SUJET

Il n'est point de sujet sans dépendance affirmée à l'égard d'une puissance dont ce sujet relève, de par les hasards de sa constitution anatomique, de son caractère et de sa situation au sein d'une classe sociale et d'une constellation familiale déterminées, mais aussi de par les lois et coutumes de son pays, les études et les recherches en cours et, d'une façon générale, les conditions culturelles et politiques qui sont celles de son époque. « Derrière l'être aimé, notait W. Benjamin, l'abîme du sexe se referme comme celui de la famille. » Car qui pourrait ignorer que le sujet de l'amour est aussi celui du sexe et de la tribu, comme il est par ailleurs celui du droit, du prince ou de la science ? Bref, tout se passe comme si l'être humain se découpait suivant les différentes incidences qui ont été arbitrairement adoptées à son égard : travailleur ou individu sexué, malade à soigner ou cadavre à disséquer, être inconséquent ou sujet responsable, matière à pétrir ou personne à respecter...

En ce sens, on pourrait dire que tout sujet participe du medium, puisqu'il se situe dans une zone tierce entre l'être indéterminé toujours en gésine et le point de vue transsubjectif qu'on adopte pour donner consistance à ce qui serait, sans une distribution particulière de la lumière, simple masse amorphe. Aussi bien ne saurait-on jamais partir d'un sujet isolé et absolu. Et, de fait, l'on connaît les difficultés rencontrées dans l'élaboration de la notion du « droit subjectif » par Grotius, Hobbes ou Rudolf von Jhering : comment le droit pourrait-il être tiré analytiquement de la notion de sujet, comment pourrait-il être son attribut, lors même qu'il résulte d'une attribution moins de « pouvoirs » que de « biens » dans une organisation générale du monde grâce à laquelle se trouve distribué à chacun son « lot » ?

Or, dans la perspective ouverte par Freud, Lacan joint et oppose aux différentes interprétations possibles de la notion de sujet celle de sujet psychanalytique, compris comme sujet de l'

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages


Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis



Écrit par :

Classification


Autres références

«  SUJET  » est également traité dans :

ACTING OUT

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 1 161 mots

Acting out, expression anglaise utilisée principalement en psychanalyse et en thérapie de groupe pour désigner une transgression de la règle fondamentale de verbalisation, dans l'association libre, ou celle du « faire comme si », dans le psychodrame, l'acting out […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/acting-out/#i_3936

ALTÉRITÉ, philosophie

  • Écrit par 
  • Sylvie COURTINE-DENAMY
  •  • 5 372 mots
  •  • 3 médias

Soi et Autrui, identité et différence. D'une part, être conscient de soi, se saisir comme un Je, un sujet, privilège exclusivement humain. D'autre part, autrui, le différent, ce qui m'est étranger, un moi qui n'est pas moi et qui se prétend toutefois mon […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alterite-philosophie/#i_3936

AMOUR

  • Écrit par 
  • Georges BRUNEL, 
  • Baldine SAINT GIRONS
  •  • 10 166 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre «  L'amour comme mythe endopsychique »  : […] de lui-même, lui qui se nourrit plus encore d'absence que de présence. Aussi bien le sujet amoureux, ne pouvant s'enrichir, par simple « identification », des qualités de l'aimé, est-il conduit à vivre dans l'ahurissement cette immolation à l'autre, qui devient caution de sa valeur propre, voire de la vérité de son discours. Sans doute ce « […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amour/#i_3936

AUTEUR

  • Écrit par 
  • Alain BRUNN, 
  • François-René MARTIN
  • , Universalis
  •  • 3 115 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Une parole anonyme »  : […] guerres de Religion, par l'absolutisme. L'invention moderne du sujet philosophique marque la rupture avec le régime anonyme de la parole qui préside au texte médiéval. Elle change la définition de l'autorité : la Renaissance humaniste rompt avec la démonstration par référence scolastique (à Aristote ou aux Écritures), et permet à l'auteur de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/auteur/#i_3936

AUTOBIOGRAPHIE

  • Écrit par 
  • Daniel OSTER
  •  • 7 550 mots
  •  • 5 médias

impose comme une évidence qui semble interdire le moindre questionnement. Une sorte de violence, comme venue du sujet lui-même, du sujet enfin devenu lui-même, est là pour nous en imposer. L'égard dû à la personne humaine, ou à l'être réputé unique de la génétique, ou à l'individu que préservent les droits de l'homme, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/autobiographie/#i_3936

AUTRE, psychanalyse

  • Écrit par 
  • Alexandre ABENSOUR
  •  • 1 307 mots

sur la psychologie de l'enfant, la psychologie de la forme et même l'éthologie, Scheler insiste sur le fait que la prise de conscience de soi est seconde, la participation à un « nous » étant le phénomène premier : c'est « avec autrui » que je me saisis comme existant, c'est immédiatement que j'appréhende l'existence de l'autre. La sympathie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/autre-psychanalyse/#i_3936

