FUTURISME

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Les fondateurs du futurisme

Les fondateurs du futurisme
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Le futurisme

Le futurisme
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Marinetti

Marinetti
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Escrimeur, É.-J. Marey

Escrimeur, É.-J. Marey
Crédits : Hulton Getty

photographie

Tous les médias


En France, le futurisme italien a souvent fait l'objet d'un intérêt condescendant. Or rien ne peut légitimement fonder cette attitude : l'intensité plastique des œuvres, l'ampleur et la nouveauté des attendus théoriques, la contribution majeure du mouvement à l'essor des avant-gardes apparaissent indiscutables.

Dans leur perpétuel souci d'innovation, les futuristes ne songèrent rien moins qu'à plaire, utilisant de façon retentissante les ressources de la provocation, du scandale, voire de la violence. Ils se firent les chantres intolérants d'une modernité agressive symbolisée par la machine et par des valeurs plus abstraites liées au mouvement et au dynamisme. Aucun domaine des arts plastiques ne leur fut indifférent ; mieux, ils en questionnèrent les limites et étendirent leur pratique à l'écriture, à la musique, au théâtre, au cinéma et au décor.

L'épopée futuriste

La préhistoire du mouvement débute à Rome en 1901 ; Umberto Boccioni et Gino Severini deviennent les élèves du peintre Giacomo Balla, qui les initie au divisionnisme. En 1906, tandis que Severini s'installe à Paris, Boccioni entame un large périple européen qui s'achève l'année suivante à Milan. Là se noueront bientôt d'autres amitiés picturales : avec Carlo Carrà, puis Luigi Russolo, Romolo Romani et Aroldo Bonzagni. Cette même année 1909 se produit encore la rencontre décisive avec Marinetti, le remuant directeur de Poesia, dont Le Figaro a publié le 20 février précédent le manifeste fondateur.

Les fondateurs du futurisme

Les fondateurs du futurisme

Photographie

Les fondateurs du futurisme en 1912. De gauche à droite, Luigi Russolo, Carlo Carrà, Filippo Tommaso Marinetti, Umberto Boccioni, Gino Severini. 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Le futurisme

Le futurisme

Photographie

Un exemplaire de Poesia, la revue internationale lancée en 1905 par le poète symboliste italien Filippo Tommaso Marinetti (1876-1944), fondateur du futurisme. 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

La communication

Le 11 février 1910 paraît sous forme de tract publié par Poesia la proclamation : Agli artisti giovani d'Italia (connu comme Manifeste des peintres futuristes). Marinettien dans sa forme agressive, le texte est cosigné par les « Milanais » Boccioni, Carrà, R [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 8 pages


Écrit par :

  • : professeur émérite des Universités, président du centre de recherche Pierre-Francastel
  • : agrégé de l'Université, maître assistant à l'université de Grenoble
  • : réalisateur et critique de cinéma

Classification


Autres références

«  FUTURISME  » est également traité dans :

LE FUTURISME À PARIS (exposition)

  • Écrit par 
  • Henri BEHAR
  •  • 1 015 mots

À Paris, le Centre Georges-Pompidou présentait, du 15 octobre 2008 au 26 janvier 2009, une exposition consacrée au Futurisme à Paris, significativement sous-titrée, d'après Mikhaïl Larionov, « une avant-garde explosive ». Elle se transportera ensuite à Rome (Scuderie al Quirinale) puis à Londr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-futurisme-a-paris/#i_1071

FUTURISME. MANIFESTES, DOCUMENTS, PROCLAMATIONS, Giovanni Lista - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jacinto LAGEIRA
  •  • 967 mots
  •  • 1 média

L'anthologie Futurisme. Manifestes, documents, proclamations a été mise au point par Giovanni Lista, l'un des meilleurs spécialistes du mouvement futuriste, auquel il a consacré une douzaine d'ouvrages. Elle comporte les principaux textes des protagonistes écrits entre 1909 et 1930, ainsi que des d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/futurisme-manifestes-documents-proclamations/#i_1071

AFFICHE

  • Écrit par 
  • Michel WLASSIKOFF
  •  • 6 815 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Le temps des désillusions »  : […] En Europe au tournant des années 1930, alors que Max Bill et Cassandre expérimentent avec succès les possibilités de l'abstraction , les détracteurs du Mouvement moderne s'emploient à déconsidérer l'« affreux cubisme » et prônent le retour à l'arabesque. Ils assimilent par ailleurs le photomontage à la propagande soviétique. Au demeurant, John Heartfield, en Allemagne, hisse le photomontage poli […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/affiche/#i_1071

