HOMÈRE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Homère - Asie mineure

Homère - Asie mineure
Crédits : De Agostini/ Getty Images

photographie

-2000 à -1000. Les empires du Bronze

-2000 à -1000. Les empires du Bronze
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Apothéose d'Homère, Archélaos de Priène

Apothéose d'Homère, Archélaos de Priène
Crédits : W. Forman/ AKG

photographie


Homère : un homme ou des hommes inconnus. Mais, pour donner vie à ce nom à travers les âges, deux poèmes, deux « vivants » eux-mêmes, l'un plus héroïque, l'autre plus romanesque, L'Iliade et L'Odyssée.

Homère - Asie mineure

Homère - Asie mineure

Photographie

Grec d’Asie mineure selon la tradition, Homère était un aède, un poète déclamant des épopées en s'accompagnant de la lyre. Les Grecs ont fait de lui l’unique auteur de deux œuvres fondatrices de la littérature, l'Iliade, qui raconte le siège de Troie , et l'Odyssée, qui relate le... 

Crédits : De Agostini/ Getty Images

Afficher

Les civilisations antiques ont pu s'effondrer, partout où il s'est trouvé des « clercs » pour survivre aux Barbares la gloire d'Homère a reparu avant même ses œuvres. En un temps où l'on ne connaît plus ses poèmes que par des résumés latins, Benoît de Sainte-Maure, vers 1170, au début de son Roman de Troie, salue

Omers qui fut clers merveillos E sages e escientos.

Un bon siècle plus tard, Dante, qui rencontre Homère dans les Limbes, parmi les grands Anciens qui ne souffrent pas damnation, le proclame.

[...] seigneur du chant de haute altitude Qui au-dessus des autres vole comme l'aigle.

Aux temps modernes, par d'innombrables traductions, des études, des compositions musicales, des œuvres plastiques, en attendant, de nos jours, des films à grand spectacle, les deux épopées et leurs personnages ont atteint, de proche en proche, jusqu'aux nations de l'Orient et de l'Extrême-Orient. Bien mieux, l'inspiration homérique continue à susciter des poèmes originaux : Aurobindo Ghose, avant de devenir le guru de Pondichéry, écrit en anglais quatre chants d'une Ilion inachevée ; Kazantzáki renouvelle le personnage d'Ulysse dans une Odyssée trois fois plus vaste que la première.

Le secret de cette survie universelle, où l'apprendre sinon dans une lecture innocente des œuvres elles-mêmes ? Seul moyen de savoir si l'on aimera Homère et si l'on pourra vivre avec ses héros. Pourtant il faut quelque intermédiaire pour établir les premiers contacts. C'est pourquoi on ne peut ignorer comment le travail scientifique a débroussaillé les approches et comment les deux épopées se présentent aux regards des chercheurs contemporains.

La science moderne et la question homérique

Donner des deux poèmes un texte aussi exact que possible, déterminer l [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 19 pages


Écrit par :

  • : ancien élève de l'École normale supérieure, professeur d'histoire grecque à l'université de Paris-X-Nanterre
  • : professeur honoraire à la faculté des lettres et sciences humaines de Rennes
  • : professeur à la faculté des lettres, président honoraire de l'université de Franche-Comté

Classification


Autres références

«  HOMÈRE  » est également traité dans :

HOMÈRE (P. Carlier)

  • Écrit par 
  • Hervé DUCHÊNE
  •  • 1 059 mots

« Homère : n'a jamais existé. » Cette formule péremptoire se lit dans le Dictionnaire des idées reçues de Flaubert, qui la complète en ajoutant à propos du père de l'Iliade et de l'Odyssée : « Célèbre par sa façon de rire : un rire homérique. » La notice souligne avec humour deux écueils entre lesquels naviguent les biographes du poète gr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/homere-p-carlier/#i_891

ILIADE, Homère - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jean-François PÉPIN
  •  • 974 mots
  •  • 1 média

