Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

DISCOURS

Articles

  • DISCOURS

    • Écrit par Barbara CASSIN
    • 382 mots

    Le terme de discours (du latin discurrere, « courir çà et là ») n'est pas à l'origine directement lié au langage. Quand, dès la fin de la latinité (cf. Codex Theodosianus, IX, xxiv, 1), discursus prend le sens de discours, c'est d'abord comme chemin hasardeux de la conversation...

  • ACQUISITION DU RÉCIT

    • Écrit par Michel FAYOL
    • 1 108 mots

    Le récit est une forme de discours relatif à une séquence d’au moins deux événements ou actions réels ou fictifs qui sont généralement situés dans un cadre spatial et temporel. Il serait une forme universellement disponible ne nécessitant pas d’enseignement spécifique, au moins sous sa modalité...

  • AFRIQUE NOIRE (Culture et société) - Littératures

    • Écrit par Jean DERIVE, Jean-Louis JOUBERT, Michel LABAN
    • 16 566 mots
    • 2 médias
    Parfois ce sont des déterminations conventionnelles affectant le terme « parole »,« discours » qui remplissent cette fonction discriminante. Ainsi la distinction faite par les Mossi (Burkina Faso) entre des gomdpagdo (paroles à coque), qui désignent les discours de tradition orale, et les...
  • ANTHROPOLOGIE DE LA COMMUNICATION

    • Écrit par Julien BONHOMME
    • 4 200 mots

    L’anthropologie de la communication s’intéresse aux rapports entre le langage, la culture et la société. Elle emploie les méthodes de l’enquête ethnographique pour étudier les échanges langagiers et, de manière plus générale, les pratiques de communication. Elle envisage le langage comme une ressource...

  • APPRENTISSAGE DE LA PRODUCTION ÉCRITE DE TEXTES

    • Écrit par Denis ALAMARGOT, Lucile CHANQUOY
    • 1 916 mots
    ...fonctionnaient de façon autonome, c’est-à-dire sans que le résultat des traitements de l’un n’influe sur les traitements en cours ou à venir de l’autre. Progressivement, à partir de neuf-dix ans, avec l’installation des programmes moteurs, l’exécution graphomotrice s’automatise, libérant ainsi des ressources...
  • AUTOBIOGRAPHIE, notion d'

    • Écrit par Alain BRUNN
    • 1 440 mots

    Auto-bio-graphie : écriture de sa propre vie, écriture par soi de sa vie. Le terme est double : au sens large, est autobiographique toute écriture intime ; au sens étroit, l'autobiographie, distincte des Mémoires, du journal intime ou de l'autoportrait, est un genre parmi d'autres de l'écriture...

  • COMMUNICATION - Les processus de la communication

    • Écrit par Robert PAGÈS
    • 6 234 mots
    ...à qui ?), du caractère discontinu ou discret que nous sommes habitués à attribuer, pour des raisons phénoménologiques, au langage, c'est-à-dire ici au discours : mots, propositions ou énoncés, phrases, etc. En fait, le flux linguistique est bel et bien continu. La phonologie y découpe les phonèmes...
  • CONSPIRATIONNISME

    • Écrit par Emmanuel TAÏEB
    • 6 436 mots
    • 2 médias

    Le conspirationnisme est une vision du monde qui affirme que le cours de l’histoire n’est pas le fruit des jeux politiques nationaux et d’actions humaines incertaines, mais qu’il est en réalité provoqué uniformément par l’action secrète d’un petit groupe d’hommes désireux de réaliser un projet de...

  • CROYANCE

    • Écrit par Paul RICŒUR
    • 11 987 mots
    ...l'opposé de la phénoménologie, ne repose sur aucune intuition du vécu, mais sur la structure de l'énonciation, telle qu'elle est investie dans le discours oral ou écrit et échangée entre un énonciateur et un énonciataire. L'opposition à Kant n'est pas moins forte que l'opposition à Husserl....
  • DÉMONSTRATION (notions de base)

    • Écrit par Philippe GRANAROLO
    • 3 085 mots
    Le propre de la logique est qu’elle concerne tous les discours humains, du plus banal et du plus quotidien au plus scientifique. Ces règles de la logique n’ont pu être mises en évidence que parce qu’une connaissance de la pensée par elle-même avait vu le jour. La logique est de fait une « pensée...
  • DIALECTIQUE, notion de

    • Écrit par Marie GAUTIER
    • 1 610 mots

    La dialectique se conçoit, à l'origine, comme art du dialogue, c'est-à-dire comme mise en œuvre d'un dialogue effectif devant aboutir à un accord entre les interlocuteurs. Le but de cette entreprise est de parvenir au vrai, grâce à une mise à l'épreuve des arguments en présence. Comme l'exprime...

