JOURNAL INTIME

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Cet exercice le plus souvent secret de l'écriture reste un des plus ordinaires qui soit. Expression de l'unique, de l'individuel, sa pratique est difficile à définir ou délimiter, tant elle est protéiforme : le journal intime peut être un cahier de quelques feuillets ou le labeur de toute une vie (les 16 900 pages du Journal d'Amiel), un dispositif majeur dans l'œuvre d'un écrivain (le Journal de Gide ou celui de Pavese, ou l'expression d'un propos plus latéral, un espace laissé au brouillon, au ressassement ou l'exercice concerté d'une écriture soucieuse de perfection. Les circonstances varient elles aussi : si le journal personnel accompagne les moments de crise – l'adolescence, en premier lieu, car la majorité des rédacteurs de journal ont entre quinze et vingt ans – ou les grandes perturbations historiques (le journal de guerre de Sartre ou celui de Malaquais), il peut être la lente édification d'une somme au long d'une vie. Son statut est ambivalent : pratique rigoureusement clandestine comme activité publiquement proclamée de la part d'écrivains reconnus. Les frontières n'en sont pas fixées : les cahiers ou carnets de tel écrivain relèvent-ils ou non du journal intime ? Doit-on y rattacher le Journal des Goncourt, où la chronique mondaine voisine avec des considérations plus personnelles ? En varient enfin les enjeux : du questionnement de soi par soi dans une visée éthique ou thérapeutique (comprendre et rassembler sa vie) au déversement d'un trop-plein (colère, lassitude, passion), d'une intention de témoignage à une quête spirituelle, de cahiers notant lectures et rencontres à des formes ouvertes à la multiplicité du quotidien. Comme objet d'étude, le journal intime intéresse autant le sociologue que le psychologue, l'historien de la littérature que celui des mœurs, notamment en raison de l'intérêt croissant de la recherche historique pour la vie quotidienne et ses représentations.

La parole de l'individu

Le journal intime devient une forme d'expression littéraire à la fin du xv [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages




Écrit par :

  • : professeur de littérature française à l'université de Lyon-II-Louis-Lumière

Classification


Autres références

«  JOURNAL INTIME  » est également traité dans :

JOURNAL INTIME, notion de

  • Écrit par 
  • Elsa MARPEAU
  •  • 993 mots

Un journal intime est composé des notes qu'un narrateur prend quotidiennement (ou du moins régulièrement) sur lui-même, qu'il s'agisse de sa vie courante ou de sa vie intérieure. Il relève donc d'une écriture de l'intime.Sans que l'on puisse parler de « journaux », Michel Eyquem de Montaigne et Jean-Jac […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/journal-intime-notion-de/

JOURNAUX INTIMES VIENNOIS (J. Le Rider)

  • Écrit par 
  • Marc CERISUELO
  •  • 922 mots
  •  • 1 média

« De la vaporisation et de la centralisation du moi. Tout est là. » Il y a fort à parier que la fin du xxe siècle n'a rien de proprement nouveau à ajouter aux lignes qui ouvrent Mon Cœur mis à nu de Baudelaire. Si le journal intime se polarise tantôt sur la dispersion, tantôt sur le rassemble […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/journaux-intimes-viennois/#i_5737

ALVARO CORRADO (1895-1956)

  • Écrit par 
  • Gilbert BOSETTI
  •  • 816 mots

Journaliste et écrivain italien débutant par des poésies à l'époque des années 1910, où le roman était en Italie un genre discrédité par l'influence de l'esthétique de Croce et par la suite de la crise du naturalisme positiviste, Corrado Alvaro est surtout connu comme narrateur et essayiste. Cet ami de Pirandello, en effet, n'a été que marginalement tenté par le théâtre : La Longue Nuit de Médée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/corrado-alvaro/#i_5737

AMIEL HENRI-FRÉDÉRIC (1821-1881)

  • Écrit par 
  • Pierre PACHET
  •  • 2 440 mots

L' essentiel de l'œuvre aujourd'hui reconnue d'Amiel est son Journal intime, dont il n'avait publié de son vivant que de courts extraits. En ce sens, sa figure littéraire a été totalement modifiée, et même révélée, par la postérité, et il peut faire figure d'écrivain pur, à la fois séparé de son œuvre, dont il ne pouvait connaître la figure à venir, et consubstantiel à elle, puisque depuis son ad […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-frederic-amiel/#i_5737

