Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

APPRENTISSAGE DE LA PRODUCTION ÉCRITE DE TEXTES

Sur le plan cognitif, l’activité de production de textes implique quatre processus qui transforment les connaissances d’un domaine en une trace écrite :

– la planification permet la définition des buts, la génération des idées et l’organisation conceptuelle des contenus ;

– la formulation assure la traduction linguistique des contenus ;

– la révision évalue et modifie éventuellement le texte produit ;

– l’exécution graphomotrice assure la réalisation physique du produit.

Le déroulement de ces quatre processus est géré par une instance de contrôle, analysant notamment l’écart entre le produit et l’intention.

Une succession d’apprentissages

La rédaction d’un texte satisfaisant les critères de lisibilité (clarté, cohérence, respect des normes orthographiques et syntaxiques, etc.) nécessite un long apprentissage et une pratique régulière. L’apprentissage de la production écrite débute précocement dans l’environnement familial (avec l’écriture du prénom, par exemple), souvent avant que l’enfant n’apprenne formellement à écrire à l’école. L’enseignement de l’écriture va de pair avec celui de la lecture. Au cours de ce double apprentissage, l’enfant passe progressivement de l’écriture de lettres isolées à celle de mots, à la formulation de phrases et puis, vers sept-huit ans, à la rédaction de textes courts. La poursuite de l’apprentissage conduit à pratiquer et maîtriser différents types de textes (narratifs, descriptifs, argumentatifs…) et genres (littéraire, communicatif, journalistique, etc.) Parallèlement, l’enfant doit aussi apprendre à rédiger en utilisant différents outils et supports, comme le papier et le crayon, l’écran tactile... Vers l’âge de quatorze-quinze ans, le jeune rédacteur pourra moduler la forme et le contenu de ses textes en fonction des situations de production et des destinataires, par exemple : écrit scolaire, écrit privé ou écrit ludique.

Finalement, en raison du nombre et de la complexité des apprentissages nécessaires, il faut entre dix et quinze années pour apprendre à produire un texte. En outre, la progression se poursuit bien au-delà de la scolarité, en fonction des besoins liés à l’activité professionnelle, notamment chez les enseignants, écrivains, rédacteurs professionnels ou encore chez les journalistes.

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : professeur des Universités, enseignant-chercheur en psychologie du développement et en psychologie cognitive
  • : professeure des Universités en psychologie du développement cognitif, directrice adjointe de l'UMR 7320 Bases, corpus, langage (CNRS - université de Nice-Sophia- Antipolis)

Classification

Pour citer cet article

Denis ALAMARGOT et Lucile CHANQUOY. APPRENTISSAGE DE LA PRODUCTION ÉCRITE DE TEXTES [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Article mis en ligne le et modifié le 21/03/2017