BION WILFRED R. (1897-1979)

  • Écrit par 
  • Émile JALLEY
  •  • 4 813 mots

Dans le chapitre « La psychose »  : […] dominants : l'intolérance à la frustration ; la prédominance des pulsions destructrices, qui s'exprime par une haine violente contre la réalité aussi bien externe qu'interne ; la crainte d'un anéantissement imminent ; l'établissement de relations marquées à la fois, de façon paradoxale, par leur précarité et la ténacité du sujet à les préserver […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wilfred-r-bion/#i_3936

CONCEPT

  • Écrit par 
  • Jean LADRIÈRE
  •  • 3 815 mots

Dans le chapitre « Les propriétés du concept »  : […] (et en même temps élémentaire) de proposition est celle qui consiste à attribuer un prédicat à un sujet. Le sens de l'attribution est d'affirmer que la détermination représentée par le prédicat appartient effectivement à l'entité individuelle désignée par le terme sujet. Du point de vue sémantique, le terme sujet […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/concept/#i_3936

CONNAISSANCE

  • Écrit par 
  • Michaël FOESSEL, 
  • Yves GINGRAS, 
  • Jean LADRIÈRE
  •  • 9 092 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le problème de la connaissance »  : […] On distingue classiquement, dans l'acte de connaissance, deux pôles : le pôle sujet et le pôle objet. Le pôle sujet est l'instance pour laquelle il y a représentation : c'est la conscience, c'est-à-dire la réalité humaine en tant qu'elle est capable de se saisir elle-même et de saisir la réalité dans laquelle elle est immergée. Le pôle objet est le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/connaissance/#i_3936

CONSCIENCE

  • Écrit par 
  • Henri EY
  •  • 10 466 mots
  •  • 1 média

Le mot latin conscientia est naturellement décomposé en « cum scientia ». Cette étymologie suggère non seulement la connaissance de l'objet par le sujet, mais que cet objet fait toujours référence au sujet lui-même. Le terme allemand […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/conscience/#i_3936

CRITIQUE LITTÉRAIRE

  • Écrit par 
  • Marc CERISUELO, 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 12 911 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Sociologie et psychanalyse de la littérature »  : […] ou encore une « sémanalyse » (Julia Kristeva). Toutes les variantes critiques marquées par le freudisme, ou par le lacanisme, pourraient figurer dans ce tableau, à mesure qu'elles modifient les conceptions du sujet et du langage qui présidaient au positivisme, mais le principe de toute approche psychanalytique de la littérature reste contextuel […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/critique-litteraire/#i_3936

DESCARTES (R.), en bref

  • Écrit par 
  • Francis WYBRANDS
  •  • 206 mots

Populaire au point d'avoir produit un adjectif – « cartésien » – devenu synonyme d'une certaine forme d'esprit (la foi en l'évidence rationnelle), la pensée de Descartes marque une rupture décisive dans l'histoire de la pensée occidentale. Homme de sciences (mathématiques et optique lui sont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/descartes-r-en-bref/#i_3936

DIEU - La négation de Dieu

  • Écrit par 
  • Jeanne DELHOMME
  •  • 9 211 mots

Dans le chapitre « Interrogation et négation »  : […] ils ne font que déplacer Dieu, engendrant l'illusion que je suis un sujet, point de départ de sa pensée, de son être, de ses actes, source absolue de ce qu'il engendre, centre de ce qui lui arrive, comme si sa position effaçait tout le reste et qu'il pût magiquement compléter son être et son discours de ce que cette position […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dieu-la-negation-de-dieu/#i_3936

DOR JOËL (1946-1999)

  • Écrit par 
  • Alain VANIER
  •  • 702 mots

qui fut publiée sous le titre L'a-scientificité de la psychanalyse. Partant du constat que le travail d'objectivation scientifique exclut – par principe – la subjectivité, et ne peut donc inclure la psychanalyse, il montre comment la question du sujet n'est résolue que de façon idéale dans la science. Ce faisant, il remet […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joel-dor/#i_3936

ENFANCE (Les connaissances) - Enfant et psychanalyse

  • Écrit par 
  • Colette MISRAHI
  •  • 5 207 mots

Dans le chapitre «  Le symptôme et la parole »  : […] Ce qui se dit dans le symptôme est le rapport du sujet au désir de l'autre, mais en tant que l'absence de parole ne permet pas la maîtrise du « manque à être » qui caractérise tout sujet. Aussi la tâche de la psychanalyse est-elle non de « colmater des brèches », des béances, mais de « remanier » le sujet en lui rendant la maîtrise de son manque ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/enfance-les-connaissances-enfant-et-psychanalyse/#i_3936