AUTOBIOGRAPHIE

  • Écrit par 
  • Daniel OSTER
  •  • 7 548 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Procès du sujet, procès de l'autobiographie »  : […] Il semble pourtant possible à certains, par-delà l'intervalle, de rechercher l'image d'une autre coïncidence. Si tout signifiant peut être considéré comme « mis à la place » de je , l'écriture sera nécessairement saturée d'autobiographisme. Les perturbations que subit le sujet livrent ses disjecta membra au grand océan du symbolique. L'autobiographie, transgressant les limites de la narration, s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/autobiographie/#i_5737

AZIYADÉ, Pierre Loti - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Bruno VERCIER
  •  • 962 mots
  •  • 1 média

Le 20 janvier 1879 paraît, à la librairie Calmann-Lévy, un petit livre sans nom d'auteur, Aziyadé  ; la couverture mauve est ornée d'un portrait de femme orientale. L'accueil de la critique est mince, et celui du public réservé. Pourtant, ce titre est celui qui vient à l'esprit lorsque l'on pense à Pierre Loti. Et c'est encore Aziyadé qui, un siècle plus tard, marque le début du « retour » à Loti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aziyade/#i_5737

LES CARNETS (M. Tsvetaeva)

  • Écrit par 
  • Hélène MÉLAT
  •  • 1 001 mots

Notre xxi e  siècle commençant se penche volontiers sur les coulisses de la création et les écrits intimes – du brouillon désordonné aux mémoires construits, en passant par le journal. La parution de la traduction richement annotée des Carnets de Marina Tsvetaeva (publiés sous la direction de L. Jurgenson, traduits par E. Amoursky et N. Dubourvieux, éditions des Syrtes, Paris, 2008) s'inscrit da […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-carnets/#i_5737

LA CONFESSION IMPUDIQUE, Tanizaki Jun.ichirō - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Anne BAYARD-SAKAI
  •  • 1 022 mots

Dans le chapitre « Un texte labyrinthique »  : […] Il est certain qu'aujourd'hui, près d'un demi-siècle après sa parution, le roman paraît moins sulfureux. La sexualité est devenue un thème littéraire presque banal, le lecteur est plus tolérant quand il n'est pas franchement blasé. Le roman aurait donc vieilli s'il ne valait que par son sujet : or il continue à être d'une saisissante modernité qui tient à sa facture. La Confession impudique a en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-confession-impudique/#i_5737

DU BOS CHARLES (1883-1939)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 424 mots

Il « a été pour une certaine critique, ce que Proust fut pour le roman. Les deux hommes ont eu le même désir de coïncider avec un sentiment, un paysage et une œuvre... Du Bos, comme Proust, cherche — et trouve — l'essence. La critique ainsi conçue devient poésie et création » (André Maurois, Préface aux Approximations ). Cette optique définit une œuvre critique indépendante de tout programme. De m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-du-bos/#i_5737

LA HONTE et JE NE SUIS PAS SORTIE DE MA NUIT (A. Ernaux) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jacques LECARME
  •  • 1 428 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « « Gagner malheur » »  : […] En passant de la narration rétrospective de l'autobiographie à la narration intercalée du journal intime, l'auteur modifie complètement la perpective. Et, si le sujet ne prêtait guère aux considérations formalistes, on pourrait voir dans les récits successifs d'Annie Ernaux, un art de l'écriture personnelle. Cette écriture parcourt toute la gamme des notes, car sa figure fondamentale est la forme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-honte-et-je-ne-suis-pas-sortie-de-ma-nuit-fiche-de-lecture/#i_5737

FRAGMENT, littérature et musique

  • Écrit par 
  • Daniel CHARLES, 
  • Daniel OSTER
  •  • 9 389 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Œuvres fragmentaires par définition »  : […] On pourrait convenir de distinguer l'œuvre fragmentaire par définition, où le fragment participe de l'ordre du discours, de celle où le fragment fait sens comme écriture et doit être lu et interprété dans ses connotations philosophiques ou esthétiques. L'œuvre fragmentaire type est le dictionnaire, image du discours fractionné. Un dictionnaire de langue courant est composé de 50 ou 60 000 entrées […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fragment-litterature-et-musique/#i_5737