AVANT-GARDE

  • Écrit par 
  • Marie-Laure BERNADAC, 
  • Nicole BRENEZ, 
  • Antoine GARRIGUES, 
  • Jacinto LAGEIRA, 
  • Olivier NEVEUX
  •  • 10 101 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « L'avant-garde futuriste du XXe siècle »  : […] Le 12 avril 1912, Filippo Tommaso Marinetti écrivait à Francesco Balilla Pratella, le chef de l'école musicale futuriste : « Ravel est considéré à juste titre comme le plus grand musicien français. Il est absolument indispensable et nécessaire que tu le dépasses et que tu l'écrases à Paris par un éclat d'une puissante originalité [...]. Je voudrais que tu composes pour Paris deux ou trois morceau […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/avant-garde/#i_1071

AVANT-GARDE EST-EUROPÉENNE

  • Écrit par 
  • Andrzej TUROWSKI
  •  • 8 064 mots

Dans le chapitre « Les années 1920 : l'avant-garde internationale, le constructivisme »  : […] Dès le début des années 1920, on peut observer à l'Est, dans les milieux d'avant-garde, une grande diversité dans l'approche des problème posés par l'art moderne. Les déclarations expressionnistes se sont raréfiées au profit de l'attraction exercée par la dynamique futuriste et par le jeu dadaïste. Ces deux tendances engendrent une attitude générale par rapport à l'art plutôt qu'elles n'aboutisse […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/avant-garde-est-europeenne/#i_1071

BALLA GIACOMO (1871-1958)

  • Écrit par 
  • Maïten BOUISSET
  •  • 654 mots

Signataire avec Boccioni, Carrá, Russolo et Severini du Manifeste des peintres futuristes , le 11 février 1910 à Milan, Giacomo Balla est le plus âgé du groupe. Né à Turin, Balla décide très tôt de sa vocation de peintre. Autodidacte, il ne suivra que quelques cours de dessin ; il travaille chez un lithographe et approfondit les techniques et les problèmes spécifiques de la p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giacomo-balla/#i_1071

BOCCIONI UMBERTO (1882-1916)

  • Écrit par 
  • Maïten BOUISSET
  •  • 637 mots
  •  • 3 médias

« Il n'y a qu'une loi pour l'artiste, c'est la vie moderne et la sensibilité futuriste », écrivait Umberto Boccioni, qui est incontestablement, avec le poète Marinetti, le protagoniste le plus important et la figure la plus complète du mouvement futuriste  : il en fut le théoricien le plus lucide, tout en demeurant avant tout peintre et sculpteur. Né à Reggio de Calabre, Boccioni obtient un diplôm […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/umberto-boccioni/#i_1071

BONTEMPELLI MASSIMO (1878-1960)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 413 mots

Poète, essayiste, romancier, dramaturge et critique italien né le 12 mai 1878 à Côme, mort le 21 juillet 1960 à Rome, promoteur du « réalisme magique », courant littéraire dérivé du futurisme. Massimo Bontempelli est d'abord professeur, puis écrit quelques morceaux de poésie traditionnelle avant d'adopter la doctrine littéraire anarchique et antitraditionaliste des futuristes. Il développe plus t […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/massimo-bontempelli/#i_1071

BRUIT, musique

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 1 518 mots

Les compositeurs ont toujours manifesté un intérêt pour les sonorités étranges, pour des timbres agressifs, pour des combinaisons sonores originales considérées comme expression musicale à part entière, et l'utilisation du bruit – ou, plus généralement, des bruits – dans les œuvres musicales est une constante, même si son évolution, depuis la mention de l'enclume par Michael Praetorius dans son […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bruit-musique/#i_1071

CAFÉS LITTÉRAIRES

  • Écrit par 
  • Gérard-Georges LEMAIRE
  •  • 7 804 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Manifestes et révolution »  : […] Rapidement, la gent littéraire n'est plus la seule à tenir ses assises au café. Les peintres, les sculpteurs, les graveurs l'adoptent au début du xix e  siècle. À Rome, c'est dans la salle enfumée du Caffè Greco que les artistes allemands, venus découvrir les ruines de l'Antiquité et admirer les chefs- […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cafes-litteraires/#i_1071

CARRÀ CARLO (1881-1966)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 366 mots