ÉNIGME

  • Écrit par 
  • Alain DELAUNAY
  •  • 799 mots

L'énigme est protéiforme : charade, rébus, anagramme, chiffre, mystère, secret, trucage, devinette, maquillage, prestidigitation, trompe-l'œil, collage, problème, oracle, etc. Elle joue ainsi sur les registres les plus divers de la connaissance (image, symbole, signe, idée), en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/enigme/#i_3936

ESTHÉTIQUE - Esthétique et philosophie

  • Écrit par 
  • Mikel DUFRENNE
  •  • 7 348 mots

Dans le chapitre « L'expérience esthétique »  : […] Une autre question surgit aussitôt : si l'objet esthétique est lié à une culture et à l'histoire, c'est parce qu'il est lié d'abord au sujet. Un sujet qui est lui-même historique, porteur et agent d'une culture, mais qui est aussi un sujet individuel ; disons : un sujet psychologique, car c'est ainsi que l'esthétique, avant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/esthetique-esthetique-et-philosophie/#i_3936

ÉTHIQUE

  • Écrit par 
  • Paul RICŒUR
  •  • 5 715 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le « pôle-je » »  : […] Au pôle-je, nous trouvons une liberté en première personne qui se pose elle-même. Ma liberté veut être. Mais, s'il est vrai que la liberté se pose par elle-même, elle ne se voit pas, elle ne se possède pas elle-même. Nous avons donc besoin de toute une suite de notions intermédiaires […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ethique/#i_3936

L'HERMÉNEUTIQUE DU SUJET (M. Foucault) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Frédéric GROS
  •  • 951 mots
  •  • 1 média

La publication de ce cours nous offre des perspectives plus ambitieuses. Foucault s'attache ici à l'étude de la constitution historique d'un sujet dans un rapport déterminé à la vérité. L'alternative majeure n'est plus entre la maîtrise grecque des plaisirs et l'herméneutique chrétienne du désir, mais entre le souci de soi et la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-hermeneutique-du-sujet/#i_3936

IDENTIFICATION

  • Écrit par 
  • Pierre KAUFMANN
  •  • 3 376 mots

textes (1949) – nous paraîtra dès lors manifester en une situation exemplaire la matrice symbolique où le je se précipite en une forme primordiale, avant qu'il ne s'objective dans la dialectique de l'identification à l'autre et que le langage ne lui restitue dans l'universel sa fonction de sujet […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/identification/#i_3936

IDENTITÉ

  • Écrit par 
  • Annie COLLOVALD, 
  • Fernando GIL, 
  • Nicole SINDZINGRE, 
  • Pierre TAP
  •  • 13 234 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Nature et dimensions de l'identité personnelle »  : […] Prise au sens littéral de similitude absolue, l'identité personnelle (je suis je) n'existe pas ! L'identité interpersonnelle (je suis un autre) n'existe pas non plus, même dans le cas de jumeaux vrais. L'identité collective est également impossible, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/identite/#i_3936

IMAGINAIRE ET IMAGINATION

  • Écrit par 
  • Pierre KAUFMANN
  •  • 12 540 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Sédimentation sociale de l'imaginaire »  : […] Partons en effet du rêve. Il se caractérise par la suspension de la position de l'ego, sujet de l'énonciation, et par son éclatement en une multiplicité d'acteurs imaginaires qui sont les protagonistes du rêve. La même raison qui fait que sont convertis en inscriptions plastiques les signifiants dont est tissée la parole vigile préside donc à l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/imaginaire-et-imagination/#i_3936

INDIVIDU

  • Écrit par 
  • Catherine CLÉMENT
  •  • 4 626 mots

Dans le chapitre « Fantasme et individuation »  : […] ordre du symbolique et l'imaginaire. Le symbolique donne l'ordre et la composition formelle de toute structure subjective – trois termes constituent ce cadre : le Père, ou Grand Autre, le Moi et le Ça, ou objet indéterminé (objet a) ; cependant que l'imaginaire forme une combinatoire d'éléments […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/individu/#i_3936

INDIVIDU & SOCIÉTÉ

  • Écrit par 
  • André AKOUN
  •  • 4 488 mots

Dans le chapitre « Désir et sujet »  : […] délègue d'elle-même à des « représentants », qui sont des signifiants soumis aux lois de l'inconscient. L'individuation, le devenir-sujet de l'animal-homme sont à rechercher là, dans ce lieu du passage, ou de la conversion, d'un domaine à un autre et de la soumission de l'un à la législation de l'autre : le lieu du désir […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/individu-et-societe/#i_3936

