ÉVHÉMÉRISME

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Dérivé du nom d'Évhémère, écrivain grec du ~ iiie siècle, l'évhémérisme désigne non une école déterminée, mais une tendance de certains historiens des religions (surtout au xviiie et au xixe s.) à expliquer la genèse des mythes et des figures divines par la déformation légendaire que des faits historiques auraient subie au cours des âges ou par l'instauration d'un culte s'adressant à des ancêtres ou des héros qui auraient réellement existé dans un passé reculé.

Évhémère est l'auteur d'une Histoire sacrée (Hiera Anagraphè), roman utopique, malheureusement perdu dans sa plus grande partie, dans lequel il raconte un voyage dans trois îles paradisiaques de l'océan Indien. Il y décrit les conditions de vie idylliques qui règnent dans ces lieux, mais surtout la découverte qu'il y fait d'une colonne d'or sur laquelle, selon l'usage antique, les hauts faits des rois Ouranos, Kronos et Zeus sont narrés. Il apparaît ainsi que ces dieux suprêmes du panthéon grec ont été des rois qui ont vécu à une époque préhistorique et ont été honorés comme dieux après leur mort, à cause de leurs bienfaits et de leurs inventions civilisatrices.

On peut se demander quelles étaient les vraies intentions d'Évhémère. Voulait-il, tout en gardant une religion astrale, critiquer la religion anthropomorphique et appartient-il ainsi au mouvement de l'Aufklärung sophistique ? S'agit-il au contraire d'une apologie (ou peut-être d'une critique) du culte des souverains qui commençait à se développer dans les monarchies hellénistiques ? Quoi qu'il en soit, son roman, traduit par Ennius, devait fournir des arguments à la polémique antipaïenne des Pères de l'Église latine.

—  Pierre HADOT

Écrit par :

Classification


Autres références

«  ÉVHÉMÉRISME  » est également traité dans :

ANCÊTRES CULTE DES

  • Écrit par 
  • Mircea ELIADE, 
  • Universalis
  •  • 3 192 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La théorie de Spencer »  : […] mort, se rendre propice. Autrement dit, les dieux ne seraient que la transformation ultérieure des ancêtres ou des héros divinisés. Cette théorie représente en quelque sorte une nouvelle forme de l'évhémérisme, doctrine élaborée par Évhémère au iiie siècle avant J.-C., selon laquelle les dieux du monde antique n'étaient que des rois divinisés […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/culte-des-ancetres/#i_8326

FONDATEUR MYTHIQUE

  • Écrit par 
  • Catherine CLÉMENT
  •  • 787 mots

Le problème du rapport entre la mythologie et la réalité se pose tout particulièrement dans le cas des fondations de cités, de nations, d'institutions, de religions : on rencontre là des personnages héroïques, affectés d'une biographie prise dans sa continuité, distincts des dieux, lesquels se situent dans un registre imaginaire et religieux. Dès l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fondateur-mythique/#i_8326

GRÈCE ANTIQUE (Civilisation) - La religion grecque

  • Écrit par 
  • André-Jean FESTUGIÈRE, 
  • Pierre LÉVÊQUE
  •  • 20 053 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Déclin de la religion traditionnelle et création du culte royal »  : […] des formes traditionnelles ne doit pas cacher le déclin irrémédiable de la religion civique. Le scepticisme continue à faire des ravages. Il prend une forme philosophique chez Evhémère (fin du ive siècle) qui enseigne que les dieux ne sont que de grands hommes d'autrefois divinisés pour les services qu'ils avaient rendus à l'humanité. Le culte […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grece-antique-civilisation-la-religion-grecque/#i_8326

HELLÉNISTIQUE CIVILISATION

  • Écrit par 
  • Paul GOUKOWSKY
  •  • 8 767 mots

Dans le chapitre « Des rois égaux des dieux »  : […] volontiers comme des dieux, leur accordant les mêmes honneurs qu'aux Olympiens. Ils y étaient encouragés par la philosophie d'Évhémère, enseignant que les dieux n'étaient que des hommes de l'ancien temps, qui avaient mérité la reconnaissance de leurs semblables par l'étendue de leurs bienfaits. De nombreuses cités grecques instaurèrent donc le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/civilisation-hellenistique/#i_8326

PANCHAIA

  • Écrit par 
  • Marie-Rose MAYEUX
  •  • 793 mots

Nom d'une île d'Orient que, selon Diodore de Sicile, aurait visitée Évhémère. Celui-ci, né en Grande-Grèce vers le milieu du ~ ive siècle et mort en ~ 260 environ, fut l'ami du roi de Macédoine, Cassandre (règne de ~ 316 à ~ 297), qui lui confia différentes missions lointaines […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/panchaia/#i_8326

Pour citer l’article

Pierre HADOT, « ÉVHÉMÉRISME », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 28 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/evhemerisme/