Peintre italien, né le 11 février 1881 à Quargnento, dans le Piémont, mort le 13 avril 1966 à Milan. Autodidacte, Carlo Carrà suit de brèves études de peinture à l'académie Brera à Milan. En 1909, au contact de l'écrivain Filippo Marinetti et de l'artiste Umberto Boccioni, il adhère au futurisme, un mouvement artistique et littéraire exaltant la vitesse, le mouvement, la modernité et le patriotis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carlo-carra/#i_1071

CARTE POSTALE

  • Écrit par 
  • Maïten BOUISSET
  •  • 3 148 mots

Dans le chapitre « Expressionnistes, futuristes, dadaïstes et surréalistes »  : […] Si la carte postale a été l'une des stars de la Belle Époque, elle a aussi tenté les différentes avant-gardes qui se sont succédé en Europe dans le premier quart du xx e  siècle. Elle fut alors, dans quelques cercles privilégiés, le véhicule d'un art de remise en question qui lui donne ses lettres de noblesse et mérite qu'on s'y arrête. À Vienne, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carte-postale/#i_1071

CHIATTONE MARIO (1891-1957)

  • Écrit par 
  • Marilù CANTELLI
  •  • 587 mots

Peintre actif dans le milieu pré-futuriste, familier de Boccioni dont son père collectionnait les œuvres, Mario Chiattone s'était formé à Milan, à l'Académie de Brera, où il connut l'architecte Antonio Sant'Elia. En 1913 et 1914, ils partagent le même studio. Chiattone présente, en mai 1914, trois dessins pour La Città nuova à l'exposition du groupe Nuove Tendenze, proche de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mario-chiattone/#i_1071

CHRONIQUES D'ART, 1902-1918, Guillaume Apollinaire - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jacinto LAGEIRA
  •  • 1 026 mots

Dans le chapitre « Un témoin du cubisme et du futurisme »  : […] Les Chroniques d'art livrent un témoignage de première main sur une période riche en mouvements, qu'Apollinaire a su reconnaître comme révolutionnaires : fauvisme (1905), cubisme (1908), futurisme (1909), et jusqu'au commencement de l'abstraction, vers 1913, avec les œuvres de Mondrian, de Picabia, de Delaunay et de Larionov. Témoignage qu'il faut toutefois accueillir avec p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chroniques-d-art-1902-1918/#i_1071

CINÉMA (Aspects généraux) - Les théories du cinéma

  • Écrit par 
  • Youssef ISHAGHPOUR
  •  • 5 373 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Puissances du montage (l'école soviétique) »  : […] « Béla oublie les ciseaux », reproche Eisenstein à Balázs. Cette phrase définit assez l'orientation des théoriciens-cinéastes soviétiques, qui tiennent le montage pour l'essence du cinéma et lui donnent chacun un sens selon leur pratique, liée à la recherche et à l'enseignement. Lev Koulechev (1899-1970) va démontrer, expérimentalement, la puissance du montage en collant le même gros plan d'un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-aspects-generaux-les-theories-du-cinema/#i_1071

COLLAGE

  • Écrit par 
  • Catherine VASSEUR
  •  • 2 227 mots

Dans le chapitre « Les papiers collés : un nouveau langage »  : […] « [...] un timbre-poste véritable, un morceau de journal quotidien, un morceau de toile cirée sur laquelle est imprimée la cannelure d'un siège. L'art du peintre n'ajouterait aucun élément pittoresque à la vérité de ces objets ». Lorsque Guillaume Apollinaire évoque en 1913 la Nature morte à la chaise cannée de Picasso (1912) , il rapporte la vérité picturale à la présence […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/collage/#i_1071

CONSTRUCTIVISME

  • Écrit par 
  • Andréi NAKOV
  •  • 3 374 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le rôle des sculpteurs Gabo et Tatline »  : […] Un des « ingénieurs » les plus inspirés de la pensée constructiviste – le sculpteur russe Naum Gabo (1890-1977) – écrit que le cubisme n'a été pour lui qu'une phase préliminaire. Le cubisme parisien constitue en effet, avec le futurisme italien, la source de la réflexion des artistes russes des années 1910-1915 ; avec l'abstraction radicale de Malevitch, il leur fournit un vocabulaire riche de no […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/constructivisme/#i_1071

DEL MARLE FÉLIX (1889-1952)