INTERACTION, sciences humaines

  • Écrit par 
  • Pierre KAUFMANN
  •  • 3 847 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « De la genèse phénoménologique à la psychanalyse de l'interaction »  : […] sociale, au demeurant assimilée par lui à l'interaction physique. Pour en saisir au contraire la spécificité, il lui fallait effectivement accéder à la mutation du « point-sujet » en alter ego, c'est-à-dire à la position de retrait qu'il occupe vis-àvis de moi, en son for intérieur ; et cette démarche est celle qu'accomplit la psychanalyse […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/interaction-sciences-humaines/#i_3936

INTERDIT

  • Écrit par 
  • Claude RABANT, 
  • Pierre SMITH
  •  • 6 123 mots
  •  • 1 média

d'une culture, doit être en dernier ressort entendue comme celle du langage, à laquelle la psychanalyse montre que le sujet est soumis. « La jouissance est interdite à qui parle comme tel, ou encore elle ne peut être dite qu'entre les lignes pour quiconque est sujet de la Loi, puisque la Loi se fonde de cette interdiction même » (Lacan, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/interdit/#i_3936

INTÉRÊT, sciences humaines et sociales

  • Écrit par 
  • Pierre KAUFMANN
  •  • 7 558 mots
  •  • 1 média

Dans son acception la plus générale, l'intérêt mesure la capacité de déplacement du sujet, de l'« intérêt égoïste » au privilège conféré à des objets ou activités originellement étrangers à l'individu. Le problème serait donc de caractériser d'abord le statut du moi en chacune de ces positions, selon […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/interet-sciences-humaines/#i_3936

INTÉRIORITÉ

  • Écrit par 
  • Étienne BORNE
  •  • 5 258 mots

Dans le chapitre « L'intériorité des classiques et la philosophie antique »  : […] que par rapport à un sujet personnel dont elles expriment l'immanence à lui-même. D'autre part, parce qu'elles sont des philosophies du sujet, les doctrines classiques de l'intériorité font éclater les cosmologies naturalistes, les panthéismes vitalistes ou rationalistes, car, s'il n'y a d'intériorité que par rapport à un sujet personnel humain, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/interiorite/#i_3936

INTERSUBJECTIVITÉ

  • Écrit par 
  • Henry DUMÉRY
  •  • 435 mots

Terme qui s'est répandu à la suite des recherches de Husserl sur la constitution de l'alter ego et des recherches de Heidegger sur la coexistence, sur l'être-avec-autrui. Les sociologues, notamment Gurvitch, ont secondé les philosophes en étudiant les valeurs de communauté, celles qui procèdent du nous […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/intersubjectivite/#i_3936

INTUITION

  • Écrit par 
  • Noël MOULOUD
  •  • 6 568 mots

Dans le chapitre « De l'intuition opératoire à l'intuition productive »  : […] vertu du principe de l'idéalisme transcendantal, qui est une philosophie du sujet, cette notion perd son caractère réceptif ou contemplatif ; elle relève de l'acte ou de l'objet comme produit d'un acte. La doctrine de l'intuition assure une reprise de l'initiative du sujet sur la passivité des impressions sensibles […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/intuition/#i_3936

JUSNATURALISME

  • Écrit par 
  • Simone GOYARD-FABRE
  •  • 1 664 mots

Dans le chapitre « Les présupposés du jusnaturalisme »  : […] pas à l'humanité comme sujet universel donneur de sens mais au sujet pensé comme un Je singulier individualisé. Sur cette base métaphysique qui demeure généralement un non-dit dans les théorisations jusnaturalistes, s'ouvrent les voies de l'individualisme et du subjectivisme juridiques. D'une part, la doctrine, ne s' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jusnaturalisme/#i_3936

LACAN JACQUES (1901-1981)

  • Écrit par 
  • Patrick GUYOMARD
  •  • 6 767 mots

Dans le chapitre « L'algorithme et le signifiant »  : […] ? Il l'est par la primauté donnée à la structure, ainsi que par la place donnée au sujet dans la structure qui le détermine. Le sujet de l'inconscient est effet du signifiant ; c'est le sujet de la science vidé de toute supposition de savoir ; il est défini uniquement dans l'ordre de ce qui le produit : « Le signifiant est ce qui représente un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-lacan/#i_3936

LANGAGE PHILOSOPHIES DU

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre COMETTI, 
  • Paul RICŒUR
  •  • 23 534 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Le modèle du système sans sujet »  : […] Si la langue est un système sans « sujet », il faut remettre en question le primat du sujet que la philosophie occidentale affirme depuis Descartes, Kant et Fichte et que la phénoménologie husserlienne a réactivé sous le signe de la conscience intentionnelle, de la réduction et de la constitution. Loin de constituer le sens, le sujet est lui-même […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philosophies-du-langage/#i_3936

