AFFICHE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'affiche devient un média privilégié à partir de la seconde moitié du xixe siècle, dans les sociétés qui connaissent la révolution industrielle. Depuis son apparition en tant qu'imprimé, quatre cents ans auparavant, elle a peu évolué, ne bénéficiant pratiquement pas de recherches esthétiques autres que celles concernant l'emploi des caractères typographiques, ou les enluminures et ornements qui éventuellement l'encadrent.

Cet étonnant écart historique n'est pas uniquement à mettre au compte des techniques d'impression, dans la mesure où celles-ci ont progressé durant cette longue période – la gravure sur métal, notamment, a acquis ses lettres de noblesse aux xviie et xviiie siècles, mais sans conduire à une quelconque production destinée à la rue. L'usage très codifié qui est fait de l'affiche sous l'Ancien Régime tient à son statut de simple placard typographique, voué à transmettre les messages divers des autorités.

Mais l'instauration des libertés civiles et l'avènement de nouvelles techniques d'impression (dont la lithographie), à la fois moins onéreuses et susceptibles d'associer étroitement la lettre à l'image, permettent l'essor de l'affiche, dont la diffusion généralisée est impulsée par la réclame et par la propagande politique. C'est alors que s'élabore un langage propre à son usage, et qu'elle prend forme selon des critères esthétiques. Aussi un authentique art de l'affiche se constitue-t-il à la fin du xixe siècle. Elle est exposée dans les galeries, dans le cadre de salons ou lors des expositions universelles, et des périodiques comme L'Estampe et l'AfficheParis, de 1897 à 1899) ou The Poster (à Londres, de 1898 à 1901) lui sont consacrés. Grâce aux apports des très vivaces avant-gardes, cet art se renouvellera durant l'entre-deux-guerres, et permettra aux chroniqueurs du temps de qualifier l'affiche de « reine de la rue ».

À partir des années 1960, la diversification des canaux d'information et la prééminence de la télévision la relèguent pourtant au second plan, les techniques publicitaires rabaissant la dimension artistique de l'affiche commerciale. La création se réfugie alors aux marges, sans toutefois péricliter, le patrimoine culturel que représente désormais l'affiche étant largement reconnu, ainsi qu'en témoignent les nombreux festivals créés dans le monde – de la biennale de Varsovie au festival de l'affiche de Chaumont –, et la perpétuation d'un marché de la collection vigoureux et salutaire.

Du placard à l'affiche

Des siècles durant, information et savoir sont véhiculés en latin et destinés à une élite. Les protestants, les premiers, font un large usage de l'imprimé en langue vulgaire. Les thèses affichées par Luther, en 1517, ou les placards antipapistes apposés en octobre 1534, dans Paris, en province, et jusque sur la porte du roi François Ier, révèlent la force d'une adresse directe à l'opinion publique.

L'affichage d'une parole divergente lui confère une puissance inconnue jusque-là et le pouvoir royal réagit par une sévère réglementation. Seuls ont droit de cité les édits royaux et les décrets religieux. La coexistence d'une production d'imprimés officiels et d'une production interdite, satirique ou séditieuse, se perpétue, mais dans un contexte de contrôle et de répression, les placards, d'où qu'ils viennent, demeurent presque uniquement textuels.

À la fin du xviie siècle, une liberté surveillée est accordée à l'affichage privé. Des avis de mise en vente, des réclames commerciales ou des annonces de représentations théâtrales sont alors imprimés, souvent sertis dans un cadre ornemental (d'ailleurs réutilisé), et parfois illustrés d'une gravure sur bois. Seulement alors, au sein des imprimeries, les travaux dits « de labeur », concernant le livre, se distinguent des travaux « de ville » ou « bilboquets » : en-têtes de lettres, faire-part, prospectus publicitaires, placards, etc.