  • Écrit par 
  • Michel FRIZOT
  •  • 365 mots

La carrière du peintre Félix Del Marle s'organise autour de deux périodes principales, l'une futuriste, l'autre néo-plastique. Del Marle, très intéressé par le Manifeste de Marinetti publié le 20 février 1909 dans Le Figaro , fréquente à Paris les peintres futuristes Boccioni et Severini. Il fait sienne leur théorie mais donne à celle-ci une résonance lo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/felix-del-marle/#i_1071

DEPERO FORTUNATO (1892-1960)

  • Écrit par 
  • Bénédicte RAMADE
  •  • 666 mots

Né à Fondo, dans la province du Trentin alors austro-hongroise, formé dans le sillage du symbolisme pictural, Fortunato Depero n'établit le contact avec la scène futuriste romaine qu'en 1913. Influencé par Giacomo Balla dont les toiles mettent en œuvre une décomposition rationnelle du mouvement et de la vitesse, impressionné par la liberté formelle d'Umberto Boccioni, Depero adopte très vite les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fortunato-depero/#i_1071

EXTER ALEXANDRA ALEXANDROVNA (1882-1949)

  • Écrit par 
  • Cécile GODEFROY
  •  • 777 mots

« Amazone » de l'avant-garde russe, Alexandra Alexandrovna Exter est connue pour ses peintures, dessins, décors de théâtre, créations de textiles et de vêtements, et illustrations de livres. Née sous le patronyme Grigorovitch en 1882 à Biélostok, elle se forme à l'école des Beaux-Arts de Kiev jusqu'en 1907. Elle organise l'année suivante en compagnie de David Bourliouk l'exposition […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexandra-alexandrovna-exter/#i_1071

GRAPHISME

  • Écrit par 
  • Michel WLASSIKOFF
  •  • 7 442 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La montée des totalitarismes »  : […] La victoire du nazisme en Allemagne provoque la fermeture du Bauhaus et une émigration massive des créateurs. La plupart se fixent aux États-Unis, à l'instar de Moholy-Nagy, Joseph Binder ou Ladislav Sutnar. Le graphisme américain se renforce de cet apport ainsi que des commandes d'État impulsées par le New Deal. La Container Corporation of America (C.C.A.), à Chicago, une des premières entreprise […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/graphisme/#i_1071

ITALIE - Langue et littérature

  • Écrit par 
  • Dominique FERNANDEZ, 
  • Pierre LAROCHE, 
  • Angélique LEVI, 
  • Jean-Paul MANGANARO, 
  • Philippe RENARD, 
  • Jean-Noël SCHIFANO
  •  • 29 122 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Une intériorité inquiète : Saba, Ungaretti, Montale »  : […] Un panorama de la poésie du xx e  siècle, fût-il succinct, ne peut se priver de la mention des futuristes. On peut les assimiler aux poètes de la première génération : Marinetti (1876-1944), P.  Buzzi (1874-1956), A.  Soffici (1879-1965), L.  Folgore (1888-1966), A.  Palazzeschi, surtout (1885-1974), tentent de faire sauter l'édifice de la poésie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/italie-langue-et-litterature/#i_1071

JAPON (Arts et culture) - Les arts

  • Écrit par 
  • François BERTHIER, 
  • François CHASLIN, 
  • Nicolas FIÉVÉ, 
  • Anne GOSSOT, 
  • Chantal KOZYREFF, 
  • Hervé LE GOFF, 
  • Françoise LEVAILLANT, 
  • Daisy LION-GOLDSCHMIDT, 
  • Shiori NAKAMA, 
  • Madeleine PAUL-DAVID
  • , Universalis
  •  • 56 364 mots
  •  • 34 médias

Dans le chapitre « La peinture de style occidental ou Yōga »  : […] La fermeture du Japon pendant l'époque Edo (1603-1868) ne fut pas totale. Le commerce avec les Hollandais, à Nagasaki, favorisa l'introduction d'œuvres d'art, de livres illustrés, de gravures, de traités divers. De sorte qu'il existait au Japon, avant son ouverture complète aux relations extérieures (1854-1867), un stock d'images et de connaissances venues d'Occident. L'anatomie, la perspective, l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/japon-arts-et-culture-les-arts/#i_1071

LÉGER FERNAND (1881-1955)