LIBIDO

  • Écrit par 
  • Pierre KAUFMANN
  •  • 11 318 mots

Dans le chapitre « Le sexe de la libido à la lumière de la castration »  : […] à la constitution « au lieu de l'Autre » de la chaîne signifiante l'émergence du sujet en ses lacunes. Car « l'important, déclarait Lacan à Bonneval, est de saisir comment l'organisme vient à se prendre dans la dialectique du sujet. Cet organe de l'incorporel dans l'être sexué, c'est cela de l'organisme que le sujet vient à placer au temps où s' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/libido/#i_3936

LINGUISTIQUE ET PSYCHANALYSE

  • Écrit par 
  • Jean-Claude MILNER
  •  • 7 201 mots

Dans le chapitre « Les langues comme observatoire de l'inconscient »  : […] exactement, il peut arriver que la langue prise en elle-même puisse, par l'une ou l'autre de ses singularités – une étymologie, un paradoxe sémantique, une homophonie, etc. –, interpréter le sujet parlant ; la prise de l'analyse consiste seulement à entendre et à faire entendre cette interprétation […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/linguistique-et-psychanalyse/#i_3936

LITTÉRATURE & PSYCHANALYSE

  • Écrit par 
  • Jean BELLEMIN-NOEL
  •  • 7 688 mots

Dans le chapitre « Le surplomb de l'auteur »  : […] veut analytique que la recherche d'une unité, sinon la présupposition d'une unité. Il n'existe pas un sujet inconscient unifié à la source de quelque activité psychique que ce soit, et pas davantage une figure inconsciente unifiable au terme d'une description psychologique : croire le contraire, c'est revenir à une pensée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/litterature-et-psychanalyse/#i_3936

MAHLER MARGARET (1897-1985)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 1 139 mots

Psychanalyste américaine d'origine autrichienne, Margaret Mahler compte parmi les plus grands théoriciens du développement du très jeune enfant. Née à Sopron (actuellement en Hongrie), elle s'installa comme pédiatre à Vienne, où elle poursuivit son analyse avec Helen Deutsch et fréquenta le cercle des disciples et des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/margaret-mahler/#i_3936

MERLEAU-PONTY MAURICE (1908-1961)

  • Écrit par 
  • Alphonse DE WAELHENS
  •  • 3 508 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Expérience de l'être-là et « sentir » »  : […] Un tel primat de l'inspiration phénoménologique dans l'œuvre de Merleau-Ponty ne veut point dire que celui-ci ne prenne vis-à-vis de Husserl aucune distance. Il s'en faut même de beaucoup puisqu'on ne trouve chez lui ni le moi transcendantal, auquel il reproche de rendre le philosophe et la philosophie oublieux de leurs origines, ni le célèbre « […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maurice-merleau-ponty/#i_3936

MÉTAPHORE

  • Écrit par 
  • Jean-Yves POUILLOUX
  •  • 6 356 mots

Dans le chapitre « Deux extensions remarquables : Jakobson et Lacan »  : […] Dès l'instant où l'être humain accède à la parole, il est marqué d'une radicale et permanente inadéquation de soi à soi. Se prétendant usuellement maître du langage, le sujet se trouve de fait pris dans la chaîne des signifiants, assujetti lui-même ne serait-ce qu'à son propre nom : si le sujet est possibilité de parole et que cette parole ne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/metaphore/#i_3936

MÉTAPHYSIQUE

  • Écrit par 
  • Ferdinand ALQUIÉ
  •  • 9 361 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'empirisme »  : […] de la métaphysique. Chez Malebranche, chez Leibniz, le monde était soutenu par Dieu. Avec Hume, sa structure semble reposer tout entière sur le sujet humain. Or ce sujet n'est pas encore, ce qu'il sera chez Kant, un sujet transcendantal. C'est un sujet fait d'habitudes et de sentiments, c'est un sujet nature. La nature semblant se suffire, il n'y […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/metaphysique/#i_3936

MOI

  • Écrit par 
  • Catherine CLÉMENT, 
  • Henry DUMÉRY
  •  • 12 469 mots

Dans le chapitre « La promotion philosophique du moi »  : […] je, car on se demande s'il s'agit du même. Le cogito, le « je pense », reconquiert sur le scepticisme, non pas l'être, mais la certitude du « je suis », c'est-à-dire l'existence du sujet qui pense (de la « chose pensante »), l'existence du sujet en tant qu'il pense, pendant le temps qu'il pense […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/moi/#i_3936

MONTAIGNE MICHEL EYQUEM DE (1533-1592)