« La libre communication des pensées et des opinions », inscrite dans la Déclaration des droits de l'homme, le 26 août 1789, offre une totale liberté d'imprimer. Le nombre d'ateliers, à Paris, passe de trente-six à la veille de la Révolution à deux cents en 1790, qui réalisent périodiques, pamphlets et affi [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 11 pages

Médias de l’article

Moulin-Rouge : La Goulue, H. de Toulouse-Lautrec

Moulin-Rouge : La Goulue, H. de Toulouse-Lautrec
Crédits : Indianapolis Museum of Art/ Getty Images

photographie

Sarah Bernhardt, affiche de Mucha

Sarah Bernhardt, affiche de Mucha
Crédits : MPI/ Getty Images

photographie

Affiche de la première exposition de la Sécession, G. Klimt

Affiche de la première exposition de la Sécession, G. Klimt
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Calendrier Fromme, K. Moser

Calendrier Fromme, K. Moser
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Afficher les 13 médias de l'article


Écrit par :

  • : historien du graphisme et de la typographie, diplômé en histoire de l'École des hautes études en sciences sociales, Paris

Classification

Autres références

«  AFFICHE  » est également traité dans :

APELOIG PHILIPPE (1962- )

  • Écrit par 
  • Michel WLASSIKOFF
  •  • 1 041 mots

Dans le chapitre « Attirer et communiquer »  : […] Philippe Apeloig passe son enfance à Vitry, en banlieue parisienne, et découvre la peinture, la danse et le théâtre à travers les cours municipaux qu’il suit assidûment pendant plusieurs années ; il envisage à cette époque d'être chorégraphe. Il intègre l’école supérieure des Arts appliqués de la rue Duperré à Paris, où il se passionne pour la calligraphie et le dessin de la lettre. Il parfait sa […] Lire la suite

ART NOUVEAU

  • Écrit par 
  • Françoise AUBRY
  •  • 8 797 mots
  •  • 23 médias

Dans le chapitre « Les moyens de diffusion »  : […] L'Art nouveau s'est diffusé très rapidement dans le monde grâce aux revues illustrées de photographies et aux expositions. En 1893 paraît à Londres The Studio qui affichait la devise «  Use and Beauty  » : elle contribua puissamment à faire connaître les Arts and Crafts. D'autres revues suivirent, comme Dekorative Kunst et sa version française L'Art décoratif , Art et décoration , Innen Dekora […] Lire la suite

ART URBAIN

  • Écrit par 
  • Stéphanie LEMOINE
  •  • 2 728 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « De la mort du tableau à la création in situ »  : […] Tendu entre subculture et contre-culture, l'art urbain n'en est pas moins façonné, et ce dès l'origine, par les questions qui travaillent tout l'art du xx e  siècle. Son éclosion doit tout à la fois à la crise de la représentation qu'inaugure le modernisme et à la volonté de mettre l'art au service de la révolution. L'idée que la ville puisse être un lieu d'expression artistique émerge en effet av […] Lire la suite

BAYER HERBERT (1900-1985)

  • Écrit par 
  • Yve-Alain BOIS, 
  • Universalis
  •  • 1 671 mots

Dans le chapitre « Les affiches et les typographies constructivistes »  : […] Lorsque Bayer revient au Bauhaus en 1925, l'institution est installée à Dessau et Walter Gropius le charge de l'enseignement de la typographie. De cette période datent les projets les plus novateurs de Bayer, bien que les principes qu'ils mettent en œuvre aient déjà été énoncés (mais non pleinement appliqués) par Moholy-Nagy. La transformation du mot en slogan (par des variations de taille dans l […] Lire la suite

BONNARD PIERRE (1867-1947)

  • Écrit par 
  • Gérard BERTRAND
  •  • 3 594 mots

Dans le chapitre « Le « nabi japonard » »  : […] Pierre Bonnard est né à Fontenay-aux-Roses. Son père, Eugène Bonnard, était d'origine dauphinoise, sa mère, Élisabeth Mertzdorff, alsacienne. D'aucuns expliquent par cette ascendance certains traits de caractère du peintre, goût de l'indépendance et abord réservé. Retenons surtout que c'est en Dauphiné, au Grand-Lemps, dans la propriété familiale du Clos où il passe chaque été ses vacances, que B […] Lire la suite

CAPPIELLO LEONETTO (1875-1942)

  • Écrit par 
  • Marc THIVOLET
  •  • 747 mots

Né à Livourne en 1875, Leonetto Cappiello peint des toiles prometteuses dès l'âge de quatorze ans. Sa première œuvre connue est une vue du port de Livourne. Il peindra également un certain nombre de portraits en pied sous l'influence des Macchiaioli, groupe de peintres toscans sensibles aux théories impressionnistes. En 1896, il remplit un album — La Lanterna magica — de ses premières caricatures […] Lire la suite

CARLU JEAN (1900-1997)