FRANK ANNE (1929-1945)

  • Écrit par 
  • Michael BERENBAUM
  •  • 538 mots

Née le 12 juin 1929 à Francfort-sur-le-Main (Allemagne), Annelies Marie Frank mourut en mars 1945, au camp de concentration de Bergen-Belsen, près de Hanovre. Le journal intime de cette jeune fille juive, relatant les deux années passées dans la clandestinité avec sa famille, lors de l'occupation allemande des Pays-Bas, est devenu un classique de la littérature de la Shoah. Dès les débuts du régi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anne-frank/#i_5737

FRISCH MAX (1911-1991)

  • Écrit par 
  • Daniel ZERKI
  •  • 903 mots

Romancier, essayiste et auteur dramatique suisse de langue allemande, Max Frisch est né à Zurich dans une famille d'origine autrichienne. Il entreprend tout d'abord des études littéraires qu'il doit interrompre, en 1933, à la mort de son père. Il fait du journalisme, voyage beaucoup, écrit un premier roman, Jürg Reinhart (1934) et, en 1936, commence, assez tardivement, des études d'architecture ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/max-frisch/#i_5737

GIDE ANDRÉ (1869-1951)

  • Écrit par 
  • Éric MARTY
  •  • 3 665 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le diable et le Christ »  : […] Ce qui caractérise les diverses expériences gidiennes, c'est que chacune, loin d'effacer la précédente, s'ajoute au contraire à elle, comme pour mieux compliquer les choses. Le « mariage du ciel et de l'enfer » par lequel Gide résume son union avec sa cousine Madeleine est aussi et peut-être avant tout une manière de se caractériser soi-même. Le parcours littéraire et existentiel qui le mène des a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-gide/#i_5737

GREEN JULIEN (1900-1998)

  • Écrit par 
  • Jean SÉMOLUÉ
  •  • 2 372 mots

Dans le chapitre « Le choix de l'isolement »  : […] Au cours du dernier quart du siècle, Green va se montrer étonnamment actif, bien qu'il perde les deux personnes liées à lui depuis ses débuts littéraires : sa sœur Anne en 1979 et Robert de Saint Jean, « l'ami des bons et des mauvais jours », en 1987. Après cinquante-six ans de fidélité aux éditions Plon, le voici au Seuil, qu'il laisse bientôt pour Fayard, avec lequel il rompt en 1998 pour rejoin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/julien-green/#i_5737

HUGUENIN JEAN-RENÉ (1936-1962)

  • Écrit par 
  • Michel P. SCHMITT
  •  • 948 mots

La mort accidentelle de Jean-René Huguenin, à vingt-six ans, livre au lecteur le témoignage d'un jeune intellectuel des années 1950 qui n'a pas eu le temps de se renier. Le lire aujourd'hui ; c'est faire surgir dans leur fraîcheur et leurs maladresses les questions éthiques et esthétiques que se pose un garçon ambitieux, farouchement décidé à devenir écrivain. Son seul roman publié, La Côte sauva […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-rene-huguenin/#i_5737

JOURNAL, Eugène Delacroix - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 1 041 mots

Dans le chapitre « Du « Journal de jeunesse » à celui de la maturité »  : […] «  Je mets à exécution le projet formé tant de fois d'écrire un journal », écrit Delacroix en septembre 1822. « Ce que je désire le plus vivement, c'est ne pas perdre de vue que je l'écris pour moi seul ; je serai donc vrai, je l'espère ; j'en deviendrai meilleur. Ce papier me reprochera mes variations. Je le commence dans d'heureuses dispositions. » En dehors du lieu commun d'un écrit destiné au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/journal-eugene-delacroix/#i_5737

LOTI PIERRE (1850-1923)

  • Écrit par 
  • Bruno VERCIER
  •  • 1 735 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La création d'un personnage »  : […] Cette redécouverte est facilitée par la vague actuelle de l'autofiction ; l'œuvre de Loti, en effet, est inséparable de sa vie, trace d'une existence promenée aux quatre coins du monde sur les navires de la Marine nationale à laquelle l'officier Julien Viaud (tel est son nom véritable), né en 1850, est resté fidèle de 1867, date de son entrée à l'École navale, jusqu'en 1910, date de sa mise à la r […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-loti/#i_5737