  • Écrit par 
  • Fausta GARAVINI
  •  • 8 169 mots

Dans le chapitre « Le sujet en questions »  : […] Façonné ainsi par son activité de magistrat, l'homme qui, en 1571, démissionne de sa charge pour se faire écrivain ne peut que s'écrire de manière problématique, c'est-à-dire se poser en sujet écrivant, anticipant les recherches actuelles sur l'écriture. Les Essais disent le malaise d'un moi placé entre l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/montaigne-michel-eyquem-de/#i_3936

MOTIVATION

  • Écrit par 
  • Gaston RICHARD, 
  • Baldine SAINT GIRONS
  •  • 5 062 mots

Dans le chapitre « Évanescence du sujet motivé et problème de méthode »  : […] La subversion du sujet apparaîtrait donc totale, si une fonction du moi n'était pas dévolue à l'orchestration actuelle entre besoins pulsionnels contradictoires et exigence mortelle du surmoi. Mais le moi, représentant essentiel du monde extérieur, s'avère déterminé lui-même par ce qu'il a vécu, c'est-à-dire par l'accidentel. Cependant, caractérisé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/motivation/#i_3936

NOM

  • Écrit par 
  • Françoise ARMENGAUD
  •  • 7 082 mots

Dans le chapitre « L'effet de la nomination sur la subjectivité »  : […] Si le nom n'est pas identique au sujet, il en est le plus proche représentant. Notamment sous l'aspect de la signature, qui authentifie un texte par rapport à son auteur, ou un acte juridique par rapport à son contractant, comme mémorial d'un assentiment. Le nom propre maintient la présence des sujets […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nom/#i_3936

NOSTALGIE

  • Écrit par 
  • Marie-Claude LAMBOTTE
  •  • 5 257 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Un processus psychologique »  : […] c'est aussi la nostalgie de la toute-puissance narcissique infantile qui incite le sujet à reporter son amour sur un modèle idéal désigné comme substitut ; et, antérieurement, c'est encore la nostalgie qui le fait choisir un objet à l'image des premiers objets d'amour, ceux-là mêmes qui lui ont prodigué les soins sans lesquels le nourrisson n' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nostalgie/#i_3936

ŒUVRE D'ART

  • Écrit par 
  • Mikel DUFRENNE
  •  • 7 918 mots

Dans le chapitre « La science »  : […] là qu'on peut comprendre la dissolution de l'œuvre. Dissoudre le sujet, cela peut s'entendre de bien des façons. Par exemple, si l'on identifie le sujet à l'individu organique, cela peut signifier que l'individu est au service de l'espèce, que le germen, ou le code génétique, est plus réel que le soma. Si l'on identifie le sujet à l'individu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oeuvre-d-art/#i_3936

ONTOLOGIE

  • Écrit par 
  • Paul RICŒUR
  •  • 15 647 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Aristote et la métaphysique »  : […] que veut dire ousia ? Ousia désigne ce qui est sujet et jamais attribut, autrement dit ce dont tout le reste s'affirme et qui n'est lui-même affirmé d'aucune chose ; c'est aussi, au point de vue physique, ce à quoi les déterminations arrivent. Il est vrai que les deux acceptions, logique et physique, se contrarient : la première tend à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ontologie/#i_3936

OPPOSITION CONCEPT D'

  • Écrit par 
  • Émile JALLEY
  •  • 18 814 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Fichte »  : […] à la fois absolue et relative. Fichte, comme d'ailleurs Schelling, part de la notion d'un sujet originaire, mû par une activité, en quelque sorte bouclée sur elle-même, d'autoposition, et où le couple sujet-objet se trouve déjà installé selon un rapport d'identité dans l'opposition, ou encore, en termes plus modernes, dans un état de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/concept-d-opposition/#i_3936

PERSONNALISME

  • Écrit par 
  • Lucien JERPHAGNON
  •  • 2 383 mots

Dans le chapitre « Le retour au sujet personnel »  : […] atomisme psychologique selon Taine, des organicismes divers, hardis jusqu'à l'imprudence, on tendait à réduire le sujet à une condition effacée : simple siège d'une combinatoire où s'évanouissait une originalité qu'on ne laissait pourtant point de ressentir. Il s'ensuivit la réaction bergsonienne contre la mécanisation sommaire du sujet personnel. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/personnalisme/#i_3936

PHALLUS

  • Écrit par 
  • Claude CONTÉ, 
  • Maurice OLENDER, 
  • Moustapha SAFOUAN
  •  • 5 741 mots

Dans le chapitre « Le phallus dans la théorie psychanalytique »  : […] la théorie psychanalytique pour connoter une fonction symbolique dont la mise en place est essentielle à la juste position du sujet humain quant au désir et dont les avatars sont du ressort des différents types de névroses et de perversions. La fonction phallique occupe une place essentielle dans le destin subjectif […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/phallus/#i_3936

