FONCTIONNALISME, linguistique

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

On regroupe sous le terme « fonctionnalisme » un ensemble de courants qui, insistant sur le rôle essentiel de la langue comme instrument de communication, se donnent pour objectif de caractériser dans cette perspective les diverses fonctions des éléments linguistiques. La question fondamentale pour un fonctionnaliste est donc la suivante : à quoi tel élément de la langue sert-il – en d'autres termes, quelle est sa fonction ? Contrairement aux courants formalistes, auxquels les fonctionnalistes s'opposent sur bien des points, ces derniers s'inscrivent, pour l'essentiel, dans une tradition d'inspiration européenne.

Depuis Ferdinand de Saussure (1857-1913), trois générations d'approches fonctionnalistes de la langue se sont succédé. La première s'est constituée à l'origine autour de l'école dite de Prague, dans les années 1930. Représentée notamment par Nikolaï Troubetzkoy (1890-1938), auteur des Principes de phonologie (1939), et par Roman Jakobson (1896-1982), elle s'est essentiellement consacrée à l'étude des structures phonologiques et à l'identification des fonctions du langage. La démarche des phonologues fonctionnalistes a été doublement novatrice. D'une part, elle a instauré un principe d'abstraction en retenant comme seuls pertinents pour la communication les traits phonétiques à valeur « distinctive ». D'autre part, elle a mis au point la méthode appelée « commutation » qui a été ensuite très largement utilisée par les distributionnalistes : par exemple, en français, tu est constitué des deux phonèmes /t/ et /y/ (correspondant au « u ») parce qu'il commute d'une part avec du ou lu, et d'autre part avec ta ou ton – c'est-à-dire qu'il entre dans un double système d'oppositions. Opératoire au niveau phonologique, cette démarche a en revanche prouvé ses limites lorsque certains fonctionnalistes ont cherché à l'étendre, dans les années 1960, aux autres niveaux de l'analyse linguistique, qu' [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :


Autres références

«  FONCTIONNALISME, linguistique  » est également traité dans :

LINGUISTIQUE - Théories

  • Écrit par 
  • Catherine FUCHS
  •  • 6 894 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « André Martinet et le fonctionnalisme »  : […] Connu pour sa contribution au domaine de la phonologie diachronique ainsi que pour son enseignement et ses travaux en linguistique générale, Martinet a développé le courant fonctionnaliste, où l'accent est mis sur la fonction de communication du langage. Ce courant analyse la langue en termes de choix opérés par le locuteur : choix entre les différents phonèmes (unités distinctives dites « de deu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/linguistique-theories/#i_57383

Voir aussi

Pour citer l’article

Catherine FUCHS, « FONCTIONNALISME, linguistique », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 avril 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/fonctionnalisme-linguistique/