée par l'adaptation au stimulus de gravitation chez les animaux dont le squelette osseux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/equilibration/#i_6846

FRACTURE, médecine

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 767 mots

Rupture de la continuité normale d'un os causée par un traumatisme. Certaines conditions peuvent prédisposer aux fractures : la calcification incomplète des os chez les enfants, l'ostéoporose chez les sujets âgés ; les états pathologiques (endocriniens, carentiels, infectieux) qui touchent le squelette peuvent aussi fragiliser les os. Une fracture est appelée simple (fermée) quand l'os n'est pas e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fracture-medecine/#i_6846

GENOU

  • Écrit par 
  • Claude GILLOT
  •  • 1 530 mots
  •  • 2 médias

Le genou humain est une articulation de flexion- extension, dont l'aspect robuste ne doit pas faire illusion. C'est une zone assez exposée aux traumatismes et relativement fragile. Du point de vue fonctionnel, sa pleine efficacité dépend de plusieurs conditions : – la rectitude en extension aligne normalement l'axe de la jambe sur celui de la cuisse, mais elle peut être m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/genou/#i_6846

GOUTTE

  • Écrit par 
  • Antoine RYCKEWAERT
  •  • 3 135 mots

Dans le chapitre «  Symptomatologie et évolution »  : […] La goutte se traduit, d'une part, par des arthrites aiguës fluxionnaires, appelées crises de goutte ou accès goutteux, qui se reproduisent à intervalles plus ou moins longs ; d'autre part, par des dépôts d'acide urique (plus exactement d'urate de sodium) dans les articulations, mais aussi sous la peau et dans les reins. Le premier accès survient généralement entre trente et cinquante ans ; plus tô […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/goutte/#i_6846

HANCHE

  • Écrit par 
  • Claude GILLOT, 
  • Henri JUDET, 
  • Jean JUDET
  •  • 2 387 mots
  •  • 2 médias

Située à la racine du membre inférieur, l' articulation de la hanche, ou coxo-fémorale, unit le fémur au bassin. Comme son homologue du membre supérieur, l'épaule, la hanche est une énarthrose mobile autour d'une infinité d'axes. Cependant, les différences sont fondamentales : articulation de solidité, la hanche s'est adaptée chez l'homme à deux fonctions, la station érigée vraie et la locomotion […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hanche/#i_6846

HÉMOPHILIE

  • Écrit par 
  • Édith FRESSINAUD, 
  • Dominique MEYER
  •  • 4 269 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Hémorragies intratissulaires »  : […] L'hémorragie peut se produire dans le tissu cellulaire (hématome sous-cutané) et dans les muscles (hématomes intramusculaires). Ces hématomes intramusculaires, de localisation variée, entraînent par leur importance des troubles de compression vasculaire ou nerveuse et conduisent parfois à l'évacuation chirurgicale pour pallier les séquelles fonctionnelles. Une localisation très particulière est c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hemophilie/#i_6846

HYDARTHROSE

  • Écrit par 
  • François BOURNÉRIAS
  •  • 94 mots

Épanchement liquidien non sanglant et non purulent survenant dans la cavité synoviale d'une articulation. L'hydarthrose se rencontre aussi bien dans les traumatismes que dans les rhumatismes dégénératifs ou inflammatoires ; elle est sans conséquence propre mais l'augmentation de volume de l'articulation touchée témoigne, de manière souvent spectaculaire, de la lésion articulaire sous-jacente. L'an […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hydarthrose/#i_6846

IMMUNOPATHIES

  • Écrit par 
  • Jean-François BACH, 
  • Jean-Claude BROUET, 
  • Claude GRISCELLI, 
  • Pierre VERROUST, 
  • Guy-André VOISIN
  •  • 11 761 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Complexes immuns immuns et polyarthrite rhumatoïde »  : […] La polyarthrite rhumatoïde est une maladie caractérisée par une atteinte inflammatoire polyarticulaire conduisant à terme à une destruction des surfaces articulaires . Une des caractéristiques biologiques, connue depuis longtemps, est la présence d'auto-anticorps anti-immunoglobulines (anti-IgG) connus sous le nom de facteurs rhumatoïdes. La présence dans la circulation et dans le liquide synovia […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/immunopathies/#i_6846