MANSFIELD KATHERINE (1888-1923)

  • Écrit par 
  • Hélène LACAS
  •  • 1 050 mots
  •  • 1 média

De ses jeunes années, vécues en Nouvelle-Zélande auprès d'une mère peu attentive fatiguée par de nombreuses maternités et d'un père « bourgeois » et distant, Katherine Mansfield garde à la fois la nostalgie et une certaine rancœur contre ce qui lui semble représenter l'étroitesse d'esprit et le provincialisme d'une lointaine cité coloniale. Envoyée à treize ans faire ses études à Queen's College à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/katherine-mansfield/#i_5737

MANUSCRITS DE GUERRE (J. Gracq) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Michel P. SCHMITT
  •  • 948 mots

Après s'être chargée en 1995, du vivant de l'auteur, de l'édition des œuvres de Julien Gracq dans la Bibliothèque de la Pléiade, Bernhild Boie a pris l'initiative judicieuse de faire paraître chez José Corti deux cahiers retrouvés dans les archives léguées par l'auteur d' Un balcon en forêt à la Bibliothèque nationale de France après sa mort en 2007. Réunis par l'auteur lui-même sous le titre M […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/manuscrits-de-guerre-j-gracq/#i_5737

MAURIAC CLAUDE (1914-1996)

  • Écrit par 
  • Jacques LECARME
  •  • 824 mots

Grand écrivain sans style fortement marqué, Claude Mauriac était destiné, par son sens du montage, de la composition et de la perturbation, à faire du journal personnel l'instrument d'une autobiographie tout à fait neuve. Le premier livre de Claude Mauriac est consacré à Marcel Jouhandeau ( Introduction à une mystique de l’enfer , 1938). Durant la guerre, il se range au côté du général de Gaulle, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/claude-mauriac/#i_5737

MON CŒUR MIS À NU, Charles Baudelaire - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Guy BELZANE
  •  • 1 175 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Journal intime ou notes de travail ?  »  : […] Mon Cœur mis à nu se compose de quarante-huit feuillets, où se succèdent, sans logique ni contrainte, des fragments de formes diverses : « Je peux commencer Mon Cœur mis à nu n'importe où, n'importe comment, et le continuer au jour le jour, suivant l'inspiration du jour et la circonstance, pourvu que l'inspiration soit vive. » Si Baudelaire adopte le style elliptique et lapidaire caractéristique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mon-coeur-mis-a-nu/#i_5737

MOYEN ÂGE - La littérature en prose

  • Écrit par 
  • Nicola MORATO
  •  • 6 837 mots
  •  • 3 médias

La formation de la prose littéraire constitue un processus fondamental dans l’histoire des civilisations anciennes et modernes. Ce processus s’inscrit sans aucun doute dans un plus vaste réseau : les emplois multiples du discours en prose, des épigraphes aux journaux intimes, se développent dans des rapports étroits, tant pour la forme que pour le contenu, avec d’autres manifestations de la cultu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/moyen-age-la-litterature-en-prose/#i_5737

NIN ANAÏS (1903-1977)

  • Écrit par 
  • Marc BLOCH
  •  • 392 mots

Née à Neuilly-sur-Seine, Anaïs Nin, pendant toute son enfance, suit son père, le fameux pianiste et compositeur Joaquín Nin, dans ses tournées à travers le monde. Très jeune, elle est ainsi plongée dans l'univers artistique cosmopolite qui sera le sien toute sa vie. Il n'y a pas un écrivain, pas un artiste des deux côtés de l'Atlantique qu'elle n'ait fréquenté et sur lequel elle n'ait porté son ju […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anais-nin/#i_5737

NOVALIS (1772-1801)

  • Écrit par 
  • Catherine KOENIG
  •  • 2 604 mots

Dans le chapitre « Un singulier mystique »  : […] La Thuringe, pays où manquent les fleuves, « ces yeux du paysage », comme le regrettera Heinrich von Ofterdingen, et un esprit profondément religieux, ce sont là deux héritages que lèguent à Novalis son enfance et son éducation. Dans la famille où naît Friedrich von Hardenberg, à Wiederstedt, les lectures bibliques, le culte quotidien de cette petite communauté piétiste dessinent déjà la voie de c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/novalis/#i_5737

PEPYS SAMUEL (1633-1703)

