IPHIGÉNIE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Gluck, Iphigénie en Aulide, ouverture

Gluck, Iphigénie en Aulide, ouverture
Crédits : CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France

musique

Gluck, Iphigénie en Aulide, «O Diana, Dea spietata»

Gluck, Iphigénie en Aulide, «O Diana, Dea spietata»
Crédits : CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France

musique

Gluck, Iphigénie en Tauride, «Unis dès la plus tendre enfance»

Gluck, Iphigénie en Tauride, «Unis dès la plus tendre enfance»
Crédits : CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France

musique


Dans la mythologie grecque, fille aînée d'Agamemnon et de Clytemnestre. Lors de la guerre de Troie, son père dut la sacrifier à Artémis pour obtenir de la déesse qu'elle fît cesser le calme (ou les vents contraires) qui retenait en Aulide la flotte des Achéens. Dans certains endroits, on l'identifiait à Artémis, et quelques auteurs anciens prétendaient qu'Iphigénie était à l'origine la déesse Hécate.

Iphigénie fut le personnage clef de plusieurs tragédies grecques : notamment, Agamemnon d'Eschyle, Électre de Sophocle, Iphigénie à Aulis, pièce inachevée d'Euripide, et Iphigénie en Tauride, pièce antérieure du même auteur. À l'époque moderne, l'histoire d'Iphigénie fournit l'intrigue de l'Iphigénie de Racine et de l'Iphigénie en Tauride (Iphigenie auf Tauris) de Goethe. La tragédie de Racine servit de base à l'opéra de Gluck, Iphigénie en Aulide.

Gluck, Iphigénie en Aulide, ouverture

Gluck, Iphigénie en Aulide, ouverture

musique

Iphigénie en Aulide : ouverture Interprétation : Orchestre philharmonique de Vienne, direction Wilhelm Furtwängler (enregistré en 1953). 

Crédits : CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France

Afficher

Gluck, Iphigénie en Aulide, «O Diana, Dea spietata»

Gluck, Iphigénie en Aulide, «O Diana, Dea spietata»

musique

Iphigénie en Aulide : acte I, aria (interprétée en italien) d'Agamemnon «O Diana, Dea spietata» Interprétation : Boris Christoff, basse, Philharmonia Orchestra, direction Anatole Fistoulari (enregistré en 1951). 

Crédits : CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France

Afficher

Gluck, Iphigénie en Tauride, «Unis dès la plus tendre enfance»

Gluck, Iphigénie en Tauride, «Unis dès la plus tendre enfance»

musique

Iphigénie en Tauride : acte II, aria de Pylade «Unis dès la plus tendre enfance» Interprétation : Georges Thill, ténor, orchestre sous la direction d'Eugène Bigot (enregistré en 1932). 

Crédits : CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France

Afficher

—  Universalis

Classification


Autres références

«  IPHIGÉNIE  » est également traité dans :

AGAMEMNON

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 241 mots
  •  • 2 médias

Roi de Mycènes et d'Argos, fils d'Atrée, et frère de Ménélas. Après le meurtre d'Atrée par Thyeste et son fils Égisthe, Agamemnon et Ménélas se réfugièrent chez Tyndare, roi de Sparte, et épousèrent ses filles, Clytemnestre et Hélène. Clytemnestre donna à Agamemnon un fils, Oreste, et trois filles, Iphigénie, Électre et Chrysothémis. Avec l'assist […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/agamemnon/#i_6298

ARTÉMIS

  • Écrit par 
  • Robert DAVREU
  •  • 648 mots
  •  • 1 média

Malgré son nom probablement d'origine anatolienne, le lien qui unirait Artémis à la partie non hellénique de l'Asie Mineure est loin d'apparaître clairement. Son appartenance de longue date au monde grec ne saurait, en revanche, faire de doute, comme l'attestent poèmes et hymnes homériques. Fille de Déméter selon certaines traditions, elle est tou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/artemis/#i_6298

IPHIGÉNIE À AULIS, Euripide - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Florence BRAUNSTEIN
  •  • 937 mots
  •  • 1 média

Des grands tragiques grecs, Euripide (480 env.-406 av. J.-C.) est sans doute celui qui a le plus nettement contribué au renouvellement du genre. Iphigénie à Aulis est sa dernière pièce, l'ultime tragédie qu'il composait lorsqu'il mourut en 406 avant J.-C. Comme Antigone, Iphigénie est une de ces figures universelles qui incarnent le conflit entre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/iphigenie-a-aulis/#i_6298

JEPHTÉ, juge d'Israël (-XIIe s.)

  • Écrit par 
  • Marie GUILLET
  •  • 459 mots

Personnage dont l'histoire est rapportée dans la Bible au Livre des Juges ( x - xii ), Jephté est issu de la tribu de Gad ; chassé de son pays par ses demi-frères parce qu'il est le fils d'une femme étrangère, il se réfugie dans le pays de Tod et devient chef de bande. Mais ses frères viennent bientôt le supplier de devenir leur chef pour combattre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jephte-juge-d-israel/#i_6298

RACINE JEAN

  • Écrit par 
  • Paul BÉNICHOU
  •  • 4 340 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Racine et la violence »  : […] En même temps que la vertu change de caractère, sa place et son rôle dans l'univers cessent d'être ce qu'ils étaient. Elle n'y triomphe plus et l'iniquité n'est plus destinée à ployer devant elle et à recevoir ses leçons. Les rôles sont renversés : c'est la violence qui gouverne le monde et qui réduit les belles âmes à la condition de victimes. Aus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-racine/#i_6298

Pour citer l’article

« IPHIGÉNIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 avril 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/iphigenie/