Au milieu du viiie siècle avant J.-C., un poète grec venu d'Asie Mineure, Homère, aurait composé en hexamètres dactyliques deux magistrales épopées, L'Iliade et L'Odyssée, mais le mystère entoure encore aujourd'hui ces deux textes : Homère a-t-il réellement existé ? A-t-il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/iliade/#i_891

ODYSSÉE, Homère - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jean-François PÉPIN
  •  • 1 128 mots
  •  • 1 média

Comme L'Iliade, L'Odysséeaurait été vraisemblablement composée au milieu du viiie siècle avant J.-C. par le poète grec Homère. Cette épopée de vingt-quatre chants, en hexamètre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/odyssee/#i_891

ACHÉENS

  • Écrit par 
  • Andrée POUGET
  •  • 2 530 mots

Dans le chapitre « Monde mycénien et monde homérique »  : […] D'abord, celui des rapports entre le monde mycénien et le monde homérique. Peut-on utiliser Homère pour étudier les Achéens ? L'important ouvrage de Wace et Stubbings, A Companion to Homer (1963), a posé encore une fois ce problème et, encore une fois, l'a laissé sans solution. Deux tendances partagent les historiens : l'une, où dominent les Anglo-Saxons, admet, avec Schliema […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/acheens/#i_891

ACHILLE

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 508 mots
  •  • 3 médias

Fils de Pélée, roi des Myrmidons, et de la Néréide Thétis ; c'était le guerrier le plus grand, le plus courageux et le plus beau de l'armée d'Agamemnon devant Troie. Selon Homère, il fut élevé par les soins de sa mère, en même temps que son cousin et inséparable ami Patrocle. Les poèmes perdus du Cycle épique grec , Pindare dans la III […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/achille/#i_891

ÂME

  • Écrit par 
  • Pierre CLAIR, 
  • Henri Dominique SAFFREY
  •  • 6 026 mots

Dans le chapitre « Émergence d'un principe spirituel du vivant »  : […] Chez Homère, notre plus ancien témoin qu'il faut situer au-delà de 700 avant J.-C., ce que nous appelons « âme » (du latin anima , apparenté au grec ἄνεμος, vent, souffle) est en fait dédoublé et exprimé par deux mots grecs : le θυμός, qui signifie passion, volonté, esprit, et s'apparente au verbe θύω (s'élancer), évoque un flot de sang chaud ; au contraire, la ψυχή, qu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ame/#i_891

APOLLON, mythologie grecque

  • Écrit par 
  • Robert DAVREU
  •  • 798 mots
  •  • 1 média

Expression la plus haute et la plus achevée de ce que fut le génie grec, Apollon apparaît, avant même la période classique, comme un dieu proprement hellène. En lui, toute trace d'une origine asiatique, si sensible chez d'autres divinités, Dionysos notamment, a été estompée, et ce dès avant les poèmes homériques qui recueillent et délivrent une tradition plutôt qu'ils ne la créent, fixent les tra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/apollon-mythologie-grecque/#i_891

AUBIGNAC FRANÇOIS HÉDELIN abbé d' (1604-1676)

  • Écrit par 
  • Bernard CROQUETTE
  •  • 702 mots

L'un de ces abbés qui tiennent tant de place dans l'histoire de la littérature — et des théories littéraires — au xvii e siècle. Il a été prédicateur, romancier, dramaturge, poète, mais il a surtout voulu être, quant à lui, le législateur du théâtre. En 1640, une querelle l'oppose à Ménage à propos de la durée de l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-aubignac/#i_891

CENTON

  • Écrit par 
  • Hervé SAVON
  •  • 1 975 mots

Dans le chapitre « Des fragments de Virgile pour célébrer le Christ »  : […] Grecs et Romains n'ont pas traité le centon comme un amusement sans conséquence, qui disparaît sans laisser de traces après qu'on s'en est diverti un instant. Nombre de ces pièces ont été copiées et diffusées, on dirait aujourd'hui éditées. Ainsi, le centon témoigne, à sa modeste place, d'une certaine conception de la culture et mérite d'être examiné à ce titre, et non point comme une simple curio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/centon/

