FUTURISME

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

En France, le futurisme italien a souvent fait l'objet d'un intérêt condescendant. Or rien ne peut légitimement fonder cette attitude : l'intensité plastique des œuvres, l'ampleur et la nouveauté des attendus théoriques, la contribution majeure du mouvement à l'essor des avant-gardes apparaissent indiscutables.

Dans leur perpétuel souci d'innovation, les futuristes ne songèrent rien moins qu'à plaire, utilisant de façon retentissante les ressources de la provocation, du scandale, voire de la violence. Ils se firent les chantres intolérants d'une modernité agressive symbolisée par la machine et par des valeurs plus abstraites liées au mouvement et au dynamisme. Aucun domaine des arts plastiques ne leur fut indifférent ; mieux, ils en questionnèrent les limites et étendirent leur pratique à l'écriture, à la musique, au théâtre, au cinéma et au décor.

L'épopée futuriste

La préhistoire du mouvement débute à Rome en 1901 ; Umberto Boccioni et Gino Severini deviennent les élèves du peintre Giacomo Balla, qui les initie au divisionnisme. En 1906, tandis que Severini s'installe à Paris, Boccioni entame un large périple européen qui s'achève l'année suivante à Milan. Là se noueront bientôt d'autres amitiés picturales : avec Carlo Carrà, puis Luigi Russolo, Romolo Romani et Aroldo Bonzagni. Cette même année 1909 se produit encore la rencontre décisive avec Marinetti, le remuant directeur de Poesia, dont Le Figaro a publié le 20 février précédent le manifeste fondateur.

Les fondateurs du futurisme

Les fondateurs du futurisme

Photographie

Les fondateurs du futurisme en 1912. De gauche à droite, Luigi Russolo, Carlo Carrà, Filippo Tommaso Marinetti, Umberto Boccioni, Gino Severini. 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Le futurisme

Le futurisme

Photographie

Un exemplaire de Poesia, la revue internationale lancée en 1905 par le poète symboliste italien Filippo Tommaso Marinetti (1876-1944), fondateur du futurisme. 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

La communication

Le 11 février 1910 paraît sous forme de tract publié par Poesia la proclamation : Agli artisti giovani d'Italia (connu comme Manifeste des peintres futuristes). Marinettien dans sa forme agressive, le texte est cosigné par les « Milanais » Boccioni, Carrà, R [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 8 pages



Médias de l’article

Les fondateurs du futurisme

Les fondateurs du futurisme
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Le futurisme

Le futurisme
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Marinetti

Marinetti
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Escrimeur, É.-J. Marey

Escrimeur, É.-J. Marey
Crédits : Hulton Getty

photographie

Afficher les 10 médias de l'article





Écrit par :

  • : réalisateur et critique de cinéma
  • : professeur émérite des Universités, président du centre de recherche Pierre-Francastel
  • : agrégé de l'Université, maître assistant à l'université de Grenoble

Classification


Autres références

«  FUTURISME  » est également traité dans :

LE FUTURISME À PARIS (exposition)

  • Écrit par 
  • Henri BEHAR
  •  • 1 015 mots

À Paris, le Centre Georges-Pompidou présentait, du 15 octobre 2008 au 26 janvier 2009, une exposition consacrée au Futurisme à Paris, significativement sous-titrée, d'après Mikhaïl Larionov, « une avant-garde explosive ». Elle se transportera ensuite à Rome (Scuderie al Quirinale) puis à Londr […] Lire la suite

FUTURISME. MANIFESTES, DOCUMENTS, PROCLAMATIONS, Giovanni Lista - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jacinto LAGEIRA
  •  • 967 mots
  •  • 1 média

L'anthologie Futurisme. Manifestes, documents, proclamations a été mise au point par Giovanni Lista, l'un des meilleurs spécialistes du mouvement futuriste, auquel il a consacré une douzaine d'ouvrages. Elle comporte les principaux textes des protagonistes écrits entre 1909 et 1930, ainsi que des documents et des témoignages allant jusq […] Lire la suite

AFFICHE

  • Écrit par 
  • Michel WLASSIKOFF
  •  • 6 815 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Le temps des désillusions »  : […] En Europe au tournant des années 1930, alors que Max Bill et Cassandre expérimentent avec succès les possibilités de l'abstraction , les détracteurs du Mouvement moderne s'emploient à déconsidérer l'« affreux cubisme » et prônent le retour à l'arabesque. Ils assimilent par ailleurs le photomontage à la propagande soviétique. Au demeurant, John Heartfield, en Allemagne, hisse le photomontage poli […] Lire la suite