  • Écrit par 
  • Arnauld PIERRE
  •  • 3 696 mots

Dans le chapitre « La bataille du cubisme »  : […] Fernand Léger est né le 4 février 1881 à Argentan, d'un éleveur de bœufs, décédé trois ans plus tard, et a grandi auprès d'une mère pieuse et effacée. Il s'est formé pendant deux années dans un bureau d'architecture à Caen, avant de gagner Paris en 1900, où il fréquenta comme élève libre les ateliers de deux peintres officiels, Jean Léon Gérome et Gabriel Ferrier. En même temps qu'il peint, il ass […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leger-fernand-1881-1955/#i_1071

LEWIS PERCY WYNDHAM (1882-1957)

  • Écrit par 
  • Jean-Jacques MAYOUX
  •  • 1 079 mots

Né en 1882 sur le yacht paternel, Percy Wyndham Lewis fut ainsi canadien par proximité géographique, avant de devenir le plus cosmopolite des artistes de culture anglaise. Vers les vingt-neuf ans on lui connaît un premier style personnel — des personnages insubstantiels et boursouflés. Mais il a aussi commencé à écrire des contes sur les « corps sauvages » rencontrés en Bretagne. Celui qui sera da […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/percy-wyndham-lewis/#i_1071

LOMBARDIE

  • Écrit par 
  • Franco MAZZINI
  •  • 3 758 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Le XXe siècle »  : […] À la fin du xix e  siècle, le «   divisionnisme », auquel se trouve attaché le nom de Giovanni Segantini , fait la liaison avec le xx e  siècle. En effet, de ce mouvement et de ses expériences, qu'on peut comparer avec celles du « pointillisme », sont sortis les protagonistes de l'art contemporain […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lombardie/#i_1071

MALAPARTE CURZIO (1898-1957)

  • Écrit par 
  • Giovanni JOPPOLO
  •  • 1 769 mots

Dans le chapitre « L'art de la contradiction »  : […] Malaparte semble vouloir être toujours du « mauvais côté ». À partir de 1925 , il prendra le pseudonyme de « mala parte » (« mauvais côté »), allusion directe à la famille Bonaparte et en référence à un pamphlet de F. Borri paru en 1869, selon lequel les Bonaparte se seraient appelés Malaparte et auraient obtenu du pape le droit de modifier leur nom pour services rendus. Juste avant l'entrée en gu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/curzio-malaparte/#i_1071

MARINETTI FILIPPO TOMMASO (1876-1944)

  • Écrit par 
  • Muriel GALLOT
  •  • 1 325 mots
  •  • 3 médias

Sans doute connaît-on mieux en France le mouvement de peinture futuriste que le fondateur du futurisme F. T. Marinetti . C'est pourtant son manifeste, paru dans Le Figaro de février 1909, qui allait assurer la fortune du groupe  : des écrivains italiens connus comme Aldo Palazzeschi, Giovanni Papini, Ardengo Soffici se joignirent un temps à lui, Apollin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/filippo-tommaso-marinetti/#i_1071

MORANDI GIORGIO (1890-1964)

  • Écrit par 
  • Charles SALA
  •  • 1 098 mots

Dans le chapitre « Les origines »  : […] Giorgio Morandi est né à Bologne ; c'est à l'Académie des beaux-arts de cette ville qu'il fait des études de 1907 à 1913. Lorsqu'il peint en 1911 le célèbre Paysage de la collection Vitali, où l'emprise de l'espace cézannien est manifeste, l'Italie connaît une tentative de révolution culturelle menée par les jeunes futuristes. Une vague de mots d'ordre et de condamnations s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giorgio-morandi/#i_1071

ŒUVRE D'ART TOTALE

  • Écrit par 
  • Philippe JUNOD
  •  • 8 393 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'œuvre-cosmos »  : […] « Chaque œuvre naît [...] exactement comme naquit le cosmos », écrivait Kandinsky. « La création d'une œuvre, c'est la création du monde. » La dimension cosm(ogon)ique constitue l'aboutissement logique de cette volonté de totalisation universelle. Un manifeste futuriste de 1915, signé par Giacomo Balla (1871-1958) et Fortunato Depero (1892-1960), s'intitulait […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oeuvre-d-art-totale/#i_1071

L'ŒUVRE D'ART TOTALE À LA NAISSANCE DES AVANT-GARDES, 1908-1914 (M. Lista)

  • Écrit par 
  • Philippe JUNOD
  •  • 1 145 mots

Depuis les années 1990, les publications sur la convergence des arts se sont multipliées. Marcella Lista, qui a publié sa thèse sous le titre L'Œuvre d'art totale à la naissance des avant-gardes, 1908-1914 (CNRS-INHA, Paris, 2006), a contribué à cette recherche dans divers catalogues d'exposition ou revues. Son ouvrage tente de saisir le phénomène dans une perspective global […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-oeuvre-d-art-totale-a-la-naissance-des-avant-gardes-1908-1914/#i_1071