CHANT, poésie

  • Écrit par 
  • Bernard CROQUETTE
  •  • 418 mots

Nom donné à chacune des divisions que comporte, suivant une tradition codifiée à l'époque alexandrine, un poème épique ou didactique. Les critiques alexandrins ont partagé chacune des deux épopées homériques en vingt-quatre « rhapsodies » qu'ils ont désignées par les vingt-quatre lettres de l'alphabet grec. Il est tentant de penser que ces unités en recouvrent d'autres plus anciennes : chaque chan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chant-poesie/#i_891

COULEURS, histoire de l'art

  • Écrit par 
  • Manlio BRUSATIN
  •  • 10 354 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Perception, représentation et production de la couleur dans les civilisations antiques »  : […] Chez les Égyptiens, la notion des couleurs et de leur représentation est gouvernée par un principe fondé sur la nature des pierres précieuses qui donnent un sens précis aux couleurs et aux gemmes. Les matières colorantes utilisées en Égypte pour la fabrication des fards – le kheśebedh ( bleu lapis-lazuli), le khenemet ( rouge rubis), le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/couleurs-histoire-de-l-art/#i_891

DACIER ANNE, née LEFÈVRE (1654-1720)

  • Écrit par 
  • Bernard CROQUETTE
  •  • 461 mots

Fille de l'érudit français Tanneguy Lefèvre et femme de l'érudit André Dacier — elle-même célèbre érudite. Après avoir reçu les leçons de son père, Anne Lefèvre est protégée, quand elle devient orpheline, par Chapelain et par Huet, et chargée, grâce au duc de Montausier, de fournir quelques-uns des volumes de la collection destinée à l'éducation du dauphin (« ad usum Delphini »). C'est ainsi que, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anne-dacier/#i_891

DESCRIPTION

  • Écrit par 
  • Jean-Michel ADAM
  •  • 3 160 mots

Dans le chapitre « Locus amoenus »  : […] Le succès des Caractères de Théophraste correspond à la diffusion, à la fin du xvi e  siècle, des techniques de la seconde sophistique. En 1578, Blaise de Vigenère traduit les Tableaux de Philostrate, sophiste grec du ii e  siècle, qui servent de modè […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/description/#i_891

DES HÉGÉMONIES BRISÉES (R. Schürmann) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Francis WYBRANDS
  •  • 1 345 mots

Dans son livre Le Principe d'anarchie paru en 1982, consacré à « Heidegger et la question de l'agir », Reiner Schürmann (né de parents allemands, à Amsterdam en 1941, mort à New York le 20 août 1993) citait quelques lignes de Novalis, elles-mêmes méditées par Heidegger, qui peuvent servir de fil conducteur aux textes rédigés en français et rassemblés dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/des-hegemonies-brisees/#i_891

ÉNÉE

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 835 mots
  •  • 3 médias

Prince troyen légendaire, fils de la déesse Aphrodite et du mortel Anchise, Énée joue un rôle prépondérant dans la guerre de Troie contre les Grecs, n'étant surpassé en valeur que par son cousin Hector. Dans L'Iliade , Homère suggère qu'Énée ne goûtait guère cette position subalterne, et des légendes ultérieures laissent entendre qu'il contribua à trahir Troie pour la livr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/enee/#i_891

ÉNÉIDE, Virgile - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Marie-Gabrielle SLAMA
  •  • 773 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'épopée d'Énée »  : […] Virgile a trouvé son inspiration pour l' Énéide ( Aeneis ) dans les grandes épopées d'Homère : il s'agissait de donner à la culture romaine une œuvre digne de l' Iliade et de l' Odyssée . Tous les commentateurs ont insisté sur la proximité de l'épopée latine avec les œuvres d'Homère. On a ainsi coutume de dis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eneide/#i_891