LOMBALGIE

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 129 mots

Syndrome aigu caractérisé par une contracture douloureuse des muscles lombaires, la lombalgie se produit en règle générale à l'occasion d'une maladie infectieuse bénigne (infection saisonnière, par exemple). Le blocage de tout mouvement dans la région atteinte persiste souvent pendant plusieurs jours. En immobilisant les articulations correspondantes, ce blocage masque les phénomènes inflammatoire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lombalgie/#i_6846

MAIN

  • Écrit par 
  • Claude GILLOT, 
  • François ISELIN, 
  • Marie PEZÉ
  •  • 3 914 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Mécanique articulaire »  : […] Les articulations de la main comprennent tout d'abord les deux diarthroses condyliennes du poignet : la radio-carpienne et la médio-carpienne. Elles permettent les mouvements de la main sur l'avant-bras (flexion de 85 degrés, extension de 85 degrés, abduction de 15 degrés, adduction de 40 degrés). Les mouvements des quatre derniers doigts mettent en jeu l'articulation métacarpo-phalangienne, énart […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/main/#i_6846

MEMBRES

  • Écrit par 
  • Claude GILLOT, 
  • Armand de RICQLÈS
  •  • 15 020 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Organisation générale »  : […] Le squelette des membres humains comprend surtout des os longs, unis par des articulations mobiles, et enveloppés par une couche épaisse de muscles striés volontaires. Une toile fibreuse, l'aponévrose superficielle, entoure les muscles et les sépare des plans tégumentaires. Ceux-ci comprennent la peau et une nappe de tissu cellulaire lâche qui la mobilise sur l'aponévrose. Les pédicules vasculo- […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/membres/#i_6846

OBÉSITÉ (psychologie)

  • Écrit par 
  • Catherine DEVIDAL
  •  • 1 127 mots

En 1997, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a défini l’obésité comme une accumulation excessive de graisse corporelle pouvant nuire à la santé. L’indice de masse corporelle (IMC) et la mesure du tour de taille permettent de déterminer le niveau d’adiposité et la répartition des tissus adipeux. Toujours selon l’OMS, 35 p. 100 des adultes sont en situation d’obésité dans le monde, y compris […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/obesite-psychologie/#i_6846

OSTÉOPHYTE

  • Écrit par 
  • François BOURNÉRIAS
  •  • 91 mots

Formation osseuse juxta-articulaire exubérante, paraissant souvent prolonger la surface cartilagineuse vers l'extérieur ; elle se rencontre surtout dans les rhumatismes dégénératifs (arthrose). Au niveau de la partie supérieure de la colonne vertébrale, les ostéophytes, qui réalisent l'aspect radiologique classique du « bec de perroquet », peuvent comprimer les éléments nerveux contigus : on a dém […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/osteophyte/#i_6846

PELVIENNE ANATOMIE

  • Écrit par 
  • Claude GILLOT
  •  • 5 055 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Le bassin osseux, paroi de la cavité pelvienne »  : […] Le bassin humain dessine un anneau irrégulier, formé de quatre pièces osseuses : les deux os iliaques, volumineux et symétriques, constituent la paroi antérieure et latérale du bassin tandis que la paroi postérieure est formée par le sacrum et un petit élément atrophique sous-jacent, le coccyx. D'aspect massif, robuste, le bassin assure par des articulations peu mobiles l'étroite solidarité de se […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anatomie-pelvienne/#i_6846

PIED

  • Écrit par 
  • Jean-Philippe DUBOIS, 
  • Claude GILLOT
  •  • 6 523 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Arthrologie »  : […] Les principales articulations mettent en jeu l'astragale, qui participe aux trois jointures essentielles : la tibio-tarsienne, la sous-astragalienne et la médio-tarsienne. L' articulation de la cheville , ou tibiotarsienne , unit le pied au squelette jambier. Il s'agit d'une trochléenne, qui encastre l'astragale dans la pince tibi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pied/#i_6846

