DIODORE DE SICILE (90 av. J.-C.?-? 20 av. J.-C.)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Historien grec né à Agyrium en Sicile. Les relations entre Rome et la Sicile lui permettent d'apprendre la langue latine. Diodore vit longtemps à Rome, qui est alors le véritable centre de la pensée hellénique et la seule ville à offrir aux écrivains, avec ses bibliothèques publiques et ses écoles de philosophie et de rhétorique, les moyens de travail qu'ils trouvaient jadis dans les capitales des royaumes grecs. Diodore consacre sa vie à la composition d'une histoire universelle en quarante livres, qui va des temps mythologiques à Jules César, et intitulée Bibliothèque historique.

Pour acquérir sur les lieux une connaissance plus complète que celle des historiens précédents, il voyage beaucoup en Europe et en Asie. Ainsi il mêlera ses propres observations aux matériaux recueillis dans les livres qu'il compulse. Malgré des erreurs et des contradictions, son œuvre est une mine de renseignements sur les sciences physiques et naturelles, sur l'archéologie, la géographie et l'ethnographie, non seulement en ce qui concerne la Sicile et la Grèce, mais aussi la Gaule, l'Ibérie, l'Égypte, l'Éthiopie, l'Arabie et l'Inde. Les livres se présentent sous la forme d'annales : les événements sont racontés les uns à la suite des autres, année par année. Il nous reste deux groupes de livres : les livres I à V consacrés à l'histoire des peuples anciens de l'Orient (Égyptiens, Chaldéens...) et les livres XI à XX relatifs à la période qui va de ~ 480 à ~ 302, particulièrement intéressants en ce qui concerne l'histoire de la Rome ancienne.

Le style de Diodore est toujours clair, mais inégal. Sa langue tient le milieu entre la langue attique et le grec vulgaire parlé de son temps.

—  Dominique RICHARD

Écrit par :

Classification


Autres références

«  DIODORE DE SICILE (90 av. J.-C.?-? 20 av. J.-C.)  » est également traité dans :

AGRIGENTE

  • Écrit par 
  • Michel GRAS
  •  • 2 118 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Évolution historique »  : […] La fondation de la colonie d'Akragas par les habitants de la voisine Géla aidés par les Rhodiens (Rhodes était l'une des métropoles de Géla) est l'une des dernières étapes de l'aventure coloniale grecque : elle se situe au début du vi e  siècle avant J.-C. (vers 580) ; les deux fondateurs, chefs de l'expédition, s'appelaient Aristonoos et Pistilos […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/agrigente/#i_2507

ALEXANDRE LE GRAND (356-323 av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Paul GOUKOWSKY
  •  • 6 441 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Comment nous est connue l'histoire d'Alexandre »  : […] Rappelons les données du problème historiographique. Le récit le plus ancien est celui du Sicilien Diodore, contemporain de César et d'Auguste. Plus appréciée des Modernes, l' Anabase d'Alexandre, œuvre d'Arrien de Nicomédie, qui exerçait de hautes fonctions sous Hadrien, n'en est pas moins postérieure d'un demi-millénaire aux événements qu'elle relate. Qu'il se réfère à ce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexandre-le-grand/#i_2507

CRITIQUE D'ART, Antiquité gréco-romaine

  • Écrit par 
  • Agnès ROUVERET
  •  • 4 829 mots

Dans le chapitre « Le modèle de Xénocrate »  : […] Telle est la démarche suivie par Xénocrate. Mais, à la différence d'autres enquêtes nées aussi du projet aristotélicien, comme la collecte « archéologique » des monuments du passé qui viendra confluer dans la périégèse de Pausanias, Xénocrate, lui-même sculpteur, continue à centrer son analyse sur la personnalité des artistes. Mais il se distingue aussi d'une autre branche du savoir issu des préce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/critique-d-art-antiquite-greco-romaine/#i_2507

DELPHES

  • Écrit par 
  • Bernard HOLTZMANN, 
  • Giulia SISSA
  •  • 9 597 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Une prophétesse inspirée »  : […] Géographe et « ethnologue » peu complaisant à l'égard du merveilleux, Strabon écrit : « On dit que le siège de l'oracle est un trou qui s'enfonce profondément dans le sol et dont l'ouverture n'est pas très large ; il en sort un souffle inspirateur ; au-dessus de l'ouverture est placé un haut trépied, sur lequel monte la Pythie ; elle reçoit le souffle et rend les oracles en vers et en prose » (IX […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/delphes/#i_2507

ÎLES DU SOLEIL

  • Écrit par 
  • Marie-Rose MAYEUX
  •  • 815 mots

Célèbre utopie antique, les îles du Soleil auraient été découvertes, selon Diodore de Sicile, par un certain Jamboulos. Les conquêtes d'Alexandre ayant eu pour effet d'helléniser le Proche-Orient et d'ouvrir aux Méditerranéens et à ces Orientaux hellénisés une voie de pénétration vers l'Inde, ce monde hellénistique a vu s'épanouir une littérature romancée, intermédiaire entre l'utopie pure et le r […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/iles-du-soleil/#i_2507

PANCHAIA

  • Écrit par 
  • Marie-Rose MAYEUX
  •  • 793 mots

Nom d'une île d'Orient que, selon Diodore de Sicile, aurait visitée Évhémère. Celui-ci, né en Grande-Grèce vers le milieu du ~ iv e  siècle et mort en ~ 260 environ, fut l'ami du roi de Macédoine, Cassandre (règne de ~ 316 à ~ 297), qui lui confia différentes missions lointaines et lui donna ainsi l'occasion de visiter l'Inde. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/panchaia/#i_2507

PÉTRA

  • Écrit par 
  • Laïla NEHMÉ
  •  • 8 198 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « L'époque hellénistique : les Nabatéens nomades »  : […] L'occupation de Pétra à l'époque hellénistique n'a sans doute pas succédé directement à celle de l'Âge du fer. Comme sur d'autres sites de la Jordanie tels que Buseirah ou Khirbet Dharīh, il y a sans doute eu un hiatus de plusieurs siècles entre la fin de l'occupation édomite et l'arrivée des Nabatéens. On trouve la première mention de ces derniers chez Diodore de Sicile, qui relate les campagnes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/petra/#i_2507

Pour citer l’article

Dominique RICHARD, « DIODORE DE SICILE (90 av. J.-C.?-? 20 av. J.-C.) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 avril 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/diodore-de-sicile/