ENFERS ET PARADIS

  • Écrit par 
  • Olivier CLÉMENT, 
  • Mircea ELIADE
  •  • 6 307 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'autre monde selon Homère »  : […] Dans la Grèce ancienne, on croyait que les âmes des morts descendaient du tombeau dans l' Hadès, vaste caverne qui s'étendait à l'intérieur de la terre. Là régnaient les dieux de l'enfer. Au-delà de l'Océan, se trouvaient les îles Fortunées, où étaient miraculeusement transportés les héros. Homère décrit les ombres des morts plongées dans une torpeur à demi consciente : elles ne retrouvaient leur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/enfers-et-paradis/#i_891

ÉPOPÉE, notion d'

  • Écrit par 
  • François TRÉMOLIÈRES
  •  • 1 638 mots

Dans le chapitre « Redécouverte de l'épopée »  : […] Voltaire de son côté n'a connu qu'un succès éphémère avec La Henriade (1725). Mais son Essai sur la poésie épique , publié d'abord en anglais en 1727, marque un infléchissement décisif, par la pluralité des modèles qu'il invoque : les grands poètes des « nations européennes », depuis les Anciens jusqu'au Tasse, à Camões ou à Milton. Alors qu'en France l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/epopee-notion-d/#i_891

ESTHÉTIQUE - Histoire

  • Écrit par 
  • Daniel CHARLES
  •  • 11 893 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Du visible à l'invisible »  : […] Ce n'est pas uniquement de façon métaphysique, comme le veut Platon, qu'il convient d'interpréter la formule homérique selon laquelle « l'Océan est le père des choses ». Cette première grande affirmation du Devenir a aussi valeur esthétique. Elle renvoie en effet à l'élément liquide, archétype de ce miroitement éblouissant qu'est, pour Homère, le Beau. Car le poète ne nous propose pas vraiment un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/esthetique-histoire/#i_891

EXÉGÈSE ALLÉGORIQUE

  • Écrit par 
  • Hervé SAVON
  •  • 2 106 mots

Dans le chapitre « L'explication d'Homère et de Virgile »  : […] S'appuyant sur l'étymologie, les grammairiens de l'Antiquité définissaient l'allégorie comme une figure de style consistant à énoncer une chose pour en faire entendre une autre. Selon Charisius ( iv e  s. apr. J.-C.), Virgile s'exprime allégoriquement lorsqu'il écrit : « Il est grand temps de libérer du harnais les cous fumants de nos chevaux », p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/exegese-allegorique/#i_891

GRÈCE ANTIQUE (Civilisation) - La religion grecque

  • Écrit par 
  • André-Jean FESTUGIÈRE, 
  • Pierre LÉVÊQUE
  •  • 20 051 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « La religion, source globale d'inspiration »  : […] La religion vivifie toute la civilisation des âges sombres, mais surtout de l'époque archaïque, et se révèle la source primordiale d'inspiration. La littérature est profondément imprégnée par la religion, comme il apparaît déjà chez Homère, dont pourtant l'œuvre est surtout faite de récits : mais le monde des dieux leur sert constamment de toile de fond. En raison de leur succès incomparable, les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grece-antique-civilisation-la-religion-grecque/#i_891

GRÈCE ANTIQUE (Civilisation) - Langue et littérature

  • Écrit par 
  • Joseph MOGENET, 
  • Jacqueline de ROMILLY
  •  • 8 250 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Poésie archaïque »  : […] Au commencement, il y eut Homère  : tel fut, en général, l'avis des Anciens sur la genèse de leur littérature, tel était aussi jusqu'à une époque récente celui des Modernes ; née de rien, la littérature grecque donnait le jour à un chef-d'œuvre. Aujourd'hui, grâce à une série de recoupements, on s'accorde à dire qu'Homère, loin d'être le premier, est, sinon le dernier, du moins le plus illustre re […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grece-antique-civilisation-langue-et-litterature/#i_891