  • Écrit par 
  • Nelly FEUERHAHN
  •  • 846 mots

Né le 30 mai 1900 à Bonnières-sur-Seine dans une famille passionnée d'architecture (il est le frère cadet de Jacques Carlu), Jean Carlu s'engage dans cette voie à l'École des beaux-arts de Paris. Alors qu'il vient d'être primé au concours d'affiches du dentifrice Glycodont, le 28 octobre 1918, le jeune homme a le bras droit sectionné par un tramway. À dater de ce jour, sa carrière prend un tout au […] Lire la suite

CASSANDRE ADOLPHE JEAN-MARIE MOURON dit (1901-1968)

  • Écrit par 
  • Michel WLASSIKOFF
  •  • 1 598 mots

L'œuvre de Cassandre dans le champ du graphisme peut être considérée comme une des plus importantes au plan mondial. Cela vaut, à l'évidence, pour l'art de l'affiche, qui en constitue l'essentiel et dans lequel il a excellé, mais également pour sa création de caractères typographiques, dont l'apport ne cesse d'être réévalué depuis plusieurs années. Il a été le modèle de plusieurs générations de […] Lire la suite

CHÉRET JULES (1836-1933)

  • Écrit par 
  • Marc THIVOLET
  •  • 693 mots
  •  • 1 média

Le créateur de l'affiche moderne fut sans conteste Jules Chéret. Pendant sept ans, il pratiqua en tant qu'artisan la chromolithographie en Angleterre. C'est là qu'il apprit à travailler sur machines de grand format et à tirage rapide et qu'il eut l'idée d'un nouvel art mural en voyant les immenses placards publicitaires des cirques américains en tournée. Chéret avait suivi les cours de l'École des […] Lire la suite

CHROMOLITHOGRAPHIE

  • Écrit par 
  • Françoise LEMPERT
  •  • 169 mots

Procédé de lithographie permettant d'obtenir des tirages en plusieurs couleurs par impressions successives. Le dessin est tracé sur une pierre parfaitement lisse avec un crayon gras ou encore une encre grasse ; le gras est fixé sur la pierre par une gomme arabique. Après avoir humecté la pierre, l'imprimeur y passe un rouleau d'encre grasse. Cette encre ne se dépose que sur les parties non grasses […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

1er juillet 2021 France. Condamnation de l'État pour l'insuffisance de sa politique de lutte contre le réchauffement climatique.

Estimant insuffisantes les réponses apportées par la loi Climat et résilience, en cours de discussion devant le Parlement, le Conseil juge que l’objectif affiché de réduction de 12 % des émissions de GES au cours de la période 2024-2028 « n’apparaît pas atteignable si de nouvelles mesures ne sont pas adoptées rapidement ». Le Conseil condamne l’État à verser 5 000 euros à la commune de Grande-Synthe. […] Lire la suite

20 juin 2019 Géorgie. Émeute au Parlement.

Le communiste Sergueï Gavrilov, qui venait inaugurer l’Assemblée interparlementaire orthodoxe, affiche son soutien à l’Abkhazie et à l’Ossétie du Sud, deux territoires géorgiens qui ont fait sécession au terme de conflits armés, respectivement en 1993 et 2008, grâce au soutien de Moscou. […] Lire la suite

13-20 juin 2018 Yémen. Offensive contre Hodeida.

Washington affiche un soutien modéré à l’opération. Le 20, les forces yéménites et émiraties, qui progressent lentement, annoncent la reconquête de l’aéroport d’Hodeida. Tandis que l’envoyé de l’ONU Martin Griffiths tente d’obtenir le placement du port sous le contrôle des Nations unies, la coalition exige le retrait des houthistes de la ville. […] Lire la suite

2-19 juin 2017 Corée du Nord. Nouveaux tirs de missiles malgré les sanctions internationales.

Le 13, Pyongyang libère pour des raisons « humanitaires » un étudiant américain, Otto Warmbier, condamné en mars 2016 à quinze ans de travaux forcés pour « activités hostiles » après avoir volé une affiche de propagande dans un hôtel. Le jeune homme, qui se trouve dans le coma depuis plus d’un an, souffrant de graves lésions neurologiques, est rapatrié dans son pays. […] Lire la suite

13 avril 2017 Suisse. Condamnation de cadres de l'UDC pour atteinte à la dignité humaine.

Ceux-ci avaient diffusé, en 2011, à la suite d’un fait divers, une affiche représentant l’agression de Suisses par des Kosovars. Le litige portait sur la version allemande de l’affiche qui laissait entendre que tous les Kosovars étaient des agresseurs. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Michel WLASSIKOFF, « AFFICHE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 mai 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/affiche/