PALAZZESCHI ALDO (1885-1974)

  • Écrit par 
  • Giovanni LISTA
  •  • 544 mots

Aldo Giurlani naît à Florence ; adolescent, il choisira le pseudonyme de Palazzeschi qui est le nom de sa grand-mère. Issu d'une famille de la bourgeoisie aisée (son père le destine à des études commerciales), Aldo rêve, très jeune, d'être comédien, et entreprend d'écrire son premier recueil de poèmes, I Cavalli bianchi , 1905 ( Cheveux blancs ). L'année […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aldo-palazzeschi/#i_1071

PAPINI GIOVANNI (1881-1956)

  • Écrit par 
  • Sandro BRIOSI
  •  • 745 mots

Après une enfance pauvre, Giovanni Papini adolescent s'enthousiasma pour une culture littéraire et scientifique animée par l'idéal d'omniscience prôné par le positivisme fin de siècle. Il enseigne, devient journaliste. La lecture de Schopenhauer et de Max Stirner lui suggère une nouvelle vision de l'existence, centrée sur une exaltation solipsiste du moi. Il développe ces idées dans la revue […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giovanni-papini/#i_1071

POÉSIE

  • Écrit par 
  • Michel COLLOT, 
  • Dominique VIART
  •  • 9 390 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'initiative aux mots »  : […] Ce propos célèbre inaugure une des tendances les plus marquantes de la « révolution du langage poétique » (Julia Kristeva) : son émancipation vis-à-vis de ses fonctions expressive et représentative. La poésie participe ainsi d'un mouvement plus général qui porte l'art moderne, en Occident, à rompre avec la mimesis pour exploiter et explorer les ressources de son propre langa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/poesie/#i_1071

POLOGNE

  • Écrit par 
  • Jean BOURRILLY, 
  • Georges LANGROD, 
  • Michel LARAN, 
  • Marie-Claude MAUREL, 
  • Georges MOND, 
  • Jean-Yves POTEL, 
  • Hélène WLODARCZYK
  •  • 44 181 mots
  •  • 25 médias

Dans le chapitre « Le renouveau du XXe siècle dans la Pologne indépendante (1918-1939) »  : […] Une ère d'intense foisonnement artistique s'ouvre avec l'indépendance recouvrée. La littérature se fait l'écho de l'enthousiasme qui salue la réalisation du rêve des générations précédentes. En même temps, elle se libère de son rôle de conscience nationale : « Au printemps, laissez-moi voir le printemps, pas la Pologne », s'écrie le poète Jan Lechoń (1899-1956). La littérature se tourne vers une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pologne/#i_1071

POPOVA LIOUBOV SERGUÉIEVNA (1889-1924)

  • Écrit par 
  • Cécile GODEFROY
  •  • 674 mots

Issue d'une famille marchande cultivée, l'artiste Lioubov Serguéievna Popova naît à Krasnovidovo en 1889, près du village d'Ivanovskoïé en Russie. Après des études à Ialta, la jeune femme s'installe à Moscou en 1908 et suit les cours de Joukovski, Youon et Doudine ; ses premières œuvres sont marquées par la découverte de la peinture européenne – Van Gogh, Gauguin et Cézanne en premier lieu –, et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lioubov-sergueievna-popova/#i_1071

PORTUGAL

  • Écrit par 
  • Roger BISMUT, 
  • Cristina CLIMACO, 
  • Michel DRAIN, 
  • José-Augusto FRANÇA, 
  • Michel LABAN, 
  • Jorge MORAÏS-BARBOSA, 
  • Eduardo PRADO COELHO
  •  • 40 038 mots
  •  • 27 médias

Dans le chapitre « De l'esthétique des Lumières à l'art contemporain »  : […] Le 1 er  novembre 1755, Lisbonne, ville d'un quart de million d'habitants, fut détruite par un tremblement de terre d'une ampleur jamais enregistrée et dévorée par un incendie monstrueux. Dix mille morts, des pertes incalculables, la terreur, la misère, mais aussi une réaction étonnante qui conduisit à la reconstruction, voire à la « re-création » de la capitale disparue. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/portugal/#i_1071

PREVIATI GAETANO (1852-1920)