RHUMATOLOGIE

  • Écrit par 
  • André-Paul PELTIER
  •  • 6 150 mots

Dans le chapitre « Structures cibles des affections rhumatismales »  : […] Les articulations sont évidemment la cible principale des rhumatismes. Sur le plan anatomique, on distingue deux types principaux d'articulations mobiles : – les articulations diarthrodiales , telles que celles des membres comme le genou, dans lesquelles les extrémités osseuses, ou épiphyses, recouvertes de cartilage sont séparées par une cavité articulaire contenant un liqu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rhumatologie/#i_6846

SOMESTHÉSIE

  • Écrit par 
  • Paul LAGET
  •  • 4 269 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Caractères spécifiques »  : […] Les récepteurs de la somesthésie présentent en outre nombre de traits particuliers liés à leur spécificité. C'est ainsi que, dans le cas des récepteurs tactiles, la sensibilité de certains peut être très élevée, un déplacement de la peau de 6 à 8 microns étant suffisant pour faire varier leur fréquence d'émission de façon significative. La possibilité de distinguer spatialement deux stimuli tacti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/somesthesie/#i_6846

SQUELETTE

  • Écrit par 
  • Yves FRANÇOIS, 
  • Armand de RICQLÈS
  • , Universalis
  •  • 5 760 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre «  Squelette humain »  : […] Du point de vue zoologique, l'homme est un vertébré, et à ce titre il possède un squelette interne qui constitue la charpente du corps. Bien qu'il soit enveloppé par les muscles, que recouvre la peau, le squelette humain donne au corps non seulement sa morphologie générale mais aussi de nombreux traits individuels (forme du nez, du menton, dimensions du front, des orbites, aspect des mains ou des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/squelette/#i_6846

TRAUMATISMES

  • Écrit par 
  • René NOTO
  •  • 6 820 mots

Dans le chapitre « Classification en fonction de leur nature »  : […] Les contusions . Il s'agit de lésions fermées résultant de chocs directs : projection d'un objet animé d'une grande vitesse ou projection d'un sujet sur un corps fixe. En fait, la gravité d'une contusion dépendra à la fois du choc initial et surtout de la région contuse et des tissus contus. C'est ainsi qu'on peut parler de contusions des parties molles (peau, aponévroses, m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/traumatismes/#i_6846

VERTÈBRES ET RACHIS

  • Écrit par 
  • Yves FRANÇOIS, 
  • Claude GILLOT
  •  • 4 602 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Articulations vertébrales »  : […] Deux vertèbres voisines s'unissent à la fois par les corps vertébraux et par les apophyses articulaires . L' articulation des corps vertébraux entre eux est une amphiarthrose. Elle se caractérise par l'existence d'un disque vertébral biconvexe, occupant tout l'espace libre ménagé par les corps. Le disque comprend un anneau périphérique ( annulus lamellosus ), formé par l'empi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vertebres-et-rachis/#i_6846

VIEILLISSEMENT

  • Écrit par 
  • Claude JEANDEL, 
  • Marc PASCAUD
  •  • 11 831 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Handicaps locomoteurs »  : […] La diminution progressive de la force musculaire est très variable d'une personne à une autre. La perte de masse musculaire, qui s'accélère avec l'âge, est de plus de 30 p. 100 entre trente et quatre-vingts ans. Cette sarcopénie contribue aux défauts d'équilibre et aux risques de chute. Le nombre et la taille des fibres musculaires diminuent ; le dépôt de lipofuschine s'accentue. Le métabolisme é […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vieillissement/#i_6846

WHIPPLE MALADIE DE

  • Écrit par 
  • Thomas LAVERGNE
  •  • 534 mots

Cette maladie, découverte en 1907 aux États-Unis, se caractérise par l'association de plusieurs symptômes : polyarthrite subaiguë récidivante ; syndrome de malabsorption, avec diarrhée entraînant l'altération de l'état général et amaigrissement ; polyadénopathies, accompagnées parfois de signes cutanés, respiratoires, cardiaques, et toujours d'un état fébrile. Touchant principalement l'homme (plus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maladie-de-whipple/#i_6846

Voir aussi

Pour citer l’article

Claude GILLOT, André-Paul PELTIER, « ARTICULATIONS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/articulations/