Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

GRECQUE ANCIENNE LITTÉRATURE

Articles

  • ÉSOPE (env. 620-env. 560 av. J.-C.)

    • Écrit par Dominique RICHARD
    • 489 mots

    La vie d'Ésope est le sujet de légendes au milieu desquelles la vérité est devenue presque impossible à démêler. Samos et Sardes, Mésembrie en Thrace et Cotyéum en Phrygie prétendaient lui avoir donné le jour. On en fait l'esclave d'un habitant de Samos nommé Jadmon ou Xanthus. Il aurait été affranchi...

  • ÉVHÉMÉRISME

    • Écrit par Pierre HADOT
    • 302 mots

    Dérivé du nom d'Évhémère, écrivain grec du ~ iiie siècle, l'évhémérisme désigne non une école déterminée, mais une tendance de certains historiens des religions (surtout au xviiie et au xixe s.) à expliquer la genèse des mythes et des figures divines par la déformation légendaire...

  • FLAVIUS JOSÈPHE (37-env. 100)

    • Écrit par Universalis, Mireille HADAS-LEBEL
    • 1 534 mots
    ...première version du récit en araméen était destinée à dissuader de toute révolte les Juifs des marches orientales de l'Empire. La seconde version, en grec, la seule qui ait survécu, veut également prouver aux Romains et aux Grecs que les Juifs – certes guidés par des meneurs irresponsables – avaient...
  • ANTIQUITÉ

    • Écrit par Pierre JUDET DE LA COMBE
    • 1 983 mots
    ...l'Antiquité elle-même, désignait déjà pour les Anciens leur passé (au ier siècle av. J.-C., Varron relate dans ses Antiquités les premiers temps de Rome). La littérature grecque et romaine reprend constamment l'idée que les « hommes d'avant » valaient mieux (en force, chez Homère ; en bonheur...
  • GNOSTICISME

    • Écrit par Pierre HADOT, Michel TARDIEU
    • 10 625 mots
    La presque totalité de la littérature gnostique originale, écrite en langue grecque, a disparu, par suite de son rejet par la Grande Église. Néanmoins, les Pères de l'Église nous ont conservé d'intéressants extraits, notamment la Lettre à Flora de Ptolémée, reproduite par Épiphane,...
  • GRÈCE ANTIQUE (Civilisation) - La religion grecque

    • Écrit par André-Jean FESTUGIÈRE, Pierre LÉVÊQUE
    • 20 084 mots
    • 8 médias
    La littérature est profondément imprégnée par la religion, comme il apparaît déjà chez Homère, dont pourtant l'œuvre est surtout faite de récits : mais le monde des dieux leur sert constamment de toile de fond. En raison de leur succès incomparable, les épopées ont fixé de manière définitive nombre...
  • LA GRÈCE DE PERSONNE (J. Bollack)

    • Écrit par Denis THOUARD
    • 1 358 mots

    En réunissant des études écrites sur près de quarante années (1958-1997), Jean Bollack fait la démonstration des possibilités de la philologie, au sens fort qu'il lui donne. Il réfléchit en même temps au chemin parcouru et à l'itinéraire intellectuel qui l'a permis : les essais qui composent...

  • HELLÉNISTIQUE CIVILISATION

    • Écrit par Paul GOUKOWSKY
    • 8 772 mots
    L'abondance des papyrus littéraires prouve qu'on lisait beaucoup. Mais la littérature hellénistique est en grande partie perdue : nous n'avons conservé que quelques œuvres représentatives, comme les Argonautiques, poème épique d'Apollonios de Rhodes, ou les Hymnes de Callimaque...
  • ÉPOPÉE

    • Écrit par Emmanuèle BAUMGARTNER, Maria COUROUCLI, Jocelyne FERNANDEZ, Pierre-Sylvain FILLIOZAT, Altan GOKALP, Roberte Nicole HAMAYON, François MACÉ, Nicole REVEL, Christiane SEYDOU
    • 11 781 mots
    • 7 médias
    Au cours du viiie siècle avant notre ère, en Grèce, Homère, héritier d'une longue tradition de culture orale et vivant en son sein, élabore, développe le cycle épique de la guerre de Troie et donne à cette composition l'empreinte de son individualité. L'écriture alphabétique syro-phénicienne qui...
  • HÉRODOTE (env. 484-425 av. J.-C.)

    • Écrit par Jacqueline de ROMILLY
    • 2 280 mots
    • 1 média

    Hérodote est le premier historien grec, et déjà les Anciens l'appelaient le père de l' histoire. Son œuvre témoigne donc de la naissance d'un genre.