  • Écrit par 
  • Pascal AQUIEN
  •  • 604 mots

Né à Londres le 23 février 1633 dans une famille modeste (son père était tailleur), Samuel Pepys obtint une bourse pour faire ses études à Magdalene College (Cambridge). Un cousin de son père, Edward Montagu, plus tard comte de Sandwich, conseiller auprès de Cromwell, l'engagea comme secrétaire. Pepys épousa alors une jeune fille de quinze ans, fille d'un huguenot émigré. Après la chute du Commonw […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/samuel-pepys/#i_5737

POZZI CATHERINE (1882-1934)

  • Écrit par 
  • Bernard SESÉ
  •  • 948 mots

La souffrance et la maladie furent le destin de Catherine Pozzi. Elle en eut conscience: « Je suis un des points singuliers par où la souffrance de la planète rayonne. » Rarement, autant que dans cette œuvre brève, la ferveur poétique atteignit une telle intensité. Une « vie noire », c’est ainsi qu’elle qualifia « son étrange vocation à la nuit ». Catherine Pozzi est née le 13 juillet 1882 à Paris […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/catherine-pozzi/#i_5737

RÉCIT DE VOYAGE

  • Écrit par 
  • Jean ROUDAUT
  •  • 7 143 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Quelques constantes du récit de voyage »  : […] On peut dater, environ, du milieu du xvii e  siècle la vogue du récit de voyage. Certes, les antécédents fameux ne manquent pas : Homère, Hérodote et Pausanias. Au Moyen Âge, alors que les récits de pèlerinage sont aussi nombreux qu'au xvi e siècle les témoignages sur l'Amérique, sont publiées deux œuvres clés : Le Devisement du monde , dans lequel Marco Polo retrace le périple qui le conduisit d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/recit-de-voyage/#i_5737

REFUS ET VIOLENCES (J. Verdès-Leroux) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jacques LECARME
  •  • 1 648 mots

Il faut d'abord saluer le travail énorme, méthodique et maîtrisé de Jeannine Verdès-Leroux, qui entreprend, avec Refus et violences (Gallimard), de brosser le tableau d'une génération d'écrivains d'extrême droite. Personne, avant elle, n'avait inventorié cette masse de revues et de journaux, proliférant dans une période où un seul média, la presse, régnait sans partage. On évoque souvent, avec de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/refus-et-violences/#i_5737

RŒDERER PIERRE LOUIS (1754-1835)

  • Écrit par 
  • Jean MASSIN
  •  • 956 mots

Fils de parlementaire, lui-même conseiller au parlement de Metz à vingt-cinq ans, auteur de nombreux mémoires fort prisés de l'Académie de Metz, Rœderer arrive aux États généraux avec une forte réputation d'économiste et de financier, comme avec une solide expérience du journalisme. Jacobin modéré à la Constituante, il fait encore figure de meneur de la gauche : une gravure de 1791 en fait, avec R […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-louis-roederer/#i_5737

ROUX PAUL DE (1937-2016)

  • Écrit par 
  • Yves LECLAIR
  •  • 571 mots

Poète, écrivain, diariste, critique d’art et traducteur, Paul de Roux est né à Nîmes le 16 septembre 1937. Il occupa diverses fonctions dans le département éditorial de maisons d’édition parisiennes. Chez Robert Laffont, il fut notamment le maître d’œuvre du Nouveau Dictionnaire des auteurs de tous les temps et de tous les pays , ainsi que du Nouveau Dictionnaire des œuvres de tous les temps et d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-de-roux/#i_5737

THOREAU HENRY DAVID (1817-1862)

  • Écrit par 
  • Michel GRANGER
  •  • 2 196 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Écriture de soi, écriture de la nature »  : […] Moins motivé par la transformation de la société que par le corps à corps avec le langage, Thoreau rédige sept versions de Walden de 1846 à 1854. Afin de raviver le pouvoir évocateur des mots, il recourt à l'étymologie, fait surgir des sens oubliés, définit ses termes, utilise un vocabulaire archaïque ou indigène ; il s'engage parfois dans une rêverie sur la sonorité des mots, sur la forme des le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henry-david-thoreau/#i_5737

Voir aussi

Pour citer l’article

Claude BURGELIN, « JOURNAL INTIME », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/journal-intime/