AVANT-GARDE EST-EUROPÉENNE

  • Écrit par 
  • Andrzej TUROWSKI
  •  • 8 064 mots

Dans le chapitre « Les années 1920 : l'avant-garde internationale, le constructivisme »  : […] Dès le début des années 1920, on peut observer à l'Est, dans les milieux d'avant-garde, une grande diversité dans l'approche des problème posés par l'art moderne. Les déclarations expressionnistes se sont raréfiées au profit de l'attraction exercée par la dynamique futuriste et par le jeu dadaïste. Ces deux tendances engendrent une attitude générale par rapport à l'art plutôt qu'elles n'aboutisse […] Lire la suite

BALLA GIACOMO (1871-1958)

  • Écrit par 
  • Maïten BOUISSET
  •  • 654 mots

Signataire avec Boccioni, Carrá, Russolo et Severini du Manifeste des peintres futuristes , le 11 février 1910 à Milan, Giacomo Balla est le plus âgé du groupe. Né à Turin, Balla décide très tôt de sa vocation de peintre. Autodidacte, il ne suivra que quelques cours de dessin ; il travaille chez un lithographe et approfondit les techniques et les problèmes spécifiques de la photographie, ce qui in […] Lire la suite

BOCCIONI UMBERTO (1882-1916)

  • Écrit par 
  • Maïten BOUISSET
  •  • 637 mots
  •  • 3 médias

« Il n'y a qu'une loi pour l'artiste, c'est la vie moderne et la sensibilité futuriste », écrivait Umberto Boccioni, qui est incontestablement, avec le poète Marinetti, le protagoniste le plus important et la figure la plus complète du mouvement futuriste  : il en fut le théoricien le plus lucide, tout en demeurant avant tout peintre et sculpteur. Né à Reggio de Calabre, Boccioni obtient un diplôm […] Lire la suite

BONTEMPELLI MASSIMO (1878-1960)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 413 mots

Poète, essayiste, romancier, dramaturge et critique italien né le 12 mai 1878 à Côme, mort le 21 juillet 1960 à Rome, promoteur du « réalisme magique », courant littéraire dérivé du futurisme. Massimo Bontempelli est d'abord professeur, puis écrit quelques morceaux de poésie traditionnelle avant d'adopter la doctrine littéraire anarchique et antitraditionaliste des futuristes. Il développe plus t […] Lire la suite

BRUIT, musique

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 1 518 mots

Les compositeurs ont toujours manifesté un intérêt pour les sonorités étranges, pour des timbres agressifs, pour des combinaisons sonores originales considérées comme expression musicale à part entière, et l'utilisation du bruit – ou, plus généralement, des bruits – dans les œuvres musicales est une constante, même si son évolution, depuis la mention de l'enclume par Michael Praetorius dans son T […] Lire la suite

CAFÉS LITTÉRAIRES

  • Écrit par 
  • Gérard-Georges LEMAIRE
  •  • 7 804 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Manifestes et révolution »  : […] Rapidement, la gent littéraire n'est plus la seule à tenir ses assises au café. Les peintres, les sculpteurs, les graveurs l'adoptent au début du xix e  siècle. À Rome, c'est dans la salle enfumée du Caffè Greco que les artistes allemands, venus découvrir les ruines de l'Antiquité et admirer les chefs-d'œuvre de la Renaissance se réunissent . Les amis et disciples de Gœthe, mus par un idéal néo- […] Lire la suite

CARRÀ CARLO (1881-1966)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 366 mots

Peintre italien, né le 11 février 1881 à Quargnento, dans le Piémont, mort le 13 avril 1966 à Milan. Autodidacte, Carlo Carrà suit de brèves études de peinture à l'académie Brera à Milan. En 1909, au contact de l'écrivain Filippo Marinetti et de l'artiste Umberto Boccioni, il adhère au futurisme, un mouvement artistique et littéraire exaltant la vitesse, le mouvement, la modernité et le patriotis […] Lire la suite

CARTE POSTALE

  • Écrit par 
  • Maïten BOUISSET
  •  • 3 148 mots

Dans le chapitre « Expressionnistes, futuristes, dadaïstes et surréalistes »  : […] Si la carte postale a été l'une des stars de la Belle Époque, elle a aussi tenté les différentes avant-gardes qui se sont succédé en Europe dans le premier quart du xx e  siècle. Elle fut alors, dans quelques cercles privilégiés, le véhicule d'un art de remise en question qui lui donne ses lettres de noblesse et mérite qu'on s'y arrête. À Vienne, s'était constituée dès la fin du xix e  siècle la W […] Lire la suite

CHIATTONE MARIO (1891-1957)