  • Écrit par 
  • Charles SALA
  •  • 572 mots

Créateur d'une peinture originale et historiquement importante, le peintre italien Gaetano Previati a accompli l'essentiel de son œuvre vers la fin du xix e  siècle. En 1876 et 1877, il travaille avec le peintre Cassioli et s'installe ensuite à Milan où il fréquente l'atelier de Bertini. L'œuvre de l'artiste est marquée par l'influence du division […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gaetano-previati/#i_1071

PUBLICITÉ ET ART

  • Écrit par 
  • Marc THIVOLET
  •  • 6 477 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une forme d'expression liée à l'écriture »  : […] Au contraire de l'art, la publicité est une expression postérieure à l'invention de l'écriture. Si l'on se réfère aux travaux d'André Leroi-Gourhan qui reposent en partie sur les recherches d'Annette Laming-Emperaire, on voit que l'art pariétal – celui de Lascaux, des Eyzies ou d'Altamira –, malgré son apparent réalisme, est plus qu'un art d'imitation. Les groupements d'animaux en fonction des li […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/publicite-et-art/#i_1071

RAYONNISME

  • Écrit par 
  • Yve-Alain BOIS
  •  • 294 mots

Mouvement qui fut fondé vers 1910 par Mikhaïl Larionov et Natalia Gontcharova, dont les recherches « primitivistes » s'enlisaient. Prônant un retour à l'Orient, il est en fait assez proche, dans ses idées, mais non dans ses réalisations, de la notion, théorisée par Boccioni, d'intersection fictive des plans dans l'espace. Le rayonnisme qui est l'un des multiples aspects de la peinture « abstraite  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rayonnisme/#i_1071

ROZANOVA OLGA VLADIMIROVNA (1886-1918)

  • Écrit par 
  • Cécile GODEFROY
  •  • 428 mots

L'artiste Olga Vladimirovna Rozanova est née à Melenki en 1886. Elève des écoles d'art Bolchakov et Stroganov de Moscou de 1904 à 1910, elle suit les cours d'Elizaviéta Zvantséva en 1912-1913. Alors qu'elle participe depuis 1911 aux événements du groupe avant-gardiste L'Union de la jeunesse, la jeune femme rencontre le poète transmental Alexeï Elisseievitch Kroutchenykh, et réalise ce qui compte […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/olga-vladimirovna-rozanova/#i_1071

RUSSOLO LUIGI (1885-1947)

  • Écrit par 
  • Bénédicte RAMADE
  •  • 695 mots
  •  • 2 médias

Luigi Russolo est né à Milan, dans une famille de musiciens. C'est dans cette ville qu'il rencontre Umberto Boccioni et Carlo Carrà en 1909, accédant ainsi à la « famille » futuriste dans laquelle il brille très rapidement sur le plan pictural dans un premier temps, puis avec son art des bruits. Son style pictural, inspiré du divisionnisme – un avatar du pointillisme – et des expériences photogr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/luigi-russolo/#i_1071

SANT'ELIA ANTONIO (1888-1916)

  • Écrit par 
  • Marilù CANTELLI
  •  • 452 mots
  •  • 1 média

L'apport de l'Italien Sant'Elia à l'architecture moderne est difficile à évaluer, car son expérience d'architecte n'a connu qu'un développement limité. Ses conceptions théoriques retiennent l'attention : dans le climat de confusion de l'éclectisme italien, sa position suggère une nouvelle problématique critique. Sa production figurative nous est connue à partir des années 1910-1911, au cours desqu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antonio-sant-elia/#i_1071

SARTORIS ALBERTO (1901-1998)

  • Écrit par 
  • Marilù CANTELLI
  •  • 896 mots

L'architecte italien Alberto Sartoris a toujours montré sa prédilection pour le dessin axonométrique, ce mode de représentation étant pour lui une technique descriptive qui, en intégrant plans et coupes, nous renseigne de manière concise sur tous les aspects du projet architectural, y compris sa disposition dans l'espace. Le nom de Sartoris reste davantage lié à ses créations de dessins et à ses […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alberto-sartoris/#i_1071

SEVERINI GINO (1883-1966)

  • Écrit par 
  • Charles SALA
  •  • 650 mots
  •  • 1 média

Membre du groupe futuriste qui occupe une place à part dans la peinture italienne du xx e  siècle. Le milieu artistique dans lequel évolue Gino Severini pendant sa jeunesse (1900-1906) était dans une impasse : la peinture des macchiaioli ne peut plus servir de référence pour les jeunes générations, et les premières tentativ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gino-severini/#i_1071