ÉPOPÉE

  • Écrit par 
  • Emmanuèle BAUMGARTNER, 
  • Maria COUROUCLI, 
  • Jocelyne FERNANDEZ, 
  • Pierre-Sylvain FILLIOZAT, 
  • Altan GOKALP, 
  • Roberte Nicole HAMAYON, 
  • François MACÉ, 
  • Nicole REVEL, 
  • Christiane SEYDOU
  •  • 11 798 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « De « L'Iliade » à la geste de Digénis Akritas »  : […] Au cours du viii e siècle avant notre ère, en Grèce, Homère , héritier d'une longue tradition de culture orale et vivant en son sein, élabore, développe le cycle épique de la guerre de Troie et donne à cette composition l'empreinte de son individualité. L'écriture alphabétique syro-phénicienne qui apparaît alors n'a encore qu'une incidence relat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/epopee/#i_891

JARDINS - Esthétique et philosophie

  • Écrit par 
  • Catherine CHOMARAT-RUIZ
  •  • 3 585 mots

Dans le chapitre « Des parcs pour la philosophie et la beauté »  : […] Il est admis que les cités grecques de l'Antiquité n'abritent pas de jardins dévolus au seul plaisir des hommes, qu'elles disposent de quelques plantations autour des temples auxquelles s'ajoutent, à l'extérieur, des bois sacrés. À l'époque classique, les jardins de l'Académie où Platon enseigne, ceux du Lycée auxquels Aristote est attaché et le Jardin, qu'Épicure rend célèbre à Athènes, accueill […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jardins-esthetique-et-philosophie/#i_891

INSPIRATION (Grèce antique)

  • Écrit par 
  • Luc BRISSON
  •  • 2 323 mots

Dans le chapitre « Inspiration et compétence poétique »  : […] Cette conception de l'inspiration poétique diffère sur des points essentiels de celle que s'en font les poètes anciens eux-mêmes. En effet, les poètes associent traditionnellement l'inspiration à la connaissance, et se montrent très conscients de l'importance de l'art, de l'aspect technique qui intervient dans leur travail. Cela dit, on gardera toujours en mémoire le fait que, dans le cadre d'une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/inspiration/#i_891

LITTÉRATURE - La littérature comparée

  • Écrit par 
  • Pierre BRUNEL
  •  • 11 123 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les grands modèles »  : […] On ne saurait pourtant réduire à ce processus accumulatif les métamorphoses des récits de voyage. La littérature est trop vivante, elle est une magicienne trop puissante pour n'être qu'une compilation perpétuellement augmentée. Le lieu précis, le détail recueilli importent moins que les grands schèmes narratifs qui sont présents dès la plus ancienne littérature. Les deux grands poèmes homériques s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/litterature-la-litterature-comparee/#i_891

MIMÉSIS, Erich Auerbach - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • François TRÉMOLIÈRES
  •  • 793 mots

Dans le chapitre « La cicatrice d'Ulysse »  : […] Le « réalisme » est spontanément associé à un courant littéraire, apparu en France autour de 1850, et qui correspond à une sorte d'âge d'or du roman. Or Auerbach montre qu'un tel souci est présent dès l'origine de la littérature occidentale, et même dans sa double origine : Homère et la Bible – selon deux « types fondamentaux », deux approches stylistiques très différentes, qu'il détaille à parti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mimesis-erich-auerbach/#i_891

MYTHOLOGIES - Le monde gréco-romain

  • Écrit par 
  • John SCHEID, 
  • Giulia SISSA, 
  • Jean-Pierre VERNANT
  • , Universalis
  •  • 4 799 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Anthropologie divine »  : […] En Grèce, les dieux naissent sur terre. C'est le souvenir d'Apollon et d'Artémis nés à Délos, d'Hermès enfanté dans une caverne, d'Aphrodite affleurant de l'Égée qui accompagne ceux qui, de loin ou de près, posent leur regard sur la théologie païenne. Une pensée théologique qui porte bien son autre nom grec d'anthropologeïn, c'est-à-dire d'un savoir dont des dieux représentés comme des hommes sont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mythologies-le-monde-greco-romain/#i_891