  • Écrit par 
  • Marilù CANTELLI
  •  • 587 mots

Peintre actif dans le milieu pré-futuriste, familier de Boccioni dont son père collectionnait les œuvres, Mario Chiattone s'était formé à Milan, à l'Académie de Brera, où il connut l'architecte Antonio Sant'Elia. En 1913 et 1914, ils partagent le même studio. Chiattone présente, en mai 1914, trois dessins pour La Città nuova à l'exposition du groupe Nuove Tendenze, proche des tendances futuristes […] Lire la suite

CHRONIQUES D'ART, 1902-1918, Guillaume Apollinaire - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jacinto LAGEIRA
  •  • 1 026 mots

Dans le chapitre « Un témoin du cubisme et du futurisme »  : […] Les Chroniques d'art livrent un témoignage de première main sur une période riche en mouvements, qu'Apollinaire a su reconnaître comme révolutionnaires : fauvisme (1905), cubisme (1908), futurisme (1909), et jusqu'au commencement de l'abstraction, vers 1913, avec les œuvres de Mondrian, de Picabia, de Delaunay et de Larionov. Témoignage qu'il faut toutefois accueillir avec prudence, car les erreu […] Lire la suite

CINÉMA (Aspects généraux) - Les théories du cinéma

  • Écrit par 
  • Youssef ISHAGHPOUR
  •  • 5 373 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Puissances du montage (l'école soviétique) »  : […] « Béla oublie les ciseaux », reproche Eisenstein à Balázs. Cette phrase définit assez l'orientation des théoriciens-cinéastes soviétiques, qui tiennent le montage pour l'essence du cinéma et lui donnent chacun un sens selon leur pratique, liée à la recherche et à l'enseignement. Lev Koulechev (1899-1970) va démontrer, expérimentalement, la puissance du montage en collant le même gros plan d'un […] Lire la suite

COLLAGE

  • Écrit par 
  • Catherine VASSEUR
  •  • 2 227 mots

Dans le chapitre « Les papiers collés : un nouveau langage »  : […] « [...] un timbre-poste véritable, un morceau de journal quotidien, un morceau de toile cirée sur laquelle est imprimée la cannelure d'un siège. L'art du peintre n'ajouterait aucun élément pittoresque à la vérité de ces objets ». Lorsque Guillaume Apollinaire évoque en 1913 la Nature morte à la chaise cannée de Picasso (1912) , il rapporte la vérité picturale à la présence de l'objet rapporté da […] Lire la suite

CONSTRUCTIVISME

  • Écrit par 
  • Andréi NAKOV
  •  • 3 374 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le rôle des sculpteurs Gabo et Tatline »  : […] Un des « ingénieurs » les plus inspirés de la pensée constructiviste – le sculpteur russe Naum Gabo (1890-1977) – écrit que le cubisme n'a été pour lui qu'une phase préliminaire. Le cubisme parisien constitue en effet, avec le futurisme italien, la source de la réflexion des artistes russes des années 1910-1915 ; avec l'abstraction radicale de Malevitch, il leur fournit un vocabulaire riche de no […] Lire la suite

DEL MARLE FÉLIX (1889-1952)

  • Écrit par 
  • Michel FRIZOT
  •  • 365 mots

La carrière du peintre Félix Del Marle s'organise autour de deux périodes principales, l'une futuriste, l'autre néo-plastique. Del Marle, très intéressé par le Manifeste de Marinetti publié le 20 février 1909 dans Le Figaro , fréquente à Paris les peintres futuristes Boccioni et Severini. Il fait sienne leur théorie mais donne à celle-ci une résonance locale lorsqu'il publie le 13 juillet 1913 son […] Lire la suite

DEPERO FORTUNATO (1892-1960)

  • Écrit par 
  • Bénédicte RAMADE
  •  • 666 mots

Né à Fondo, dans la province du Trentin alors austro-hongroise, formé dans le sillage du symbolisme pictural, Fortunato Depero n'établit le contact avec la scène futuriste romaine qu'en 1913. Influencé par Giacomo Balla dont les toiles mettent en œuvre une décomposition rationnelle du mouvement et de la vitesse, impressionné par la liberté formelle d'Umberto Boccioni, Depero adopte très vite les […] Lire la suite

EXTER ALEXANDRA ALEXANDROVNA (1882-1949)

  • Écrit par 
  • Cécile GODEFROY
  •  • 777 mots

« Amazone » de l'avant-garde russe, Alexandra Alexandrovna Exter est connue pour ses peintures, dessins, décors de théâtre, créations de textiles et de vêtements, et illustrations de livres. Née sous le patronyme Grigorovitch en 1882 à Biélostok, elle se forme à l'école des Beaux-Arts de Kiev jusqu'en 1907. Elle organise l'année suivante en compagnie de David Bourliouk l'exposition Le Maillon à […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean-Louis COMOLLI, Claude FRONTISI, Claude KASTLER, « FUTURISME », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 mai 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/futurisme/