SOFFICI ARDENGO (1879-1964)

  • Écrit par 
  • Giovanni IOPPOLO
  •  • 329 mots

Après un séjour prolongé à Paris, au début du siècle, Soffici fonde avec Papini Lacerba , qui devait durer jusqu'en 1915 : cette revue fera connaître en Italie les expériences littéraires françaises les plus avancées de l'époque (Apollinaire et Jacob). Marinetti et les futuristes y donnent des textes audacieux et fondamentaux, mais aussi des apologies exaltées du nationalisme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ardengo-soffici/#i_1071

SOMMARUGA GIUSEPPE (1867-1917)

  • Écrit par 
  • Roger-Henri GUERRAND
  •  • 620 mots

Né à Milan dans une famille d'artisans, Giuseppe Sommaruga fait ses études d'architecte (1883-1887) à l'Académie de Brera alors dominée par l'enseignement de Camillo Boito. Ce maître milanais, adversaire du néo-gothique, prône le retour au roman qui serait le véritable style national de l'Italie. Son goût pour les surfaces nues ne sera pas sans influencer Sommaruga qui se classera deuxième du conc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giuseppe-sommaruga/#i_1071

STYLE 1925

  • Écrit par 
  • Yvonne BRUNHAMMER
  •  • 4 659 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les sources esthétiques »  : […] Le début du xx e  siècle voit naître deux courants qui contribuent à libérer l'art des formes traditionnelles et à modifier l'expression plastique du monde : le fauvisme et le cubisme. Leur apparition en France à deux ans d'intervalle – 1905 et 1907 – témoigne du ferment qui affecte l'ensemble de l'Europe. Chaque nation traduit son attitude nouvel […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/style-1925/#i_1071

SUPRÉMATISME

  • Écrit par 
  • Andréi NAKOV
  •  • 2 715 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Suprématisme et avant-garde »  : […] Le mot « suprématisme » apparaît pour la première fois en décembre 1915, à Saint-Pétersbourg, lors de la deuxième exposition futuriste « 0,10 ». À cette occasion, le peintre Kasimir Malevitch (1878-1935) expose un ensemble de trente-neuf toiles non objectives, accompagnées de la brochure-programme : Du cubisme et du futurisme au suprématisme. Un nouveau réalisme pictural. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/suprematisme/#i_1071

TERRAGNI GIUSEPPE (1904-1943)

  • Écrit par 
  • Roger-Henri GUERRAND
  •  • 740 mots

La ville de Côme, haut lieu de la Lombardie touristique, mériterait aussi l'hommage des amateurs d'histoire de l'architecture moderne. C'est en effet ici que vécurent deux figures emblématiques du rationalisme constructif en Italie au xx e siècle, Antonio Sant'Elia (1888-1916) et Giuseppe Terragni. Tous deux firent leurs études secondaires à Côme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giuseppe-terragni/#i_1071

USINES DU MOUVEMENT MODERNE (PROJETS ET RÉALISATIONS) - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Simon TEXIER
  •  • 651 mots

1901-1904 Cité industrielle, Tony Garnier (projet théorique). L'usine principale de la Cité industrielle, qui est aussi sa raison d'être, est une usine métallurgique, formée essentiellement de hauts-fourneaux. Elle est desservie par une gare ferroviaire et une gare d'eau, et les différents bâtiments sont séparés par des avenues plantées d'arbres en quinconce. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/usines-du-mouvement-moderne-projets-et-realisations-reperes-chronologiques/#i_1071

VILLON JACQUES (1875-1963)

  • Écrit par 
  • Michel MELOT
  •  • 1 260 mots

Dans le chapitre « Le cubisme et la Section d'Or : 1910-1914 »  : […] Le petit groupe du Bateau-Lavoir, défendu par Kahnweiller, n'emportait pas les suffrages de tous les jeunes peintres parisiens qui y voyaient un goût étranger dont le statisme et les couleurs ternes leur semblaient compromettre les riches possibilités géométriques du cubisme. C'est dans cette réaction que naquit, baptisée par Jacques Villon, la Section d'or qui groupait, autour des frères Duchamp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-villon/#i_1071

Voir aussi

Pour citer l’article

Claude FRONTISI, Claude KASTLER, Jean-Louis COMOLLI, « FUTURISME », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/futurisme/