    Cela ne veut pas dire que l'on ne rencontre avant lui aucune espèce de tentative pour relater des événements passés. Les Grecs avaient...

  • HÉRONDAS (IIIe s. av. J.-C. env.)

    • Écrit par Alain LABROUSSE
    • 140 mots

    Poète grec, probablement originaire de l'île de Cos, dans la mer Égée, ce contemporain de Callimaque et de Théocrite est célèbre par ses Mimes — courtes scènes dramatiques en vers, évoquant des scènes de la vie populaire dans le style de la « nouvelle comédie ». Son œuvre — qui constitue...

  • HIPPOCRATE DE COS (460-env. 370 av. J.-C.)

    • Écrit par Jacques JOUANNA
    • 6 854 mots
    • 1 média
    Sous le nom d'Hippocrate, la tradition nous a conservé une soixantaine d'écrits médicaux de langue ionienne que l'on peut lire dans la monumentale édition en dix volumes d'Émile Littré (texte grec avec traduction française), édition qui n'est pas encore totalement remplacée, en dépit des ...
  • HOMÈRE (exposition)

    • Écrit par Hervé DUCHÊNE
    • 1 268 mots
    • 1 média

    Homère fut, selon la formule de Platon, le maître d'école de la Grèce. Dans l’Europe du xxie siècle, il reste, malgré le déclin de l’enseignement des langues anciennes, une autorité. Il faut revenir à cette origine dont nous sommes les héritiers, car, de Il Ritorno d’Ulisse in...

  • HOMÈRE

    • Écrit par Pierre CARLIER, Gabriel GERMAIN, Michel WORONOFF
    • 12 014 mots
    • 5 médias
    L'interprétation historique des poèmes homériques a donné lieu à de très vives discussions. Les thèses a priori envisageables, qui ont toutes été soutenues, sont au nombre de six :
  • HYMNE

    • Écrit par Barbara CASSIN
    • 331 mots

    Sans doute dérivé de la racine uph (« tisser »), le mot « hymne » peut désigner toute sorte de chant, avec la même extension qu'« ode » (tout ce que « chante » l'« aède »). Cependant, Platon, définissant les lois jadis respectées de la musique, caractérise les...

  • ÎLES DU SOLEIL

    • Écrit par Marie-Rose MAYEUX
    • 817 mots

    Célèbre utopie antique, les îles du Soleil auraient été découvertes, selon Diodore de Sicile, par un certain Jamboulos. Les conquêtes d'Alexandre ayant eu pour effet d'helléniser le Proche-Orient et d'ouvrir aux Méditerranéens et à ces Orientaux hellénisés une voie de pénétration vers l'Inde,...

  • IPHIGÉNIE À AULIS, Euripide - Fiche de lecture

    • Écrit par Florence BRAUNSTEIN
    • 941 mots
    • 1 média

    Des grands tragiques grecs, Euripide (480 env.-406 av. J.-C.) est sans doute celui qui a le plus nettement contribué au renouvellement du genre. Iphigénie à Aulis est sa dernière pièce, l'ultime tragédie qu'il composait lorsqu'il mourut en 406 avant J.-C. Comme Antigone, Iphigénie...

  • ISOCRATE (436-338 av. J.-C.)

    • Écrit par Dominique RICHARD
    • 876 mots

    Orateur grec, né dans le dème d'Erchia, dont le père, Théodoros, était un fabricant d'instruments de musique aisé. Isocrate reçoit l'enseignement des sophistes, en particulier de Prodicos, et il entendra aussi Socrate. Lorsque son père se trouve ruiné, après la guerre du Péloponnèse, Isocrate,...

  • JEUX OLYMPIQUES, Grèce antique

    • Écrit par Pierre LAGRUE
    • 8 385 mots
    Une autre tradition (Pindare, Olympiques) attribue non la création mais la restauration des Jeux à Héraclès : le héros-dieu réinstaure les jeux Olympiques après qu'il eut tué Augias, roi d'Élis, qui refusa de lui donner le dixième de son troupeau comme il s'y était engagé après qu'il eut...
  • JEUX OLYMPIQUES - La renaissance des Jeux

    • Écrit par Pierre LAGRUE
    • 5 087 mots
    L'existence des jeux Olympiques de l'Antiquité est attestée par plusieurs écrits, notamment les Olympiques de Pindare (ve siècle avant J.-C.) : celles-ci font partie des Épinicies, un ensemble d'odes destinées à célébrer les vainqueurs des compétitions sportives de la Grèce antique. Quatre...