  • DIALOGUE, notion de

    • Écrit par Christophe TRIAU
    • 1 270 mots

    Occasionnel dans les genres narratifs (genres mixtes en ce qu'ils peuvent insérer, en des effets de réel, la transcription de discours de personnages au sein d'un récit), principiel dans le genre dramatique (qui est supposé n'être qu'imitation, le poète ne manifestant pas sa voix propre), le...

  • DIALOGUE

    • Écrit par Françoise ARMENGAUD, Robert MISRAHI
    • 4 421 mots
    • 1 média
    À l'inverse de l'habitude, il convient donc de définir le dialogue à partir du dialogisme du discours. Les tentatives constructivistes renouent fort heureusement avec la synthèse médiévale de la logique et de la rhétorique. C. Perelman et N. Rescher montrent dans la dispute rationnelle une ...
  • ÉNONCIATION

    • Écrit par Oswald DUCROT
    • 7 958 mots
    ...en train de parler et celui à qui on est en train de parler. D'où il résulte qu'en employant un tel pronom on fait toujours allusion à sa propre parole, à l'instance de discours à l'intérieur de laquelle on l'emploie. Le moment difficile du raisonnement de Benveniste est celui où, à partir de ce...
  • FOCALISATION, littérature

    • Écrit par Alain BRUNN
    • 1 085 mots
    • 1 média

    Le terme « focalisation » constitue un des concepts centraux de la « technologie du discours narratif », autrement dit de la narratologie, élaborée dans les années 1970 par des théoriciens de la littérature, notamment Roland Barthes, Tsvetan Todorov et Gérard Genette (Figures III,...

  • FONCTION GRAMMATICALE ou FONCTION SYNTAXIQUE

    • Écrit par Catherine FUCHS
    • 1 280 mots
    La notion de fonction doit être distinguée de celle de partie du discours (ou catégorie morphosyntaxique) qui, elle, caractérise la nature d'un constituant. Or nature et fonction ne coïncident pas nécessairement. Une même catégorie peut assurer une pluralité de fonctions : ainsi, en français, un substantif...
  • FONCTIONNALISME, linguistique

    • Écrit par Catherine FUCHS
    • 1 542 mots
    La deuxième génération s'est intéressée à la fonction communicative de la phrase et à son articulation au discours, dans le sillage de l'approche dite « perspective fonctionnelle de la phrase » du cercle de Prague. Développée notamment par Vilem Mathesius (A Functional Analysis of...
  • FOUCAULT MICHEL (1926-1984)

    • Écrit par Frédéric GROS
    • 5 267 mots
    • 2 médias
    ...selon la quête indéfinie des ressemblances et des similitudes. Pour l'âge classique, connaître sera mettre en ordre des représentations dans l'élément du discours, lui-même représentation de représentations. Enfin, la période moderne exige que toutes les sciences gravitent autour d'une figure étrange, appelée...
  • FRANÇAISE LITTÉRATURE, XVIIIe s.

    • Écrit par Pierre FRANTZ
    • 7 583 mots
    • 5 médias
    ...Diderotillustre la critique de la famille bourgeoise, de l’oppression religieuse, de l’enfermement conventuel et constitue une fable de la liberté. Discours et fables se mélangent sans cesse, ainsi dans l’œuvre de Voltaire. Cette extrême variété des formes permet des stratégies diverses. L’une des...
  • INTRODUCTION À L'ŒUVRE SUR LE KAVI, Wilhelm von Humboldt - Fiche de lecture

    • Écrit par Gabriel BERGOUNIOUX
    • 805 mots
    • 1 média
    ...qui en fait des produits, résultant d'une opération de production achevée. En insistant sur le principe d'une activité, il opère un triple déplacement. D'abord, il rappelle en quoi, à côté de la langue, il existe une activité de discours qui fait de l'expression une des fonctions du sujet...
  • JUGEMENT

    • Écrit par Noël MOULOUD
    • 6 869 mots
    Ces traits de relativité seront renforcés par une réflexion sur la totalité et sur la progression du discours qui englobera les actes de l'assertion à titre de phases. Les énoncés judicatifs recevaient de Kant, Frege et Russell la fonction de répartir le vrai et le faux, de décider entre l'être et le...