ORALE TRADITION

  • Écrit par 
  • Pascal BOYER
  •  • 4 909 mots

Dans le chapitre « L'originalité de la composition orale »  : […] Il est ainsi très difficile d'appliquer à ces objets le terme d' œuvre , qui suggère une réalité à la fois limitée et relativement stable. Où commence et où finit une œuvre de littérature orale ? Par commodité de langage, un ethnographe déclare avoir recueilli un certain mythe ou une épopée ; mais il n'en possède qu'une ou plusieurs versions . Les récit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tradition-orale/#i_891

MAÎTRES DE SAGESSE (Grèce antique)

  • Écrit par 
  • Luc BRISSON
  •  • 2 336 mots

Dans le chapitre « Mythe et savoir »  : […] Jusqu'à Platon, en effet, le terme sophía peut recevoir n'importe quel contenu dans la mesure où la sophía n'est, dans le monde sensible, liée à aucun contenu particulier. Être sophós, dans ce contexte, c'est dominer son activité, se dominer soi-même et dominer les autres ; voilà pourquoi peuvent être déclarés sophoí le charpentier, le pilote de navire, le médecin, le devin et surtout le poète, qu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maitres-de-sagesse/#i_891

PASTORALE, genre littéraire

  • Écrit par 
  • Daniela DALLA VALLE CARMAGNANI, 
  • Jacqueline DUCHEMIN, 
  • ETIEMBLE, 
  • Charlotte VAUDEVILLE
  •  • 6 897 mots

Dans le chapitre « Les origines »  : […] Pour la mythologie grecque classique Apollon est le dieu de la lyre, Hermès celui des moutons d'Arcadie. Mais celui-ci, d'après l' Hymne à Hermès , est l'inventeur de la lyre, qu'il offrit à son frère pour prix de ses « vaches immortelles ». Apollon garda les troupeaux de Laomédon ( Iliade , XXI, 448) et ceux d'Admète en jouant de la flûte ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pastorale-genre-litteraire/#i_891

TECHNIQUE

  • Écrit par 
  • Cornélius CASTORIADIS
  •  • 12 508 mots

Dans le chapitre « La « technè » grecque »  : […] Technique, du grec technè , remonte à un verbe très ancien teuchô (uniquement mais innombrablement attesté par les poètes, radical t ( e ) uch -, indo-européen *  th ( e ) uch -), dont le sens central chez Homère est « fabr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/technique/#i_891

THÉAGÈNE DE RHÉGIUM (VIe-Ve s. av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Lucien JERPHAGNON
  •  • 66 mots

Le premier des historiens de la littérature homérique, selon Tatien. Un scholion sur L'Iliade (ch. XX, v. 67), conservé par Porphyre, le donne comme le premier à recourir, contre les détracteurs de la théologie homérique, à l'interprétation allégorique des mythes : ce qui est dit des dieux concernerait les éléments cosmiques ou les dispositions de l'âme. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theagene-de-rhegium/#i_891

UNE ODYSSÉE (D. Mendelsohn) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Norbert CZARNY
  •  • 1 093 mots

Découvert avec Les Disparus , prix Médicis 2007, Daniel Mendelsohn propose avec Une odyssée. Un père, un fils, une épopée (traduit de l’anglais par Clotilde Meyer et Isabelle T. Taudière, Flammarion, 2017) une nouvelle plongée dans la mémoire. Professeur de littérature classique au Bard College, dans l’État de New York, l’auteur donne un cours sur le ré […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/une-odyssee/#i_891

Voir aussi

Pour citer l’article

Pierre CARLIER, Gabriel GERMAIN, Michel WORONOFF, « HOMÈRE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/homere/

haut de page

Encyclopædia Universalis - Contact - Mentions légales - Consentement RGPD

Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis

©2019 Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.