PHÉNOMÉNOLOGIE

  • Écrit par 
  • Renaud BARBARAS, 
  • Jean GREISCH
  •  • 7 227 mots

Dans le chapitre « La phénoménologie après Husserl »  : […] de l'homme au monde ne doit plus passer par une simple purification de la conscience transcendantale, mais bien plutôt par son rejet. Les philosophies du sujet déterminent inévitablement celui-ci comme substance et s'interdisent ainsi l'accès à un sens d'être plus originaire, que Heidegger vise précisément à mettre au jour. La radicalité de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/phenomenologie/#i_3936

PHILOSOPHIE

  • Écrit par 
  • Jacques BILLARD, 
  • Jean LEFRANC, 
  • Jean-Jacques WUNENBURGER
  •  • 21 040 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Différence et sens »  : […] Félix Guattari, de la conception psychanalytique du désir, Gilles Deleuze démonte la fausse identité du sujet, qui doit être rapporté à une force désirante, conçue non plus comme manque (à la manière de J. Lacan), mais, dans le prolongement de Spinoza et surtout de Nietzsche, comme puissance créatrice de réel. Celui-ci […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philosophie/#i_3936

POÉSIE

  • Écrit par 
  • Michel COLLOT, 
  • Dominique VIART
  •  • 9 391 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Monde »  : […] pour le poète à projeter au dehors son intériorité, mais à s'approprier les qualités des choses. Cet échange définit l'espace de la poésie comme Weltinnenraum, « espace intérieur du monde » (Rainer Maria Rilke), ou encore comme un horizon, inséparable du point de vue d'un sujet […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/poesie/#i_3936

PROJECTION, psychanalyse

  • Écrit par 
  • Jacques POSTEL
  •  • 1 771 mots

Dans le chapitre « Projection et identification »  : […] qui s'oppose au rejet. À cette phase de narcissisme primaire, la distinction n'est pas encore faite entre le sujet et l'objet. C'est seulement lorsque se construisent les représentations de soi et de l'objet qu'apparaissent l'introjection et son inverse, la projection. Lorsque la distinction sujet-objet est nettement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/projection-psychanalyse/#i_3936

PSYCHANALYSE

  • Écrit par 
  • Pierre KAUFMANN
  •  • 17 217 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Phénoménologie et logique »  : […] Quel est donc le statut de cette vérité historique sur laquelle est entré le sujet dans les phases successives de son développement ? Relève-t-elle d'une logique ? À quel titre cette logique serait-elle appelée à régir la théorie de la pratique psychanalytique ? Quelles incidences enfin la critique de la raison psychanalytique peut-elle avoir dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychanalyse/#i_3936

PSYCHANALYSE & CONCEPT D'OPPOSITION

  • Écrit par 
  • Émile JALLEY
  •  • 14 034 mots

Dans le chapitre « De la psychanalyse du jeune enfant à Lacan »  : […] fondamentales. Produit en 1953, le « schéma L », ou encore « quaterne analytique », qui représente l'organisation structurale du sujet, s'édifie selon deux axes orthogonaux, qui mobilisent quatre couples de notions (puis un cinquième en 1964). Par cet aspect de sa démarche, Lacan se situe de manière fidèle dans la tradition du dualisme freudien […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychanalyse-et-concept-d-opposition/#i_3936

PSYCHOLOGIE

  • Écrit par 
  • Pierre GRÉCO
  •  • 16 219 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Psychologie clinique et psychanalyse »  : […] masquée, il est indispensable de distinguer, si étroitement liées soient-elles en fait et en droit, la pratique et la théorie. Le «  sujet » pour le psychanalyste est bien l'individu concret qui vient s'étendre sur le divan ; mais le sujet de la psychanalyse, c'est l'Inconscient, ou plus exactement l'« appareil psychique » avec ses diverses […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychologie/#i_3936

RESPONSABILITÉ

  • Écrit par 
  • Jacques HENRIOT
  •  • 2 319 mots

der umfänglichsten Verantwortlichkeit (Par-delà bien et mal). Tout vouloir implique un sujet et engage une éthique ; à l'inverse, toute éthique s'enracine dans le vouloir d'un responsable. En établissant que l'individu est fait responsable par le groupe qui s'attache à le domestiquer, le « psychologue […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/responsabilite/#i_3936

SEXUALITÉ, psychanalyse

  • Écrit par 
  • Claude CONTÉ, 
  • Moustapha SAFOUAN
  •  • 4 976 mots

: la sexualité est le domaine où l'être humain ne peut se constituer que comme sujet marqué d'une ignorance, d'un non-savoir de ce qu'il est lui-même à l'intérieur de ce champ. La liaison étroite, toujours explicitement maintenue par Freud, entre la sexualité et l'inconscient demande, certes, à être explicitée, mais il est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sexualite-psychanalyse/#i_3936

SOLLERS PHILIPPE (1936-    )

  • Écrit par 
  • Daniel OSTER
  •  • 1 096 mots

Philippe Sollers est né à Bordeaux. Hanté par une question somme toute traditionnelle : Qui suis-je ?, il apparaît, dès son premier texte, Le Défi jusqu'à Paradis et au Portrait du joueur, comme un des écrivains contemporains les plus prolifiques quant à la réponse. De l'esthétisme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philippe-sollers/#i_3936

SOUFFRANCE

  • Écrit par 
  • Baldine SAINT GIRONS
  •  • 4 420 mots

Dans le chapitre « Statut métaphysique de la souffrance »  : […] à goûter le vide final de tout contenu. Et l'horizon général où s'opère ce délestement est éventuellement le lieu d'émergence du sujet mais surtout de son évanescence ; aussi l'inconscient possède-t-il un statut moins ontologique qu'éthique, comme Lacan l'a souligné. Il traduit l'exigence du dépouillement de tout bien conçu comme propriété […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/souffrance/#i_3936

STRATÉGIE SOCIALE

  • Écrit par 
  • Gérard MAUGER
  •  • 846 mots

décrivent les pratiques comme des stratégies explicitement orientées par référence à des fins explicitement posées par un libre projet ». Souvent associée à la notion d’acteur, elle connaît aujourd’hui un regain de faveur avec le retour du sujet consécutif aux procès sans sujet des années 1960 et à la vogue de la théorie de l’action rationnelle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/strategie-sociale/#i_3936

STRUCTURALISME

  • Écrit par 
  • Jean-Louis CHISS, 
  • Michel IZARD, 
  • Christian PUECH
  •  • 24 036 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le sujet en question »  : […] avec celui sur Les Quatre Concepts fondamentaux de la psychanalyse, Lacan non seulement formule la version la plus radicale de la conception structuraliste du sujet en faisant « du signifiant un sujet pour un autre signifiant », mais il réalise ainsi la convergence entre une conception maximaliste de l'ordre symbolique et une conception […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/structuralisme/#i_3936

SURMOI

  • Écrit par 
  • Jean-Michel VAPPEREAU
  •  • 5 140 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Morale et « Idéal du moi » »  : […] les choses au moment où Freud pose la question de savoir ce que devient la libido du moi chez l'adulte lorsque le sujet a abandonné son délire des grandeurs et son narcissisme infantile. Il décrit le conflit psychique qui conduit au refoulement, en montrant que celui-ci est le fait du moi, à la condition expresse qu'il y ait de l'idéal. Et il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/surmoi/#i_3936

TEXTE THÉORIE DU

  • Écrit par 
  • Roland BARTHES
  •  • 7 503 mots

Dans le chapitre « Pratiques signifiantes »  : […] privilégiée par la sémiologie parce que le travail par quoi se produit la rencontre du sujet et de la langue y est exemplaire : c'est la « fonction » du texte que de « théâtraliser » en quelque sorte ce travail. Qu'est-ce qu'une pratique signifiante ? C'est d'abord un système signifiant différencié, tributaire d'une typologie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theorie-du-texte/#i_3936

THÉOLOGIE

  • Écrit par 
  • Henry DUMÉRY, 
  • Claude GEFFRÉ, 
  • Jacques POULAIN
  •  • 13 334 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La possibilité du langage religieux »  : […] poétique et du langage scientifique exige qu'on puisse faire abstraction du sujet savant ou poète : seul compte le fait qui vérifie la proposition scientifique ; le sujet qui l'exprime est indifférent à sa vérité ; l'œuvre poétique tient son caractère du type particulier de coordination de ses symboles élémentaires ; produit du travail du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theologie/#i_3936

VALEURS, philosophie

  • Écrit par 
  • Pierre LIVET
  •  • 10 285 mots
  •  • 1 média

Effectivement, toute une philosophie des valeurs s'est fondée sur la liberté du sujet, et Sartre a même été jusqu'à soutenir qu'en dehors de l'engagement du sujet qui les choisit, les valeurs n'existent pas. Mais alors, puisque c'est le sujet qui porte les valeurs à l'existence […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/valeurs-philosophie/#i_3936

VIOLENCE

  • Écrit par 
  • Yves MICHAUD
  •  • 8 199 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Violence et rapport à autrui »  : […] Qu'en est-il alors de la reconnaissance d'autrui ? Autrui est caractérisé comme celui qui transcende ma transcendance, celui qui me donne une nature en m'appréhendant comme objet dans le monde, celui qui me pétrifie, celui aussi qui peut voir le monde selon sa propre perspective : bref, autrui est « celui qui me vole le monde » ou par qui « la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/violence/#i_3936

Voir aussi

Pour citer l’article

Baldine SAINT GIRONS, « SUJET », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/sujet/